top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches validées

 Joan - And rain will make the flowers grow

AuteurMessage
profil
▪ messages : 48
▪ pseudo : kyu / Claire
▪ multinick : Aisling (Huff) / Jezabel (Slyth)
▪ célébrité : Samantha Barks
▪ points : 65
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : vendeuse à la boutique de quidditch
▪ orientation : anything can be done
▪ situation : doable
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Joan P. Doge

RP10M0A9

Mer 3 Fév - 23:45

Joan Phillis Doge

   
ϟ Âge : 23 ans, et elle approche du quart de siècle sans trop s'inquiéter, puisqu'elle ne pensait déjà pas arriver jusque là...
ϟ Nationalité : Anglaise, pure et dure. Enfin, elle croit. A vrai dire, elle n'a confiance en rien en ce qui concerne ses origines.
ϟ Métier : ...
ϟ Ancienne maison : Gryffindor, une pure tête brûlée digne des lions, et une Doge avec ça, le Choixpeau n'a pas vraiment hésité une seconde.
ϟ Affiliation : Neutre. Les mangemorts sont les pires raclures du monde, mais les membres du ministère sont des cons qui ne comprennent pas contre quoi ils luttent, quand ceux de l'ordre sont des demeurés pédants qui se pensent mieux que les autres.
ϟ Sang : Sang-Mêlé, mais fille d'une cracmole et d'un moldu, ça compte quand même un peu comme Née-Moldue, non?

   ϟ Avatar : Samantha Barks
   

Baguette : Si Joan était folle de sa première baguette, une minuscule en bois de Cèdre, avec un ventricule de dragon, elle ne l'a malheureusement pas gardée à vie. La pauvre a subit pendant de longues années les folies de la Gryffondor avant de déclarer forfait peu avant les dix-neufs ans de la demoiselle. La nouvelle baguette, à laquelle elle fait extrêmement attention, est d'une longueur de seize centimètres, en Châtaigner, et avec une plume de phoenix. Et si elle a un moment regretté l'ancienne baguette, elle s'est très vite faite à celle-ci.

Miroir du Riséd : Elle ne s'est jamais retrouvée devant, et elle n'en a pas spécialement envie. Elle est persuadée que le miroir lui renverrait l'image d'un pièce vide. D'un monde où elle n'existe pas. Tout serait plus simple si elle n'existait pas. En réalité, le miroir lui montrerait sûrement tous les gens qu'elle a aimé en vie, en sécurité, heureux. Dur de voir la sécurité sur un simple portrait de famille, mais si. Le visage de ses parents adoptifs qui n'a pas la moindre inquiétude, simplement un sourire ravi, ses vrais parents qui sont présents à ses côtés, Raed qui rit avec son groupe dans un coin, et Felicia juste derrière elle... Les autres, heureux, et elle qui les admire, simplement.

Épouvantard : Son épouvantard prend systématiquement la forme du cadavre de ses parents biologiques. Aussi con que ça puisse paraître, elle a arrêté de les voir autant pour les mettre en sécurité que parce qu'elle préfère ignorer s'ils meurent. Elle n'a vraiment pas besoin de ça. Pas encore. Le pire est déjà arrivé pour elle, et elle n'a rien pu faire. Elle n'a pas pu protéger ses parents sorciers, comment protègerait-elle ses parents moldus.

Amortentia : L'odeur qu'elle a le plus de mal à reconnaître parmi les trois est une vague odeur de fleur, et elle ne se rappelle plus du tout où elle l'a sentie. C'est une odeur de son enfance, c'est l'odeur de la serre de la maison où elle a passé ses premières années. La seconde odeur, elle sait très bien d'où elle vient, et elle ne fait que l'énerver. C'est l'odeur de sa chambre dans la maison des Doge, ses parents adoptifs. L'odeur de la clope et des gens qu'elle y ramenait quand les adultes s'absentaient. Des hommes souvent, quelques filles. La dernière odeur mais pas la moindre, c'est le whisky pur feu, une odeur tellement forte qu'elle éclipserait presque les deux autres. Une odeur de liberté selon elle, mais son jugement n'est pas toujours le plus fiable.
   

