top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Kevan E. St Ledger « We will fight until we can fight no more »

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 18:41

Kevan Eamon St Ledger

ϟ Âge : 33 ans
ϟ Nationalité : Irlandais
ϟ Métier : Disons que pour le commun des sorciers, je travaille en tant que barman à la Tête de Sanglier, tenu par Abelforth, préparant cocktails et bierraubeurre, sans compter ma bierraubeure citron qui m’a valu un succès relatif au bar. Mais en vérité, je suis un agent de l’Ordre du Phoenix en mission : animagi déclaré, ma forme de loup me permet d’aller enquêter sur les rassemblements de loups-garou et autres créatures susceptibles de rejoindre les forces du mal afin d’en informer l’ordre. Une mission périlleuse, vous avez dit ?ϟ Ancienne maison : Gryffindor,
ϟ Camps : Ordre du Phénix
ϟ Sang : Sang-Mêlé

ϟ Avatar : James D’Arcy

Baguette : Mesurant 24 centimètres, ma baguette au bois clair de châtaignier possède en son cœur un crin de licorne, signe d’un désir de justice. Oui sûrement, mais c’est surtout mon aptitude au vol qui m’a mis sur la route de cette baguette. Ensemble, nous avons parcouru un long chemin et sans doute avons-nous vu des choses qui ne devraient pas exister, mais je peux toujours compter sur ce compagnon fidèle qui sera là pour m’épauler en toute situation.

Miroir du Riséd : C’est drôle la vie n’est-ce pas ? Tout ça n’est qu’un jeu, nous ne sommes que des pions d’une plus grande partie qui nous dépasse, après tout. Il y a encore 1 an de cela, ce que j’aurais vu de ce stupide miroir aurait été une famille, ma famille, avec ma femme et ma fille, d’autres enfants sûrement, un paysage idyllique. Je n’étais qu’un fou. Ce pan de mon histoire est terminé. Si je regardais aujourd’hui à travers le verre froid, j’y verrais ma femme et ma fille, oui. A la différence que cette vision me donnerait envie d’en finir, mes glandes lacrymales trahissant mes émotions quant à cette image qui ne cesse de me hanter.

Épouvantard : Je n’ai pas besoin d’un épouvantard pour vivre chaque nuit ce qu’il y représenterait. Je sens encore le poids de leur corps dans mes bras, je sens encore leurs muscles se raidir, devenir froids jusqu’à me glacer au plus profond de mon être. Je revois encore leurs visages arrêtés sur la peur et la douleur, leurs yeux, pourtant si beaux, exorbités par la fin brutale de leur existence, ce sang tachant la petite robe de ma princesse que je voyais toujours si parfaite. Je ne sais combien de temps je suis resté à les tenir dans mes bras, à voir s’écrouler ma vie autour de moi mais chaque nuit, toute sans exception je revis inlassablement cette scène et c’est sans doute ce à quoi ressemblerait mon épouvantard.

Amortentia : La première odeur que je sentirais est celle du bois, un matériau noble et infaillible, l’odeur du bois astiqué et vernis des balais, d’un Nimbus 1500 pour être plus précis, dont je possède un exemplaire et qui m’a suivi tout au long de ma carrière de joueur de Quidditch professionnel. Cette odeur est presque vitale pour moi, cette sensation rugueuse que je sens quand je passe ma main délicatement sur le manche de mon balai est parfaitement retranscrite dans une odeur forte et douce à la fois.
Passé l’odeur du bois, je sentirais inévitablement ce parfum floral, du mimosas, ces petites boules jaunes, des perles de soleil comme aimait le dire Charlotte, ma défunte femme. Ce parfum enivrant lui rappelait son Sud Français natal et en fermant les yeux, je la revois toujours courir à travers champs, un brin de mimosas dans ses mèches rebelles. Cette odeur a forcément de la valeur pour moi, me rappelant ce que j’ai perdu et que j’aimais tant.
En dernier lieu, je sentirais l’odeur de la bièraubeurre, que je bois depuis des lustres, encore plus depuis un an, et qui est mon quotidien depuis que je travaille avec Abelforth.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer.

Duels : 7/10
Potions : 3/10
Métamorphose : 10/10
Sortilèges : 5/10
Légilimancie : 0/10
Occlumancie : 7/10
Quidditch : 8/10
Divination : 0/10

ϟ Pseudo/prénom : Fly ϟ Âge : 19 ans ϟ Fréquence de connexion : Quasi quotidienne ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : Bazzart ϟ Le mot de la fin : Let the Wookie win : Always !
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 18:42

hogwarts: a history


Il était une fois, il y a de ça trente-trois ans... Non, non arrêtez là avec votre début de conte de fées, ma vie n'en plus rien à voir, pour un tant soit peu qu'elle en ait eu une quelconque ressemblance auparavant. Je suis Kevan Eamon St Ledger. Vous trouvez peut-être ça un peu long, mais moi pas, il y a bien plus long croyez-moi. Et de toute façon, je suis fier de ces patronymes, c'est bien le principal non ? Si vous n'aviez toujours pas deviné avec mes prénoms, je suis un fier irlandais, patriote jusqu'au bout de ma baguette. Et vous allez désormais connaître mon histoire.

