top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 AXEL ☰ be someone else's sunshine, be the reason someone smiles today.

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Sep - 23:21

axel clare rosenfield

ϟ Âge : Dix-sept ans.
ϟ Nationalité : Anglaise mais d'origine allemande. La famille Rosenfield a migré avec ses parents qui ont fui leur terre d'origine durant la seconde guerre mondiale moldue.
ϟ Année d'études : Septième année ; dernière année, ultime année d'une scolarité riche en émotions et en découvertes. Malgré le temps passée, l'allemande d'origine se perd encore parfois dans les innombrables couloirs du château, sans parler des escaliers un peu trop farceurs à son goût.
ϟ Camps : Encore un peu perdue dans la complexité du monde magique, la sang de bourbe n'a pas encore de clan clairement défini. Petit électron libre, elle reste néanmoins, beaucoup plus proche des idéaux qu'elle entend émaner de l'ordre du phœnix. Toutefois, encore bien trop ignorante des ficelles de la politique sorcière et des maux de ce monde, la rouquine à la peau de pêche prône souvent la neutralité dans une volonté de ne heurter personne.
ϟ Sang : Née moldue et fière de ses origines, la naïve ne comprend pas forcément ce qu'il se trame dans le monde magique actuellement et continue de répondre à cette question, un large sourire scotché sur ses lèvres.

ϟ Maison : Forte d'un caractère parfois bien trempé et d'un courage infaillible lorsque l'étudiante sent que la cause est juste, elle aurait très bien pu remplir les rangs de Gryffondor. Pourtant, au-delà de ça, la gentillesse et la loyauté de l'allemande ont eu raison de son courage et c'est pour cette raison que le choixpeau décida de lui faire porter les couleurs de la maison Poufsouffle.

ϟ Avatar : Holland Roden.

Baguette : On dit que c'est la baguette qui choisit son sorcier et pas l'inverse, et Axel eu la preuve que cette rumeur était bien fondée. Toute excitée de son entrée dans le monde de la sorcellerie, elle avait traîné ses parents jusqu'à la boutique où l'on achetait les baguettes magiques estimant que, d'après ce qu'elle avait pu voir dans les dessins animés et films de son enfance, l'outil constituait la base de tout bon sorcier. Elle avait déboulée comme une tornade, trébuchant un peu dans le vieux tapis rapiécé et retrouvant son équilibre in extremis. Les mesures avec commencer, puis elle avait faire les « essayages ». Une catastrophe, un bruit, une explosion puis, plus rien. Encore et encore, jusqu'à ce que la rouquine désespère et finisse par se dire qu'il n'y avait pas de baguette pour elle, qu'elle ne pourrait jamais être une sorcière malgré qu'elle en ait tellement envie. Puis, enfin elle trouva baguette à sa main ; taillée dans du bois de rose, elle renferme en son sein un crin de licorne qui est le cœur de baguette réputé pour être pur et stable. Mesurant vingt deux centimètres, elle se révèle très flexible et agréable à utiliser.

Miroir du Riséd : Si Axel plongeait ses yeux verts dans le miroir de rised, elle y verrait sûrement son grand-père. Figure d'admiration pour la petite fille, celui-ci n'a jamais quitté l'Allemagne et s'était battu contre la politique de son pays mettant ainsi sa vie en danger. Chanceux, ayant le destin de son côté, Artur Rosefield sortit indemne physiquement de cette guerre atroce et pu profiter de sa famille pendant encore de nombreuses années. Des années pas assez nombreuses pour celle qui le connut le moins puisque arrivée en petite dernière. Ainsi, elle le verrait, assis dans son fauteuil préféré, elle assise à ses pieds, les bras croisés sur ses genoux et la tête enfouie dans ses derniers afin de l'écouter lui raconter, encore et encore, sans jamais se lasser toutes les anecdotes de sa vie si héroïque et palpitante aux yeux de l'apprentie sorcière. Ce n'est pas un rêve très glorieux ou ambitieux, mais Axel ne possède pas de désir de pouvoir ou de réussite professionnelle. Préférant les petits moments de la vie quotidienne à la consécration ultime de toute une vie, elle souhaiterait récupérer ceux qu'on lui a enlevé un peu trop prématurément.

