top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: WIZARDING WORLD :: pré-au-lard :: tête de sanglier

 INTRIGUE - Crime & Châtiment

AuteurMessage
profil
▪ messages : 261
▪ points : 57
▪ duels :
0 / 100 / 10
▪ potions :
0 / 100 / 10
▪ métamorphose :
0 / 100 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
0 / 100 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
The Sorting Hat

000

Sam 24 Sep - 12:06

Intrigue de rentrée


Crime & châtiment
Coucou les oursons !
Quelques petites indications concernant cette intrigue. Nous testons ici un nouveau système de jeu en tour par tour avec l’intervention d’un maitre du jeu ! Nous vous remercions donc de bien vouloir suivre les instructions contextuelles qui vous seront données, tour après tour, ainsi que de bien prendre en compte les interventions de The Sorting Hat. Si l’une de ses indications concernant votre personnage venait à ne pas vous convenir, n’hésitez pas à en parler à un admin, afin que cela puisse être modifié. Nous vous rappelons que vous trouverez les inscriptions pour cette intrigue dans ce sujet et qu’elle est réservée aux personnages adultes. Pour vous plonger pleinement dans l’ambiance, nous vous conseillons de cliquer sur ce son !


Tour 1

2 septembre, Quartier général de l’Ordre.

On s’était bien douté que ce serait quelqu’un comme elle sous le masque de fer forgé mais la surprise n’en restait pas moins grande. Pour la seule et unique fois depuis sa création, l’Ordre du Phénix est parvenu à capturer un Mangemort vivant en la personne d’Athenaïs Rosier. Malgré une longue et interminable nuit d’interrogatoire au Quartier Général, la rousse n’a pas lâché une seule information. Pas encore. Elle reste tout de même leur meilleur atout pour obtenir d’autres noms et ils en sont bien conscients. Si chacun a son avis sur la question, il est tout de même décidé (presque unanimement) qu’il est plus prudent de transférer Athenaïs vers Azkaban, afin d’être certain qu’elle ne s’échappe pas. Les modalités de l’expédition se mettent lentement en place et c’est l’adrénaline chevillée au cœur que chacun se met en route, bien conscients que ce ne sera sans doute pas aussi simple.

2 septembre, Quartier général des Mangemorts.

L’attaque du Poudlard Express a été un franc succès ou presque. Presque. Parce que cette imprudente rouquine de Rosier a réussi à se faire prendre, compromettant à coup sûr le secret de la plupart de leurs identités. Chez les partisans du Lord, la confiance est toute relative, c’est évident… Après moult débats sur la meilleure attitude à avoir, il a été décidé qu’attaquer l’Ordre en combat direct serait bien trop risqué et sans doute trop évident. C’est donc à la Tête de Sanglier, soupçonnée à raison d’abriter parfois des rencontres furtives entre membres de l’Ordre, que débarquent, masqués, pour la plupart, les Mangemorts. L’attaque est rapide et meurtrière ; ceux qui résistent trop ou qui essaient de fuir sont immédiatement abattus, les autres, désarmés et rassemblés dans un coin de la salle, comme otages. Une poignée d’innocents comme monnaie d’échange contre la Rosier, qui a dit que c’était un mauvais deal ?

2 septembre, Tête de Sanglier.

La pluie battante du dehors a attiré en nombre les clients à l’intérieur du bar, sans compter que c’est aujourd’hui qu’on reçoit les fûts de la nouvelle cuvée de bièraubeurre. Assis aux tables et au comptoir, chacun se prélasse en compagnie de ses amis, autour d’une boisson chaude ou d’une bonne bière bien méritées. L’attaque de la veille contre le Poudlard Express est, pourtant, au cœur de toutes les conversations tandis que les allégations vont bon train sur l’identité du mystérieux Mangemort capturé et dont le nom n’a pas encore été révélé. Tout ça est encore bien trop frais dans les esprits pour qu’on s’imagine une seule seconde, une autre réplique aussi rapide. Et pourtant, elle a bien lieu, violente, assassine, comme les Mangemorts débarquent dans le bar, le mettant à sac, tuant sans la moindre distinction tous ceux qui se mettent en travers de leur chemin.

Instructions du premier tour :

- Pour l’Ordre du Phénix, vous commencez votre post où vous voulez mais il doit finir sur le départ du Quartier Général avec la prisonnière, que vous fassiez partie du convoi ou pas.
- Pour les Mangemorts, votre post se finit sur la prise d’otages à la Tête de Sanglier.
- Pour les clients du bar, votre post se finit sur votre statut d’otage. Certains d’entre vous peuvent avoir conservé une baguette magique, oubliée lors de la fouille des Mangemorts, mais n’en faites pas une généralité, s’il vous plait !
- Merci de privilégier les réponses courtes et de ne pas dépasser les 700 mots par post (et soyez sûr qu’on vérifiera ! Laughing ).
- Merci également de mettre un résumé de votre post sous spoiler, à la fin de votre rp.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.floopowder.net
profil
▪ messages : 390
▪ pseudo : elow
▪ multinick : none
▪ célébrité : bill skarsgård
▪ points : 105
▪ statut : sang pur
▪ âge : twenty
▪ maison : serpentard
▪ emploi : cleans when it's needed.
▪ orientation : heterosexual & homophobic
▪ situation : why spend a life with only one person when you can spend every minute with someone new ?
▪ crédits : moi-même (avatar)

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
6 / 106 / 10
▪ legilimancie :
4 / 104 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Evan Rosier

10/100/18/KB/V

Sam 24 Sep - 12:21




crime & châtiment.


L’heure était grave. Dramatique. Le sang d’Evan bouillonnait de colère et d’incompréhension. Sous la pluie battante, il observait l’endroit, parfaitement isolé, parfaitement conscient de ce qui allait se passer. Sa baguette dans la main, il se fichait pas mal des dégâts qu’il causerait. Ce soir, il avait carte blanche.

Lorsque le père d’Evan lui avait annoncé qu’Athenais avait été capturé, il avait senti une chose étrange s’emparer de lui. Une frustration grandissante, sans nom, sans peur. Il avait beaucoup – si ce n’est trop – d’affection pour elle et l’idée de la savoir en danger, réveillait le pire en lui. Sans attendre, il s’était proposé. Il était capitale d’aller la chercher, d’aller l’aider. Il savait que sa cousine était forte, qu’elle garderait le silence, mais il refusait de l’abandonner. Il refusait d’être le genre de sorcier à laisser tomber. Surtout lorsqu’on parle d’un atout pareil, car Athénais avait été d’une aide incroyable dans cette guerre qui avait commencé. Evidemment, pour des questions de sécurité, il a conscience que sa cher et tendre va se retrouver dans l’un des pires endroits de ce monde. La prison d’Azkaban était un lieu qui refroidissait Evan à chaque fois. Plutôt mourir que d’y aller, disait-il toujours. A force d’avancer dans la vie, c’était comme si tout le lier à cet endroit bien précis. Comme si la prison murmurait son nom dans le calme le plus total. Mais ce n’était pas là son destin. Non, absolument pas. Il le refusait.