Né en 1945, j'ai vécu les derniers mois de la Seconde Guerre Mondiale, caché chez mes grands-parents paternels, tandis que mon père, sorcier, et ma mère, moldue, faisant leur possible pour soigner et sauver les blessés. De mes jeunes années, je n'ai que peu de souvenirs, si ce n'est les vertes landes irlandaises dans lesquels je courais encore et toujours et le vieux Brossdur 1 de mon père avec lequel j'ai commencé à voler dès que j'ai pu. J'étais jeune, très jeune, pas même rentré à Poudlard, mais je savais déjà tenir sur un balai, m'élever dans les airs et redescendre et à parcourir des petites distances. Ça m'est toujours venu comme ça avec les balais, mon père m'a appris les bases mais j'ai fait le reste moi-même. Je ne sais si Merlin m'a choisi des prédispositions ou si c'est juste "comme ça", mais le vol sur un balai c'est très vite devenu comme un drogue, même si à l'époque je ne connaissais ni ce mot, ni sa définition. Tout s'est enchaîné l'année de mes 11 ans quand j'ai rejoint l'école de sorcellerie Poudlard. Mon père m'en avait tant parlé que j'avais hâte d'y rentrer, surtout pour enfin jouer au quidditch avec une véritable équipe et pas juste mon père. Non pas que mon paternel était un piètre partenaire, mais jouer au quidditch à deux, il y a mieux vous en conviendrez.

Mon père, Allistair St Ledger, avait été un Pouffsouffle illustre : loyal, digne de confiance, altruiste, préfet et gardien dans l'équipe de quidditch, il est par la suite devenu un médicomage talentueux, soucieux du bien-être de ses patients. Je ne savais pas à quoi m'attendre lorsque je m'étais assis sur le tabouret de bois, le Choixpeau se posant sur ma tête. Peut-être avais-je pensé poursuivre l'héritage de mon père en imaginant rejoindre les jaunes et noirs. Mais je n'étais pas effacé comme mon père, je n'avais pas ce côté trop calme et réfléchi. J'étais bien plus téméraire, presque ambitieux, habité par une soif d'aventure. Et c'est de cette façon que j'ai fini par rejoindre les sangs et or, les Gryffondors, les lions, une maison illustre et de premier plan comme certains le diraient. J'en étais presque soulagé à vrai dire, peut-être aurais-je eu une pression supplémentaire dans l'idée de faire honneur à mon père et tout ce qu'il avait réalisé au sein des blaireaux.

Chez les Gryffondors, j'ai découvert une nouvelle et grande famille qui m'a accueilli en son sein en m'acceptant tel que j'étais. En plus d'un esprit de compétition sain et stimulant, je me suis découvert plusieurs amis parmi mes camarades. Et comme vous pouvez vous en doutez, j'ai très rapidement rejoint l'équipe de quidditch. Si on avait à peine considéré mon essai lors des sessions de recrutement en première année, j'avais poursuivi mes entrainements solitaires afin de me perfectionner et être prêt pour l'année suivante. Et c'est ainsi qu'en deuxième année, j'ai pris la place d'un des deux batteurs, mon prédécesseur ayant quitté Poudlard, ses ASPIC en poche. J'étais jeune, 12 ans, mais j'étais déjà plus grand que la plupart de mes camarades de mon âge. J'étais fier, excité et heureux comme jamais je ne l'avais été. Oui, à 12 ans j'avais eu peu d'occasion d'être aussi heureux alors tout était relatif bien sûr, mais je ne faisais qu'un avec un balai, j'étais moi-même, bien que j'étais presque toujours moi-même à vrai dire. Le quidditch était devenu plus qu'un simple loisir, je m'entrainais tous les jours, quitte à délaisser certaines matières. Je ne pouvais pas m'en passer, c'était plus fort que moi.