   
Compétences magiques
 
   Duels : 07/10 - Joan peut être très réactive. Elle pourrait être meilleure encore en duel si elle pensait à réfléchir un peu à ce qu'elle fait. Mais après tout elle est Gryffondor, pas Serdaigle.
   Potions : 09/10 - Elle a toujours été moyenne partout à l'école, mais les potions, ça a tout de suite été son truc. Apprendre à cuisiner des choses toutes plus étonnantes les unes que les autres, sans vraiment avoir besoin de faire preuve d'une mémoire particulière ou d'un don magique quelconque. Suivre une recette, elle appréciait. Et ça, ça pouvait toujours s'avérer utile par la suite.
   Métamorphose : 05/10 - Ni trop douée, ni trop nulle. Si la prof en la matière était plutôt impressionnante, cela n'a jamais suffit à la motiver. Elle n'a pas vu l'intérêt du truc, et ne le vois toujours pas. Elle s'en passe très bien. Si elle veut un verre, elle prend un verre, pas un rat qu'elle transformera.
   Sortilèges : 05/10 - C'est un peu la matière qui fait tout l'intérêt du monde magique, non? Et bien non. Le charme du monde magique réside dans ses créatures, ses plantes, et sa folie inimitable. Même un moldu pourrait l'apprécier. Pour ce qui est des sortilège, c'est beaucoup de travail pour peu de chose. Un elfe de maison peut les lancer à sa place.
   Légilimancie : 00/10 - Lire dans les pensées des autres, ce n'est pas du tout son but dans la vie, au contraire. Que chacun garde ses pensées dans son crâne, et les moutons seront bien gardés.
   Occlumancie : 01/10 - Elle gère le minimum syndical en occlumancie. Principalement parce qu'elle n'a jamais eu l'occasion de s'entraîner. Et aussi parce qu'elle n'a aucun secret bien important caché au fond de son petit crâne. Elle ne sait pas tenir sa langue, alors pas besoin de fouiller pour savoir ce qu'on veut.
   Quidditch : 08/10 - Ancienne poursuiveuse de l'équipe de Gryffondor, elle n'a jamais été la meilleure du lot, mais le vol lui venait naturellement. Et si elle n'a plus trop l'occasion de monter sur un balai, elle le fait encore avec plaisir quand l'opportunité se présente.
   Divination : 05/10 - Elle n'a jamais trop compris la matière. Elle a juste pris vite l'habitude de regarder dans les feuilles de thé et les boules de cristal. Elle y a vu des trucs plus ou moins clairs, certains qui lui sautaient aux yeux. Leur signification était un peu aléatoire, mais il ne fait aucun doute qu'elle prédit parfois ce qu'il va se passer. Elle ne choisit juste pas quoi, où, ni comment. Et savoir que le chat de la voisine va être coincé dans l'arbre n'est pas franchement l'info la plus passionnante du monde.
   

   
ϟ Pseudo/prénom : Claire/kyute ϟ Âge : 25ans, merci pour les cadeaux  Very Happy  ϟ Fréquence de connexion : 5/7 (genre) ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : Margaux (y)  ϟ Le mot de la fin : Prout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 48
▪ pseudo : kyu / Claire
▪ multinick : Aisling (Huff) / Jezabel (Slyth)
▪ célébrité : Samantha Barks
▪ points : 65
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : vendeuse à la boutique de quidditch
▪ orientation : anything can be done
▪ situation : doable
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Joan P. Doge

RP10M0A9

Mer 3 Fév - 23:46

hogwarts: a history


   
Elle doit avoir sept ans la première fois. La première fois que son cerveau s'éveille aux folles possibilités que ses origines hors-normes lui offrent. La première fois qu'elle plonge ses yeux dans une fumée trop dense et par delà les formes splendides des volutes, elle voit autre chose. Une connerie, rien d'important, mais autre chose tout de même. Elle attrape la manche de sa mère, elle tire pour attirer son attention, et elle lui montre la fumée. A moitié éblouie, à moitié terrifiée. Et le regard que sa mère lui rend, quand Joan trouve les mots pour lui expliquer ce qu'elle voit, quand elle comprend enfin, le regard qu'elle lui rend est le même. A moitié ébloui, à moitié terrifié. Et ça n'a rien de rassurant pour la gamine. Ça n'a rien de rassurant pour elle non plus quand ses parents l'installent entre eux, dans leur petit canapé rapiécé. Ça n'a rien de rassurant quand sa mère prend finalement le temps de lui expliquer l'histoire de sa famille. Une famille qu'elle n'a jamais connu. Elle n'a jamais vraiment posé de questions. Elle était trop jeune pour ses demander pourquoi ses parents n'avaient pas de parents. Ce n'était pas quelque chose qui l'inquiétait. Et elle est un peu perdue quand elle apprend soudain qu'elle a de la famille, au delà de ses simples parents. Elle est un peu perdue quand elle apprend que c'est cette famille qui est la cause de sa vision. Que tout vient d'eux. Et si la voix de sa mère porte une certaine tendresse quand elle dit ça, elle ne manque pas de croiser le regard froid, presque distant, de son père. Elle n'est pas comme eux. Elle ne fait partie du même monde. Voilà ce que lui affirme sa mère, et Joan ne comprend pas tout de suite. Joan ne veut pas comprendre tout de suite. Joan ne veut pas savoir. Joan ne veut pas connaître cette famille que ses parents semblent préférer ignorer. Ils ne doivent pas en valoir la peine.

