top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Marius - titreencours

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 16:08

Marius Jack Clearwater

ϟ Âge : 23 ans. Il est né le 21 juin, au beau milieu du solstice d’été.
ϟ Nationalité : Ecossaise. Il est né et a grandi à Kirkwall, au beau milieu de l’archipel des Orcades. Toutefois, il n’a pas conservé l’accent local de son père, sa mère étant anglaise et ayant pris grand soin qu’il ne se mette pas à rouler les « r » comme le reste de la population. Il parle toutefois parfaitement le gaëlique écossais de son île natale.
ϟ Métier : Antiquaire. Il a ouvert sa propre boutique, sobrement nommée The Queen of Spades, dans une rue adjacente de Pré-au-Lard, toutefois, il n’y agit qu’en qualité de vendeur, son frère aîné en étant le gérant officiel. Spécialisé dans les grimoires anciens et les objets enchantés, les initiés peuvent aussi y trouver, pour qui sait demander et y mettre le prix, des items plus dangereux voire interdits par la législation magique en vigueur en raison de leur forte teneur en magie noire.
ϟ Ancienne maison : Serdaigle. Le Choixpeau n’a pas hésité longtemps sur ce point en particulier. Il a d’ailleurs été préfet de sa maison, portant son insigne avec fierté. Très attaché à Serdaigle, il revendique toujours son appartenance à cette maison, comme en témoignent les objets frappés de ce blason, qu’il accumule à la maison, collectionneur dans l’âme.
ϟ Affiliation : Ordre du Phénix, sans doute un peu par défaut. Il est bien trop versé et intéressé par la magie noire pour s’aligner réellement à leur côté. Pour autant, Marius, marié à Calanthe Burke, une jeune fille de sang pur, n’a pas réellement apprécié la façon dont l’élite sorcière a traité et renié son épouse, estimée comme traitresse à son sang parce qu’elle a eu le malheur de tomber amoureuse d’un sang mêlé sans fortune, comme lui.
ϟ Sang : Sang mêlé. Sa mère est une sorcière mais son père est un moldu. C’est toutefois quelque chose qu’il essaie de dissimuler au mieux, prétextant que ses deux parents sont des sorciers.

ϟ Avatar : Colton Haynes.

Baguette : Sa baguette est en bois de prunellier, un bois prétendument rare, selon le vendeur de la boutique. Après quelques recherches de son côté (déjà consciencieux et appliqué), il apprit que ce matériau constituait des baguettes puissantes, très apprécié des duellistes. Pour sa part, il a toujours cru intimement qu’Ollivander s’était trompé du tout au tout sur l’objet qu’il lui avait confié mais, au final, il n’a jamais vraiment eu à s’en plaindre. Elle mesure 29 centimètres, rigide mais malléable, idéale pour les sortilèges, et contient en son cœur un ventricule de dragon, un Noir des Hébrides, plus particulièrement, ce qui n’a pu que faire d’autant plus plaisir à son patriotisme écossais.

Miroir du Riséd : Peut-être ne verrait-il rien, dans le miroir du Riséd. Après tout, il a ce que tout homme pourrait désirer : une famille, un commerce florissant, quelques amis fidèles… Mais, en réalité, sans doute se verrait-il différemment ; avec un costume trois pièces, à la tête d’une organisation importante, quelle qu’elle soit, reconnu par ses pairs. Car, effectivement, Marius ne rêve que de cela, de reconnaissance. Il ne demande même pas la gloire ou la fortune, juste une sorte d’acceptation de la part des autres, et surtout de ceux qui lui sont supérieurs.

Épouvantard : S’il venait à être confronté à un épouvantard, sans doute se transformerait-il en une immense étendue d’eau glacée. Il est en effet aquaphobe depuis qu’il a manqué d’être emporté au fond du lac de Poudlard par des strangulots, alors qu’il tentait de s’acquitter d’un pari débile. Ce fut d’ailleurs Clemens Greengrass, qui n’était pas encore son meilleur ami à l’époque, qui le sortit de là. Depuis, le simple fait de passer sur un pont surplombant une rivière peut lui causer des sueurs froides et, pendant ses périodes sous stupéfiants, même prendre une simple douche peut s’avérer compliqué.