Épouvantard : Il ne s'agit pas là d'une peur liée à un traumatisme dans l'enfance mais bien d'une phobie bête et méchante. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Axel a toujours eu une peur bleue des araignées, ne se contrôlant plus en présence de l'une d'entre elle, il lui ait déjà arrivé de pleurer même si, pour préserver son égo, elle ne vous l'avouerait jamais ! Confrontée à un épouvantard, cette ville créature, celui-ci prendrait automatiquement l'apparence d'une arachnide, pointant ses nombreuses paires de yeux sur la rouquine et approchant de ses huit pattes pour se rapprocher de son corps tremblant. Heureusement, jamais encore un professeur n'a eu l'idée de ramener un épouvantard dans un cours pour faire un peu de pratique. Du coup, personne ne connaît ce secret et l'honneur de la Rosenfield reste ainsi sauf sur ce point.

Amortentia : Les narines frétillantes au dessus de la concoction, l'anglaise d'origine allemande se retrouve plongée dans un tourbillon d'odeurs et de souvenirs. En premier lieu, elle sentirait l'arôme sucré de la framboise qui la renvoie directement aux étés chauds de son enfance où elle avait l'habitude d'aller en manger en douce dans le jardin du voisin en compagnie de son frère aîné. Folle d'inquiétude d'agir ainsi, elle était toujours rassurée par Karl qui lui promettait que tout irait bien et qu'ils n'auraient pas d'ennuis. Ainsi, la framboise est devenue la sécurité pour la rouquine. Ensuite se mêle l'odeur sèche du papier qui lui rappelle comment son père l'aidait à faire ses devoirs lorsqu'elle rentrait de l'école. Devenu un véritable rituel entre la fille et le père, ils constituaient ces petits moments privilégiés et sacrés que l'enfant gardait jalousement pour elle refusant que sa mère ou son frère ne se joignent à eux. Ainsi, le papier est devenu la complicité pour la née moldue. Enfin, tout cela se retrouve saupoudré de la senteur rêche de la paille qui renvoie l'adolescente à son premier baiser échangé avec un ancien camarade d'école lorsqu'elle était revenue pour les vacances d'été entre sa cinquième et sa sixième année à Poudlard. Un petit baiser volé dans la grange de celui qui faisait palpiter son cœur. Ainsi, la paille est devenue l'alchimie pour celle à la peau de pêche.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu.

Duels : 6/10
Potions : 8/10
Métamorphose : 8/10
Sortilèges : 6/10
Légilimancie : 3/10
Occlumancie : 3/10
Quidditch : 2/10
Divination : : 4/10

ϟ Pseudo/prénom : Nika ϟ Âge : 23 ans ϟ Fréquence de connexion : 5.7 ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : Par Baxter Avery le vilain sang pur ! ϟ Le mot de la fin :    
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Sep - 23:21

