top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: WIZARDING WORLD :: londres moldu

 Trust issues + Luke

AuteurMessage
profil
▪ messages : 304
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : BL.AF.RB.AZ
▪ célébrité : Miles McMillan
▪ points : 90
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : gryffondor
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : single baby
▪ crédits : (c) blitz

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Sirius Black

50/100/15/KB

Ven 15 Juil - 14:03

Sirius avait regardé le journal en silence un moment, puis d’un acte purement impulsif avait arraché la page qu’il regardait et l’avait froissé brutalement dans son poing. Il ne voulait pas être triste. Des gens mourraient tous les jours. Et bien sûr c’était horrible. Mais ils étaient en temps de guerre. On pouvait difficilement s’attendre à mieux. A seulement dix neuf ans, Sirius avait déjà vu la mort se rapprocher. Il avait lu des noms, et il avait perdu des gens. Il savait aussi que ça continuerait ainsi tant qu’ils n’arriveraient pas à induire le soit disant Seigneur des Ténèbres en défaite. Mais il ne s’était jamais attendu à voir quelqu’un de sa famille - celle de sang - mourir. Déjà parce que d’un côté horriblement stratégique, ils étaient encore du ‘bon’ côté de la guerre… Du côté qui s’en sortait le mieux en tout cas. Mais surtout parce qu’il savait que ses parents, en dépit de leurs opinions arriérés n’étaient pas des mangemorts. Il savait bien sûr que la guerre n’était pas la seule raison de mourir. Mais il avait fixé le journal bizarrement le jour ou il avait vu apparaître le nom de son père. Il n’aurait su dire ce qu’il avait éprouvé. Surement pas de tristesse. Il détestait cet homme. Orion Black avait toujours été la preuve vivante qu’il était pas nécessaire d’être un mangemort pour être un pourri. Il s’était renié mutuellement il y a un certain temps. Ca ne rendait pas la chose moins bizarre, de voir son nom ainsi étalé dans les journaux, accompagnés de la mention morbide ‘décédé’. Mais ce n’était pas cette page qu’il jetait aujourd’hui à l’autre bout de son appartement. Il n’avait pas accordé une seule pensée à son père depuis sa mention dans le journal. Non, si aujourd’hui il avait le coeur lourd, et qu’il trouvait difficile de respirer, c’était parce qu’un autre Black avait trouvé sa place dans la rubrique nécrologique. Regulus Black ‘disparu’. Sirius fixait son horloge le regard vide. Il avait à faire, un rendez vous qu’il ferait mieux de ne pas manquer. Mais il ressentait une fureur contre lui même et le monde entier qui l’empêchait de bouger. Une part de lui s’en voulait de ressentir autant d’un part, cela faisait longtemps qu’il n’appartenait plus vraiment à la famille Black, et ils devaient d’ailleurs tous bien être déçu qu’il porte encore ce nom. Regulus avait été clair la dernière fois qu’il s’était vu. Il le reniait autant que le reste de sa famille. Pourquoi ressentait-il autant ? Pourquoi tant de colère pour son frère, pour lui même, pour le reste du monde ?

Il se souvenait de lui gamin. Il devait avoir neuf ans. Regulus en avait huit. Leurs parents étaient sortit un moment, et ils avaient été placé sous la surveillance de Kreattur leur elfe de maison. Mais Regulus avait toujours su amadoué Kreattur… Bien plus que Sirius lui même. Ils avaient donc pu sortir dans le jardin et avait joué un moment avec leur balais. Regulus était bien meilleur que lui et Sirius avait finit par lui sauter dessus - amusé - et par les faire tomber tous les deux. Leur chute avait été amortie par Kreattur, qui s’était mis à pesté contre le plus vieux des Black, jusqu’à ce que Regulus éclate de rire et roule Sirius dans l’herbe. Regulus avait demandé à Kreattur de garder le secret. Puis il s’était tourné vers Sirius, avait serré sa main et avait soufflé « Brother Secret ». Sirius avait sourit et avait entrelacé leur doigt.