Amortentia : Cela fait un moment qu’il n’a plus eu l’occasion de se confronter à une Amortentia mais il sentirait l’odeur du vieux parchemin qui lui rappelle sans nul doute les grimoires anciens entreposés dans sa boutique, sa fierté, ce qu’il considère comme sa plus belle réussite jusque-là. En second lieu, il sentirait aussi l’odeur de fraise des Hocus Pocus Pops, ces sucettes qui colorent la langue et dont raffole sa fille, Penelope. La dernière fragrance est une odeur qui lui est inconnue, une sorte d’after shave au parfum entêtant, sans doute celui de son père, disparu très tôt durant son enfance, et dont il ne garde que très peu de souvenirs.

Compétences magiques

Duels : 5/10. Moyen, considérablement moyen. Il a appris à se défendre, après des années de brimades, lors de son enfance, à Poudlard surtout, où l’on moquait sa timidité maladive et ses airs effacés, ainsi que sa trop grande solitude. Il lui a fallu un long moment avant de se décider à répliquer et il n’est certes pas extrêmement doué mais il sait au moins se faire à peu près respecter.
Potions : 6/10. A nouveau, il est moyen dans ce domaine, bien que meilleur que la plupart des gens et, s’il s’est beaucoup amélioré à force de pratiquer avec Clemens, il est bien, bien loin de l’égaler. Sur quelque plan que ce soit d’ailleurs. Son principal intérêt, dans les potions, reste les drogues qu’elles peuvent représenter, bien exécutées. Il a, effectivement, une légère addiction aux potions rendues illégales par décret du Ministère.
Métamorphose : 9/10. Plutôt très doué, il a, un jour, caressé l’espoir de devenir animagus grâce à ses talents, mais il faut croire qu’il est trop médiocre pour arriver à un but aussi simple. Il est en tous cas suffisamment doué pour métamorphoser, sans le moindre souci, tous les objets ou animaux qui passent à sa portée, ce qui s’avère fort utile dans sa boutique, quand il s’agit de transformer un puissant artefact de magie noire en un item d’apparence tout à fait inoffensive.
Sortilèges : 10/10. Son domaine de prédilection, dans lequel il a toujours excellé. Subtil, inventif et terriblement créatif, il a créé très tôt ses propres sortilèges, avec plus ou moins de succès, selon les différents essais. Passionné par toutes les formes de magie, il a un attrait particulièrement marqué pour ses côtés les plus sombres, ce qui lui a valu de se faire renvoyer du poste de Chercheur de Sortilèges qu’il a occupé un temps au sein du Ministère de la Magie. Depuis, il continue toujours à créer ses propres sortilèges et à exercer sa maîtrise de ceux qui existent déjà.
Légilimancie : 0/10. Trop subtil, trop difficile, peut-être trop futile aussi, il n’y a jamais trouvé grand intérêt, même s’il admire sans conteste ceux qui peuvent se faufiler dans l’esprit des gens sans même qu’ils s’en rendent compte. Il sait d’ailleurs que Clemens y est très bon et ça ne fait que forcir son admiration envers lui.
Occlumancie : 0/10. A nouveau, bien trop obscur pour son esprit trop pragmatique, trop terre à terre. Il a pourtant bien des choses à cacher mais, plutôt que de faire de ses pensées une forteresse imprenable, il se contente de se faire discret, pour ne pas attirer l’attention sur lui, encore moins sur ses secrets.
Quidditch : 9/10. Très à l’aise sur un balai, il s’est montré le plus doué lors de ses cours de vol, en première année. Malgré tout, bien loin d’être l’enfant populaire et apprécié qu’on voit souvent jouer dans les équipes de Quidditch de Poudlard, il n’a jamais franchi le pas de se présenter aux qualifications pour intégrer celle de sa maison. Il aurait pourtant pu faire des merveilles, s’il avait été un peu plus sûr de lui. Aujourd’hui encore, le balai reste son moyen de locomotion préféré et, s’il ne porte pas grand intérêt au sport en lui-même, il adore se vider l’esprit en allant virevolter dans les airs.
Divination : 1/10. Si la voyance et ses arcanes mystérieuses l’ont très vite fasciné, il a bien dû se rendre à l’évidence ; il n’a, pour cette forme de magie, aucun don particulier, pour son plus grand malheur. Après tout, c’est un avantage bien plus qu’utile que de pouvoir anticiper l’avenir…