Mais elle ne choisit pas. Elle ne choisit rien. Elle n'a que sept ans après tout. Comment pourrait-elle savoir ce qui est le mieux pour elle? Sa mère lui affirme que tout ira pour le mieux. Qu'elle a été une enfant sans magie dans un monde merveilleux et que ça a été la pire des expériences pour elle. Qu'elle ne veut pas que son enfant grandisse au milieu d'adultes incapables de la comprendre. Incapables de lui apprendre à être elle-même. Alors elle fait confiance à son cousin plus ou moins éloigné. Ce cousin qu'elle a fréquenté les premières années de sa vie mais qu'elle n'a finalement plus vu depuis quelques années. Ce cousin que Joan n'a jamais vraiment rencontré mais qui s'est dévoué. Qui s'est dévoué, avec un sourire rassurant, à être son père. Sourire rassurant ou non, la gamine ne lui fait pas confiance. Ni à lui, ni à sa femme. Ni à lui, ni à aucun des adultes qu'on lui présente. Ni à lui, ni à aucun des enfants non plus. Cette famille, elle n'en veut pas. Cette famille, ce n'est pas la sienne. Cette famille, c'est celle qui n'a jamais voulu de sa mère parce qu'elle n'était pas comme eux, alors comment pourraient-ils l'accepter elle? Et puis de quoi était-elle vraiment capable? Elle s'était contentée de regarder dans des volutes de fumées et d'y voir un évènement si peu important qu'il ne changerait la vie de personne et qu'elle ne s'en rappellerait même plus un an plus tard.


...


La gamine était entrée dans la salle de cours avec un méfiance certaine. Elle était entrée dans la salle en ricanant bêtement avec ses camarades de classe. En ricanant bêtement avec ses camarades gryffondors dubitatifs. Ils avaient discuté divination avec leur aînés la veille et pour tout le monde, ça semblait être plutôt l'atelier d'improvisation. Et elle s'était sentie un peu con. Trop con pour ouvrir la bouche. Trop con pour dire qu'elle, elle voyait des trucs parfois. Dans le fond de sa tasse de thé, dans la fumée des clopes de son père ou de la cheminée, dans les étoiles quand elle se risquait à les fixer. Elle ne pouvait pas en parler. Elle ne pouvait pas le dire, quand elle ne savait même pas ce que sa signifiait. Divination ou juste une sale hallucination alliée au fait qu'elle fut superstitieuse. Parce que c'était trop étrange. Trop peu crédible. Trop stupide surtout. Elle ne voyait jamais rien de clair. Rien qu'un tas de conneries ouvertes à interprétation, et qui ne révélaient généralement rien de bien important. Alors non, elle ne disait rien. Ces visions lui avaient déjà fait perdre ses parents. Ses parents d'avant. Alors non, elle ne disait rien. Elle n'essayait pas d'expliquer avec des mots qui ne correspondait jamais à ce qu'elle ressentait. A ce qu'elle voyait.

Ses parents - ses nouveaux parents - lui avaient dit de faire attention. Elle ne devait pas faire de pas de travers. Oh, ils n'avaient pas dit ça méchamment. Non. Le ton était doux, tendre, comme des vrais parents. Mais le message était passé, elle avait hoché la tête. Elle avait l'honneur d'une foutue famille sur les épaules. Elle avait les yeux des autres sang-purs dans la nuque. Leurs regards brulant qui lui avaient pesé dès qu'elle avait rencontré sa nouvelle famille. Parce qu'elle était presque une née-moldue, et que tous attendaient que ses parents adoptifs regrettent leur choix. A un moment ou à un autre. Qu'elle ternisse le nom des Doge par des notes ridicules, ou par une ignorance du monde magique qu'on ne pouvait pardonner à quelqu'un de leur rang. Leur rang, qu'elle n'avait jamais réclamé, dont elle n'avait jamais voulu. Leurs responsabilités qu'ils s'imposaient au nom d'un honneur auquel elle ne comprenait pas grand chose. Mais elle avait hoché la tête, elle avait compris le message, et elle évitait les faux pas. Alors elle évitait de passer pour la folle de première, la folle avec des visions absurdes qui ne servent à rien. Elle se contentait de regarder dans le cristal comme si elle n'y voyait rien. Elle se contentait d'insister pour qu'elle et ses amies changent de place, et s'installent loin de la porte. Elle se contentait d'insister sans s'expliquer vraiment, prétendant juste qu'il y avait ce garçon à l'autre table qui lui plaisait plus. Elle se contentait d'afficher un petit sourire satisfait quand Peeves entrait brutalement dans la salle en jetant une bombe à eau sur la table qu'elles avaient quitté quelques minutes auparavant. Au moins, après ce premier cours de divination, elle était fixée. Les boules de cristal des madames Irma, ça n'était pas que pour l'ambiance.