L’impulsivité d’Evan se fit sentir lors du Quartier Général qui avait eu lieu un peu plus tôt. La colère qu’il avait ressenti à ce moment-là, était toujours présent alors qu’il transplana à l’intérieur du bar. Nul doute qu’à ses yeux, la famille, c’était important. Elle s’était fait prendre, oui, mais Athenais devait être sauver ou mieux, venger. Sa baguette semble tremblait d’excitation face au plan mis en place. Tuer des sorciers de l’Ordre, voilà une chose qui pourrait l’aider à s’apaiser dans cette triste soirée. L’attaque lui semblait correcte, évidente. Des innocents contre sa cousine, voilà ce qui devait être fait. Voilà ce qu’il ferait. Et si tous doivent périr pour la sauver elle, il n’hésiterait pas.

Debout sur le comptoir du bar, son apparition avait imposé la surprise. D’autres mangemorts ne tardèrent pas à faire comme lui, à venir, à débarquer, à tout briser. Il en profita pour lancer quelques sorts sur les premiers sorciers qu’il avait sous les yeux, faisant d’eux ces otages personnels en liant leur main aussi rapidement qu’ils le pouvaient.

Elle représentait énormément à ses yeux. Trop sans doute. Athenais l’avait toujours soutenu dans sa folie, dans ses idées, dans ses projets. Athenais l’aimait et il l’aimait en retour d’une façon qu’il ne saurait contrôler. Et ce soir, il voulait la sauver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 153
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Luke Rosier
▪ célébrité : Gaspard Ulliel
▪ points : 30
▪ statut : sang pur
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Auror
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : Marié à Alice
▪ crédits : mach

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
9 / 109 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
7 / 107 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Frank Longbottom

10/100/21/V

Sam 24 Sep - 16:12

Les discussions avaient été houleuses, parfois désordonnées, sur le sort qu’il fallait réserver à Athenais Rosier ; la garder au sein du Quartier Général de l’Ordre jusqu’à ce qu’elle finisse par cracher les noms de ses complices, la transférer en direction d’Azkaban afin de sécuriser sa capture et ne pas prendre le risque qu’elle s’échappe à jamais ? Frank n’y avait que peu participé, son esprit accaparé par les pensées de sa femme, restée seule au Ministère pour finaliser des documents. Athenais Rosier. Il aurait aimé avoir raison, avoir quelqu’un d’autre sous ce masque, afin de pouvoir échapper au cliché que tous les sangs purs de Serpentard étaient forcément des êtres foncièrement mauvais et entièrement dévoués à Lord Voldemort. Mais, cette fois-ci, il fallait se rendre à l’évidence ; il avait eu tort et la rousse n’avait rien fait pour contrer tout ça. Son sourire narquois, comme unique réponse à chacune de leurs questions, ses regards assassins chaque fois qu’ils passaient devant elle ; non, Athénais ne faisait rien pour mériter d’être sauvée alors sans doute était-elle déjà condamnée. Quand ils avaient fini par se mettre tous d’accord, le Longbottom s’était contenté de suivre le mouvement général, celui qui visait à remettre la mangemort à Azkaban pour éviter qu’elle ne s’échappe et qu’elle ne renseigne ses complices sur l’identité des membres de l’Ordre. Il avait fallu l’entraver au mieux, l’empêcher de parler à l’aide d’un sort et, bien entendu, prendre bien soin de ne laisser aucune baguette magique à sa portée. Alors qu’ils s’apprêtaient à lancer le convoi, Frank dédiant un sourire presque désolé aux plus jeunes qu’ils avaient choisi de laisser au Quartier Général, pour leur sécurité, le patronus d’Alice vint leur délivrer une information qui suffit à leur glacer le sang à tous. Un carnage déjà bien entamé à La Tête de Sanglier, une prise d’otages en cours, le tout mené, bien entendu, par les partisans de Lord Voldemort. Un long silence plana à la suite de cette annonce, comme chacun se dévisageait, hésitant. Une hésitation qui, toutefois, ne dura pas bien longtemps ; ils savaient tous la raison de cette attaque et la capture d’Athénais et les informations qu’elle était susceptible de détenir, ne valaient pas celles de dizaines d’innocents. Trop altruistes, trop chevaleresques, les membres de l’Ordre étaient bien trop faciles à manipuler quand d’autres vies que les leurs étaient en jeu. « On devrait y aller. Tous. » soupire-t-il, dissimulant l’excitation qui pulse déjà dans ses veines à l’idée d’une bataille rangée. Il adresse un sourire complice à Potter, qui n’attend vraisemblablement que ça, l’adrénaline d’une guerre, et il ne pourrait pas vraiment l’en blâmer. Un rapide tour d’horizon, pour s’assurer que tout le monde soit bien d’accord, comme il ignore, volontairement, le rictus victorieux de leur prisonnière. Un transplanage d’escorte plus tard et les voilà tous devant La Tête de Sanglier, leur captive bien à l’abri à l’arrière de leurs rangs, retrouvant, déjà sur place, Alice et quelques Aurors mandatés par le Ministère. A l’intérieur, on entend les cris de détresse, les bris de verre et les affres du combat et, comme souvent, sans réfléchir, Frank esquisse déjà quelques pas en direction du bar, prêt à défendre la veuve et l’orphelin. Un sort qui le frôle de très près l’arrête net et il marmonne un juron bien senti. « Comment on est censés savoir ce qu’ils veulent si ces crétins ne nous laissent pas approcher ? » Oh, ce qu’ils voulaient, tout le monde le savait ; le retour de leur complice, le chaos semé partout, la mort et la désolation laissées dans leur sillage. Un autre cri strident se fait entendre à l’intérieur puis plus rien et Frank serre les dents, empli d’une colère sourde qui ne demande qu’à s’exprimer.