Il rouvrit les yeux lentement, la mâchoire serré, et vit qu’il était bientôt l’heure. Il soupira et se redressa souplement. Il attrapa sa veste en cuire, sa baguette et sortit de son appartement. Il transplana quasiment immédiatement à l’endroit indiqué pour le rendez vous. Il était anormalement calme. Peut être qu’il n’y avait qu’un certain nombre de sentiment qu’il pouvait ressentir à la fois. L’inquiétude ne rentrait vraiment pas dans son quota pour la journée. Pourtant ça aurait pu… Après tout, ce n’était pas un rendez vous parfaitement anodin… Enfin peut être que ça l’était, mais peut être que ça ne l’était pas du tout. En même temps, plus ça allait, moins Sirius pensait que Luke puisse se donner autant de mal pour l’obtenir simplement lui. Enfin Sirius avait certes un égo énorme, mais il savait qu’il n’était pas la priorité numéro un de Voldemort… Il pourrait obtenir Andromeda s’il se débrouillait bien. Et Andromeda et sa petite famille était sans doute bien plus important que sa petite personne. Ca ne l’empêcha pas de prendre quelque mesure de sécurité. Comme repérer les issues de secours, et être particulièrement aux aguets. Sirius était certes impulsifs, mais contrairement à ce qu’on pouvait penser de lui, il n’était pas totalement inconscient.

Sirius regarda l’heure… Luke était en retard… Sirius n’aimait pas ça. Luke ne savait-il pas que lorsqu’on faisait quelque chose de louche, la moindre des choses c’était d’être à l’heure ? Lorsqu’il le vit apparaître à proximité de lui, il transplana plus proche de lui, et l’attrapa par les épaules avant d’apparaître ailleurs dans Londres avec lui. Simple précaution il dira… Dès qu’ils eurent tous les deux repris leur stabilité il souffla « You were late. » mais bon maintenant il était là. Et peut être que c’était l’essentiel. « How did that go ? » il dit, sans chercher à montrer trop d’intérêt. Luke n’allait pas devenir son nouveau meilleur ami parce qu’il décidait de jouer au mouton noir. « Walk with me. » il ajouta en se mettant en marche. « Can I ask what did you do for our little deal ? » il souffla un peu durement « Because it was clearly uneffective… » Oui, Sirius était sans doute un peu énervé après Luke lui même. Il savait qu’il n’avait pas vraiment de raison de l’être… Luke avait été dans sa tentative de sauver Regulus son dernier espoir… Il savait bien qu’il était l’un des seuls à blâmer pour ça… Avec Bellatrix.. Et il préférait blâmer Bellatrix. « How can I be sure that i can trust you ? »




with a little help
from my friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 2108
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Frank Longbottom
▪ célébrité : Mathias Lauridsen
▪ points : 197
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Oubliator (stagiaire)
▪ orientation : ça dépend des jours
▪ situation : fiancé à Sin Fawley
▪ crédits : (c) elea

▪ duels :
6 / 106 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
6 / 106 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Luke Rosier