...
J'ai décidé d'me mettre à une place que j'trouvais juste, que j'trouvais peut-être plus rêveuse, enfin me vendant du rêve, constamment, parce que incertaine, bancale, indécise... Une vie d'bohême en somme, à la recherche d'une certaine lumière, abondante mais pas que. Bienveillante, une lumière qui rassure, une lumière qui réchauffe, qui rend bien, qui rend bon... C'est elle que je cherche. Chacun cherche ce qu'il veut trouver après tout, alors moi, et bien, je recherche le regard des autres. De mon entourage, des inconnus, des gens, du monde, du peuple. Je n'sais pas pourquoi. Je n'sais pas c'que j'cherche, à part leurs yeux qui m'fixent, qui m'jaugent, qui m'jugent
...


Elle avait un foutu joint calé au coin des lèvres et la mandragore pénétrait doucement son esprit, son corps, ses pensées. Elle en oubliait un peu son état de nervosité constant, cette colère qui la brûlait à chaque instant. Cette envie de tout casser, de briser les os de ceux qui se mettaient en travers de son chemin et d'arracher les langues de ceux qui osaient prononcer avec mépris le terme "sang-de-bourbe". La mandragore ne suffisait évidemment plus. Plus depuis longtemps. Et c'était bien pour ça qu'elle fréquentait les demeurés qui lui servaient d'amis. Même si elle était assez maline pour ne jamais les considérer comme tels. Des amis, elle en avait connus, lors de ses années à Poudlard, quand elle était encore une gosse sage et respectable. Des amis, elle savait ce que c'était. Ces demeurés-là, c'étaient des connaissances. Une mauvaise habitude dans sa vie. Une mauvaise habitude qui la faisait se sentir bien. Qui la faisait se sentir chez elle. Dans ces canapés en cuirs trop confortables et trop défoncés, une bière dans une main et une clope dans l'autre, à parler de la prochaine conneries qu'ils pourraient faire. La prochaine connerie, la meilleure façon de faire chier les autres. La meilleure façon de mettre un petit caillou bien emmerdant dans les rouages trop huilés d'une société qu'ils voulaient briser. Et si ils ne pouvaient pas tout foutre en l'air, alors ils feraient juste chier le peuple. Parce que c'était ce qu'ils faisaient de mieux. C'était ce qu'elle faisait de mieux en tout cas, elle. Ses parents en premier lieu. Ses anciens amis. Les amis de son ex. Le manager de son ex. Oh, valait mieux pas qu'elle y pense à lui. Elle prit une gorgée de whisky pur feu et tira une nouvelle taffe sur son joint de mandragore avant de le passer à son voisin. Non, la mandragore ne suffisait plus depuis longtemps à lui faire oublier le reste.

« Alors? T'as lâché ton chanteur de merde, là? T'es enfin libre? » Et comment oublier le reste quand ces demeurés le lui rappelaient? Elle leva un regard froid vers celui qui avait osé lui poser la question, pour croiser un sourire un peu trop vicelard. Elle ne savait pas trop pourquoi elle ne se levait pas pour casser les dents à ce péquenaud. Mais après tout, elle n'allait pas défendre l'honneur de "son chanteur de merde", ou laisser voir qu'elle n'avait pas vraiment "lâché" ledit chanteur de son plein gré. Alors elle se contenta d'une nouvelle gorgée de whisky et d'un soupir un peu trop blasé. « J'étais libre avant, Gus, c'est juste ta sale face qui me tente pas. » Un ricanement un peu froid lui échappe quand Gus prend son air vexé et s'en va sans un mot de plus. Cet abruti n'a jamais été capable de comprendre comment elle fonctionnait. En même temps, elle n'était pas sûre, elle-même, de savoir comment elle fonctionnait. Peut-être parce qu'il n'y avait pas de règles, pas de logique. Elle vivait juste les choses comme elles venaient. Aussi simple que ça. Pas besoin de presser quoi que ce soit, la suite arrivait de toute façon bien trop vite. La suite, là, tout de suite, c'était le groupe qui se levait de ces foutus fauteuils, Joan qui glissait sa main dans celle d'une blonde aux yeux trop bleus avec un léger sourire, les gosses mal vieillit qu'ils étaient qui jouaient presque nerveusement avec leurs baguette. Direction l'allée des embrumes. Ils improviseraient là-bas. Il trouveraient bien une façon de faire chier ces foutus mangemorts consanguins et trop fiers de leur sang prétendument pur. Joan n'y croyait pas un instant. Les tromperies de son arrière grand-mère ne devaient pas être quelque chose de si rare que ça. Certaines étaient surement mieux tues que d'autres. Mais combien d'entre eux avaient encore réellement le sang pur de toute trace de sang moldu? Elle aurait volontiers parié sur un chiffre proche de zéro. Mais elle ne s'inquiétait pas franchement de ce qui pouvaient couler dans leurs veines, ils avaient après tout le sang rouge. Peu importait la prétendu pureté de leur sang, c'était juste leur stupidité qui l'énervait. C'était juste leur intolérance qu'elle voulait briser. Leur intolérance et leurs doigts. Afin de s'assurer qu'ils n'iraient pas ennuyer qui que ce soit le lendemain.