ϟ Pseudo/prénom : khâl/Céline. ϟ Âge : 28 yo. ϟ Fréquence de connexion : 7/7. ϟ Ce personnage est : inventé. ϟ Où nous avez-vous connu : ϟ Le mot de la fin : bavboules ? Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 16:09

hogwarts: a history



décembre 1977


« Qu’est-ce que c’est ? » demande-t-il en voyant le parchemin qu’elle glisse sur le comptoir, à son attention. Elle, c’est Calanthe Burke, sa femme. Oui, Burke. D’ailleurs on ne peut s’y tromper longtemps en y regardant de plus près ; elle a ce port altier, cette peau diaphane, ce regard fier qui sans rien faire, vous laisse comprendre que vous lui êtes inférieur en tout. Elle avait beau avoir été reniée par sa famille, rayée de l’arbre généalogique, son seul nom représentant un tabou parmi les siens, elle n’avait jamais perdu cette prestance et cette allure, même après qu’on l’eut trainée dans la boue. Il l’avait toujours admiré pour ça, en dehors de sa beauté ravageuse et de son esprit, bien entendu. Elle ne venait jamais à la boutique, qu’il avait baptisée le Queen of Spades en son honneur, bien consciente que cela présentait un conflit d’intérêt avec son emploi d’agent de la B.I.M., aussi sa présence était plus que surprenante, d’autant plus qu’elle affichait cette mine froide qu’il détestait tant. Si sang pur« Tu n’as qu’à lire, toi qui aime tant les livres. » Il esquisse une moue ennuyée sous la pique gratuite qu’elle lui lance mais préfère ne pas relever, saisissant le parchemin entre ses doigts et le déroulant avec précaution, comme il le faisait avec tous ses manuscrits. Pour autant, ce n’est pas l’un de ces anciens papyrus qu’il affectionne tant qu’elle lui apporte et son teint se fait de plus en plus blafard, jusqu’à devenir livide, tandis qu’il parcourt les lignes élégamment manuscrites. « Une demande de divorce ? » commente-t-il, incrédule, relevant le visage vers elle. « Tu demandes le divorce ? » Il relit le document une nouvelle fois, comme elle ne répond pas, peinant à en croire ses yeux. « Et Penelope ? » Bien sûr, leur fille est ce qui lui vient le premier à l’esprit ; comment allaient-ils lui expliquer, comment allait-elle le prendre ? « Elle vivra avec moi. Mais tu pourras la voir quand tu veux, bien sûr. » Deuxième coup de massue. Sa fille ? Elle allait lui prendre sa fille ? « Mais… Pourquoi ? On est bien pourtant, tous les trois… » Elle se fend d’un sourire compatissant, lui caressant la joue avec douceur. « Ça n’a rien à voir, Marius… Parfois, il faut juste savoir tourner la page. Comportons-nous en adultes, tu veux bien ? » Il n’a pas le temps de répondre qu’il l’aime, qu’il ne veut pas vivre séparé d’elle, encore moins de leur fille, que tout ça est idiot, qu’il n’y a rien d’irréparable, qu’elle a déjà pointé du doigt un espace vide au bas du parchemin. « Il y aura besoin de ta signature. Juste ici. » Dans un dernier froissement de cape, elle tourne les talons et elle quitte la boutique. Le royaume a perdu sa reine.

[…]