Pour le reste de mes études, j'étais un élève correcte, ni bon ni mauvais, excepté en métamorphose. Cette matière, enseignée par ma directrice de maison, m'avait littéralement passionné dès le premier cours. J'aimais le fait de pouvoir transformer une chose en une autre, changer les apparences, les natures, les compositions : c'était tout bonnement magnifique pour moi et en dehors du quidditch, c'était la matière pour laquelle je me jetais à corps perdu dans les études. Je lisais tout ce que je pouvais lire sur le sujet, j'excellais littéralement de cet art que je considérais noble. Et à dire vrai, c'était en partit ce qui m'avait sauvé dans mes examens, avec la Défense Contre Les Forces du Mal. Grâce à ces deux matières j'avais réussi à avoir une mention plus haute que je n'aurais pu espérer avec mes compétences plutôt juste dans les autres matières. La métamorphose me passionnait tellement, et ma soif de connaissance sur le sujet était telle qu'en septième année, j'avais commencé à essayer de devenir un animagus. Je ne sais pas pourquoi si m'avait attiré autant. Peut-être était-ce mon envie intarissable de tout savoir et de tout tenter sur la métamorphose. Ou peut-être était-ce parce que j'avais envie de m'évader de temps à autres et découvrir un tout nouveau point de vue sous une forme animale. Aucune réponse ne me venait pour cette question, mais toujours est-il que j’étais venu demander conseil au professeur McGonagall. Comme j’avais eu ma majorité dans le monde sorcier et que j’excellais dans ces cours, elle avait fini par accepter de m’aider, et je ne pus que lui en être reconnaissant, tant le processus fut long et difficile, douloureux sur les bords. Mais pourtant, je parvins à mes fins après de nombreux mois d’apprentissage.

Nous étions à l’été 1963 et je venais de rejoindre les Crécelles de Kenmare, en Irlande, où je réalisais enfin mon rêve : celui de devenir joueur de quidditch professionnel. Et c’est donc à cette période que j’avais réussi à me transformer complètement, sans erreur, en animagus : un loup pour être précis. La première fois que je vis le monde à travers ces orbites bestiales, des frissons me parcoururent l’échine : tout était si différent de ce point de vue-ci. J’étais moi-même, en quelque sorte, j’avais toujours mes propres pensées, mais j’avais l’impression de ressentir de nouvelles émotions liées à cette condition d’animagus. Je ne regardais plus les animaux et la nature de la même façon. Mon regard sur les hommes avait également changé, peut-être pas pour le mieux en certaines occasions, mais j’ouvrais les yeux au moins. Le fait le plus marquant cependant, c’était cette liberté. Tout est fait de dictats dans notre monde. Là, d’être un loup, je pouvais faire quasiment tout ce qui me passait par la tête, dans la mesure du possible bien entendu, et le simple fait de courir à travers bois et champs, sentir le vent caresser ma fourrure brune c’était tout à fait grisant, une chose qu’on ne peut comprendre avant d’avoir pu vivre cette expérience inoubliable et qui m’aide souvent à réfléchir, tant je suis au calme, loin des conventions sociétales. A cette période-là de ma vie, tout me réussissait et ça allait continuer pour un petit moment avant que tout ne s’arrête brutalement.

En 1964, le 16 Juin, pour être plus précis, je fis la rencontre d’une jeune française : Charlotte. C’était une moldue, mais j’avais immédiatement succombé à son charme quand elle avait renversé son café sur ma chemise par inadvertance. Mon regard s’était plongé dans le sien, et intérieurement j’avais tout de suite su : c’était elle, pas une autre. Sa robe d’été aux motifs floraux mettait en valeur sa silhouette tout en lui laissant une apparence sage et innocente, ce qu’elle était en tout point pour dire vrai. Comme mon père avant moi, j’étais tombé éperdument amoureux d’une moldue. Mon meilleur ami, de sang pur avais émis ses réserves, mais je n’écoutais personne à part à mon cœur dans cette affaire. En Irlande pour le mariage de sa meilleure amie avec un gars de chez nous, nous avons passé l’après-midi ensemble, profitant que ses parents ne soient pas encore arrivé pour s’aventurer seule en ville. Nous étions en 1964, il y avait encore toute ces conventions. Mon cœur battait la chamade à chaque fois que je posais les yeux sur elle, c’était comme magique. Nous nous sommes revus les jours suivants, développant une relation amicale. Les nuits, quand je ne trouvais pas le sommeil à cause de son visage qui me hantait, je me transformais en loup, ma forme d’animagus, et me rendait discrètement aux abords de la maison où résidait sa meilleure amie. Caché pour les buissons entourant la propriété, je passais des heures à la regarder dormir, jusqu’à ce que je trouve moi-même le sommeil. C’était drôle de s’endormir en tant qu’animal, mais c’était une sensation qui ne me gênait pas : je trouvais une paix intérieure à la regarder et me dire que je pourrais la protéger si jamais quelque chose arrivait. Mes poils bruns et chauds m’empêchaient de mourir de froid. Le seul inconvénient était peut-être cette odeur presque canine qui me collait à la peau quand il pleuvait. Même en prenant plusieurs bains sous ma forme humaine, il restait toujours un résidu d’odeur. Mais je ne me plaignais pas car la dernière fois que Charlotte et moi nous sommes vus cet été-là, elle m’a dit que j’avais une odeur différente des autres mais qu’elle aimait ça. Je crois que sans plus de retenu de ma part, je me serais presque évanoui. Le mariage passé, elle est rentrée en France, mais nous nous sommes échangés nos adresses afin d’entretenir une correspondance. J’avais d’ailleurs rencontré ses parents et ils étaient parfaitement charmants, semblant m’apprécier. N’ayant pas encore dévoilé mon statut de sorcier, j’avais prétendu être charpentier, simple avec deux trois sortilèges sous la main, et ils paraissaient être content que leur fille ait fréquenté un jeune charpentier irlandais et entretienne une correspondance épistolaire avec ce dernier : ils tomberont de haut quand ils sauront.