Spoiler:
 


Still I'll rise.
Did you want to see me broken ? Bowed head and lowered eyes ? Shoulders falling down like teardrops, weakened by my soulful cries ? You may trod me in the very dirt but still, like dust, I'll rise. ALASKA + tumblr + Maya Angelou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1546
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Dim 25 Sep - 10:43

Athenais était stupide. Bellatrix elle était furieuse. C’était pourtant une évidence. On ne se faisait pas capturer. Avait-elle loupé les cours de mangemort 101 ? Etait-elle comme toujours trop occupé à jouer de ses charmes et à faire des clins d’oeil à droite et à gauche qu’elle avait pu oublier l’évidence ? On ne se faisait pas capturer. C’était la liberté, ou la mort. De toute façon l’entre deux ne vallait pas la peine. L’entre deux n’était qu’un enfer de plus. L’entre deux était un risque phénoménale à la cause. Devait-elle faire confiance à sa cousine éloignée pour fermer sa gueule - pour une fois - et ne rien dévoilé des mangemorts ? Non, surement pas. En ce qui concernait Bellatrix, Athenais avait déjà décidé de son sort la veille lorsqu’elle s’était stupidement laissée capturée. Ce n’était pas une mission de sauvetage - rien que le terme lui paraissait absurde et ridicule. Ils ne faisait que le travail qu’Athenais aurait du faire elle même lorsqu’elle n’avait pas trouvé d’issue. Bien sûr, si ça ne tenait qu’à elle, Bellatrix serait rentrée directement dans l’endroit ou Athenais était retenue et un Avada Kedavra plus tard tout aurait été terminé. Malheureusement pour elle, aller ou se trouvait Athenais était une idée aussi stupide que celle de se laisser capturer. Elle avait donc été sage, et elle avait pour une fois écouté les autres mangemorts. Elle avait regardé dégoutée la fouge de son cousin Evan. Etait-il si naïf qu’il pouvait encore imaginer récupérer sa cousine ? En tout cas si personne ne se dévouait à mettre fin à cette mascarade, elle le ferait. Rodolphus était surement le seul à avoir vu les pulsions meurtrières dans les yeux de sa femme. Ou du moins il était le seul à avoir compris envers qui elles étaient destinées. Parce qu’ils avaient beau ne pas être d’accord sur tout, ils étaient tous les deux surs d’une chose, cette soirée était une pertes de temps et un acte aussi stupide et désespérer. Ils s’engageait à un affrontement direct avec probablement tous les aurors et l’ordre du phénix. Oh, Bellatrix était heureuse. Mais même elle savait que ça pouvait très mal se déguisé, et qu’ils risquaient de perdre plus de mangemort encore tout ça pour cette stupide Rosier.

Mais tant pis, ils étaient là, autant en profiter. Bellatrix était apparue, comme à son habitude entourée des deux frères Lestrange, le visage découvert et lourdement maquillé de noir. Seules ses iris bleus aciers et ses lèvres rouges sangs ressortaient de sa chair blanche et pâle et du noir de son maquillage, lui donnant un air terrifiant et fou. Elle éclata de son rire devenu signature maintenant en voyant les têtes paniquées de ses futurs victimes. Elle avait beau trouvé tout ceci terriblement stupide, maintenant qu’elle était sur place, elle était comme une gamine le matin de Noël, et elle avait devant elle une salle entière rempli de cadeau qu’elle pouvait casser. Elle sautillait sur le comptoir, tirant à tord et à travers des sortilèges Doloris, sans se soucier de qui était touché et de qui ne l’était pas. Les cris la ravissaient. Mais trêve de plaisanterie. De ce qu’on lui avait dit, les otages n’étaient pas à tuer immédiatement. Et puisque Bellatrix était tout sauf patiente, elle attrapa les frères Lestrange par le bras avant de transplaner sur le toit de la tête de sanglier pour accueillir les auros et l’ordre du phénix. Au moins, eux, elle pourrait les tuer. Et puis si jamais elle mettait la main sur Athenais, elle pourrait en finir avec ses conneries plus vite. Elle retint un petit rire d’excitation en les voyant apparaître, et avant même qu’ils envisagent d’entrée, elle visa une rafale de sortilège sur chacun d’entre eux. Elle piétinait d’excitation, sans pourtant descendre de son toit ou elle pouvait garder une certaine distance de sécurité.


Spoiler:
 


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 387
▪ pseudo : greensleeves
▪ multinick : elyssaputashafiq.
▪ célébrité : phoebe tonkin
▪ points : 134
▪ statut : sang pur
▪ âge : dix-neuf ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : assistante de l'infirmier de Poudlard, elle apprend à soigner les bobos en tous genre.
▪ orientation : hétérosexuelle (à ce niveau-là c'est surtout rosierssexuelle pour être honnête)
▪ situation : fiancée au mauvais frère
▪ crédits : soha & tumblr.

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
6 / 106 / 10
▪ divination :
2 / 102 / 10
  
    avataravatar
Sin Fawley

50/100/15/LR

Dim 25 Sep - 15:34


Sin n’avait pas eu envie de prendre le train alors qu’elle devait rejoindre Poudlard dans toute autre capacité que l’année précédente. Par cette décision née d’un simple caprice, elle s’est potentiellement inconsciemment sauvé la vie. Elle n’a pas eu le temps de démarrer sa formation que l’infirmerie débordait déjà presque d’élèves blessés. Absolument inutile, elle n'a fait qu'un va-et-vient entre les lits, apportant de l'eau aux assoiffés et - parfois - une potion choisie avec soin par le véritable infirmier. En attaquant le train cette fois-ci les Mangemorts ont de nouveau prouvé que les élèves de Poudlard et non plus seulement leurs parents, et non plus seulement les nés-moldus ou mêlés, font partie de leurs cibles. Indistinctement. C’est évidemment terrible et tout ce dont elle peut parler en sortant le lendemain, fatiguée, l’œil morne. Elle n’est pas très utile, pas encore, elle peut avoir sa soirée, pourvu qu’elle reste à proximité de l’école, à Pré-au-Lard. Elle a donc donné rendez-vous à Cordelia, comme si l’attaque du Poudlard Express, lui avait rappelé qu’elle avait des amis beaucoup moins en sécurité qu’elle, mis en danger par la nature même de leur sang. Si les conversations autour d’elles à la Tête de Sanglier sont à peu près toutes du même ordre, plus ou moins animées, mais nécessairement emplies de choc, de douleur et d’inquiétude, elle-même ne s’est pas douté le moins du monde, que les mages noirs pouvaient refrapper si vite. Elle ne remarque pas la première figure qui apparaît soudain sur le comptoir du pub, mais sursaute en entendant les cris raisonner autours d'elle alors que le mangemort est rejoint par ses camarades masqués.

Son premier réflexe est de se lever, mais elle ne sait pas quoi faire ensuite alors qu’elle devient ainsi une cible beaucoup plus évidente. Son seul avantage c'est qu'elle s'est installée dans le fond de la salle et donc pas dans le champ de vision direct des assaillants qu'elle-même ne voit d'ailleurs pas très bien. Elle hésite à fuir, se battre, protéger son amie d’abord. Son sang ne l’empêchera jamais d’être un dommage collatéral, il ne la protégera jamais non plus d’une attaque indistincte et irrationnelle comme celle-ci. Dans une situation comme celle-ci, elles sont des égales. Les maléfices fusent dans tous les sens, le pub est mis sans-dessus-dessous. Instinctivement elle pose une main sur le bras de Cordelia pour ne pas en être séparée, et dégaine sa baguette juste à temps pour lancer un protego alors qu’un éclair violacé fuse vers elles de son côté droit. Faut qu'on se tire d'ici. Elle se jette sous une table entraînant sa camarade avec elle.