200/2000/24/LS/V

Jeu 8 Sep - 19:34

On en avait trop attendu de lui et, finalement, il se révélait tel qu’il était vraiment : lâche et faible, l’ « échec ultime », avait dit Evan. Il avait sans doute raison. Du point de vue de sa famille, il était, effectivement, un échec complet ; pas forcément brillant, pas forcément sage, pas assez dévoué à leur noble cause. Poudlard lui avait révélé un monde différent, un monde qui avait corrompu son esprit au point de ne plus vouloir suivre la voie de son père et de son frère quand il avait voulu, toute sa vie, se montrer à leur hauteur. S’il aurait trouvé le courage de fuir sans l’appui de Sirius et d’Andromeda ? Sans doute pas. Après tout, il était couard, nous l’avons déjà dit… Pour une fois dans sa jeune vie, il avait pourtant pris son courage à deux mains et s’était planté devant son père, lui demandant une entrevue. Il lui avait fallu de longues minutes à tourner autour du pot pour finalement oser lui annoncer, d’une voix, un peu bégayante, qu’il n’avait pas l’intention de prendre la marque, maintenant qu’il était sorti de Poudlard. Il ne se sentait plus si proche de leurs revendications et il n’imaginait pas se battre pour une cause en laquelle il ne croyait pas vraiment. Il avait bien préparé son laïus, le rendant le plus neutre possible, le plus impartial, pour que son père ne l’accablât pas trop mais, concrètement, il savait bien à quoi s’attendre. Il lui avait suffi de tester Evan sur le sujet pour en avoir un bref aperçu et la réaction de son géniteur ne s’était pas fait attendre. La gifle qu’il lui avait envoyée, il la sentait encore brûler sur sa joue et s’il n’avait pas grand souvenir de ce qu’Edward lui avait hurlé ensuite, c’était sans doute parce qu’il l’avait balancé hors de son bureau avec tellement de force qu’il avait dévalé tous les escaliers en tombant. Lui en bas, son père en haut, ils s’étaient fixés un long moment, Luke les yeux remplis de larmes, mélange d’humiliation et de détresse, Edward les traits déformés par la haine. « Tu reviendras. Mort, peut-être, mais tu reviendras. » était le dernier avertissement qu’il lui avait lancé avant de le foutre tout bonnement à la porte sans autre forme de procès et sans lui laisser non plus l’occasion de prendre la moindre affaire. Tant pis… Il lui faudrait négocier avec Hippolyte sans doute, pour récupérer quelques vêtements. Enfin, si le benjamin acceptait encore de lui adresser la parole, ce qui n’était pas certain. Il transplana dans Londres au hasard, essayant de se rappeler où Sirius Black lui avait donné rendez-vous, exactement. Il se souvenait vaguement d’une adresse, qu’il chercha seul un moment, par fierté, avant de se résigner à demander son chemin à un Moldu, conscient qu’il était en retard. Il suivit les indications du passant mais, arrivée dans l’allée en question, il n’aperçut aucun ancien Gryffondor aux cheveux sombres et il esquissa une moue indécise, un brin inquiet. Et si Sirius lui faisait faux bond et le laissait se débrouiller tout seul ? Une étrange angoisse vint le cheviller à l’estomac comme il avança de quelques pas de plus, plus par réflexe qu’autre chose. Le Black sortit de nulle part, tout à coup devant lui, le surprenant brusquement et ne lui laissant pas le temps de récupérer, comme déjà, il l’attrapait par les épaules, transplanant avec lui. Il lui fallut quelques trop longues minutes pour se remettre du transplanage surprise, passant une main nerveuse dans ses cheveux blonds et réprimant un haut le cœur. « You were late. » Il eut une grimace contrariée ; qu’y pouvait-il, lui, si toutes les rues de Londres se ressemblaient et si elles ne lui étaient pas familières ? « How did that go ? » Il haussa les épaules avec désinvolture ; qu’est-ce qu’il s’imaginait ? « Bad. But you don’t have to pretend like you care. » Non, vraiment. Il se doutait bien que Sirius n’en avait pas grand-chose à foutre, au final. « Walk with me. » Il enfonça ses mains dans ses poches et lui emboita le pas, l’air toujours morose. « Can I ask what did you do for our little deal ? » lui reprocha-t-il, de but en blanc, faisant pâlir le Serpentard. « Because it was clearly uneffective… » Le blond se renfrogna presque aussitôt ; Sirius était bien mignon mais, malgré toute sa bonne volonté, il n’était pas faiseur de miracles. Convaincre Regulus de tout laisser tomber s’était avéré mission impossible et, maintenant, comme tout le monde, il avait entendu la nouvelle de sa disparition inexpliquée. « How can I be sure that I can trust you ? » Il soupira, un brin contrit. « You can’t, okay ? But I came alone. » Combien de fois allait-il devoir le répéter ? Il n’avait malheureusement rien à lui offrir en gage de sa bonne foi et le lui demander à chaque fois ne changerait pas sa réponse… Ses doigts attrapèrent le bras de Sirius, l’incitant à s’arrêter pour le regarder. « I truly am sorry for you brother. I tried my best but for him, it was already too late… » Il soupira, détournant le regard un bref instant. « He was my friend, you know ? » Lui aussi, il était triste de le savoir perdu, de ne pas savoir ce qu’il était advenu de lui… Ses doigts relâchèrent mollement le bras du Gryffondor, le laissant libre de poursuivre sa route. « You don’t trust me, I get it, Sirius… » soupira-t-il, se mordillant la lèvre. « But I’m not here to betray you, no matter what you think, so please… » Il ne finit pas sa phrase, bien conscient que le Black saisirait où il voulait en venir. « I need your help, Black, even more now that my father just kicked me out. So I can beg you or you can trust my word, once for all… » Il se permit même un petit sourire en coin. « And, as you can guess, I’m not very good at pleading… » Un léger silence, comme il mordilla sa lèvre inférieure avec nervosité, bien conscient qu’il s’apprêtait à lui demander la Lune ou presque. « Can I… Can I crash at your place tonight ? I’ve nowhere else to go… » Il était parti sans un gallion en poche et pour l’enfant gâté qu’il avait toujours été, la pauvreté soudaine était quelque chose de bien désagréable à expérimenter…