Quelques cinq mois plus tard, j’allais honorer ma première sélection avec l’équipe de Quidditch d’Irlande profitant d’une blessure du deuxième batteur habituel. Le match se jouait en France, sur le terrain que possédait l’école de magie BeauxBâtons. Mes parents m’avaient accompagné, pour me voir représenter le pays. Je leur avais bien évidemment parlé de Charlotte et je savais qu’elle habitait non loin du lieu où je disputerais ma première partie en tant que batteur de l’équipe d’Irlande. C’est pourquoi je ne pouvais plus tenir en place et deux heures avant le début de la rencontre, je me suis rendu chez elle. Il faisait déjà nuit noire, mais sa fenêtre était toujours allumée faiblement : peut-être lisait-elle. J’avais doucement toqué à sa fenêtre avant de voir la surprise et la joie se lire sur son visage.

« Qu’est-ce que tu fais ici Kevan ? »
« Je suis dans le coin, je vais participer à un match avec l’équipe nationale, et je me disais que t’aurais pu venir. »
« Attends, t’étais pas charpentier ? »
« Charlotte, tu me fais confiance ? »
« O-oui. »
« Alors attrapes ma main. »

Elle l’a fait, sans hésiter et je l’ai faite grimper sur mon balai.

« Kevan ? » Me demanda-t-elle peu rassurée.
« Charlotte, je suis un sorcier. »
« Quoi ? »
« Je suis un sorcier, il existe un monde magique dont je fais partie qui coexiste avec le tiens. Je ne suis pas charpentier, ce que tu as vu la dernière fois c’est ce que j’ai fait avec des sortilèges de métamorphoses, avec ma baguette magique. Tiens regarde. » Lui avais-je expliquée en lui tendant ma baguette en bois de châtaignier.

Elle l’avait examinée, presque fascinée, la tournant et retournant dans ses doigts.

« Et donc ça c’est ton balai magique ? »

« Oui. Un Nimbus 1500 pour être exact. »
« Un quoi ? »
« C’est une marque de balai, et celui-là est le plus rapide du moment. Je l’ai obtenu il y a trois mois, avec mon équipe de Quidditch. »
« Quidditch ? »
« Chez vous les moldu – c’est comme ça qu’on appelle les personnes sans pouvoirs magiques qui ne sont pas des sorciers – vous avez le football comme sport international. Chez nous, les sorciers, on a le quidditch. Je suis joueur professionnel chez les Crécelles de Kenmare, et ce soir, je vais jouer mon premier match avec l’équipe nationale d’Irlande. Tu veux venir ? »
« Q-quoi ? »
« J’aimerais beaucoup que tu puisses venir m’encourager. »
« Mais je ne connais personne, en plus si jamais on remarque que je ne suis pas de ce monde ? »
« Charlotte, des tas de sorciers et sorcières sont mariés avec des moldus, tu ne seras ni la première ni la dernière à découvrir ce monde. Et mes parents sont là aussi, je leur ai beaucoup parlé de toi et tu pourrais rester avec eux pendant le match. »
« D-D’accord. »
« Accroche-toi bien à moi. »

Elle avait enroulé ses bras autour de ma taille, me serrant fort et ce n’était pas la vitesse de mon balai qui faisait battre mon cœur à une vitesse folle, c’était la proximité que nous partagions à cet instant. Arrivant non loin de Beauxbâtons, je ralentissais et elle écarquilla les yeux.

« Mais c’est quoi ça ? »
« Le bâtiment que tu vois est l’école Beauxbâtons une école de sorcellerie française. C’est sur leur terrain que nous allons jouer contre les français. »
« Il y a des écoles ? »
« Bien sûr ! C’est plutôt géographique d’ailleurs. En Grande-Bretagne il y a Poudlard, là où je suis allé. En France il y a Beauxbâtons. Dans les pays de l’est il y a Durmstrang. Ce sont les trois grandes écoles. Mais tu en as de nombreuses autres à travers le monde. »

J’avais poursuivi mes explications quelques minutes avant de nous poser juste devant mes parents. Ils avaient été enchanté et ma mère, moldue elle aussi, avait immédiatement mis Charlotte à l’aise. J’étais resté quelques minutes avant de rejoindre mon équipe aux vestiaires tandis que mes parents et la femme que j’aimais follement prenaient place dans les gradins. Le moment était venu et en revêtant ma tunique verte floqué de mon nom et numéro, de nouveaux frissons avaient parcourus mon corps entier. Je tins mon balai et ma batte plus fermement que d’habitude ce soir-là. La victoire fut écrasante pour nous et j’avais fait le job, recevant quelques acclamations de la part du public. A la fin du match j’étais allé rejoindre mes parents et Charlotte. Tandis qu’ils me félicitaient, elle arriva ensuite.