Parce que c’est ça qu’elle fait Sin, elle ne se bat pas, elle ne prend pas parti. Mais quand on l’attaque ainsi, n’a-t-elle pas le droit de se défendre, de se révolter ? Faut-il véritablement tout accepter en silence de la part des serviteurs du prétendu Seigneur des Ténèbres ? Elle refuse. Et tant pis si on la voit se battre du “mauvais côté”, elle se défend contre des fous qui ne comptent visiblement laisser personne indemne. Depuis sa cachette temporaire, elle lance un maléfice cuisant au premier mangemort dont les jambes apparaissent dans son champ de vision. Elle remarque que certains clients sont déjà ligotés et qu’il s’agit, en plus d’un massacre apparent, d’une prise d’otages. “Shit.” Ce n'est pas très difficile de deviner ce qu'ils peuvent bien vouloir. Ça a fait toutes les unes: un mangemort a été capturé la veille et c'est sûrement lui (ou elle) qu'ils cherchent à récupérer. Elle n'en connaît pas l'identité et sa curiosité habituelle se fait étrangement discrète: elle s'en fout. Elle sait déjà que ce n'est pas Evan: il ne se laisserait jamais capturer, elle est à peu près sûre qu'il préfèrerait mourir, de la même façon qu'elle-même préfère se couper le bras que de s'y faire tatouer la marque des ténèbres.

Spoiler:
 


IDEALISM SITS IN PRISON, CHIVALRY FELL ON ITS SWORD. Innocence died screaming, honey, ask me I should know : I slithered here from Eden just to sit outside your door.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 412
▪ pseudo : Valtersen/Julia
▪ multinick : Hadrien Knight
▪ célébrité : Sam Claflin
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : trente-trois ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : Langue-de-Plomb
▪ orientation : hétérosexuel
▪ situation : célibataire
▪ crédits : av@Morrigan.

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
5 / 105 / 10
▪ métamorphose :
6 / 106 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
6 / 106 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Tobias Sherwood

10/100/27/V

Lun 3 Oct - 12:37

Le cas Athénaïs Rosier était un problème et rien n'avait semblé capable d'ébranle sa détermination. Elle était restée muette, prouesse qui avait vaguement impressionné Tobias lorsqu'il l'avait appris. Azkaban la fera-t-elle changer d'avis ? Mystère mais ce n'était déjà plus le sujet. Il fallait la garder à l'abri, loin de toute tentative de libération de ses congénères, de toute possibilité de fuite. Et, avec un peu de chance, peut-être que son séjour lui délierait la langue. Avec un peu de chance, right. Ils semblaient en manquer cruellement, ces derniers temps et il ne parvenait pas à s'en inquiéter, pas vraiment. Ce n'était pas si grave, si ?

Le patronus d'Alice Longbottom vint le détromper, alors que le convoi supposé escorter Rosier jusqu'à Azkaban se préparait au départ. L'annonce de la prise d'otage plongea la petite assemblée dans un silence lourd, presque insupportable et Tobias se surprit à trembler. Il se secoua, ouvrant et refermant les mains le long de ses flancs pour se donner un semblant de constance. Il connaissait déjà l'étape suivante, la suite naturelle des choses. Après tout, lorsqu'on annonçait ce genre de nouvelles à l'Ordre, elle ne pouvait décemment pas rester passive. Et il n'avait pas envie d'agir. Couard ? Oh, si peu. Il sursauta en entendant la proposition – presque un ordre, en fait – de Longbottom et fronça les sourcils devant le sourire de connivence que celui-ci adressa à l'un de ses camarades, l'une des nouvelles recrues. Quelle bande d'imbéciles. Comment pouvait-on se réjouir à la perspective de se lancer à corps perdu dans un combat dont personne ne pouvait garantir l'issue ? Surtout avec Rosier dans les pattes. Ça finirait mal. Ça ne pouvait que mal finir.

Et malgré tout, malgré son désir ardent de fuir à toutes jambes, de transplaner dans un coin sombre de Londres et de s'y terrer, Tobias suivit la marche, chancelant en arrivant à Pré-Au-Lard, le cœur au bord des lèvres. Le vacarme leur parvenant du bar n'avait rien à voir avec le brouhaha habituel d'un tel établissement et les cris étaient plus sinistres encore que ce qu'il avait imaginé. Il se figura une seconde Adelaide, piégée avec d'autres, à l'intérieur et serra le poing sur sa baguette. C'était pour ça qu'il s'était engagé, pour elle. Pas pour les autres, pas au début du moins. Mais ces gens, à l'intérieur, étaient peut-être l'Adelaide de quelqu'un et si Tobias n'était pas un grand romantique, il ne souhaitait à personne de perdre l'être tant aimé. C'était pour ça qu'il était resté. Peut-être. Difficile de s'en souvenir, au beau milieu du chaos. Il recula juste à temps pour éviter un éclair verdâtre, levant les yeux pour découvrir des silhouettes sombres sur le toit. « Merde » grinça-t-il entre ses dents tandis que d'autres sorts fusaient, sans aucun doute destinés à les tenir loin du bar et de ses victimes. Tobias jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule. Merlin qu'il était stupide d'avoir emmené Rosier avec eux – mais après tout, la laisser au QG aurait été encore plus idiot. Et il était trop tard pour changer leurs plans. Restait à espérer qu'assez s'en sortent pour empêcher ses camarades dégénérés de la libérer. Ah, wishful thinking. Les mangemorts postés là-haut avaient l'avantage sur eux, pauvres fous plantés en bas, maigres remparts pour une prisonnière. Tobias leva sa baguette sans très bien savoir quoi lancer ou qui viser. Le sort jaillit, se perdant à peine trop haut, à peine trop loin au-dessus des têtes de leurs assaillants. Ridicule, vraiment. Et il savait pertinemment qu'il allait rater son coup, sans pour autant pouvoir s'en empêcher. Que faisait-il là déjà ?

Spoiler:
 


(...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soldierofdemocracy.tumblr.com
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 6 Oct - 22:58

Lorsque Cordelia l’avait vu arriver, ce premier 1er septembre où elle ne prendrait pas le Poudlard-Express, elle avait ressenti un pincement au cœur plein de nostalgie, regrettant presque de ne pas pouvoir le prendre une année de plus. Ce sentiment n’avait pas fait long feu, après l’annonce de l’attaque du train. Elle en était encore toute retournée. Bientôt, elle ne pourrait plus faire comme s’il ne se passait rien dans le monde sorcier, plus vivre tranquillement sans s’engager. Elle le savait bien, mais elle ne voulait pas le savoir, pas encore. Elle s’était disputée avec Theo  à ce sujet ce soir-là, alors que cela n’arrivait presque jamais. Il disait qu’il était temps de réagir, qu’on  ne pouvait pas échapper à tout cela plus longtemps.