...
J'suis dans ma caverne depuis trop longtemps, ma peau est trempée tellement les larmes ont coulées frénétiquement. J'veux parler à personne, j'aime pas les gens. J'attends juste que mon père sonne mais j'vais patienter apparemment. J'me sens seule comme jamais, comme toujours, on a beau s'complaire dans notre sociabilisation, on est quand même seuls face à nous même tous les jours. On fait quoi, à s'regarder en chien d'faïence? On a peur des uns, on s'effraie des autres... Faut quitter nos sales idées, nos portes blindées, se libérer, éclairer nos routes, illuminer, j'veux d'la lumière,
i want light
...


Zoella s'était installé à côté d'elle sans un mot avant de lui tendre un joint de mandragore. Elle en avait besoin. Elle en avait besoin pour réussir à se défaire du putain de nœud qui lui bloquait la gorge. Ces putains de larmes qu'elle ne pouvait pas laisser échapper, mais qui était là malgré tout. Qui lui pesaient. Elle avait attrapé le cône trop aimablement tendu avant de l'allumer du bout de sa baguette. Elle avait regardé cette nana qui n'avait rien à foutre là. Cette nana que ses parents avaient embauché pour elle. Pour la surveiller, pour éviter qu'elle fasse trop de conneries, pour éviter qu'elle se foute dans des emmerdes, pour éviter qu'il lui arrive quoi que ce soit. Ces vieux cons. Ils auraient mieux fait de penser à eux, avant. Se protéger eux. Elle, elle s'en foutait. Elle s'en foutait qu'on tente de s'en prendre à elle, qu'ils viennent, les Mangemorts. Qu'ils viennent avec leurs masques de lâches, et leurs idées arriérées. Quelques jours plus tôt, elle aurait été prête à affronter le monde entier. Quelques jours plus tôt, elle en avait envie. Mais plus là. Plus maintenant. Plus alors que sa stupidité et son agressivité maladive les avait foutu dans cette merde. Plus alors qu'elle était responsable des deux cadavres qu'elle avait refusé de voir. Ils étaient mort, alors non, elle n'avait pas besoin de les voir. Parce qu'elle ne pourrait rien leur dire de toute façon. Et la famille s'était amassé dans la grande maison de ses parents, mais elle n'avait pas envie de recevoir qui que ce soit. Alors elle avait laissé oncle et tante faire ce qu'ils voulaient. Elle, elle restait dans cette foutue chambre. A l'abri du reste du monde. Avec juste Zoella. Parce que Joan était incapable de la foutre par la porte.