Bad Blood.
Hey brothers, know the water's sweet but blood is thicker. If the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.
@ ALASKA, @ GOLDEN LIES (GIF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 304
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : BL.AF.RB.AZ
▪ célébrité : Miles McMillan
▪ points : 90
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : gryffondor
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : single baby
▪ crédits : (c) blitz

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Sirius Black

50/100/15/KB

Dim 18 Sep - 21:25


Honnêtement, Sirius avait du mal à se dire qu’il allait aider Luke Rosier. Il ne savait pas pourquoi il l’avait proposé en premier lieu. Ce n’était pas son genre. Ce n’était pas du tout son genre. Il n’était pas né pour aider les autres. Il était même né dans une maison ou l’on faisait d’avantage des croches pieds que des coups de mains. C’était évident, si Sirius avait été un vrai Black, l’un de ceux qui aurait rendu sa mère et son père fier, il n’aurait jamais aidé Luke Rosier. Il n’aurait jamais eu de raison de le faire. Et Luke ne serait jamais venu lui demandé de l’aide. Parfois, à de rares occasions, Sirius se demandait ce qu’il se serait passé s’il avait été à Serpentard, comme tout le reste de sa famille. S’il se posait rarement la question c’était que la simple idée d’avoir pu appartenir au vert et argent lui semblait absurde. Ce n’était pas comme s’il avait choisit Gryffondor, comme s’il avait réellement bravé sa famille et avait demandé contre l’avis de tous à faire partit des rouges et ors. Mais dans les rares occasions ou la question méritait d’être posées, elle lui posait un vrai cas de conscience. Il se l’était d’avantage posé ses derniers temps, maintenant que la disparition de son frère faisait de lui l’unique descendant de la branche Black. Il se souvenait des mots de son frère. Il se souvenait des fausses accusations. Il aurait soit disant abandonné son frère à l’instant même ou il était devenu un gryffondor. Mais même s’il fouillait parfaitement son esprit, il n’avait jamais demandé à faire parti de la maison des lions. C’était arrivé, voilà tout. Il avait suffit d’une seule seconde. Le choixpeau ne s’était même pas réellement attardé sur son cas. Le vieux bout de fripe avait reniflé son cuir chevelu et en une demi seconde, il était passé d’intéressé à surpris et avait envoyé Sirius Black à Gryffondor sous les yeux d’une salle médusée. Alors s’il n’avait rien demandé, c’était nécessairement que ce chapeau mou avait décelé en lui les qualité d’un lion et non d’un serpent. Il n’y pouvait rien s’il avait un coeur plus pur et plus chevaleresque que ses ancêtres. Peut être que tout se serait passé autrement si sa famille n’avait pas pris ça pour une trahison. Il n’avait pas décidé de leur tourné le dos. Ca c’était fait naturellement, parce qu’ils avaient été de désaccord en désaccord jusqu’à la rupture la plus complète. Comment Regulus avait pu l’accuser de l’avoir abandonné ? Un enfant ne pouvait pas décider de renier sa famille. C’était une pensée absurde et honteuse. Le faite que Sirius ne l’ai jamais regretté et ait trouvé par ailleurs une autre famille ne signifiait pas qu’il avant abandonné l’ancienne pour une meilleure. Cela signifiait juste qu’il avait eu une chance folle dans ce qui aurait pu être une situation désastreuse. Et s’il n’avait jamais rencontré James à Gryffondor ? Et s’il avait été un paria chez les lions à cause du nom qu’il portait ? Et s’il avait été renié par un côté comme par l’autre ? Et s’il avait été destiné à ne trouver de place nul part ? Peut être que c’était ce qu’il se serait passé s’il avait été placé à Serpentard… Peut être n’aurait-il jamais pu être à la hauteur des attentes de sa famille. Peut être n’aurait-il jamais voulu être à la hauteur des attentes de sa famille. Peut être que s’il avait été réparti chez les serpents, il serait finalement devenu un Luke Rosier. Mais sans doute qu’il l’aurait été en se mettant à dos toute sa maison avant… Parce que s’il y avait une chose que Sirius savait bien faire c’était se mettre les gens à dos. Il n’était pas populaire parce qu’il était sympathique - ça c’était le rôle de James - il était populaire parce qu’il était beau - on allait pas se mentir - et parce qu’il avait une aura particulière. Il était populaire parce qu’il se fichait de ce qu’on pensait de lui et parce qu’il était cool. Il était populaire parce que c’était un petit con et qu’on ne pouvait pas l’ignorer. Il était populaire, il n’était pas aimé. Il y avait une grande différence. Et souvent, il en avait conscience. Mais il avait trouvé tout ceux dont il avait besoin. Il n’avait pas besoin d’être aimé par les foules. Il n’était pas James.