C’était Sin qui avait contacté Cordelia pour lui donner rendez-vous, et ce n’était qu’à ce moment-là qu’elle s’était souvenu que son amie aurait pu être dans le train, et avait brusquement ressenti le besoin de la voir rapidement, elle aussi. La journée avait été longue, très longue. Tout le monde ne parlait que de ça. Il tombait des cordes, et le temps était particulièrement lugubre. Au moins elle était ravie de voir Sin, de passer une soirée tranquille avec elle, à siroter un bon whisky pur feu. Elle était à des centaines de kilomètres de s’imaginer ce qui allait se passer. Des cris. Des sortilèges fusant de toute part. En un instant, ce fut le chaos dans la Tête de Sanglier. Du fond de la salle où Cordelia et Sin étaient installées, elle pouvait voir des Mangemorts se frayer un chemin dans le bar à coup de maléfices, des gens tomber à terre de tous côtés. Le verre que Cordelia tenait à la main alla se briser sur le parquet. Ce n’était pas possible. Non. Elle ne voulait pas être mêlée à ça. C’était un cauchemar. Mais que faire ?

Fuir. Fuir, c’est tout ce à quoi pensait Cordelia. Mais comment ? Elle était tétanisée. Son regard se fixa sur un éclair violet qui fusait dans sa direction sans parvenir à esquisser le moindre geste pour l’éviter. Il l’aurait probablement frappé de plein fouet sans l’intervention de Sin qui, fort heureusement pour Cordelia, semblait tout à fait alerte. Ce fut elle qui la tira par le bras sous une table. Cordelia se mit alors à trembler, tout en s’efforçant de reprendre ses esprits. C’était Theo avait qui raison. Elle n’avait pas pu échapper plus longtemps aux troubles secouant le monde sorcier, finalement. Elle lui dirait qu’elle avait eu tort, si elle parvenait à sortir d’ici vivante. Elle prit une grande inspiration et tenta de mettre la main sur sa baguette, pour se rendre compte, à sa grande horreur, qu’elle ne l’avait plus. Elle avait du glisser de sa poche, rouler au loin dans la panique. Elle serra dans sa main l’un des montants de la table pour tenter de garder contenance, et reprit tant bien que mal le contrôle de sa respiration. Il fallait qu’elle se calme. Qu’elle analyse la situation. D’après ce qu’elle pouvait voir de leur modeste cachette, c’était une prise d’otage qui s’organisait, ce qui voulait au moins dire qu’ils n’avaient pas nécessairement l’intention de tuer tout le monde. Bien.  C’était sans doute à cause du mangemort qui a été capturé la veille, mais cette déduction ne l’avançait pas à grand-chose. Sin et elle devaient trouver un moyen de sortir de là, vite, avant qu’on ne les repère. Mais comment ? Cordelia n'en avait pas le moindre début de commencement d'idée...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 207
▪ pseudo : Virginie
▪ multinick : Dymphna la terroriste, Cissy la magnifique et Dorcas la bombe
▪ célébrité : Alexander Ludwig
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Barman à la Tête du Sanglier, mais c'est probablement provisoire, en attendant de savoir quoi faire de sa vie.
▪ orientation : Hétérosexuel, enfin, c'est c'qu'on dit
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : balaclava (avatar)

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
7 / 107 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Cináed I. Dwyer

10/100/15

Ven 7 Oct - 16:15

À quoi Cinàed aspirait-il en devenant serveur à la Tête de Sanglier ? Oh, pas à grand chose, assurément. En fait, ses derniers mois à Poudlard avaient été suffisamment confus que pour ne lui donner envie que d’une seule chose : de tranquillité. Enfin, ça et d’Alfie Delaunay, mais il renflouait ce dernier désir au plus profond de son être puisqu’il le savait être irréalisable. Il continuait néanmoins à se bercer d’illusion quant à sa première envie. De la tranquillité … ah, comme si ce sentiment l’avait déjà traversé, lui, l’ours déchaîné. Il ne s’était jamais réellement senti tranquille, et surtout pas depuis la mort de sa mère. Il avait toujours été habité par une haine qui lui tordait les entrailles, qui faisait mettre son inconscient à genou, torturé, supplicié. Pourtant, en devenant serveur, c’était ce à quoi il aspirait. Sinon, il aurait sans nul doute mieux travaillé pour ses ASPIC’s. Après tout, son ambition première avait été d’intégrer le ministère, principalement le département de la justice magique, dans l’espoir de faire bouger les choses en défaveur des moldus, mais il s’était résigné. Une solution sans doute très sage étant donné qu’il savait pertinemment que sa haine l’empêchait de voir clairement. Pourtant, il était bien trop malin que pour rester éternellement derrière un bar. Mais en attendant de trouver mieux, il savourait enfin une étrange forme de sérénité.

Joan était venue le voir ce jour là. C’était un jour comme un autre en soi, et Cin s’attendait à le finir paisiblement chez lui. Il avait servi son meilleur whisky à la jeune femme qu’il commençait à bien connaître, et l’écoutait, argumentait la conversation de temps à autre, sans plus de concentration. Ouais, c’était une agréable petite après-midi. Elle était bien sûr un peu ternie par les éléments de la veille, mais que voulez-vous ? Les sorciers avaient beau être en guerre, ce n’était plus son combat. Il s’était simplement assuré de savoir ses proches en sécurité, et n’avait pas prêté plus attention que cela aux nouvelles par la suite. Du coup, voir un mangemort debout sur le bar qu’il venait de nettoyer, ce n’était pas exactement prévu au programme. « Wait what ? » fut par ailleurs les seuls mots que parvint à lâcher l’irlandais comme le mangemort commençait à faire des otages. Et devinez qui était le plus proche du bar ? Le barman, bingo. Question de temps, de seconde, avant de se retrouver officiellement ligoté comme un saucisson. Il aurait pu essayer de fuir, mais entre nous, un sort est beaucoup plus rapide que n’importe quelle paire de jambes. Il aurait pu saisir sa baguette sous le bar également, et c’est sans doute ce qu’il aurait fait s’il n’avait pas vu du mouvement sur sa gauche. Elle faisait quoi la Joan ? Elle n’allait quand même pas se jeter sur les mangemort, si ? Bon sang, s’il avait su, il ne lui aurait jamais donné de whisky. Bon en même temps, il ne pouvait pas exactement prévoir une attaque. Surtout pas à la Tête de Sanglier. En même temps, c’était débile d’attaquer ce bar-ci, les Trois Balais accueillaient bien plus de monde. Vous pensez que c’était le genre d’argument que le gus debout sur le bar écouterait ? Mouais, dans le doute, Cin se jeta quand même sur Joan, à savoir de l’autre côté du bar, à savoir de l’autre côté de sa baguette, tout ça pour que mademoiselle limite ses pulsions suicidaires. Autant dire que derrière, ou devant, il était toujours aussi proche du mangemort, et qu’il ne tarda pas à se faire saucissonner comme tous les autres. C’était donc si compliqué d’avoir la paix pour une fois ? Surtout qu’avec un peu de chance, la Brigade Magique allait intervenir et … oh. Oh non. Il était pas complètement certain de vouloir faire face à la Brigade Magique, ou plus exactement à leur stagiaire. « Cac naofa! » cracha-t-il alors dans sa langue natale, sans trop savoir comment se sortir de ce mauvais pas.