hogwarts: a history


maybe it's not about the happy ending
maybe it's about the story



Leurs lèvres s'étaient décrochées après l'échange d'un baiser à la fois doux, maladroit et timide. Cachés ainsi dans la grange de la maison, allongés sur la paille, les deux adolescents avaient l'impression d'être seuls au monde et que plus rien ne pourrait les atteindre, que ce moment si parfait à leurs cœurs resterait sans fin. Pourtant, il allait bientôt falloir se séparer, la nature particulière de la rouquine à la peau de pêche l'obligeant à reprendre le train le lendemain matin alors que son amour d'enfance allait partir découvrir l'Amérique comme il disait. Leurs doigts entrelacés, ils vivaient ensembles les dernières minutes que le temps leur offrait gracieusement, tentant de profiter de chaque seconde pour imprimer dans sa mémoire chaque geste, chaque odeur, chaque parole et que perdure à jamais ce doux souvenir qui viendrait réchauffer leur cœur un soir de mauvais temps où leur moral serait en berne. Se tournant doucement vers Tyler, elle posa délicatement son menton sur le torse du jeune homme plus âgé qu'elle de deux années. Ils s'étaient connus lorsqu'ils avaient encore des couches, ils avaient partagés les billes, les cartes, les récréations quand finalement la Rosenfield avait fait la découverte de sa vie en découvrant qu'elle était une sorcière. Elle s'en était allée laissant derrière elle son meilleur ami, celui qui savait tout d'elle et dont elle connaissait l'âme dans les moindres détails. Alors l'été était devenue sa saison préférée parce qu'elle le récupérait pour elle. Ils s'enfuyaient main dans la main, trouvaient des endroits reclus et se racontaient tout ce qu'ils pouvaient se dire en évitant de parler des choses qui pouvaient fâcher ; la magie, l'amour, les flirts. Tyler avait toujours eu un faible pour sa jeune amie, mais l'absence et l'éloignement avaient fait qu'il avait finit par découvrir les plaisirs de l'amour avec une autre sans jamais oser lui dire. Posant sa main dans sa longue chevelure rousse, il s'amusa un instant avec ses boucles soyeuses sans oser rompre le silence qui s'était installé entre eux, pour ne pas précipiter l'adieu, la séparation qui leur ferait mal mais qui se révélait inévitable.  « Est-ce que je vais te manquer ? » La question avait surprise la sorcière qui ne s'attendait pas à autant de sérieux lorsqu'elle était sur le point de s'assoupir bercé par le rythme des respiration de son ami d'enfance. Brisant le cocon dans lequel elle s'était enfermée avec complaisance, l'adolescente se redressa pour s'asseoir en tailleur et faire face à celui qui, d'une manière détournée lui demande du réconfort, des explications ou, peut-être, simplement un mélange des deux. « Pourquoi tu me poses cette question ? Bien sûr que tu vas me manquer, mais c'est la vie. Tu vas aller de l'autre côté de l'océan c'est fantastique, je ne peux pas t'obliger à rester à mes côtés pour toujours et t'empêcher de faire ce que tu veux. » A la vue du visage qui se décomposait, transpercé par une déception teintée de colère, Axel comprit rapidement que sa réponse n'était pas la bonne, pas celle qui l'attendait pourtant, elle n'en voyait pas d'autre. Elle lui prouvait qu'elle l'aimait en le laissant partir loin d'elle et exaucer ses souhaits, elle n'était pas capable de faire plus du haut de ses dix-sept ans. « Alors tu t'en fiches, hein ? Tu t'en fiches que je partes loin ? » Que la vie était compliqué à l'adolescence lorsque rêves, désirs, obligations et amourettes se mêlaient pour former un gloubiboulga de sensations et d'émotions confuses. Comment un moment si parfait avait pu virer en pareil cauchemar ? Médusée, l'allemande d'origine restait statique, cherchant ses mots mais ne trouvant rien. « Je suis désolée, je ne comprend pas. » Oui, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas ses reproches venant de nul part, elle ne comprenait pas le changement d'ambiance, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait plus rien du tout.

