top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Find my Name | Loading 100%

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Sam 18 Juil - 20:48

Alphonse Guile

ϟ Âge : 17 ans
ϟ Nationalité :  Franco-Allemand
ϟ Année d'études : C’est avec une légère touche de stresse que je finis ma 6e année. Pourquoi stresse ? La prochaine année sera ma dernière à Poudlard, cet immense château qui nous protège toute l’année et nous permet de vivre les plus belles années de notre vie. Tout ça touche doucement à sa fin, ce qui signifie un retour à la sombre réalité avec comme introduction les terribles examens pour obtenir le B.U.S.E dont on nous bassine tant.
ϟ Affiliation : Alphonse a le devoir d’être du côté du seigneur des ténèbres, et lorsque la situation le demande, il joue son rôle à la perfection. Mais derrière cette façade se cachent d’autres couches plus compliquéés à décortiquer (cf fin de l’histoire)
ϟ Sang : Officiellement de Sang pure mais peut-on faire confiance en l’administration en ces temps obscurs ?

ϟ Maison : Serdaigle, Serpentard, Gryffondor, Pouffsoufle

ϟ Avatar : Florent Dorin

Baguette : Ma baguette est une étrangeté autant que j’en suis une. En temps normal, une baguette est faite d’un bois pur. La mienne cache une petite surprise. La surface est en Noyer, symbole de l’intelligence et d’un grand avenir. Cependant, il s’avère qu’au creux de la baguette, le ventricule de Dragon qui lui offre toute cette magie est entourée d’une couche de Cyprès. D’après une vieille bique faisant office de grand-mère, cette baguette « hybride » est une preuve de faiblesse. Selon elle, la baguette était en Noyer pur lorsqu’elle m’a été donné, elle aurait ainsi développé elle-même cette couche protectrice. Mais les divagations d’un ancêtre ne m’intéressent pas, la vérité est assez irréelle, enfin si l’impossible existe dans ce monde. Il ne me l’a jamais dit lui-même, mais je suis persuadé que c’est Lui qui en est la cause. En quelque sorte sa façon à lui de m’encourager pour que je puisse toujours me retrouver dans les moments difficiles.
D’une longueur de 28,6 centimètres, elle entre parfaitement dans la poche située dans ma robe de sorcier. Toujours accessible, elle est parfaitement adaptée à ma poigne comme si sa morphologie changeait en fonction de l’endroit par où je l’attrape.

Miroir du Riséd : Ma vision dans ce miroir magique n'a jamais vraiment été claire. Je ne l'ai vu qu'une fois, à mon arrivée au château. En ce temps je n'aspirais qu'à une chose, conquérir le respect de ma famille. Mais la puberté aidant, mes désirs changent tout le temps, je ne saurais dire ce que j'y verrai aujourd'hui.  L'amour ? La gloire ? Le respect ? Tout ça n'est qu'éphémère et je serai réellement surpris la prochaine fois que je le verrai pour découvrir ma lubie inconsciente du moment.

Épouvantard : Sans l'ombre d'une hésitation je pourrais dire que l'épouvantard se transformerait en Lui. Nous sommes en très bons termes lui et moi, malgré son handicap son génie est toujours présent et il a mis au point un moyen de communiquer avec moi. Comme lui, je ne suis qu'un outil dans les mains de ma famille et il le comprend très bien, il m'aide afin de remplir au mieux ma tâche de le remplacer et d'être à la hauteur. C'est mon grand-frère et bien que nous n'ayons pas toujours vécu ensemble, ma plus grande peur n'est autre que son courroux. Je le vois dans mes cauchemars au sommet de sa forme, libéré de son handicap, il sera de nouveau libre et je n'aurais plus de raisons d'exister. Et s'il se vengeait sur moi ? Je ne pourrais jamais me résoudre à l'affronter, quand bien même pour sauver ma propre vie. Ai-je réellement une vie ?

Amortentia : J'ai une fois eux la chance de pouvoir sentir une potion d'Amortentia, le premier parfum que j’humais  était celui d'une tarte à la pomme sortant du four. Indubitablement mon dessert préféré, ça ne m'étonna pas du tout, j'aurai été déçu si j'avais senti un autre dessert.
La seconde odeur était une odeur de plastique neuf, le tout premier souvenir que j'ai de Lui, lors de notre première rencontre il était dans un fauteuil roulant, les roues du fauteuil grinçaient sur le carrelage et cette odeur assailli mon odorat.
La dernière était celle de l'herbe mouillée, ce parfum me ramène directement dans mon enfance, avant que je n'entre dans le monde magique, quand je me baladais avec maman dans les champs et que nous pique-niquions. Ces moments me manquent, depuis que je suis entré dans la famille, nous n'avions plus eu le temps de réitérer ce genre d'escapade. Il faudra y remédier.


Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer.