Spoiler:
 


Where my demons hide
don't come too close, it's dark inside, that's where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 32
▪ pseudo : Amandine
▪ multinick : Anwen L. & Hippolyte R.
▪ célébrité : Idris Elba, le flamboyant
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 37 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : N°2 du Bureau des Aurors
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : Célibataire / Accro à son travail
▪ crédits : Shiya (avatar)

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
4 / 104 / 10
▪ métamorphose :
6 / 106 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
6 / 106 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Kingsley Shacklebolt

0/0/1

Sam 8 Oct - 0:01

La tension était palpable. Que ce soit au Ministère ou au quartier général de l'Ordre, les mines se faisaient inquiètes, soucieuses et tendues. Faire prisonnier Athénais Rosier était à la fois une chance -pour les informations potentiellement à recueillir- et un cadeau empoisonné, car les représailles allaient être violentes. Pendant de longues heures, je me relayais avec d'autres membres de l'Ordre pour la questionner, trouver ses points faibles pour la faire parler. Malheureusement, la jeune femme était une plante vénéneuse qui se réfugiait derrière son extrèmisme et refusait tout contact avec nous. Son air sciemment provocateur cachait une personne incapable de voir qu'elle allait droit dans le mur avec ses croyances. Et j'avais beau lui tendre des perches, lui expliquer qu'on ne cherchait pas à l'enfoncer, à la juger, mais bien à lui faire comprendre que son jugement était biaisé. Qu'elle n'était pas vraiment libre. Personne n'était libre, nous avions tous des engagements, des devoirs, des promesses à tenir. Cependant, nous étions libres de nos pensées, et j'étais de ceux qui pensaient qu'à partir du moment où une personne faisait bien son travail, elle était en droit d'appliquer des méthodes en accord avec sa conscience, dans un respect de l'autre. J'étais retourné de nombreuses fois au Ministère, histoire de faire le lien avec les aurors restés sur place comme Alice. Toutefois, l'urgence de la situation m'avait conduit à pour une fois privilégier les activités de l'Ordre. Les discussions entre membres s'étaient faites vives et pleines d'émotion. Devons-nous la garder à l'Ordre? La transférer à Azkaban? Je ne souhaitais à personne d'être enfermé là-bas, je savais la terreur que ce lieu inspirait. Pour y avoir été de nombreuses fois et pour y avoir enfermé plusieurs sorciers, je ne pouvais pas dire que cela me faisait plaisir d'y accompagner une nouvelle personne. Mais il semblait que c'était la meilleure solution, au vu du mutisme de la prisonnière... Je soupirais longuement, les sourcils froncés d'inquiétude. De mauvais souvenirs me revenaient en mémoire, et le visage souriant de mon ancien protégé me hanta plusieurs secondes avant que je n'arrive à le mettre de côté. Je jetai un coup d'oeil à Frank, lui aussi tendu. Mais ensemble, nous nous étions préparés au transfert. J'avais participé à la construction des entraves magiques qui contiendraient la prisonnière. Bref, tout était prêt.

Et le patronus d'Alice fit son apparition. Mon coeur se serra à l'annonce de la nouvelle, à la fois attristé pour les vies innocentes en jeu et combattif, prêt à en découdre pour les sauver. Bien sûr, je me doutais qu'il allait y avoir une réponse forte de la part de ces apôtres du Mal. Je l'avais senti dans mes tripes, de cet instinct si particulier qu'était le mien. « On devrait y aller. Tous. » Je fronçais les sourcils, pas tellement ravi à l'idée que les plus jeunes nous accompagnent. Et pourtant... nous aurons besoin de tout le monde. Nous n'étions pas suffisamment pour protéger nos vies, surveiller la prisonnière et protéger les civils de Pré-Au-Lard. "Tu as raison, Frank. Nous y allons tous. Quoi qu'il arrive, restez groupés, et ne tentez rien de stupide." Je jetai un regard appuyé à mon filleul qui, je le savais, aurait tendance à vouloir sauver des vies, au détriment de la sienne. Etre membre de l'Ordre, c'était apprendre à agir ensemble, et à se reposer sur l'autre...

L'escorte transplana d'un commun accord, dans un seul élan. Pendant quelques secondes, le calme qui régnait à notre arrivé nous destabilisa. Puis, alors que notre vigilance était à son maximum, une pluie de lumières vertes nous visa du haut d'un toit. Par habitude, je repérais l'endroit d'où venait l'attaque. "Attention, sur le toit!" Tobias et Frank eurent le réflexe d'éviter les sorts, et je tentais de pousser le groupe vers un abri tout relatif. Un rire amère traversa mes lèvres alors que Frank pestait contre les mages noirs. "Réfléchir ne fait pas partie de leur vocabulaire. Ils agissent, point barre." Comme si Bellatrix Lestrange était capable d'actes sensés. Non. Ils attaquaient parce que nous étions l'Ordre et qu'ils devaient nous tuer. Et peu importait s'ils touchaient Athénais. Leur seul désir était de nous faire du mal.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 261
▪ points : 57
▪ duels :
0 / 100 / 10
▪ potions :
0 / 100 / 10
▪ métamorphose :
0 / 100 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
0 / 100 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
The Sorting Hat

000

Dim 9 Oct - 15:00

Intrigue de rentrée


Crime & châtiment

Tour 2

2 septembre, Tête de Sanglier.
Un simple message envoyé à l’attention de l’Auror Longbottom aura suffi pour faire changer de couleur les visages des membres de l’Ordre du Phénix. Chacun se regarde et si tous hésitent, ils ne le font pas longtemps. Leur éthique et leur grandeur d’âme leur interdisent de laisser mourir des innocents, même pour une cause aussi noble que la leur. S’ils ont réellement l’intention de céder à leur chantage et de leur remettre leur captive ? Sans doute pas, mais ils n’ont pas vraiment eu le temps d’établir une stratégie. Un hibou au Ministère pour rameuter les renforts disponibles et ils essuient les premières rafales de sort, tirées du haut du toit de la Taverne par le trio Lestrange.