« Tu sais si je pars c'est parce que j'en peux plus d'attendre chaque été. J'en ai marre que tu partes je ne sais où sans penser à moi. Et maintenant que m'en vais, je me rends compte que tu t'en fiches, tu ne cherches même pas à me retenir ou à venir avec moi. » L'abcès percé, Axel restait figée devant tant de révélations. Elle était touchée de tant d'amour, émue de l'attachement mais effrayée de l'ampleur des sentiments parce qu'elle n'avait que dix-sept ans. Elle n'avait pas terminé l'école, elle gardait son secret sur ses capacités magiques et savait qu'au fond elle ne pourrait pas lui offrir ce qu'il avait l'air de tant désirer. Baissant la tête pour évacuer la culpabilité qui était en train de l'assaillir, elle soupira un instant. « Je t'aime Tyler, je t'aimerais toujours mais ce que tu me demandes c'est impossible. Je n'ai que dix-sept ans, je ne suis pas prête. J'aimerais te donner ce que tu désires mais... Je suis vraiment désolée. » Et les larmes qui venaient s'insinuer dans sa cornée vinrent tenir compagnie à la boule, de plus en plus serrée qui se formait au creux de sa gorge. Elle était triste que tout cela prenne fin de cette manière. Elle savait que sans le vouloir, elle lui avait fait du mal, qu'elle l'avait blessé, peut-être n'avait-elle pas été assez honnête... Elle était prête à se jeter la pierre simplement parce qu'elle n'aimait pas être la source de malheur des autres. Le monde était bien plus beau lorsque l'on souriait. S'approchant doucement, elle vint s'asseoir sur les jambes de Tyler, et tout naturellement, elle entoura ses bras autour de sa nuque fourrant sa tête dans celle-ci. Soulagée en sentant les mains de l'adolescent se mettre sur son dos pour serrer son corps contre le sien, elle pressa encore un peu plus pour tenter de lui montrer tout l'amour qu'elle pouvait avoir pour lui. « Tu sais Tyler, mon grand-père me disait toujours que ce n'est pas parce que la fin n'est pas parfaite qu'une histoire ne mérite pas d'être vécue. Avant je ne comprenais pas, maintenant je sais qu'il avait raison. » Tellement raison. Un dernier baiser, humide, pressant et quelques peu étrange fut échangé entre les anciens compagnons de récréation avant que leurs routes ne se séparent pour de bon laissant à Axel le doux souvenir d'un amour enfantin, passionné et quelque peu irréaliste qui avait fait battre son cœur pendant tant d'étés.