« C’est plutôt violent comme sport, mais ta mère m’a tout expliqué et j’aime bien. Tu as été génial. » Me dit-elle en rougissant légèrement, un petit sourire sur le coin des lèvres.

Nous avions fêté ça autour d’une bonne bierraubeurre que Charlotte découvrait. Et tandis que la nuit semblait s’éterniser, il fallut que je la ramène chez elle. La raccompagnant et l’aider à retourner dans sa chambre par la fenêtre, elle s’y accouda avant de me regarder droit dans les yeux.

« Kevan. J’ai vraiment adoré cette soirée, mais pourquoi tu m’as dit tout ça ? Tu peux parler ouvertement de ton statut comme ça ? »
« Non pas vraiment, c’est censé être un secret : peu de moldus sont au courant de notre existence. »
« Mais alors pourquoi tu m’as expliqué tout ça, montré tout ça ? »
« Parce que je t’aime. »

Elle ouvrit la bouche, puis la referma, le visage surpris et interdit. Elle resta là à me fixer, tandis que j’attendais nerveusement sa réponse. Je n’avais pas vraiment prévu de lui avouer comme ça mais c’était sorti tout seul et je pensais chacun de ces quelques mots que je lui avais dits. Sa réponse tarda à venir encore quelques secondes avant qu’elle ne vienne m’embrasser. C’était véritablement l’une des meilleures journées que j’avais vécu de ma jeune vie.

Après cet évènement, tout s’est enchainé rapidement, je transplanais souvent en France pour pouvoir passer du temps avec Charlotte, cette fois-ci en mettant au courant ses parents et tout allait pour le mieux. Et c’est en 1965, l’année de nos vingt ans, que la demandai en mariage. J’avais au préalable demandé à ses parents que j’avais mis au courant de mon statut. Tout ne fut pas simple mais ils avaient finis par m’accepter car je rendais leur fille heureuse. Notre mariage fut célébré quelques mois plus tard, dans la même année. J’apprenais tout à Charlotte du monde magique, ma mère l’aidant beaucoup également, ayant vécu la même chose que ma chère épouse. A Kenmare, j’étais devenu l’une des coqueluches du public et j’avais définitivement gagné ma place dans l’équipe d’Irlande. Nous étions acclamés par les foules, c’était grisant, mais toujours, Charlotte savait me faire garder les pieds sur terre et rien n’était plus grisant que l’amour que nous partagions.

1970 fut une année de bas et de hauts. Les parents de Charlotte moururent dans un accident de voiture, personne n’avait pu les sauver. Nous les avions pleurés et il fallut du temps à ma bien-aimée pour se remettre. Mais la naissance de notre petite fille ramena la joie dans notre foyer. En hommage aux parents de Charlotte, nous accueillîmes une petite Lucie Jeanne St Ledger. Elle était magnifique comme sa mère. Elle était ma princesse, la plus belle et plus précieuse femme de ma vie avec Charlotte. Quand je me transformais en loup, ma petite perle adorait fourrer ses mains dans ma crinière brune, quitte à les tirer et me faire mal parfois, mais jamais je ne regrettai un seul instant. Ma forme de loup était devenu bien plus qu’une simple transformation, je ne faisais plus qu’un avec le loup, et il n’était pas rare que j’enroule ma petite Lucie dans un cocon rassurant de poils lorsqu’elle dormait. Je la protégeais et comme toujours, je trouvais le calme et la paix. Souvent, lorsqu’elle était pleinement éveillée, elle grimpait sur mon dos et je la baladais dans notre jardin pour son plus grand plaisir.