C’était dans un bar miteux de l’Allée des Embrumes, le Scarecrow ou quel que soit le nom inscrit sur l’enseigne, qu’il était allé noyer sa peine et son désarroi dans un verre de vodka. Dans une bouteille de vodka même, pour être exact. Il devait vraiment avoir une mine affreuse et déconfite pour que ce type aux allures douteuses vienne s’asseoir à ses côtés, le regardant comme s’il craignait soudainement qu’il ne se brise en deux. « Mauvaise journée ? » D’ordinaire, il n’aurait jamais répondu ; sauvage, réservé, il était d’une méfiance sans nom envers les étrangers. Mais l’ordinaire n’était plus et il n’avait personne d’autre à qui se confier que cet homme, qui semblait sincèrement intéressé. Il n’était pas vraiment proche de son frère, Hector, en tous cas pas au point de lui conter ses malheurs, et il ne se voyait pas vraiment aller pleurnicher auprès de Clemens pour lui raconter comment sa sang pur de femme venait de le jeter comme un malpropre. Le Greengrass ne le dirait sans doute pas mais il le penserait suffisamment fort pour qu’il le comprenne ; une femme de son rang avec un sang mêlé comme lui, ça ne pouvait que mal finir. Alors oui, l’inconnu pouvait bien n’en avoir rien à faire de ses histoires, il a bien besoin de vider son sac. Alors il lui raconte tout : la rencontre de sa femme à Poudlard, comment sa famille à elle, trop traditionnaliste, avait désapprouvé leur couple, comment ils l’avaient renié suite à leur union et la naissance de leur fille, à quel point il l’avait aimé comme un fou, comme la déesse qu’elle était. A quel point sa fille allait lui manquer, son sourire le soir quand il rentrait et ses bras autour de son cou. Il ne sait même pas combien de temps il déblatère sans s’arrêter mais l’autre semble l’écouter avec attention. Ce n’est que lorsqu’il cesse enfin de parler, à court de mots, que l’homme prend la parole à son tour. « T’as l’air d’avoir besoin d’un remontant. » propose-t-il en faisant glisser une fiole rempli d’un liquide sombre. Devant le regard interrogateur de Marius, il explique. « De la belladone. Ca détend. » L’ancien Serdaigle continue à fixer le flacon avec attention ; oui, il a déjà entendu parler des effets apaisants de cette potion, de ses côtés addictifs aussi, de son prix exorbitant. Et lui, il n’a pas vraiment une mornille en poche ; en tous cas ses dernières pièces sont parties dans l’achat de sa bouteille d’alcool. Comme s’il lisait dans ses pensées, l’autre le devance, lui coupant l’herbe sous le pied. « La première est pour moi, un essai gratuit, je te l’offre. » Vraiment ? Embrumé par l’alcool et le chagrin, son esprit, pourtant vif, ne voit pas le piège se refermer sur lui à mesure que ses propres phalanges se referment sur la fiole, avant de l’empocher. S’il avait hésité un long moment, dans cette chambre d’hôtel louée, juste pour ce soir, il lui avait suffi de ressortir le parchemin du divorce pour se décider enfin. L’espace d’un moment, il avait tout oublié, même jusqu’à son nom. Le réveil n’en avait été que plus dur, l’envie de s’abandonner à nouveau dans cette torpeur bienfaitrice n’en avait été que plus présente…

septembre 1968


Comme chaque année, il avait regagné les bancs de Poudlard et rejoint ses camarades de Serdaigle. Gamin discret et effacé, si ses professeurs louaient volontiers son intelligence et son implication, les autres élèves le considéraient plutôt comme le gosse un peu étrange, toujours assis au fond de la classe et qui n’ouvrait que très rarement la bouche. Pas à moins d’y être forcé en tous cas. Si la plupart des étudiants ne lui accordaient pas la moindre attention, quelques autres avaient trouvé en lui un bouc-émissaire idéal ; de celui sur lequel on peut se défouler puisque, de toutes façons, il ne dira rien. De celui qui peut vous faire vos devoirs aussi, dans l’espoir d’obtenir un brin de répit. Timide, un peu apeuré sans doute aussi, Marius ne s’en plaignait jamais, pas même à l’un de ses rares amis de l’époque, Caelan Stern. Ils s’étaient rencontrés dans le train qui les menait tous deux à Poudlard et avaient tout de suite sympathisé, un début d’amitié qui n’avait fait qu’accroitre lorsqu’ils avaient été répartis tous deux dans la même maison. Ils étaient rapidement devenus inséparables, jusque dans leurs cours où ils travaillaient toujours ensemble. Le cours de potions de Slughorn n’avait d’ailleurs pas fait exception à la règle et ils s’étaient tous deux installés à la même table, comme à leur habitude. Quand le directeur de Serpentard annonça toutefois que, cette année, il constituerait lui-même les binômes de travail, Marius s’était décomposé. Littéralement. Ce qui n’était rien à côté de la réaction qu’il avait eu quand le professeur lui avait désigné Clemens Greengrass comme partenaire. Clemens était un Serpentard de son âge, sang pur, populaire, sociable (en tous cas avec les quelques rares qu’il estimait digne de sa compagnie) ; en gros, tout ce que Marius n’était pas. Bien sûr, comme tous les outsiders, il admirait l’aisance de Clemens et il aurait sans doute donné beaucoup pour être à sa place mais, il lui avait suffi de croiser un seul des regards du blond pour réaliser que le plaisir de travailler avec lui n’était clairement pas partagé. Alors, il s’était tassé sur sa chaise, tentant de se faire tout petit, comme pour disparaître de sa vue ; le Serpentard ne lui avait pas laissé toucher au moindre ingrédient, comme s’il n’avait même pas eu d’existence tangible et Marius n’avait pas parlé, pour changer.



Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 16:16

.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 16:19

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 16:49

Toi je teeeee

Clemens s'éclaircit la gorge et remet un masque distant, devant les témoins présents : Rebienvenu. Ne fais pas de bêtises. Je t'aime quand même. *Hum Hum* Ne me fais pas honte, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 387
▪ pseudo : greensleeves
▪ multinick : elyssaputashafiq.
▪ célébrité : phoebe tonkin
▪ points : 134
▪ statut : sang pur
▪ âge : dix-neuf ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : assistante de l'infirmier de Poudlard, elle apprend à soigner les bobos en tous genre.
▪ orientation : hétérosexuelle (à ce niveau-là c'est surtout rosierssexuelle pour être honnête)
▪ situation : fiancée au mauvais frère
▪ crédits : soha & tumblr.

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
6 / 106 / 10
▪ divination :
2 / 102 / 10
  
    avataravatar
Sin Fawley

50/100/15/LR

Dim 6 Sep - 20:48

Re-bienvenue
bon courage pour la rédaction de ta fiche hâte de découvrir ton nouveau personnage


IDEALISM SITS IN PRISON, CHIVALRY FELL ON ITS SWORD. Innocence died screaming, honey, ask me I should know : I slithered here from Eden just to sit outside your door.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 6 Sep - 22:38

Je crois qu'entre nous, ça va pas être possible
HALTE A LA CONCURRENCE DELOYALE

(Reee )
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 8 Sep - 11:44

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 200
▪ pseudo : lili
▪ multinick : Eileen
▪ célébrité : Jenna Coleman
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 29 ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : Prof de Soins aux Créatures Magiques, oh yeah
▪ orientation : worksexual
▪ situation : en ménage avec un Fléreur et un hibou
▪ crédits : Tanagra

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
9 / 109 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
2 / 102 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Beatrice Matheson

10/100/21/V

Dim 13 Sep - 12:40

YO MEUF. Ton délai se termine aujourd'hui, fais nous signe si tu veux une rallonge, j'veux voir la bouille de Colton ici, moi...


    ...

    I've got thick skin and an elastic heart, but your blade it might be too sharp. I'm like a rubber band until you pull too hard. Yeah, I may snap and I move fast. But you won't see me fall apart. Cause I've got an elastic heart. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 2108
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Frank Longbottom
▪ célébrité : Mathias Lauridsen
▪ points : 197
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Oubliator (stagiaire)
▪ orientation : ça dépend des jours
▪ situation : fiancé à Sin Fawley
▪ crédits : (c) elea

▪ duels :
6 / 106 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
6 / 106 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Luke Rosier

200/2000/24/LS/V

Dim 13 Sep - 15:43

YO DAME BEATRICE. J'veux bien une rallonge de deux jours, just in case, t'as vu ? Même si en théorie elle sera finie dans la nuit, mieux vaut prévoir !


Bad Blood.
Hey brothers, know the water's sweet but blood is thicker. If the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.
@ ALASKA, @ GOLDEN LIES (GIF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Jeu 17 Sep - 11:10

Azy je viens juste de voir parce que je suis à l'ouest depuis des jours... MAIS T'AS PAS ENCORE FINI. Pour me faire pardonner de mon retard de lecture, j'te mets les deux jours à partir d'aujourd'hui, va.


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 20 Sep - 22:34

(100 ans après la guerre) Bienvenue parmi nous beau brun Bon courage pour la toute fin de ta fiche. J'aime beaucoup ton métier, je suis sûre qu'il y aura moyen d'avoir un lien entre nos deux jeunes hommes
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Marius - titreencours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Roubaix Lille Métropole by Marius. Stats please. Cherche rouleur ayant plus de 73
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]
» MARIUS JOLI X GRIFFON REFUGE VERMELLES DANS LE 62
» Marius ─ tout despote a l'âme d'un insubordonné (en cours)
» Marius Fassa et Jojo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-