what ever you decide to do,
make sure it makes you happy



Les adieux avec Tyler avaient été tristes mais la rouquine à la peau de pêche ne s'était pas éternisée sur la question. La vie était faites de croisement, de rencontres et de séparations. Son grand-père, à travers ses histoires sur sa vie, avaient tenter d'inculquer à sa petite fille une vision plus réaliste du monde que celle qu'elle pouvait avoir étant enfant. Si il avait réussi en partie, il n'y était pas complètement arrivé. Dotée de trop d'empathie, Axel avait tendance a trouver le meilleur en chacun, excusant tout comportement et voulant secourir toutes les âmes en peine qu'elle trouvait sur sa route. Elle était prête à s'évertuer pendant des jours et des semaines pour qu'un simple sourire pointe le bout de son nez sur un visage un peu trop terne et gris. La vie n'était pas facile c'était une réalité, mais la fatalité n'arrangeait rien et pour avancer, il était essentiel aux yeux de l'adolescente de garder espoir. Ainsi, elle espérait au fond d'elle même que Tyler irait bien, qu'il serait heureux et qu'il ferait la rencontre d'une fille qui serait capable de l'aimer comme il le désirait et comme il le méritait mais cette fille n'était pas elle. Courant jusqu'à chez elle, elle avait ouvert la porte de la demeure familiale à grande volée, fonçant directement dans sa chambre sans prendre le temps de faire attention à son frère aîné qui se trouvait dans le salon en train d'écouter la radio. Attrapant son journal intime, elle état prête à y consigner soigneusement tout ce qu'elle pensait de cette rupture, la première de sa vie, lorsque son frère ouvrit la porte de sa chambre pour s'introduire dans la pièce. Plus grand que sa petite sœur de cinq ans, il avait toujours eu un comportement très protecteur envers celle qu'il avait pourtant fait tourner en bourrique dans leur enfance. Un lien très fort et une complicité énorme s'étaient tissés entre les deux enfants Rosenfield malgré la différence d'âge, la magie d'Axel et les différents centres d'intérêt qui les animaient respectivement. « Tu pourrais frapper avant d'entrer ! » Haussant un sourcil, le grand brun ne prit même pas la peine de répondre à sa petite sœur qui arborait une expression faussement offusquée sur son visage. S'installant confortablement dans le lit de la propriétaire de la chambre, il arbora un sourire malicieux qui vint étirer ses lèvres et donner un aspect moqueur aux traits de son visage. Croisant les bras devant sa poitrine, la cadette attendait la réplique de son grand frère qu'elle sentait brûler d'envie de faire, encore une fois, une intrusion dans sa vie privée. « Alors, le voisin a pleuré ? » Ouvrant sa bouche pour former un « o » parfait, elle resta un moment figée, ne s'attendant pas à une telle question. Tyler et Karl ne s'étaient jamais réellement entendus, se disputant puérilement le temps et l'attention de la rouquine. Ainsi que le voisin amoureux disparaisse du tableau était une bonne chose pour le frère protecteur qui n'aimait pas que des garçons bouffés par les hormones ne s'approchent trop de sa petite sœur chérie. « Tu n'as pas besoin d'être méchant Karl ! Et non, il n'a pas pleuré, si tu veux tout savoir. » Il avait été triste, soit, mais avait gardé un peu de dignité en évitant de mouiller ses joues par l'eau salée de ses larmes. Seulement, elle se garderait bien de donner les détails privés de ce moment qui ne regardait qu'elle et le futur ressortissant américain. Haussant à nouveau les épaules, Karl ne posa pas plus de questions sur le sujet. Il savait que sa sœur était d'une loyauté sans faille et qu'elle n'avouerait jamais de choses compromettantes sur les personnes qu'elle estimait et aimait. De plus, elle était aussi dotée d'un sacré caractère pour dire clairement quand quelque chose ne lui plaisait pas et ce, surtout envers son frère. « Alors tu retournes à Poudlard ? Tu comptes faire quoi après une fois que tu auras fini ton école ? » Ce fut autour de la rouquine d'hausser les épaules. Elle n'en savait fichtrement rien. Elle aimait le monde moldu dans lequel elle avait passé toute son enfance et d'un autre côté elle était fasciné par ce monde dans lequel elle avait été autorisée à s'introduire à l'âge de ses onze ans garce à une lettre étrange comportant des mots incompréhensibles écrit dans une encre verte sortant de l'ordinaire.

Partant de la chaise de son bureau pour aller rejoindre son frère sur son lit, elle lui donna un coup d'oreiller avant de se nicher dans le creux de ses bras. Tactile et affectueuse, elle avait toujours ressentie ce besoin de contact avec les personnes qui l'entouraient. « Je ne sais pas encore. Tu sais, pour être honnête, Tyler aurait aimé que je partes en Amérique avec lui mais moi, je ne sais pas ce que je veux faire. » A l'annonce de la proposition du voisin intrusif, Karl eu un sursaut. L'idée que sa sœur soit de l'autre côté de l'océan n'était pas une idée qui l'enchantait. Il n'était pas prêt à ne plus la voir, à ne plus partager cette complicité et à veiller sur elle parce que malgré le fait qu'elle était bientôt une jeune adulte, elle demeurait une adolescente avec un corps de femme mais un cœur d'enfant qui avait encore besoin de tendresse et de protection parce que le monde était cruel, difficile et que l'optimisme d'Axel avait tendance à l'aveugler face  à la réalité d'après l’aîné des Rosenfield. « Je sais que tu tiens à lui Axel mais tu dois arrêter d'agir pour le bien des autres et commencer à penser un peu à toi. Peu importe ce que tu décides, fais le pour toi. Tu souhaites quoi, au plus profond de toi ? » La rouquine à la peau de pêche n'eut pas à réfléchir très longtemps. Contrairement à la plupart de ses camarades de l'école de sorcellerie, elle n'avait aucune aspiration de carrière, de pouvoir ou de réussite sociale. Elle ne voulait rien qu'elle ne méritait pas. « Je veux juste être heureuse. » Un léger sourire sur les lèvres de Karl se fit reflet de celui éclatant sur la bouche pulpeuse d'Axel. Bien qu'elle soit forte, il craignait toujours que sa gentillesse et son amour pour le genre humain ne devienne une faiblesse surtout que lui n'avait pas eu la chance d'avoir de la magie en lui et se trouvait donc exclut de ce monde dans lequel elle évoluait à présent. Ébouriffant les crinière bouclée de la future septième année, il finit par quitter sa chambre afin de la laisser tranquille pour écrire dans son journal intime et préparer sa valise afin de commencer sa nouvelle année scolaire.



