top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 poppy charlotte deveraux ◢ i don't know what to bellieve

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 21:56

Poppy Charlotte Deveraux

ϟ Âge : 24 ans
ϟ Nationalité : Franco-anglaise
ϟ Métier : Externe en Médicomagie (4éme année) & en stage ambulatoire à l’infirmerie de Poudlard
ϟ Ancienne maison : Poufsouffle
ϟ Camps : Neutre
ϟ Sang : Sang-mêlé

ϟ Avatar : Jenna Louise Coleman

Baguette : La baguette de Poppy est en bois de hêtre et contient en son cœur un crin de licorne. Elle mesure un petit vingt-et-un centimètres qui lui permet de la manier sans trop de difficultés.  Elle en prend particulièrement soin puisqu’elle deviendra l’un de ses outils de prédilection lorsqu’elle exercera la médicomagie. À l’image des stéthoscopes pour les médecins moldus, sa baguette magique sera sa principale alliée dans sa quête du bon maintien de la santé de ses semblables. Poppy la qualifie (et la considère d’ailleurs) comme l’extension naturelle de son bras.

Miroir du Riséd : Des tas de choses pourraient apparaître dans le miroir du Riséd si Poppy avait l’opportunité de s’y regarder. Voir ses parents fiers d’elle et de la voie qu’elle a choisie faisant partie de ses désirs les plus chers, il ne serait pas étonnant qu’elle soit confrontée à cette image réconfortante ; eux, la serrant dans leurs bras après qu’elle ait revêtu pour la première fois son habit de médicomage la ravirait. Mais c’est surtout l’image de son frère retrouvant l’usage de ses jambes qui lui ferait le plus plaisir en définitive. Et étant donné que ça n’arrivera sans doute jamais, bien qu'elle s'acharne à penser que tout est possible et qu'elle pourrait trouver un remède à son invalidité, il est plus probable que le miroir lui renvoie cette scène plutôt que la première.

Épouvantard : Les Oubliators sont le cauchemar de Poppy. Ils ont volé à son frère le souvenir du jour où il a perdu l'usage de ses jambes. Elle se souvient comme si c'était hier du moment où elle les a vus arriver dans le corridor de l'hôpital moldus dans lequel ils avaient été envoyés, et ne pourra jamais oublier la terreur qui s'était emparée d'elle lorsqu'elle avait compris ce qui allait se passer. Leur simple évocation donne des sueurs froides au futur médicomage. Leur silhouette a le même effet sur elle que la description des monstres des histoires d'horreur qu'elle lisait sous ses couvertures dans les livres moldus quand elle était enfant. Fatalement, son épouvantard prend l'allure des Oubliators qu'elle a fuis neuf ans plus tôt.

Amortentia : Pour Poppy, la lavande est l’arôme qui prédomine les vapeurs de la potion d’Amortentia. Se développant dans le sud de la France, cette plante et son odeur lui rappellent sa petite enfance. Sa mère avait l’habitude de lui glisser un pochon d’épis de lavande sous son oreiller pour apaiser ses nuits agitées. Ça lui évoque la sérénité, mais surtout, la sécurité.
Une pointe de camphre vient briser la délicatesse de ce parfum agréable. Poppy ne cessait de se faire gronder lorsqu’elle plongeait le bout de son petit nez retroussé dans le bouchon du flacon d’alcool à 90° que ses parents hissaient sur la plus haute étagère de l’armoire à pharmacie. Elle ne l’explique toujours pas, mais encore aujourd’hui, elle adore cette odeur qui pique les yeux.
Pour finir, le whisky pur malt fait aussi partie de cette fragrance personnalisée. Ça ravive en elle tous les souvenirs des moments qu’elle a passés dans les écuries de l'académie de magie Beauxbâtons dans lesquelles son père travaillait comme éleveur de palominos ailés. Leur boisson préférée étant le whisky pur malt, elle a souvent eu le droit de leur verser un peu de liquide ambré dans leurs abreuvoirs, sans jamais pouvoir y goûter cependant. Cette senteur représente à ses yeux la barrière de l’interdit.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu.