Mais elle se décide tout de même à parler. Malgré la crainte que sa voix se casse, et qu'elle craque dès le premier mot. Elle se décide tout de même à parler parce que la mandragore la détend lentement. Ça ne la soulage pas, ça ne retire pas le poids de ses épaules, mais la crispation dans son dos se défait, nœud par nœud. Elle se décide à parler parce qu'elle en a marre que cette nana attende là. Alors qu'elle n'a plus de raison de reste. « Qu'est-ce que tu fous encore là, Zo'. C'est mes parents qui te payaient pour me surveiller. Ils sont plus là. J'suis majeure et vaccinée, j'ai certainement pas besoin d'une nounou. » L'autre se contente de hausser les épaules, d'attraper le joint et de s'asseoir sur le lit où Joan a décidé de camper en attendant que sa famille se barre enfin de chez elle. « Disons qu'ils avaient tout prévu... J'suis pas sensée te laisser faire n'importe quoi juste parce qu'ils sont plus là pour t'emmerder. » Joan soupire. Ils savaient évidemment qu'avoir adopté une gamine à moitié née-moldue ferait d'eux des traîtres à leur sang de la pire espèce. Ils savaient que l'assumer aussi fièrement et poser avec la gamine dans tous les journaux sorciers, dès que l'occasion s'en présentait, dans le simple but de changer les mentalités, ferait d'eux des gens un peu trop dérangeants. Et elle, elle devait bien l'avoir su que faire la conne et cracher sur tout ce qui sonnaît un peu trop "puriste", tout en ravageant l'allée des embrumes avec quelques amis dès que l'occasion se présentait, sans jamais tenter de cacher son mépris pour Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et ses suiveurs... Elle aurait du savoir que ça ne ferait que les mettre dans une situation toujours un peu plus délicate. Ils en avaient ri, quand ils avaient compris que ça ne servait à rien d'essayer de gronder leur fille quand celle-ci était autonome, sortie de Poudlard, majeur, et qu'elle avait même son permis de transplanage. Ils en avaient ri, et c'étaient contenter de payer un genre de garde du corps à leur gamine. Garde du corps que Joan semait dès qu'elle en avait l'occasion. Ils en avaient ri, et ils n'en riraient plus. Non. Ils n'étaient plus là pour l'emmerder. Ils n'étaient plus là pour la soutenir non plus. Ils n'étaient plus là pour rien. « Et arrête de tirer cette tronche, c'est pas de ta faute. Et tu peux pleurer. » Joan lança un regard un peu agressif à l'autre. Quoi, elle tentait de jouer la psy maintenant? « Tais-toi et tente plutôt une mission alcool. Ils t'emmerderont pas toi. Ramène-moi du rhum. » Parce que si Zo' avait offert un joint, elle pouvait surement soutenir la volonté de Joan d'oublier ses problèmes dans l'alcool, non? Au moins pour ce soir.


...
On cherche à être le premier, à être original, à sortir du lot, sinon on n'sert à rien, c'est ça? On se sent déjà trop vieux avant d'avoir été jeune, c'est fou ça. On laisse pas la place au temps parce que "bah non, on a pas l'temps!". On forme une masse d'individualités égoïstes, qui croient comprendre mais qui n'savent rien, qui croient entendre mais qui n'écoutent pas, qui n'ont jamais su écouter, qui ne s'écoutent pas eux-même. Tu entends ton corps qui t'parle, Qui réagit? Tu sens ton cœur qui saigne, ta tête qui vacille, tes yeux qui pleurent, tes mains qui tremblent? Tu sens, tu entends, hein? Tu vois autour de toi, c'qui s'passe? C'qui s'trame?
...

Elle ricane un peu, en voyant sa détective privée favorite qui l'attend à l'autre bout de la rue. Elle serait presque louche. Et elle manquerait presque de faire peur à ses clients, elle en est sûr. Rien de pire qu'une figure d'autorité dans le coin quand on veut dealer en paix. Alors elle récupère les quelques mornilles qu'un adolescent nerveux fait tomber dans sa main, avait de lui mettre dans la poche une petite fiole argentée. Elle conclut le tout par un clin d'oeil et s'en va sans autre forme de procès. Le commerce simple et efficace, ça la connaît. « Zo! Tu m'attendais peut-être? » Et son amie roule des yeux, désespérée. « Tu vas pas me dire que tu gagnes pas assez au magasin... Et tu as de toute façon assez pour vivre avec l'héritage. » Oui, elle a assez avec l'argent dont elle a hérité de ses parents. Elle ne deal que pour le plaisir. Parce que les potions, c'est une des rares choses qui la passionne encore. Le magasin d'équipement de quidditch et bien... C'était pour avoir l'impression de vivre un peu. Parce qu'elle avait besoin d'avoir l'impression d'avoir une vie sérieuse après la mort de ses parents adoptifs. Parce qu'elle avait besoin d'avoir l'impression d'être une adulte, avec des responsabilités. Le goût de la sagesse lui était bien vite passé. Être sage n'arrangerait rien à rien. Ses parents resteraient morts quoi qu'il en soit. Alors pourquoi est-ce qu'elle reste au magasin? Peut-être juste pur croire leurs regards méprisants quand ils viennent acheter des équipements pour leurs gosses. Peut-être pour leur montrer qu'elle est en vie, toujours, et qu'elle n'arrêtera pas de les faire chier. « T'es juste venue m'engueuler ou bien t'as des choses plus intéressantes à me dire? » Parce qu'après avoir été embauchée par ses parents pour veiller sur elle, Zoella a pris de mauvaises habitudes. Mais elle n'est pas là comme nounou. Enfin, Joan le présume. Elle présume qu'elle est là pour lui parler de qui a tué les Doge. Si elle a enfin réussit à trouver une piste ou non. Parce que si elle est prête à égorger tous les Mangemorts qu'elle peut trouver, elle aimerait bien être sûre de s'en prendre aux bons, à un moment.