Dans le bar, les Mangemorts, estimant que leurs ennemis de toujours ont mis trop de temps à arriver, ont tué trois otages qu’ils ont négligemment jetés sur le pas de la porte, avant de se replier de nouveau à l’intérieur. Conscients que leur survie ne tient plus qu’à un fil et qu’ils ont peu de chance de s’en sortir en un seul morceau, les captifs discutent discrètement entre eux pour trouver une échappatoire, une porte de sortie. Au rythme où vont les choses, chacun peut craindre, à raison, d’être le prochain à mourir.

Instructions du deuxième tour :

- En position découverte, l’Ordre se replie dans les rues adjacentes, concédant un début de victoire aux Mangemorts. Ils sont très vite rejoints par les renforts conjugués de l’Ordre et du Ministère. Contre l’avis d’Alice et d’une bonne partie du groupe, Frank Longbottom propose de tenter une entrée dans la Taverne en passant par l’arrière. Il embarque James Potter et l’un des Prewett à sa suite. Se sentant obligés de les couvrir malgré leur imbécillité flagrante, Kingsley et une partie de l’Ordre reviennent sur la place centrale pour attaquer les mangemorts visibles et offrir une diversion au commando suicidaire. Une dernière partie de leur groupe reste en retrait pour garder Athénaïs et l’empêcher de fuir.
- Dans le bar, Evan a commencé son massacre, se débarrassant des otages les plus indisciplinés. Sin, Cordelia, Joan, Cinaed et les autres otages se trouvent confinés, en plus ou moins bon état, dans la réserve, sous la garde de deux mangemorts masqués, tandis qu’Evan et le trio Lestrange prennent le partie de faire un maximum de dégâts dans les rangs adverses, l’un en envoyant des sorts par les persiennes à demi-closes, les autres en canardant toujours sans répit depuis le toit.
- Merci de privilégier les réponses courtes et de ne pas dépasser les 700 mots par post (et soyez sûr qu’on vérifiera ! Laughing ).
- Merci également de mettre un résumé de votre post sous spoiler, à la fin de votre rp.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.floopowder.net
profil
▪ messages : 1546
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Dim 9 Oct - 17:05

Voilà que les lâches se repliaient déjà. Bellatrix n’était pas surprise, mais elle était déçue. Elle savait que le camp adverse était faible et pas à la hauteur… Sans quoi ils auraient eu une chance de gagner. Mais tout de même, normalement ils étaient aussi peuplé de quelques têtes brulés qui se pensaient meilleurs qu’eux et qui cherchaient toujours à tenter le diable. Ou étaient-ils ? Que faisaient-ils ? Pourquoi se repliaient-ils avec le reste ? Ce n’était pas comme ça qu’ils réussiraient à sauver les otages. Et s’ils pensaient qu’ils comptaient en laisser un seul vivant, alors il se trompait lourdement. Bellatrix n’était pas d’humeur à être clémente, et si elle était prête à lancer un Avada Kedavra sur Athenais Rosier à la première occasion, alors elle était prête à tuer tous les abrutis qui se trouvaient dans le bar. Et ça, sans même y réfléchir plus d’une seconde. Elle savait que tous les membres de l’ordre et tous les aurors le savaient, alors diable que faisaient-ils exactement ? Elle emplit le silence de son rire, laissant son regard scruter la place désormais vide, et les rues adjacentes. Elle aurait pu descendre et aller à leur poursuite. Mais elle savait que c’était stupide et peine perdue. Elle ne comptait pas mourir pour cette stupide rousse. Non, aussi chiant que cela puisse paraître, elle allait attendre qu’ils soient obligés de revenir devant elle pour les canarder à nouveau.

L’attente ne fut pas longue. Seulement une poignée de minute s’était écoulé qu’un groupe de combattant se rassemblait déjà en formation sur la place central pour attaquer. Elle laissa son rire résonner comme un coup d’éclair. Elle s’avança sur le devant du toit, prête à viser soit à l’aveugle, soit le premier qui briserait la formation. Elle ne craignait guère d’être touchée par un sortilège en retour. Elle savait que l’un des frères Lestrange, probablement Rabastan - des deux il était sans aucun doute le plus faible de coeur - assurerait ses arrières et la protégerait s’il le fallait. Elle ne tarda pas à distinguer des silhouettes et lorsqu’elle reconnu ce très cher Kingsley, elle ne se priva pas de lancer un Avada Kedavra dans sa direction. Elle grimaça en voyant le sortilège rater sa cible. Ils se protégeait clairement les uns les autres. S’ils voulaient avoir une chance d’en tuer un, ils devaient les déconcentrer. Elle se retourna brièvement vers son mari et son beau-frère et leur ordonna « séparons-nous, un toit chacun. Rabastan tu restes là. » Dardant à nouveau son regard sur la place central, elle visa un incarcerem sur le groupe, sans faire attention à qui elle visait en particulier et transplana sur un autre toit de la place, dans le dos du groupe.

D’ici, elle pouvait mieux les surprendre. Elle retint son rire pour être un peu plus discrète l’espace de quelques secondes, et lança une suite de Doloris en direction du groupe. Un cri lui permis de s’assurer qu’elle avait bel et bien touché quelqu’un. Elle ne s’arrêterait pas tant qu’ils auraient tous ployer sous ses sortilèges. A la regarder, elle avait l’air de danser. Agile sur ses pieds elle évitait les rares sort qui s’approchait trop de sa direction. Elle restait dans l’ombre, sa position n’étant trahit que par la lumière occasionnelle de ses sortilèges.