Duels : 03/10
Potions : 10/10
Métamorphose : 07/10
Sortilèges : 10/10
Légilimancie : 05/10
Occlumancie : 0/10
Quidditch : 0/10
Divination : 05/10

ϟ Pseudo/prénom : Cutie/Sophie ϟ Âge : 24 ans ϟ Fréquence de connexion : 5/7 ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : C'est de la faute à Callie pfiou. Elle m'embête tout le temps ϟ Le mot de la fin : J'AI ENFIN MA JENNA ! BOOTY SHAKE    
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 21:56

hogwarts: a history


17 février 1962 — « C’est barbare ! » S’exclama la petite Poppy dans un français très correct. Elle posa brusquement ses coudes sur la table basse du salon, pour supporter tout le poids de sa tête dans la coupe de ses mains potelées, son regard chocolat ne pouvant se détacher du drôle de spectacle offert par sa mère qui maltraitait la pauvre poupée qu’elle lui avait rapporté de son très court séjour en Amérique. Judy se mit à rire, de cet éclat qui vous réveille gentiment pour que vos yeux puissent accrocher le visage de votre interlocuteur pour ne jamais plus le lâcher. Judy Deveraux avait le don inné de vous fasciner en riant tout simplement, comme si votre vie dépendait de ce fragment de gaieté qu’elle sacrifiait pour rendre votre existence meilleure – ou au moins, votre journée plus attrayante. Sur Poppy comme sur tout le monde, le charme de sa mère opérait chaque fois, et ce n’était pas ses curieuses tribulations avec ce poupon qui lui ferait changer d’avis sur son intégrité. Sa mère était parfaite, une vraie sainte, et qu’importe en vérité si elle ne passait pas beaucoup de temps à la maison, Poppy l’adulait. C’était toujours elle qui animait cette lueur de curiosité dans ses grands yeux bruns ; elle aussi qui l’éclairait sur des notions qui lui semblaient trop abstraites, comme pourquoi les Moldus jugent-ils nécessaires de se mutiler entre eux pour soigner des maux que les sorciers étaient capables de soulager d’un simple coup de baguette magique ? Poppy cligna des yeux, hébétée, et ses longs cils de poupée battirent l’air dans un rythme effréné. Se redressant en ouvrant grand ses oreilles, elle mangeait Judy du regard quand cette dernière se mit à parler.

« Ce n’est pas barbare. » Poppy resta interdite, ses sourcils foncés dessinant une arche brune au-dessus de ses yeux. L’expression sur le visage de sa fille fit rire Judy plus fort, et elle reposa la poupée remplie de tous ses organes à côté d’elle pour mieux se pencher sur la table. Elle prit les mains de Poppy dans les siennes « Les Moldus sont curieux, Poppy. Quand nous ne savons pas comment résoudre un problème, nous expérimentons jusqu’à ce que nous parvenions à trouver la solution. Nous nous en remettons à ce que nous appelons la science. La médecine est une science, c’est ce qui nous permet de savoir comment te soigner quand tu as mal. C’est pour ça que c’est trèèèès important de savoir ce qui se cache dans ce petit ventre ! » Judy détacha l’une de ses mains de celle de sa fille pour venir lui chatouiller les côtes ; elle avait hérité du rire cristallin de sa mère. Il se répercuta sur tous les murs de la maison, donnant l’impression qu’une nuée d’oiseaux gazouillaient en même temps. Des fossettes se creusant dans ses joues rondes, la petite-fille repoussa gentiment la main de Judy pour lui demander avec un sérieux déconcertant « Mais maman si les sorciers ne s’ouvrent pas le ventre entre eux, comment ils peuvent savoir comment se soigner puisqu’ils ne croient pas en la science des Moldus ? » Poppy avait un talent particulier pour poser les bonnes questions et ça finissait toujours par surprendre sa mère qui se retrouvait parfois sans réponse à lui accorder ; exactement comme maintenant. Un sourire tendre vint rehausser les pommettes saillantes de l’infirmière qui forcée d’improviser lui répondit avec beaucoup de douceur « C’est précisément pour cette raison que nous appelons ça de la magie, ma Poppy. Il n’y a pas d’explication, ça se passe comme ça… et abracadabra ! » C’eut le don de faire éclater de rire Poppy qui posa ses deux mains aux doigts écartés sur sa bouche pour étouffer son hilarité. Elle avait déjà entendu son père s’offusquer à de nombreuses reprises de la façon grotesque qu’avaient les Moldus de réciter cette fausse incantation en pensant que ça voulait dire quelque chose. Son rire s’amenuisant dans l’atmosphère, une toute dernière interrogation lui fit d’abord ouvrir la bouche puis la refermer pour la rouvrir une seconde plus tard ; enfin elle se lança timidement « Si tu es infirmière, ça veut dire que tu crois en la science des Moldus mais pas en la magie ? Comment tu as pu te marier avec papa alors ? » Cette fois-ci, Judy n’eut pas besoin d’improviser. Elle se leva avec grâce en tendant la poupée à sa fille. Dans un clin d’œil complice, elle lui répondit tendrement pendant qu'un sourire plein de malice fendait ses traits harmonieux « C’est simplement parce que ton père m’a jetée un sort, ma petite chérie. »