Duels : 10/10
Potions : 6/10
Métamorphose : 10/10
Sortilèges : 7/10
Légilimancie : 1/10
Occlumancie : 1/10
Quidditch : 5/10
Divination : 0/10

ϟ Pseudo/prénom : Saddek ϟ Âge : 22 ans ϟ Fréquence de connexion : au moins une connexion par jour ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : Une connaissance était sur le forum ϟ Le mot de la fin :          
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Sam 18 Juil - 20:48

hogwarts: a history



Des cris assourdissants, du sang partout, j’en suis couvert, impossible d’ouvrir les yeux. Inerte, je sens des mains m’envelopper, je sens une chaleur se dégager d’elle. Puis un silence monstre, aucun bruit ne retentit dans la salle si ce n’est des halètements venant d’une femme. Elle respire difficilement, à bout de forces, sa conscience la quitte petit à petit jusqu’au retentissement d’un bruit.
*CLAC*
Une douleur immense m’envahit, mon corps entier me fait mal, bouger le moindre muscle est une torture. Une brulure dans ma poitrine, mes poumons sont en feu et je ne peux rien faire d’autre dans mon impuissance qu’hurler le plus fort que je le peux. Les larmes ne tardèrent pas à sortir de mes yeux fermés, je ne peux que les sentir coulé le long de mon visage, laissant derrière elles un sillage guidant les prochaines.

Quittons mon pauvre corps meurtri et portons notre attention sur mon agresseur : Un homme, environ 1m80, habillé d’une étrange tunique verte, un masque bleu empêche toute authentification.

« C’est un garçon ! Comment allez-vous l’appeler ? » demanda l’agresseur.

La femme exténuée au bord de l’inconscience ne parvint qu’à articuler difficilement une suite de sons.

« … » (chuchotement indistinct)

Ne pouvant tenir plus longtemps, je fus apporté à la jeune femme avant qu’elle ne s’endorme.


Vous avez pu être témoin de ma venue au monde, bien qu’elle soit assez pathétique, je vous rappelle que nous sommes tous lié à la même enseigne en ce qui concerne notre apparition en ce monde, couvert de sang, de liquide lymphatique et de Dieu sait quoi.
Que s’est-il passé après ce merveilleux évènement qui vous a permis de me rencontrer ? Vous imaginez surement un beau retour à la maison, dans la joie, la festivité, etc ; vous n’avez jamais été aussi loin de la vérité.
Ma naissance n’a pas été une nouvelle joyeuse au sein de ma famille, seule ma mère était contente. Enfin si on peut appeler ça ma mère.
Voyez-vous, ma famille est une grande famille dans le monde des sorciers, elle a donc comme la plupart des familles de grande aspiration pour engendrer la famille la plus noble et la plus puissante possible.
C’est précisément à cause de ça que je suis né et que je suis mort.
Laissez-moi vous introduire ma famille pour que vous puissiez cerner l’ensemble des enjeux.
Père est l’un des actionnaires du journal : La Gazette du Sorcier, homme d’affaires depuis toujours, vous n’arriverez jamais à le faire plier. Dur en affaires comme à la maison, avec lui nous n’avons rien sans rien. Peu attaché aux valeurs sorciers de nos jours (obsession du sang pur), il vend comme il achète à n’importe qui du moment qu’il fasse une affaire ; qu’importe que vous soyez un sang pur, un sang mêlé ou autres, votre argent n’a pas de sang et ça il le sait très bien.
Passons à Mère, une femme à double tranchant, elle peut être la plus douce des fleurs, comme la plus piquante des roses. D’ordinaire très neutre, elle peut passer d’un état à un autre en un claquement de doigts. Mieux vaut ne pas la contrarier. Elle, contrairement à Père, est (après un endoctrinement fait par ma grand-mère) obsédé par la pureté de notre famille. Je ne pense pas qu’elle pense réellement tout ce qu’elle dit, ou si elle ne fait que réciter les sermons de ma grand-mère.
Et je finis le portrait familial avec Lui : ce mec c’est mon grand frère, si vous souhaitez l’imaginer, voyez-le comme celui que vous voudriez être. Tout votre rêve, il est capable de les accomplir quand vous, vous échouez. Lui est parfait. Enfin était… Lui est tombé de son piédestal, Lui est, à cause de son ego a eu un accident en se croyant au-dessus des autres, Lui est maintenant moins qu’un sang de bourbe, Lui est paraplégique. Le fils/frère parfait qui se brule les ailes et devienne la tache noire de la famille.

Maintenant que vous connaissez les personnages de la pièce, je vous souhaite bienvenue dans le théâtre de ma vie.