Enfin bref, l’idée même d’aider Luke Rosier lui paraissait donc absurde sur le principe. S’il y avait bien une personne qui aurait été à même d’avoir cette idée c’était James. Après tout c’était lui qui avait recueillit Sirius lorsqu’il avait fuit de chez lui à seize ans, sachant pertinemment qu’il ne pourrait plus jamais faire marche arrière. Et certes James était le meilleur ami de toujours de Sirius, il était son frère de coeur à défaut d’être son frère de sang. Mais tout de même, James avait accueillit Sirius sans bronché. Les parents de James avait accueillit Sirius sans broncher. Les Potter était des saints. Il ne fallait pas se leurrer. C’était donc très Potteresque d’aider le chiot perdu et abandonné. Ce n’était pas Black. Ce n’était pas Sirius Black. C’était lui le chiot abandonné. Lui et personne d’autre. Mais peut être que c’était pour ça qu’il avait finit par avoir pitié de Luke. Ou peut être que c’était un vague besoin de prouver qu’il n’était pas juste un connard qui avait eu de la chance. Parce qu’il savait que c’était l’un des bruits qui courraient sur lui depuis longtemps. Il savait que les gens se disaient que s’il avait été réparti à Serpentard il aurait été comme les autres de son espèce. Il savait bien que lorsqu’on le regardait, on se disait qu’il avait échappé à un cheveux d’être comme sa cousine, Bellatrix Lestrange. Alors peut être que pour une fois, il avait juste eu envie de prouver le contraire. Peut être qu’être dans l’ordre ne suffisait pas. Peut être qu’il fallait plus que risquer sa vie pour sauver le monde. Peut être qu’il fallait aussi aider les gens dans le genre de Luke Rosier pour qu’il bénéficie de la même aide dont il avait lui même bénéficier. Peut être qu’il avait eu un moment de faiblesse et qu’il s’était dit que pour une fois dans sa vie, il pouvait rendre l’appareil.