23 décembre 1967 — Poppy raffermit l’étau formé par ses doigts sur le manche lustré de son balai pour s’élancer du haut de la grande colline. Courant à en perdre haleine, elle allait rejoindre la silhouette élancée de son frère aîné – Philip – qui l’attendait en bas, près des écuries de Beauxbâtons, les bras grands ouverts pour pouvoir l’accueillir comme il se devait. Il s’était passé cinq mois depuis la dernière rentrée à Poudlard, le manque de sa famille commençait à se creuser. Les vacances de Noël tombaient donc à point nommé. Son retour dans les Pyrénées était la seule chose qui occupait ses pensées depuis la mi-novembre et dans sa course impétueuse vers son frère, elle s’aperçut à quel point cet air pur et frais lui avait atrocement manqué. Car désormais, Judy et Poppy vivaient à Londres ; le fameux sort que Claude avait jeté à son épouse avait fini par se rompre sans qu’elle comprenne pourquoi, la science Moldue dans laquelle Poppy adorait se perdre pour occuper ses heures de temps libres ne lui avait pas été d’un très grand secours quand elle avait tenté de saisir toutes les subtilités d’un ménage qui part en fumée. À l’aube de ses 10 ans, Poppy avait donc dû accepter la décision de ses parents de faire demeure à part, et elle avait dû choisir la maison dans laquelle elle vivrait. Le lien fusionnel avec sa mère avait primé. Elles avaient quitté la France quelques semaines plus tard pour s’installer dans les appartements de ses grands-parents maternels qui malgré la honte que représentait cette séparation à leurs yeux n’avaient pas hésité une seule seconde à accueillir leur fille unique et son enfant. On lui avait expliqué que personne ne lui en voudrait d’avoir préféré sa mère à son père, mais lorsqu’il avait fallu qu’elle achète ses fournitures scolaires sur le Chemin de Traverse, elle avait craqué en s’apercevant qu’elle avait bien besoin de Claude, car il était la seule personne qui comprenait son excitation à l’idée de faire ses premiers pas à l’école des sorciers.