C’est simple, deux familles souhaitent unir leurs forces pour en former une seule, les enfants sont mariés en guise de symbole de l’union. Les mariés se haïssent, puis s’aiment et décident d’agrandir cette nouvelle famille plus forte. Ils eurent donc mon grand frère, qui leur apporta très vite satisfaction quant à la combinaison parfaite des gênes des deux familles. Malheureusement, Mère ne put donner d’autre hérité à Père, il semblerait que son corps ait tout donné dans la production de l’ainé. Tout aurait pu s’arrêter là, et ils auraient pu vivre heureux pour toujours.
C’était sans prendre en compte la volonté de fer de grand-mère. Dans sa folie à vouloir être la famille la plus noble, et la plus parfaite, elle finit par la pourrir.
Un seul héritier ne lui suffisait pas, elle dû donc réfléchir à une solution à son problème. J’aime l’imaginer se torturer jour et nuit afin d’assouvir ses obsessions. Puis elle finit par trouver un plan qu’elle ne tarda pas à mettre à exécution.
Elle n’avait besoin que d’une personne insignifiante, quelqu’un de sacrifiable. Et quoi de mieux comme cobaye que des Moldus ?
Ma tarée de grand-mère chercha dans le monde des Moldus, une femme assez forte pouvant supporter l’héritage de la famille Guile. Elle finit par trouver quelqu’un : Mathilda Oriane Matthews. Une femme cultivée avec un potentiel intellectuel certain. Elle n’hésita pas à la contacter.
Leurs relations épistolaires firent suite à une invitation. Et le début de la fin arriva.

Mathilda fut donc invitée dans le plus grand silence dans la demeure familiale afin que personne ne sache que la famille avait un lien avec une Moldu. Mère n’était pas là, et ça arrangeait bien la vieille qui n’aurait pas besoin d’expliquer à sa fille pourquoi un être inférieur était ici.
La Magie du lieu opéra, Mathilda fut tout de suite séduite par notre maison et pas que… Le sortilège de l’Imperium aidant, Mathilda fut prise d’amour pour Père, qui sous le charme de la magie, ne put retenir ses pulsions. La suite, vous l’imaginez très bien.
Détrompez-vous, j’ai quelques autres détails à vous fournir. Et si je vous disais que la cinglée avait fait boire du Polynectar à Mathilda pour qu’elle devienne Mère ?
Si, Si, la vioque a vraiment cru que  ça aurait pu fonctionner. Elle a juste oublié que si Mathilda devient ma mère, son corps l’est également, avec les mêmes faiblesses. C’est d’ailleurs à ce moment que je fus créé. Les deux amants besognant pour le compte de ma grand-mère, Mathilda redevînt peu à peu elle-même, jusqu’à l’inévitable orgasme qui marqua le début de mon existence.

Laissez-moi vous résumer le tableau : 1 Famille puissante de sang pur + 1 seul héritier + une vieille bique + 1 moldu = 1 Sang mêlé bâtard qui fait tache dans la famille. Cette histoire ne fut jamais ébruitée et je fus renié.
Après un long moment d’écœurement, et de pourparler avec ma grand-mère, Mathilda finit par rentrer chez elle, avec un embryon fécondé, et des compensations offerte par ma grand-mère.
Voilà ce que je suis, un fantôme créer par ma grand-mère. Enfin ce dont j’aurai été si Lui n’avait pas eu regrettable accident qui redémarra l’obsession du monstre flasque.
A 8 ans, on vînt nous rendre visible à Maman et moi. C’est à ce moment là que Maman m’expliqua la situation. Je ne compris pas tout, mais elle me fit comprendre que j’avais un père, une autre mère, et un frère.
Avant de comprendre quoi que ce soit, nous fûmes emmenés au manoir Guile, où je fis la connaissance de tout le monde.
Mère et Père n’aimèrent pas ça, mais ils n’eurent pas le choix. La grand-mère avait réussi à les persuader qu’un handicapé vaut encore moins qu’un moldu. L’héritage de la famille était donc détruit, jusqu’à ce qu’elle leur parlât de son plan. Bien que nous n’ayons pas la même mère, je ressemble étrangement à Lui quand il avait mon âge.
Voilà donc le premier chantage que me fit cette vieille sorcière, étant prête à tout pour sa famille, elle me fit comprendre que si je n’acceptais pas son accord, de terrible chose pouvait arriver à mes proches.
C’est ainsi que fit mon entrée dans le monde des sorciers et du subir l’éducation des Guile. L’histoire de la famille, l’histoire de la magie, tout ce que doit savoir l’héritier des Guile.
Cela dura 3ans, je pus m’habituer à ce nouveau monde plein de mystère qui s’ouvrait à mes yeux, la famille mis du temps, mais elle finit par m’accepter, même s’ils ne voyaient en moi qu’une échappatoire à la ruine et le déshonneur.
Vînt la lettre qui faisait terriblement peur à ma famille, l’admission à Poudlard, l’école des sorciers. J’allais pouvoir apprendre la magie ! Mais ma famille voyait ça comme un danger, que faire si j’échouais mes études ? Si j’apportais le déshonneur sur la famille ?
Ils ne pouvaient rien y faire, je quittai donc la demeure familiale pour rejoindre ce qui allait devenir mon nouveau foyer pour le reste de l’année.