N’empêche qu’aujourd’hui il se retrouvait bien con et que ça l’emmerdait. Parce que non, il n’était toujours pas un berger ou une bonne âme. Et que oui, aider Luke Rosier l’emmerdait royalement. Il n’était pas contre aider les gens, bien au contraire. Certes il rêvait plus de gloire et d’aventure que de gérer un orphelinat pour sang-pur à la dérive… Mais pourquoi pas après tout. Mais il n’aimait pas Luke Rosier. Il n’aimait pas les Rosier de manière général. C’était l’autre branche retardé qui frôlait trop les soeurs Black. Lorsqu’on voyait le grand frère on était en droit d’avoir peur pour les deux autres. Certes c’était cliché et bourré d’amalgame. Après tout, Andromeda avait réussit à s’extraire de tout ça après avoir été l’ombre de Bellatrix. Si c’était possible pour Andromeda c’était possible pour Luke… Sans doute. Peut être. Mais s’il y avait une chose que l’on pouvait noter c’est qu’Andromeda avait toujours été assez sympathique. Et puis zut, elle avait épousé Ted Tonks. Ce n’était pas anodin tout de même. Elle n’avait pas juste décidé à un moment, sur un coup de tête qu’elle allait trahir toute sa famille. Pourquoi est-ce que Luke le faisait d’ailleurs ? Ils avaient même pas bien pris le temps d’en discuter. Putain. Il avait encore fait ça à l’arrache. Il savait bien qu’il aurait du prendre plus de temps pour y réfléchir. Qu’est ce qu’il pouvait être idiot lorsqu’il s’y mettait. Enfin, donc oui, il n’aimait pas Luke Rosier et même s’il y mettait toute la bonne volonté du monde - ce qu’il ne faisait franchement pas - il aurait du mal à lui faire confiance. En même temps… Vous avez vu sa tête de con ? Ses bouclettes blondes et son air terriblement français. Il sentait le déséquilibré à des kilomètres… Bon, Sirius exagérait. Sirius exagérait toujours, mais il avait beaucoup de mal à croire Luke. Peut être que c’était de la méfiance absurde. Peut être que c’était seulement la constante vigilance prôné par Moody… Tiens, s’il apprenait ce que Sirius venait de faire, il le traiterait surement d’idiot celui là… Meh… il aurait surement raison.

Voilà tout ce que Sirius avait pu penser en attendant Luke Rosier. Voilà, à quelques choses prêts, tout ce que sa tête pouvait laisser transparaître alors qu’il voyait Luke Rosier arriver. Alors oui, peut être qu’il avait mérité la remarque du Rosier. Et après tout, peut être qu’il en avait effectivement rien à foutre. En tout cas il avait franchement envie d’en avoir rien à foutre. Parce qu’il n’aimait pas le Rosier, et il ne voulait pas aimer le Rosier. Il allait l’aider, c’est tout, parce qu’il lui avait promis. Enfin, plus ou moins, mais si Luke avait pu douté une minute que Sirius tiendrait sa promesse, le brun quand à lui savait que son cerveau avait décidé depuis la précédente entrevue qu’il ferait cette chose stupide. Il roula des yeux « Well, sure, i’m not gonna shelter you or console if that’s what you’re implying… » il soupira « but in case you didn’t know… i’m not a total asshole. » Il souffla en roulant les yeux de manière plus évidente. Il savait aussi que Luke ne l’aimait pas. Et c’était notamment ce qui l’avait poussé à être aussi étonné de la demande d’aide du Rosier… Il se doutait bien que Luke ne savait pas vers qui se tourner. Mais il ne s’attendait surement pas à ce qu’il se tourne vers lui, Sirius Black. C’était une situation tout de même particulièrement absurde.