Quatre longues années étaient passées, les choses avaient évolué ; doucement, mais sûrement. Poppy se réconfortait en se disant qu’au moins, elle aurait des tas de choses à raconter à son père ainsi qu’à son frère quand ils se verraient à chaque relâche scolaire – valait mieux ça que de se regarder dans le blanc des yeux à l’heure du dîner sans savoir quoi se raconter entre deux fournées de purée de châtaignes. Les yeux écarquillés et riant en haletant comme une damnée, Poppy avait hâte de sauter dans les bras de son frère pour l’étreindre et l’embrasser. Il était emmitouflé dans son long manteau d’hiver. Un sourire badin illuminait ses traits pas très gracieux, mais suffisamment charmants pour qu’on s’y attarde. Son charisme insolent était aussi transcendant que la facilité avec laquelle il se sortait des ennuis qu’ils se créaient dans l’internat purement français qu’il fréquentait depuis qu’il était en âge d’aller à l’école Moldue. Lip n’avait pas hérité des talents de sorciers de son père, ce qui était une abominable injustice de l’avis de sa petite sœur qui se surprenait souvent à penser que c’était lui qui ressemblait le plus à Claude en vérité. En plus, Philip avait toujours nourri le désir profond de tenir une baguette entre ses doigts et d’apprendre à savoir voler sur un balai volant, tandis que Poppy se complaisait à fourrer son nez en trompette dans les manuels médicaux que sa mère gardait précieusement dans sa chambre à coucher. Lip avait d’ailleurs choisi de rester vivre avec son père dans le logement de fonction qu’ils occupaient depuis la séparation de ses parents à l’académie de magie Beauxbâtons. C’était là-bas que son père travaillait depuis son arrivée en France, là-bas qu’il assouvissait son besoin vital d’être en contact avec les animaux fantastiques et autres créatures magiques ; les palominos ailés, monture officielle de l’école française étaient sous son entière responsabilité, et Claude avait fait de leur bien-être une mission qu’il prenait à bras le corps ; Lip comblait sa frustration de ne pas être sorcier en étant aussi proche de son père qu’un fils pouvait l’être.


01 janvier 1968 — Poppy ne pouvait quitter des yeux ses mains tachées de sang. Elles formaient sur ses paumes de jolies marbrures, exactement les mêmes que celles qu’elle aimait tant contempler quand sa grand-mère sortait ses fameux quatre-quarts au chocolat du four. Quand elle coupait le gâteau en deux pour lui en servir une part à l’heure du goûter, elle s’extasiait toujours devant la vision des couleurs qui s’entremêlaient. Ces marbrures n’étaient pas régulières, elles étaient bien loin d’être homogènes, mais elles étaient splendides. Très fines, se raccrochant l’une à l’autre pour former des motifs qui resteraient gravés dans sa mémoire jusqu’à la fin de ses jours.

Chaque fois qu’elle passait du temps avec Philip, il la suppliait de le laisser monter sur son balai. Il n’était pas sans savoir que Poppy ne pouvait rien lui refuser, elle se sentait déjà trop malheureuse d’avoir été choisie par le destin pour en accomplir un qui lui paraissait à mille lieues de ce qu’elle était au fond d’elle en réalité. Voyez ça comme de la manipulation, Poppy prenait ça plutôt comme de la malice. Elle ne comptait pas le nombre de fois où ils avaient quitté la table après le déjeuner pour s’isoler dans un coin tranquille, à l’abri des regards indiscrets, histoire de disserter sur la meilleure méthode à adopter pour permettre à Philip de prendre les commandes de son balai sans se faire prendre. Mais Poppy avait trop peur des représailles officielles, elle connaissait les risques de laisser son frère dépourvu de pouvoirs magiques manipuler un objet qui en était gorgé ; elle avait toujours craint de le laisser décoller. Mais cette fois, Poppy avait cédé. Ils n’avaient eu peur de rien d’autre que du débarquement inopportun de leurs parents qui s’entretenaient paisiblement dans le jardin. Par Merlin, qu’ils avaient eu tort.