Mon arrivée au château se fit le plus normal du monde, je pris le Poudlard Express, puis les barques pour arriver au château. Il était magnifique ce soir-là, éclairé par la lune. Tout était si beau que je me mis à croire que tout allait être parfait et paisible.

La vie aime te faire descendre de très haut pour te voir t’écraser sans pouvoir agir.


Arrivé dans le hall, on nous expliqua le déroulement de la soirée ainsi que le rituel des maisons.
Le professeur appela les futurs élèves par ordre aléatoire, j’étais si anxieux à l’idée de ne pas être dans la maison que mes « parents » avaient prévue pour moi : Serpentard ; que je n’entendis pas mon nom quand il fut prononcer. On me poussa doucement pour que j’avance et que je prenne ma place sur la chaise à la vue de tous. Le Choixpeau fut poser sur ma tête et…

« Oooh ! Le château renferme bien des secrets, et je vois que tu en emmène un gros avec toi Alphonse Guile. »

Le temps s’arrêta pour moi, je n’entendais même pas ce que me disait le chapeau que j’avais sur le crâne, je n’étais à l’affut que du nom de maison qu’il allait prononcer.

« Serdaigle ! »

Des acclamations retentirent du côté de la maison concernée, puis je réalisai ce que je venais d’entendre : Alphonse Guile !
Tout en me dirigeant vers la table qui m’accueillait, je pris conscience du plan de ma famille. Je ne suis pas devenu héritier des Guile lorsque Lui eu son accident, toutes ces années strictes à apprendre ce n’était que pour ce moment.

Ma famille ne m’a pas fait succéder à Lui, je suis Lui.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 19 Juil - 13:11

Bienvenuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 19 Juil - 14:04

Bienvenue à toi, bon courage pour ta fiche

Canon
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Dim 19 Juil - 15:20

Bienvenuuue & bon courage pour ta fiche !
Si tu as des questions, n'hésite pas


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 19 Juil - 23:15

Bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 398
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Hippolyte Rosier
▪ célébrité : Maisie Williams
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 19 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Assistante de Beatrice Matheson, pour les soins aux créatures magiques
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : Hepburns (Avatar)

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Anwen Llewellyn

10/100/24/V

Dim 19 Juil - 23:53

Bienvenue à toiiii


PLEASE TAKE CARE OF YOU From the day we arrive on the planet, and blinking, step into the sun, there's more to see than can ever be seen, more to do than can ever be done, there's far too much to take in here, more to find than can ever be found, but the sun rolling high, through the sapphire sky, keeps great and small on the endless round.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 23 Juil - 18:57

Merci à tous Plein de poutou pour vous
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 23 Juil - 23:54

Bien le bonsoir à toi !
Suite au début de retour que je t'ai fait sur la CB, je m'en viens t'en dire plus.  

Ta fiche, et j'en suis désolé, ne peut être acceptée.
Au delà des fautes d'accord et de conjugaison (qui, finalement, se multiplient un peu au fur et à mesure de ton récit), le personnage dans son ensemble comporte un peu trop de problème à nos yeux.

La question du sang, par exemple, n'est pas très logique. Ton personnage peut avoir un parent sang pur (mais il nous faudrait savoir de quelle famille) et un parent d'une grande famille au sang impur par exemple, et ça tiendrait la route... mais cette histoire de sang "officiellement pur" ne colle pas à l'univers HP.
La question de la baguette, est également délicate, puisque l'histoire du bois de cyprès au sein d'une baguette en noyer est difficilement explicable, et a priori, ne colle pas à l'univers HP.
L'odeur de l'amortentia que tu décris comme comportant l'odeur du plastique du fauteuil roulant du frère d'Alphonse, encore, cloche quelque peu. Il aurait été intéressant de réfléchir à comment sont les fauteuils roulants ou leur équivalent magique dans le monde sorcier, mais l'utilisation d'un fauteil moldu, et du plastique (a priori une matière moldue) ne colle pas à l'univers HP.

Conséquemment, l'histoire dans son ensemble est un peu capilotractée et au final, malheureusement assez peu complète...

Pour toutes ces raisons    , plus que pour les petits problèmes d'écriture/relecture ou les écarts (excusables) faits par rapport aux quelques conseils donnés dans nos annexes (ici, sur les points de duel par exemple), il semble que cette fiche n'ait besoin de trop d'ajustements pour être validée.

Encore navré, et tout à fait licornement tien.  
Moi
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Find my Name | Loading 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» (AGADRIEL) i'm gonna stand by you even if we can't find heaven
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-