don't cry because it's over
smile because it's happenned



La panique était de mise en ce matin de rentrée ; un réveil qui ne sonne pas, une voiture qui a du mal à démarrer, des bouchons dans la capitale, et une Axel soucieuse de louper son train. Il n'en fallait pas plus pour que le trajet jusque la gare de King's Cross se transforme en véritable périple pour ses participants. Karl n'avait pas pu accompagner sa petite sœur, pour la première fois, en raison de ses horaires de travail, mais l'étudiante magique était entourée de ses deux parents ce qui lui suffisait amplement pour se présenter sur le quai. Traversant le passage magique, elle resta un instant à observer tout le monde qui évoluait autour d'elle comme si elle était transparente. Il y avait tellement d'élèves, de parents, de frères et sœurs, de malles et de cages pour animaux qu'un certain capharnaüm régnait, rythmé par les ronflements de la locomotive rouge prête à démarrer pour envoyer tout le monde à bon port. « Tu n'as rien oublié ? Au pire, nous t'enverrons tout ça par courrier même si je ne me fais pas encore à l'idée de laisser un hiboux rentrer dans ma maison. » Hochant négativement de la tête, Axel ne pu s'empêcher d'éclater de rire à la réplique de son père. Malgré tous les efforts qu'il faisait, cet homme de raison avait encore du mal à admettre que tout un monde magique existait autour de lui et que sa fille en faisait partie intégrante. « Prends soin de toi mon arc-en-ciel. C'est ta dernière année, profites en autant que tu peux. Tu n'es pas trop triste que tout se termine bientôt ? » Enlaçant sa mère pour lui dire au revoir, Axel gardait un sourire constant scotché sur son visage. Ses yeux verts se baladèrent un instant tout autour d'elle. C'est vrai que tout cela la fascinait et que, même si elle ne comprenait pas tout, elle avait adoré toutes ces années passées dans ce magnifique château. Bien sûr que cela allait lui manquer. La fin de ses études allait marqué un tournant dans sa vie, et elle n'était pas certaine d'être prête. Le monde adulte lui faisait peur, lui donnant la sensation que ce n'était rien d'autre qu'un saut dans le vide sans filet. Rompant l'étreinte avec Anka Rosenfield, elle se tourna vers son père, Erik, afin de lui dire au revoir aussi. S'emparant de sa grosse malle, elle prit le chemin du premier wagon se trouvant sur sa route. S'installant là ou elle trouva de la place, elle chercha quelques connaissances et amis, et commença à papoter joyeusement avec eux dans l’attente que la locomotive se mette enfin en marche pour les emmener vers de nouvelles aventures plus loufoques et extraordinaires encore que les anciennes vécues. La main de sa mère vint toquer contre le carreau. Se levant, elle ouvrit la fenêtre et attrapa la main de sa mère pour la presser dans la sienne. « Tu ne m'as pas répondue, tu n'es pas triste ? » Embrassant la main de sa mère, elle entendit la locomotive siffler et libéra sa main de l'emprise qu'elle avait sur sa main. Souriante, elle lui adressa un au revoir de la main. « Non je ne suis pas triste, je suis contente que ce soit arrivé. Dis à Karl que je l'aime, vous allez me manquer ! » Et voilà que la tête à la chevelure rousse flamboyant disparaissait à l'intérieur du Poudlard Express pour se replonger avec passion dans la conversation du moment, attendant avec impatience de pouvoir retrouver tout ce monde qui n'avait pas encore finit de la surprendre.