« MAMAN ! PAPA ! AU SECOURS ! » Des spasmes incontrôlables empêchèrent Poppy de garder son sang-froid. Elle s’était toutefois précipitée en courant pour rejoindre le vieux baraquement en bois mal entretenu dans lequel son père entreposait ses capes de travail. La silhouette de son frère étendue sur le sol formait un angle inquiétant, et ses râles plaintifs l’affolèrent plus qu’ils ne l’apaisèrent sur la suite des évènements. Lip était tombé de haut. Poppy avait réagi au quart de tour. Au loin, elle avait vu les contours de ses parents s’agiter lorsqu’un bruit sourd s’était répandu jusqu’à la cime des arbres. Ils couraient vers eux maintenant, Poppy entendait le bruissement de leur pas sur le sol saturé d’eau à cause de la fonte des neiges. Elle aurait dû les informer de la situation, leur expliquer ce qu’il s’était passé et s’excuser, sauf qu’elle réussissait à ne rien faire d’autre que suivre le trajet vicieux de ce liquide rouge vif qui s’écoulait du dos de son frère ; il s’était mis à hurler à la mort. Son père l’avait retourné avec beaucoup de précautions tandis que Poppy se bouchait les oreilles en s’en percer les tympans. L’éclat de bois de la taille d’un pieu à clôture qui était planté dans le bas du dos de Lip avait fait blêmir sa petite sœur. Elle avait regardé ses parents qui étaient aussi pâles qu’elle, sachant dans le fond qu’ils trouveraient une solution. Il le fallait. Claude avait appuyé ses espoirs en sortant sa baguette, mais l’incantation qu’il avait formulée n’avait fait qu’aggraver le flot de sang qui s’écoulait encore et encore et encore… Poppy s’était réanimée pour panser le pourtour de la plaie.

Une main fraîche vint arrêter les vaines tentatives de Poppy de gratter avec ses ongles le sang qui recouvrait ses jointures ; elle aussi s’était mise à saigner. Judy s’agenouilla devant sa fille pour prendre ses mains dans les siennes. Elle les embrassa, Poppy se demanda comment elle était capable de le faire alors qu’elle avait le sang de son frère sur les mains. Intraitable, elle les retira pour concentrer son regard sur la salle d’attente remplie de Moldus arborant une triste mine. La St Sylvestre avait été fêtée comme il se devait. Visiblement, le contrecoup était violent pour les français, mais Poppy ne réussissait pas à se sentir triste pour tous ces gens qui avaient commencé l’année du mauvais pied. Un sale goût dans la bouche, elle se força à parler.

« Tu te souviens quand tu m’as dit que les Moldus s’ouvraient entre eux pour pouvoir se guérir ? Pourquoi ça ne fonctionne pas sur Lip ? Pourquoi la magie de papa n’a pas fonctionnée, elle non plus ? Pourquoi il n'y a pas eu d'abracadabra ? » Un visage surprit se tourna vers eux. Heureusement, des bruits de vomissures qui heurtent le sol firent détourner la tête au curieux. Le bruit d’un chariot médical poussé par une infirmière fit frissonner Poppy qui avait les yeux baignés de larmes « Il y a toujours des exceptions, ma Poppy. » Lui répondit sa mère avec désolation et la jeune fille se mit à pleurer pour de bon. Elle se laissa tomber dans les bras de Judy qui la serra très fort contre elle. Elle sentit des doigts masculins venir caresser sa tête et une bouche chaude et humide lui déposer un baiser sur sa tempe, mais quand elle ouvrit les yeux et que deux hommes mal fagotés rentrèrent dans son champ de vision altéré par son chagrin, Poppy se dégagea immédiatement de l’étreinte de ses parents. Son regard affolé trouva d’abord celui de Claude « Une enquête a été ouverte au Ministère. Ils vont l’interroger puis ensuite ils vont… » Les yeux de Poppy s’écarquillèrent « Ils vont lui jeter un sortilège d’Amnésie ! NON ! » Elle se leva brusquement en repoussant les bras de sa mère qui tenta de la retenir. Les Oubliators s’approchèrent dangereusement du coin dans lequel ils s’étaient installés. Sûrs d’eux, bien que leurs tenues laissaient à désirer, ils lui firent peur. Poppy les regarda s’avancer et son cœur faillit exploser. Elle se mit à respirer fort, sa poitrine se souleva au rythme de ses halètements, et avant qu’ils aient pu se présenter, elle fonça à toutes jambes dans le couloir pour s’échapper.