Il se cripsa lorsqu’il sentit les doigts du Rosier se refermer sur son bras. Il se retourna et fusilla du regard Luke, regardant la main de l’homme sur son bras pour signifier qu’elle n’était vraiment pas la bien venue. Il ne savait pas ce que Luke était entrain de faire. Mais il ne tenait vraiment pas à avoir une conversation à coeur ouvert à propos de son frère. « Listen to me. I don’t care if you weep for my brother… I actually don’t even care that you tried… You didn’t succeed, obviously, now we’re never gonna talk about him again. » il siffla. Et dans ces moments il ne pouvait pas avoir l’air plus Black. Il avait surement le même regard mauvais que celui de Narcissa. « Understood Rosier ? » il ajouta, attendant fermement sans lâcher son regard la réponse. Sirius pouvait sans doute être à sa manière particulièrement intimidant. Il allait réellement devoir se faire au faite qu’il allait vraiment aider Luke Rosier. Et s’il ne trouvait pas de moyen de l’apprécier, il devrait au moins trouver un moyen de le supporter. Parce que s’il se souvenait bien des termes de son idée brillante, il allait devoir l’accueillir chez lui. D’ailleurs, le sujet ne tarda pas à arriver dans la tentative pitoyable de Luke Rosier d’avoir l’air sympa. Oui. Donc, dormir sur son canapé… Il avait réellement l’impression que Luke allait gâcher sa garçonnière, mais bon, tant pis, il trainerait plus chez James. Ca serait bien. « You’re pathetic Rosier. » il soupira en levant les yeux au ciel. Sérieusement cet enfant méritait des baffes… Quand bien même une part de Sirius se doutait que s’il était aussi pathétique c’était parce qu’il en avait déjà beaucoup reçu… « Of course i’m not going to let you live in the street… You’re so dumb that you would probably die the first night… » il souffla avec un léger rire. Oui, Sirius n’était pas particulièrement sympathique. « But we’ll have to set up some rules. » Sirius n’était certes pas un professionnel des règlements, en tout cas il était surement pas le premier à les suivre… Mais là les règles ne concerneraient que Luke, tout irait donc bien. « And the first one will be : stop feeling sorry for yourself, man up a bit. Leaving your family, even if you don’t see it now, is probably the best thing you ever done of your entire life. » Et ça, pour Sirius, ça ne faisait aucun doute.




with a little help
from my friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 2108
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Frank Longbottom
▪ célébrité : Mathias Lauridsen
▪ points : 197
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Oubliator (stagiaire)
▪ orientation : ça dépend des jours
▪ situation : fiancé à Sin Fawley
▪ crédits : (c) elea

▪ duels :
6 / 106 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
6 / 106 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Luke Rosier