made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 766
▪ pseudo : vintage love.
▪ multinick : nope
▪ célébrité : scooby doo
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : dix-sept ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : bisexuel aromantique
▪ situation : célibataire, duh
▪ crédits : @juice

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
2 / 102 / 10
  
    avataravatar
The Grim

000

Dim 14 Sep - 23:29

Invasion de rousses

Bienvenue parmi nous


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 678
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Anwen LLewellyn ^^
▪ célébrité : Vladimir Ivanov #cute#sexy#perfect
▪ points : 120
▪ statut : sang pur
▪ âge : 17 ans
▪ maison : serpentard
▪ année : septième année
▪ orientation : Hétéro
▪ situation : Fiancé à sa cousine éloignée Alhena...
▪ crédits : Moi-même (Avatar)

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Hippolyte A. Rosier

10/500/27/V

Dim 14 Sep - 23:34

Bienvenue à toiiii
Avec la belle Holland en plus, j'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Sep - 23:51

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Lun 15 Sep - 0:48

Hollaaaand, elle est trop choupi Join the ginger club

Ce titre est adorable en plus Bienvenuuuue donc, n'hésite pas si tu as des questions


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 13:20

holland + le prénom axel, t'es parfaite
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 13:21

Merci à tous :heart:

Lily > J'hésiterais pas et puis le titre oui, c'est tout Axel, elle est gentille ma petite, elle veut donner le sourire à tout le monde !

Fenrir > Oh contente de voir que je ne suis pas la seule à craquer sur ce prénom
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 13:48

Holland est magnifique ♥
Excellent choix !
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 16:58

Lily Evans a écrit:
Hollaaaand, elle est trop choupi Join the ginger club

HELL YEAH

Bienvenuuue Une Poufsouffle, ça fait trop plaisir Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 17:35

bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 18:40

Holland + Axel =
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 20:00

Bienvenue trop cutie
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 15 Sep - 20:54

Merci à tous, vous êtes des amours

Calliope > Oui une poufsouffle Je viens tenir compagnie au moine gras, le pauvre doit se sentir bien seul en ce moment !
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 19 Sep - 1:03

MRRRAWR.



Fallait que je poste parce que :
1/ c'est toi
2/ y avait 13 réponses à ton post et j'aime pas ce chiffre

(vive les cinglés, et bonne fiche )
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 19 Sep - 19:50

hannnw

Oh oui toi !

(oui Axel est prude '-')

C'est toi le meilleur des cinglés et ma fiche est finie
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 19 Sep - 20:43

Coucouuu
Tu es ma première fiche, attention, ça se fête

J'ai beaucoup beaucoup aimé ta fiche, c'est très fluide, très mignon et très bien écrit. J'espère qu'on pourra se trouver un lien parce qu'Ophe est Née-Moldu aussi et même si elle est un an plus jeune et qu'elle a été répartie à Serpentard, elles ont des traits communs.

Je valide donc, bienvenue chez les Poufsouffle, je salue le choix de maison
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 19 Sep - 22:49

Oh merci beaucoup c'est très gentil
Et pas de problème pour le lien, de toute façon Axel elle aime tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

AXEL ☰ be someone else's sunshine, be the reason someone smiles today.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AXEL ☰ be someone else's sunshine, be the reason someone smiles today.
» << Let the sunshine in >> { PV Aroz }
» Axel Haire [Pouff']
» Let the Sunshine in! [pv Olychounette]
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-