31 juillet 1977 — Il y a cette légende qui dit que, même une fois qu’on l’a quitté, Poudlard reste et restera à tout jamais l’endroit se rapprochant le plus d’un foyer. Tout au long de sa jeune vie, Poppy avait eu plusieurs maisons, mais quand elle s’engagea dans le corridor extérieur de l’école des sorciers en traînant sa lourde valise – qu’elle avait tenu à garder avec elle tout au long de son voyage – dans son sillage, elle eut l’agréable sensation de plonger dans le livre de ses souvenirs les plus beaux. Soudain, le goût du jus de citrouille glacé se répandit sur sa langue. Elle avait toujours douté être une sorcière dans le fond, mais elle s’était donné les moyens de faire la paix avec cette partie d’elle-même pour mettre à profit ses talents innés, ayant la chance inestimable d’être née-sang-mêlé. Élevée de façon à connaître les deux mondes sans jamais avoir à en souffrir, le désir le plus cher de Poppy aurait été de les voir collaborer. Elle avait vu de près les lacunes de chacun, et depuis l’accident de son frère, elle nourrissait cette idée folle, mais pas si grotesque qu’en réalité, le monde Moldu et le monde des sorciers étaient les deux faces d’une même pièce. Pourtant, les temps étaient difficiles pour le monde magique, et elle avait dû revoir ses ambitions à la baisse en gardant pour elle certaines de ses idées qui lui auraient valu de très gros problèmes, se rangeant du côté de la neutralité, alors que dans sa tête, de nombreux projets pour la médecine et la Médicomagie ne cessaient de tourner, donnant de l’espoir aux gens qui, comme son frère, avaient été abandonnés par la science des deux côtés. Pour autant, elle ne les oubliait pas, et sa formation de Médicomage se poursuivant à merveille, elle faisait partie de ce comité restreint de rêveurs qui croyaient en la combinaison des sciences Moldues et des connaissances magiques.

Quand il avait fallu qu’elle se décide à asseoir ses connaissances en venant les appliquer sur le terrain, Poppy avait envoyé une lettre à la direction de Poudlard pour parfaire sa formation dans son ancienne école. Comme une écolière, elle avait préparé sa rentrée en bourrant ses valises à craquer, sachant qu’elle passerait toute une année dans le château à assister l’infirmière de l’école pour soigner les petits bobos des élèves les plus imprudents, et les gros rhumes de ceux pour qui l’hiver restait une rude épreuve à surmonter. Avec elle, Poppy avait emporté ses manuels de Médicomagie, mais aussi ceux de médecine qui appartenaient à sa mère, et un stéthoscope qui deviendrait, elle en était persuadée, le centre d’attention des élèves les plus intéressés par les Moldus. La sensation d’entamer une huitième année s’imposa alors à elle, et un petit rire timide se déroba sous le nez de sa discrétion quand elle entra dans le hall d’entrée, et que ses yeux brillant d’émotion s’arrêtèrent sur les sabliers des quatre maisons : Poppy était définitivement de retour.

Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 21:59

jenna, le nom, née-moldue ... bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 22:01

Vague Gleek

Jenna-Louise-Cutie-Face-Baby-Perfect-Aw

Médicomage en formation Bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Mer 10 Sep - 22:06

CUTIE!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 22:10

EH OUAIS, c'est de ma faute

Ma Cutiiiiiiie Je suis tellement contente, purette, je t'attendais de pied ferme et maintenant que tu es là j'explose de joie (tu as même ton smiley ici, même s'il n'est pas aussi sexy que l'autre huhu). J'ai hâte de lire ta fichette Et un lien s'impooooose bien évidemment
(btw, j'adore le prénom, c'est trop mignon )
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 22:27