Mais tout ça ne dura pas. J’avais été bien trop fou pour croire que tout ça allait durer. En 1977, après presque 15 ans de carrière chez les Crécelles de Kenmare et l’équipe nationale j’avais décidé de laisser la place aux jeunes. Après plusieurs titres de champions avec Kenmare et une coupe du monde remportée en 1974 face au Pays de Galles, je voulais me consacrer à ma famille, devenir entraineur, et surtout, pouvoir m’occuper du petit bout de chou à naître que ma merveilleuse femme Charlotte portait. Nous allions agrandir notre famille et offrir un petit frère à notre chère Lucie. A sept ans elle était déjà vive et aussi à l’aise sur un balai que je l’étais à son âge : j’étais si fier. Elle allait bientôt rejoindre Poudlard : c’est qu’elle grandissait vite. Mais il a fallu d’une nuit, une seule, pour changer ma vie à jamais. J’étais bien sûr au courant de la montée du mage noir Voldemort et je faisais tout pour protéger ma famille. Invité par la fédération internationale de Quidditch à recevoir une récompense pour ma carrière, Charlotte était restée à la maison, fatiguée par la grossesse. J’aurais dû être là, j’aurais dû le savoir. En rentrant au petit matin, j’avais découvert la maison fracassée, le mot « sang-de-bourbe » écrit sur le mur avec ce que je compris plus tard comme le sang de ma fille, ma princesse. Et c’est dans le salon que je les trouvai. Etendues par terre, le regard vide et creux. Lucie avait subi un sort qui l’avait mutilé et taché son corps de porcelaine de rouge. Charlotte avait sans nul doute reçu le sort impardonnable d’Avada Kedavra, tandis que du sang tachait le bas de sa robe, annonçant la mort de notre fils qui n’avait même pas eu la chance de pouvoir exhaler un premier soupir dans notre monde. Je suis resté seul Merlin sait combien de temps, à les bercer dans mes bras, pleurant toutes les larmes de mon corps. Ils les avaient tués. Ces mangemorts avaient tués les femmes de ma vie pour leur sang. Je les fis inhumer et enterrer dans la plus stricte intimité, le lendemain. Après cet évènement qui m’avait laissé prisonnier d’une certaine transe, je vécu trois mois sous ma forme animagus. Durant trois mois, je passais mes journées à chasser, manger de la viande crue, et à devenir le leader d’une meute. J’avais l’impression que je resterais loup toute ma vie, que sous cette forme, tout était plus simple et je pourrais tout oublier, je pourrais faire comme si je n’avais jamais été Kevan St Ledger, comme si Charlotte et Lucie n’avait jamais existé, comme si toute trace de ma vie humaine n’était qu’un lointain rêve. Je trouvai dans les loups une compagnie appréciable, et pendant un temps, j’avais réussi à ne plus penser à la tragédie, j’en avais presque finis par oublier qui j’étais réellement. Mais ça ne pouvait pas durer ainsi, toute pensée contraire aurait été utopique de ma part.

C’est le professeur McGonagall qui me trouva. Elle savait. Comment je ne sais pas, mais elle savait. Elle me ramena sous ma forme humaine, ce corps que j’avais presque fini par détester en étant un loup. Elle me parla, comme elle l’avait si souvent fait pendant mes années d’études à Poudlard. Et elle avait raison sur toute la ligne. Je ne devais pas oublier mes princesses, je ne devais plus fuir mais me battre, je devais faire quelque chose. Et c’est ainsi que je rejoignis l’Ordre du Phoenix. J’y croisais plusieurs de mes professeurs et anciens camarades. Il me fallut me réapprendre à m’habituer à la vie humaine cependant. Trois mois pouvaient sembler court pour certains, mais vivre trois mois comme un loup m’avait changé et je devais réapprendre à vivre normalement. Je pris du temps, mais tout me revint vite. Et c’est à la rentrée des classes de 1978 que je partis en mission. Officiellement je devenais Barman au bar d’Abelforth, le frère du professeur Dumbledore, membre de l’ordre lui aussi, mais officieusement, chaque nuit après mon service, je me transformais en loup pour aller m’aventurer dans la forêt, espionner les créatures magiques que les forces du Mal tentait de rallier à leur cause. Et bien évidemment, tous les soirs de pleines lunes, je m’occupais des loups garous. L’opération était très difficile car je ne ressemblai en rien à eux sous ma forme loup, mais grâce à mes pouvoirs d’occlumancie qu’on m’avait enseigné pour protéger mon identité, je passais pour un simple loup qui rôdait dans les parages et dont ils ne soupçonnaient rien. Mes journées étaient donc exténuantes et dangereuses mais je ne les aurais échangées pour rien au monde. J’étais déterminé à venger Charlotte et Lucie, à me rendre utile et à me battre pour sauver ceux qui pouvaient l’être. Ma vie ne rimait plus qu’avec ça, quitte à ce que mon naturel joyeux ne se mue en barricade distante.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 18:48

Bienvenue futur ennemi Bon courage pour le reste de ta fiche
(pourquoi les hotties sont toujours chez l'Ordre ? )
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 745
▪ pseudo : Groggy Soul
▪ multinick : La traitre à son sang
▪ célébrité : Ben Barnes
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 17 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : langue-de-plomb (apprenti)
▪ orientation : Floue
▪ situation : Fiancé à Rhea, mais son coeur bat ailleurs
▪ crédits : Tik tok (av.) okinel (sign.)