« Non, j'ai pas trouvé grand chose qui pourrait t'intéresser. Mais je me demandais si je n'arriverais pas à te convaincre à propos de l'ordre autour d'une bièraubeurre... Ils pourraient t'être utiles pour savoir qui s'en est pris à tes parents. » Joan fronce le nez à la mention de l'ordre mais ne peut s'empêcher de prendre un air narquois au ton que Zoella utilise pour les mentionner. Trop bas. Trop secret. « Non. Merci. J'ai du whisky pur feu chez moi, j'ai besoin de rien d'autre. Va faire ton prosélytisme ailleurs, la prochaine fois, te fatigue même pas à essayer avec moi. » Et elle abandonne Zo' là, sans y mettre plus de forme. Elle l'abandonne sans écouter ce qu'elle tente de dire pour la rattraper. Elle s'en fout. Elle veut juste rentrer chez elle. Elle ne peut pas adhérer au concept de ce foutu Ordre. Déjà parce que le concept même d'ordre la dérange légèrement. Ensuite parce qu'ils n'ont pas ses méthodes. Etre la gentille de l'histoire, ce n'est pas son but. Elle n'a pas l'intention de se battre à la loyale contre des ennemis qui la méprisent. Elle n'a pas l'intention de se battre avec honneur contre ceux qui ont tué ses parents. Et pour ce qui est de la bièraubeurre, c'est un autre problème. Zoella a la fâcheuse habitude de tenter de devenir son amie. Elle aurait pu. Dans d'autres circonstance. Mais elle ne peut pas. Pas là. Parce que son animosité envers ces enfoirés de sangs-purs élitistes et étroits d'esprit a déjà coûté la vie à ses parents. Ça ne peut pas coûter la vie à quelqu'un d'autre qu'elle-même. Elle ne veut pas avoir d'autres proches qu'elle met en danger. Alors non, elle ne va pas se risquer à s'installer avec des amis au Chaudron Baveur. Non. Elle ne refera pas la même erreur deux fois. Les seuls qu'elle retrouve encore en bar, ce sont les abrutis qu'elle fréquentait déjà avant tout ça. Cette bande de d'idiots qui aiment tellement mettre le bordel où ils passent. Cette bande d'idiots qui lui donnent l'impression d'être chez elle. Cette bande d'idiots dont elle ne se sent pas responsable, parce qu'après tout, ils le cherchent autant qu'elle.

© Holy Two - Animal Anormal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 3 Fév - 23:56

REBIENVENUUUUUUUUE
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 705
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : chut, j'ai honte.
▪ célébrité : George Blagden
▪ points : 225
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 25 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Leader du groupe des Flooserables assassiné
▪ orientation : fucked up.
▪ situation : very much fucked up.
▪ crédits : (a) Jeanne

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
9 / 109 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
10 / 1010 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Raed Buchanan

50/500/21/V/LH

Jeu 4 Fév - 0:34

JOAAAAN.

Citation :
quand ceux de l'ordre sont des demeurés pédants qui se pensent mieux que les autres.
tu penses ça de moi ?

SINON JE T'AIME


aux sombres héros de l'amer
Ami, qu'on crève d'une absence, ou qu'on crève un abcès, c'est le poison qui coule ! A la memoire de nos frères, dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide...
@noir désir  › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 48
▪ pseudo : kyu / Claire
▪ multinick : Aisling (Huff) / Jezabel (Slyth)
▪ célébrité : Samantha Barks
▪ points : 65
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : vendeuse à la boutique de quidditch
▪ orientation : anything can be done
▪ situation : doable
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Joan P. Doge

RP10M0A9

Jeu 4 Fév - 1:26

MERCI EVA


Non, c'est pas pour Raed, toi t'es dans l'ordre par erreur, c'est Ted (le vilain) qui te détourne du droit chemin
ET C'EST MOI QUI T'AIME. (et je suis désolée que la splendide Joan arrive si tard )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 4 Fév - 11:38

BIENVENUE COUSINE, JE T'AIME, SOIS PAS TROP DURE AVEC TOI MÊME
ET T'ES HOT, MÊME SI ON A LE MÊME SANG
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 678
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Anwen LLewellyn ^^
▪ célébrité : Vladimir Ivanov #cute#sexy#perfect
▪ points : 120
▪ statut : sang pur
▪ âge : 17 ans
▪ maison : serpentard
▪ année : septième année
▪ orientation : Hétéro
▪ situation : Fiancé à sa cousine éloignée Alhena...
▪ crédits : Moi-même (Avatar)

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Hippolyte A. Rosier

10/500/27/V

Jeu 4 Fév - 11:54

HELLOOOW YOU Very Happy
C'est vrai qu'elle est sexy la fausse Doge



#TEAMBROTHERROSIER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Jeu 4 Fév - 16:05