Mais Andromeda et Barty Je vous connais vous

Fenrir... j'ai un petit peu peur de toi mais si tu pouvais ouvrir un peu plus ta chemise encore et bah ça apaiserait grandement ma crainte

Ouais ouais ma Callie ! Et en plus je sais que t'es fière de ton coup. T'as trop de pouvoir sur moi. SORCIÈRE Je te réserve du gros lien parce que je t'aime un petit peu quand même       

Merci beaucoup-beaucoup en tout cas ! Je me dépêche de faire tout ça
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 22:41

Bienvenue parmi nouus Jenna est tellement cute
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 22:56

Jenna est trop mignonne
Bienvenue parmi nous bon courage pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 677
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Anwen LLewellyn ^^
▪ célébrité : Vladimir Ivanov #cute#sexy#perfect
▪ points : 120
▪ statut : sang pur
▪ âge : 17 ans
▪ maison : serpentard
▪ année : septième année
▪ orientation : Hétéro
▪ situation : Fiancé à sa cousine éloignée Alhena...
▪ crédits : Moi-même (Avatar)

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Hippolyte A. Rosier

10/500/27/V

Mer 10 Sep - 23:14

Jenna-cutie-cute-baby she's so perfect
J'adore le fait qu'elle soit une future médicomage

En tout cas bienvenue, et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Sep - 23:31

Haaaaaaaaaaaaaaan Jenna
Sois la bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 766
▪ pseudo : vintage love.
▪ multinick : nope
▪ célébrité : scooby doo
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : dix-sept ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : bisexuel aromantique
▪ situation : célibataire, duh
▪ crédits : @juice

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
2 / 102 / 10
  
    avataravatar
The Grim

000

Mer 10 Sep - 23:35

Jenna

Bienvenue parmi nous


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Mer 10 Sep - 23:45

Han oui, ce forum manque de gens de plus de 17 ans, excellente décision Cutie jolie

Et booty shake indeed, t'auras fait ton chemin de croix pour l'avoir Jenna, mais elle est à toi maintenaaaant

Bienvenuuuue


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Sep - 0:13

Héhé comme dirait ma philosophe préférée : "toujours le poing levé"

Merci tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Sep - 14:11

Poppy, ce nom hante mes jours et mes nuits depuis que je joue à League of Legend


Bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Sep - 16:25

Poppy C. Deveraux a écrit:
Héhé comme dirait ma philosophe préférée : "toujours le poing levé"

ouuh j'aime cette référence bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Sep - 19:57

Narcissa: Et il continuera à te hanter jusqu'à la fin des temps

Marlene: Ouuh toi aussi Amel Bent régente ton quotidien ? Va falloir qu'on aille se faire une bièraubeurre toi et moi

Merciiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Sep - 20:15

Han Poppy
J'adore l'avatar + le pseudo
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 12 Sep - 10:33

Imogen Poots en Alice Longbottom
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 22:39

Bonsoir-bonsoir

Je me demandais si ça serait possible de me donner un petit délai pour terminer ma fiche ? J'avoue que je me suis laissée déborder ailleurs Dans tous les cas, il ne me reste plus grand chose à compléter !
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Lun 15 Sep - 23:04

Mahouiii mon ananas des îles, je t'ajoute une semaine J'ai hâte de te lire


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mar 16 Sep - 0:02

Je viens poser ma patte pour te dire que ton début de fiche il dépotte et bienvenue ma petite framboise sucrée
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 16 Sep - 16:42

Merci beaucoup jolie Lily

Awww et merci mon Kit-Kat petit bouchon
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Dim 21 Sep - 18:30

Superbe fiche j'ai vraiment adoré



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 21:18

Merci Barty J'ai hâte de me mettre à RP
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

poppy charlotte deveraux ◢ i don't know what to bellieve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» CYBÈLE O-BLEUZENN MOON ❣ Charlotte Free
» Ninon rend visite à Charlotte (PV Charlotte)
» Charlotte Free - fille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-