200/2000/24/LS/V

Dim 23 Oct - 21:17

A voir le ravissement avec lequel Sirius le recevait et le considérait à moitié comme un ennemi, encore maintenant, il aurait presque eu envie de faire machine arrière et de se débrouiller tout seul. L’ennui, c’était qu’en digne fils de sang purs, pourri et gâté jusqu’à la moelle, il n’avait jamais eu à affronter une telle situation avant et il était bien incapable d’être certain d’y arriver sans l’aîné des Black. Au-delà de ça, il n’avait personne d’autre vers qui se retourner, pour son plus grand désarroi. Sûr que s’il avait eu une autre solution, il s’y serait replié avec plaisir. Ce n’était malheureusement pas le cas et il lui faudrait composer avec l’humeur massacrante du Black, ses grands airs chevaleresques agaçants au possible et ses remarques acerbes. « Well, sure, i’m not gonna shelter you or console if that’s what you’re implying… but in case you didn’t know… i’m not a total asshole. » Wow, ça c’était du scoop digne de la première page de Sorcière Hebdo ! Il ne relève même pas. Bien sûr que l’ancien Gryffondor ne va pas le consoler et, tant mieux, en un sens, ça aurait été aussi embarrassant que faux. Et il ne voulait pas de la pitié du sang pur, juste de son aide… Il cherche, malgré tout, à se montrer sympathique, abordant le sujet de Regulus, même s’il réalise, au moment où Sirius le crucifie du regard, que l’approche était sans doute plus que maladroite. Ce n’était pourtant pas mentir de dire qu’il avait apprécié Regulus, lui aussi et, qu’à la réflexion, ces dernières années, il avait été plus proche de lui que son frère. Pour autant, déclencher les hostilités à ce propos maintenant aurait été complètement stupide, soyons honnêtes… Il préfère donc rester outrageusement silencieux, comme un gosse pris en faute, quand le brun lui fait part de ses remontrances. « Listen to me. I don’t care if you weep for my brother… I actually don’t even care that you tried… You didn’t succeed, obviously, now we’re never gonna talk about him again. Understood Rosier ? » Le cadet se renfrogne, se tassant presque sur lui-même face au regard noir que lui dédie le Black et il soupire acquiesçant mollement de la tête. Il était injuste, clairement, mais il avait trop besoin de lui pour le lui balancer en pleine figure maintenant… D’ailleurs, en parlant de sujets qui fâchent, il se décide finalement à aborder le thème épineux d’un éventuel hébergement, comme il l’avait évoqué le premier. Et si Sirius avait changé d’avis depuis ? Merlin, faites que non… « You’re pathetic Rosier. » L’ancien Serpentard détourne le regard un instant, mortifié. Oui, merci, captain obvious, c’était un constat qui revenait souvent ces derniers temps, Evan s’était montré plutôt clair à ce sujet, lui aussi. Et il avait su lui faire comprendre mieux que quiconque à quel point il était une déception, une tare dans une famille au sang préservé. De l’autre côté, Sirius qui aurait dû être le plus à même de le comprendre… le traitait exactement de la même façon. Il finit par hausser les épaules, faute de savoir quoi dire de mieux. « Of course i’m not going to let you live in the street… You’re so dumb that you would probably die the first night… » Son rire donne au Rosier des envies de meurtres, comme il accepte le camouflet sans broncher, une fois de plus et il lui faut faire appel à tout son sang-froid, pour ça. Il ne sait même plus quelle émotion le submerge le plus ; la colère ou le soulagement. Il sait juste que s’il avait eu une autre alternative, il l’aurait planté là en lui disant d’aller bien se faire foutre… Mais non, il se contente de garder le regard bas, en totale soumission. Ce qu’on pouvait faire quand on n’avait pas le choix… Sûr que, dans cette attitude, aucun des siens ne l’aurait reconnu. « But we’ll have to set up some rules. » Il relève lentement la tête, un air interrogateur dans ses prunelles grises, une lueur d’inquiétude aussi, comme il se demande quelles saloperies il est encore capable de lui inventer, histoire de bien le foutre plus bas que terre, une fois de plus. « And the first one will be : stop feeling sorry for yourself, man up a bit. Leaving your family, even if you don’t see it now, is probably the best thing you ever done of your entire life. » Ses lèvres se placent en un o muet, presque étonné de ce conseil pas si inamical que ça, pour une rare fois. Il a encore du mal à se faire à l’idée que quitter sa famille et ses proches d’une telle façon est la meilleure chose qu’il ait pu faire mais bon, il veut bien lui laisser le bénéfice du doute, pour l’instant… « Yeah… If you say so… » marmonne-t-il, pas vraiment convaincu. « I’d have a rule to set up too… » commence-t-il, presque étonné de sa propre audace, mais Sirius avait eu le don de lui taper sur les nerfs. « Stop treating me like… a child or a dog or I don’t know what you think I am. » déclare-t-il, plantant son regard dans le sien. Et puis quoi ? Ce n’était pas lui qui lui avait dit de « man up a bit » ? Il aurait dû être content de le voir appliquer ses conseils, non ? « Yes, I need you. Yes, I have no one else to go to but don’t feel like it gives you the right to treat me like a piece of shit… » Parce que bon, il restait un Rosier et il avait sa fierté, il aurait fallu que Sirius cesse de repousser ses limites, sinon tout ça allait mal finir. « Pour le reste… I’ll do whatever you want and I’ll follow all the rules you want to set up. It’s your house after all… » Et il était tout à fait d’accord avec ça. « So… Now what ? » Parce que avoir une longue discussion au beau milieu d’une rue londonienne n’était sans doute pas le meilleur moyen de passer inaperçu.


Bad Blood.
Hey brothers, know the water's sweet but blood is thicker. If the sky comes falling down for you, there’s nothing in this world I wouldn’t do.
@ ALASKA, @ GOLDEN LIES (GIF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Trust issues + Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» you have trust issues, not to mention ☆ saul
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» We go bad ► Luke Pasqualino
» Trevor C. Montgomery ► Luke Worrall
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-