RE BIENVENUE MADAME


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 48
▪ pseudo : kyu / Claire
▪ multinick : Aisling (Huff) / Jezabel (Slyth)
▪ célébrité : Samantha Barks
▪ points : 65
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : vendeuse à la boutique de quidditch
▪ orientation : anything can be done
▪ situation : doable
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Joan P. Doge

RP10M0A9

Ven 5 Fév - 14:57

COUSIN, JE SAIS PAS POURQUOI ON ÉCRIT EN MAJUSCULES MAIS COEUR SUR TOI

Petit Rosier, la fausse Doge te crotte, mais merci

Eileen, faut que je te skype because les filles sont de la même année et je me dis que Eileen l'aurait introduite à Raed & co quand elle était encore gentille (y) anyway, faut qu'on parle!



FOOLED BY THE QUIET
Maybe, maybe everything I thought of as home is really just a building erected to be standing in my way... Maybe I should break out but how do you break out of home, when home is your heart? And I know what heartache’s about... And really, I’m too grown to cry over spilled anything...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Mar 9 Fév - 4:07

Gah j'étais partie en weekend je viens juste de voir ça maintenant ><
Quand tu veux pour le skype !!


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Fév - 17:09

Quelqu'un de douée en potions, on va s'entendre Laughing Rebienvenue sur le forum avec cette jolie demoiselle bon courage pour ta fiche, je suis curieuse d'en lire plus !

Citation :
quand ceux de l'ordre sont des demeurés pédants qui se pensent mieux que les autres.

ouais ouais bon "on va s'entendre" j'ai peut être trop vite parlé
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 304
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : BL.AF.RB.AZ
▪ célébrité : Miles McMillan
▪ points : 90
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : gryffondor
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : single baby
▪ crédits : (c) blitz

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Sirius Black

50/100/15/KB

Mer 23 Mar - 11:39

je fais genre j'm'occupe de tout le monde











with a little help
from my friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 48
▪ pseudo : kyu / Claire
▪ multinick : Aisling (Huff) / Jezabel (Slyth)
▪ célébrité : Samantha Barks
▪ points : 65
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : vendeuse à la boutique de quidditch
▪ orientation : anything can be done
▪ situation : doable
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Joan P. Doge

RP10M0A9

Mer 23 Mar - 13:23

Azy ouais, fait genre Chou

NAIM : Si tu veux, on peut s'entendre quand même Joan n'aime personne a priori (et personne ne l'aime, comme ça, pas de mauvaise surprise), mais c'est pas une méchante, en vrai



FOOLED BY THE QUIET
Maybe, maybe everything I thought of as home is really just a building erected to be standing in my way... Maybe I should break out but how do you break out of home, when home is your heart? And I know what heartache’s about... And really, I’m too grown to cry over spilled anything...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1546
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Mer 13 Avr - 11:09

fiche validée !

Tu sais ce qu'il te dit le chanteur de merde ? je sais même pas pourquoi je te fais tout le speech u.u zèle de modo j'aime ta Joan alcoolique, et ta Zoella m'intrigue
Bref, depuis le temps, t'es validée

Je ne te ferai pas le blabla habituel sur les fiches de liens, tu connais le principe Laughing En revanche...

Je t'invite à venir découvrir le système des points de Floo, pour gagner plein de points et donc plein de bonus !

Et parlant de bonus cools, viens donc voir les gommettes du forum, que tu as déjà dû repérer dans les profils des membres. Parce qu'on sait tous que tu meures d'envie d'avoir les tiennes !

Tant qu'on y est, je te montre la direction du sujet de recensement mensuel où tu devras checker régulièrement pour nous montrer ton activité (et pour bosser sur ton capital rp pour gagner des gommettes, soit dit en passant !)

Si tu as envie de t'amuser en participant à des petits défis amusants à glisser dans tes RPs, tout en gagnant des points pour ta maison, je te conseille de jeter un oeil aux défis du rp ! On a plein d'idées pour égayer tes posts ! Hehe


Une dernière petite chose, tu es inscrite d'office sur le Yearbook, l'album de promo de Poudlard, n'oublie pas d'y jeter un oeil si tu veux avoir quelques petites pistes de lien d'école Laughing

Je crois bien qu'on a fait le tour ! Si tu as la moindre question ou si d'autres options hors-jeu du forum te semblent toujours confuses, n'hésite donc pas à me contacter (ou un autre membre du staff, bien entendu) pour obtenir les réponses dont tu as besoin.

Bon jeu et encore bienvenue sur Floo


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Joan - And rain will make the flowers grow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-