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
5 / 105 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
A. Zephyr Selwyn

50/500/21/V

Ven 24 Avr - 18:49

Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche




I sat alone, in bed till the morning I'm crying, "They're coming for me"
And I tried to hold these secrets inside me My mind's like a deadly disease.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 2541
▪ pseudo : tanagra
▪ multinick : xander, teddy, nils & uther
▪ célébrité : yassine rahal
▪ points : 254
▪ statut : sang pur
▪ âge : 19 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Nouveau poursuiveur des Falmouth Falcons
▪ orientation : evanssexuel
▪ situation : lovesick puppy
▪ crédits : eden memories & northern lights

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
10 / 1010 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
James Potter

150/2500/24/V/KB/LG

Ven 24 Avr - 18:58

Athenais Rosier a écrit:
Bienvenue futur ennemi Bon courage pour le reste de ta fiche
(pourquoi les hotties sont toujours chez l'Ordre ? )

C'est con, hein?

BIENVENUE A TOI Bon courage pour ta fiche Si tu as la moindre question, hésite surtout pas à nous contacter Oh et faudra qu'on dégotte des liens, j'ai Ted Tonks dans l'Ordre, James en mode métamorphose/quidditch/gryffondor/ordre, et aussi un gros alcoolique (Xander ), y'a de quoi bosser sur ça BREF J'ARRETE L'AGRESSION ICI. Bienvenue encore


THERE'S ALWAYS THE SUN
Will I ever become a hero? Will I wed the girl I love? Am I going to get to touch her boobs? | james potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 2108
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Frank Longbottom
▪ célébrité : Mathias Lauridsen
▪ points : 197
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Oubliator (stagiaire)
▪ orientation : ça dépend des jours
▪ situation : fiancé à Sin Fawley
▪ crédits : (c) elea

▪ duels :
6 / 106 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
6 / 106 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Luke Rosier

200/2000/24/LS/V

Ven 24 Avr - 19:15

Bienvenue parmi nous !!! Bon courage pour ta fiche ! J'avoue que je rejoins l'avis d'Athénaïs, y'a de quoi changer de camp avec tous ces beaux gosses !


Bad Blood.
Hey brothers, know the water's sweet but blood is thicker. If the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.
@ ALASKA, @ GOLDEN LIES (GIF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 19:43

Merci à vous tous !

Athenais : Et ouais t'as vu !

Zephyr : Merci bien très cher Very Happy

James : Oh mais j'aime quand on m'agresse Cool ! Des liens avec tous tes persos, sans aucun soucis très cher ! J'ai simplement une question/problème : je suis en train de configurer ma signature et ça fait presque une heure. Mais le truc c'est qu'à chaque fois j'ai un message me disant "votre signature est trop longue" alors que le code est relativement court :

Spoiler:
 

Du coup je voulais savoir si c'était vraiment dans les configuration du forum ou si c'était un bug ?

Luke : On gagnera la guerre grâce à notre taux de bogossité !
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 2541
▪ pseudo : tanagra
▪ multinick : xander, teddy, nils & uther
▪ célébrité : yassine rahal
▪ points : 254
▪ statut : sang pur
▪ âge : 19 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Nouveau poursuiveur des Falmouth Falcons
▪ orientation : evanssexuel
▪ situation : lovesick puppy
▪ crédits : eden memories & northern lights

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
10 / 1010 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
James Potter

150/2500/24/V/KB/LG

Ven 24 Avr - 20:00

C'est la config Je t'ai réglé ça simplement en passant les url des images par tinyurl, et maintenant tout va bien Mais hésite pas à le faire quand tu changes de sign, ça règle les 3/4 du temps ce genre de problèmes


THERE'S ALWAYS THE SUN
Will I ever become a hero? Will I wed the girl I love? Am I going to get to touch her boobs? | james potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 20:03

OH MERCI !!!!
Je t'aime tu es super !

Attaquons nous à ma bio maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 24 Avr - 20:41

Bienvenue parmi nous, membre de l'Ordre il nous faudra un lien, c'est obligé
Ledger... ce nom me fait tellement penser à Heath en tout cas super choix d'avatar j'approuve totalement
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Sam 25 Avr - 1:50

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1104
▪ pseudo : Golden`Lies - Laure
▪ multinick : Harold ♥
▪ célébrité : Jack Falahee
▪ points : 108
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : Stagiaire à la Brigade de Police Magique
▪ orientation : Homosexuel et fier de l'être
▪ situation : Tellement compliquée ...
▪ crédits : tearsflight (ava) & beylin (code) ; carl bean (lyrics) ; tumblr (gif)

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
4 / 104 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Alfie Delaunay

200/1000/18/V

Sam 25 Avr - 10:40

Bienvenue sur Floo & bon courage pour la suite de ta fiche


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Sam 25 Avr - 10:46

T'as une longue baguette dis donc
Nous faudra un lien, mon Walt traîne souvent à la tête du sanglier.
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 398
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Hippolyte Rosier
▪ célébrité : Maisie Williams
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 19 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Assistante de Beatrice Matheson, pour les soins aux créatures magiques
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : Hepburns (Avatar)

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Anwen Llewellyn

10/100/24/V

Sam 25 Avr - 11:22

OMG D'arcyyyyyyy + loup, trop de bogossitude
Bienvenue par ici Very Happy


PLEASE TAKE CARE OF YOU From the day we arrive on the planet, and blinking, step into the sun, there's more to see than can ever be seen, more to do than can ever be done, there's far too much to take in here, more to find than can ever be found, but the sun rolling high, through the sapphire sky, keeps great and small on the endless round.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Sam 25 Avr - 11:29

Coucou Smile

Bienvenue Et très jolie fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 705
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : chut, j'ai honte.
▪ célébrité : George Blagden
▪ points : 225
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 25 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Leader du groupe des Flooserables assassiné
▪ orientation : fucked up.
▪ situation : very much fucked up.
▪ crédits : (a) Jeanne

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
9 / 109 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
10 / 1010 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Raed Buchanan

50/500/21/V/LH

Sam 25 Avr - 11:36

HAN UN IRLANDAIS
Sort le kilt, la cornemuse, le whisky (écossais boudiou) et entonne les chants traditionnels
J'aurais plein de lien à te proposer (bon, au moins deux, mais ça compte comme plein non ? )

Bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche !


aux sombres héros de l'amer
Ami, qu'on crève d'une absence, ou qu'on crève un abcès, c'est le poison qui coule ! A la memoire de nos frères, dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide...
@noir désir  › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Sam 25 Avr - 11:48

Adelaide : Merci beaucoup !

Sin : Merci bien Smile !

Alfie : Merci Very Happy !

Walter : Si tu savais ! Avec grand plaisir jeune homme Very Happy !

Anwen : OMG MAISIE ! NOUS FAUDRA UN LIEN !!!! Ton père médicomage pourrait aider, vu que le père de Kevan en est un également, en plus d'être un ex-pouffsouffle !

Cian : Merci Very Happy !

Raed : Vas-y j'suis écossais friendly mwa, la culture gaélique vaincra ! J'écouterai tes propositions avec plaisir Very Happy ! Merci pour ma fiche Smile !
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 398
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Hippolyte Rosier
▪ célébrité : Maisie Williams
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 19 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Assistante de Beatrice Matheson, pour les soins aux créatures magiques
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : Hepburns (Avatar)

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Anwen Llewellyn

10/100/24/V

Sam 25 Avr - 14:45

Mais avec GRAND PLAISIR pour ce lien En plus, ta fiche cartonne trop, j'adore ton personnage


PLEASE TAKE CARE OF YOU From the day we arrive on the planet, and blinking, step into the sun, there's more to see than can ever be seen, more to do than can ever be done, there's far too much to take in here, more to find than can ever be found, but the sun rolling high, through the sapphire sky, keeps great and small on the endless round.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Dim 26 Avr - 13:27

HEYYYYY
Avant de te valider, t'as discuté avec Bea/Eileen ? je veux pas faire de bourde, vous en êtes où dans votre discussion par mp etc ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 26 Avr - 13:58

Nous avons discuté par mp ouaip' et on s'est mis d'accord pour le lien qu'elle avait prévu en l'adaptant légèrement. Donc normalement c'est bon Smile !
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Dim 26 Avr - 15:44

fiche validée !

Pauvre Kevan, Bea va s'empresser d'aller le réconforter, va  

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar, ainsi que créer ta fiche de liens et RP pour pouvoir faire évoluer sexy D'Arcy !!
Aussi, il te faudra aller recenser ton métier afin que tout le monde puisse voir dans quels coins ce cher Kevan est susceptible de traîner , et aussi ton don pour que les registres magiques de Floo soient à jour Very Happy

N'oublie pas d'aller faire un tour sur le sujet dédié au système des points sur Floo, afin de pouvoir faire gagner la Coupe à ta maison préférée ! Et avant de pouvoir aller réclamer tes points, il faudra t'inscrire dans une maison !

Certains de tes exploits sur le forum te permettent de gagner des gommettes sur forum, n'hésite pas à y jeter un oeil également !

Enfin, je te rappelle que pour rester parmi nous, tu dois recenser ton personnage chaque mois. Etant validé le 26 (soit après le 15 du mois) tu n'est pas concerné par le recensement d'avril. Tu as donc encore le temps de trouver des liens et de t'intégrer ! Si tu RP avant la fin du mois, libre à toi de venir de recenser avec les autres, et de cette façon gagner plus vite une de ces précieuses gommettes

Si tu as la moindre question en tout cas, le staff est à ta disposition

Bon jeu sur Floo


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 26 Avr - 15:48

!!!! Merci belle demoiselle ! Je vais abandonner mon marathon Jackie Chan Adventures pour faire tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Kevan E. St Ledger « We will fight until we can fight no more »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You wanna fight the best ? You fight me ! ~ Cùchulainn
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-