Spoiler:
 


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 1104
▪ pseudo : Golden`Lies - Laure
▪ multinick : Harold ♥
▪ célébrité : Jack Falahee
▪ points : 108
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 18 ans
▪ maison : serdaigle
▪ emploi : Stagiaire à la Brigade de Police Magique
▪ orientation : Homosexuel et fier de l'être
▪ situation : Tellement compliquée ...
▪ crédits : tearsflight (ava) & beylin (code) ; carl bean (lyrics) ; tumblr (gif)

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
4 / 104 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Alfie Delaunay

200/1000/18/V

Mer 12 Oct - 21:45

Lorsque son supérieur lui avait dit de rejoindre une équipe sur place à la Tête de Sanglier, Alfie s’était figé. La Tête de Sanglier. Un flash l’avait directement pris, comme il se souvenait du doloris qu’il avait pris, comme le rire d’Evan Rosier avait résonné à ses oreilles, comme c’était la seule chose qui le rattachait encore sur terre à ce moment-là. Son rire. Son rire, preuve du plaisir qu’il prenait à le faire souffrir. Et encore, souffrir était un bien faible mot, par rapport à ce qu’il avait pu ressentir sous l’emprise de ce maléfice. Il avait tellement eu envie de mourir, simplement pour que la douleur ne cesse. Il n’aurait jamais cru cela possible. Simplement parce qu’il avait fait l’idiotie de tomber amoureux de son frère. Parfois, il se demandait comment il serait à présent s’il n’avait jamais remarqué les regards de Luke. Puis il chassait cette pensée aussitôt. C’était le passé, cela ne valait pas la peine d’y repenser. Et puis, malgré tout, il n’arrivait même pas à regretter sa sixième année. Comme il l’avait dit à Luke ce soir-là, il ne changerait qu’une seule chose s’il le pouvait : il ligoterait alors le serpentard pour l’empêcher d’aller rejoindre son frère, et cela n’irait pas plus loin. Son supérieur, voyant qu’il blêmissait, lui demanda s’il allait bien. Il aurait cru qu’il serait content d’enfin partir en mission, lui qui semblait tant être comme un hypogriffe dans une cage – ses termes. Et ce fut alors qu’Alfie réalisa que, oui, il partait enfin en mission ! Sa première vraie mission ! Et qu’un immense sourire éclaira son visage à cette pensée.

Il ne lui en fallut pas plus pour rejoindre le lieu de transplanage, avant d’arriver aux abords de la Tête de Sanglier, rejoignant les agents déjà présents sur place. Il fronça des sourcils, comme il voyait James Potter, et se demanda ce qu’il faisait ici. Etait-il un auror, maintenant ? Peut-être, en même temps, il ne le connaissait pas tant que ça, à l’exception d’une sympathie liée à leur passion pour le Quidditch. Il fut surpris de la réaction des personnes déjà présente, comme Frank proposa de passer par l’arrière du pub. Il trouvait cette idée particulièrement bonne, lui. Après tout, ils auraient un effet de surprise, non ? C’était peut-être mieux que d’attendre ici que les mangemorts ne sortent après avoir tué tous les otages, et ne renforcent ceux déjà présents. Et puis, plus ils attendaient à l’extérieur, plus ils se battaient avec eux, plus il y avait de risques que des otages ne meurent. Voulaient-ils réellement prendre ce risque ? Mais il se tut, bien entendu. Il n’avait strictement aucune légitimité à prendre la parole. Il n’était que le stagiaire de la Brigade de Police Magique, et c’était sa première mission. Autant dire qu’en comparaison avec le numéro deux du bureau des Aurors, il n’était strictement personne. En silence, donc, il finit par les suivre vers l’arrière du pub, avant de se mordiller nerveusement la lèvre inférieure. Now what? se demanda-t-il, tachant de se faire le plus invisible possible, attendant qu’on lui donne un ordre. C’était que, vraiment, le fraichement diplômé avait peur de commettre un impair, et préférait donc écouter ceux qui avaient plus d’expérience que lui dans ce domaine.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 153
▪ pseudo : khâl
▪ multinick : Luke Rosier
▪ célébrité : Gaspard Ulliel
▪ points : 30
▪ statut : sang pur
▪ âge : 24 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Auror
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : Marié à Alice
▪ crédits : mach

▪ duels :
9 / 109 / 10
▪ potions :
2 / 102 / 10
▪ métamorphose :
9 / 109 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
7 / 107 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Frank Longbottom

10/100/21/V

Mar 18 Oct - 21:18

Tous repliés dans les ruelles environnantes, les membres de l’Ordre du Phénix en étaient à réfléchir à la meilleure approche, la meilleure stratégie pour avancer le plus rapidement possible sans perdre l’un des leurs, sans non plus mettre en danger la vie des otages à l’intérieur. Autant dire que c’était mission quasiment impossible et que Frank rongeait son frein d’être tenu dans l’inaction. Quand les renforts se décident enfin à arriver, il se détend un peu, conscient que maintenant qu’il y avait plus de monde à leur côté, on lui lâcherait un peu la bride, chose que la plupart des gens rechignaient à faire et pour de bonnes raisons. A croire que Frank trouvait toujours un nouveau moyen, toujours plus fou, de se faire tuer. Il était toujours passé entre les mailles du filet, jusque là, mais on commençait à se dire que sa chance insolente ne durerait pas éternellement. On avait sans doute raison, mais il n’y prêtait pas garde. Quand il propose de passer par les venelles adjacentes avec un petit groupe, afin de prendre les mangemorts par surprise en tentant une incursion par l’arrière-boutique de la taverne, il voit les regards réprobateurs de sa femme, de Kingsley aussi, mais il les ignore à dessein. De toutes façons, ils savaient bien qu’ils ne seraient pas capable de l’arrêter. Pas quand il avait une idée en tête, pas quand les enjeux étaient aussi importants… « James ? Toujours prêt pour un peu d’aventure ? Fabian ? » Le premier parce qu’il savait que son esprit intrépide le pousserait à le suivre, le second parce qu’il le connaissait bien et qu’il lui faisait confiance pour le couvrir en cas de besoin. Il commence à avancer dans la direction opposée, jetant un œil derrière lui pour voir qu’un des gamins de la BIM avait décidé de leur emboiter le pas. Fine. Il lui dédie un sourire reconnaissant avant de poursuivre sa route dans les ruelles sombres, se guidant majoritairement grâce à ses souvenirs de la cartographie de l’endroit. Un cri de douleur horrible, suivi du rire bien reconnaissable de Bellatrix, lui transperce soudainement les tympans, le faisant stopper net. L’un de ses compagnons lui rentre dedans mais il ne cherche même pas à regarder derrière lui pour savoir de qui il s’agit. Jetant un regard par-dessus un muret qui les tient, pour l’instant, à l’abri des regards et des sorts, il avise la distance qui les sépare de la porte de la réserve de la Tête de Sanglier. Une centaine de mètres, tout au plus. Une centaine de mètres, ça n’était rien du tout, quand on y pensait, mais ça changeait du tout au tout quand, comme c’était le cas aujourd’hui, la distance était complètement à découvert. Un transplanage trahirait leur position et leur plan, à cause du bruit qu’ils provoqueraient ; une course sur une aussi longue distance avec des mangemorts postés sur les toits, c’était un peu comme signer leur arrêt de mort. Et nul doute que les trois Lestrange, là-haut, ne leur feraient pas le moindre cadeau. De leur position, ils ne peuvent même pas se rendre compte que le trio est désormais positionné sur des toits opposés, encerclant toute la zone. Même Frank se serait montré un peu plus prudent, s’il en avait eu la moindre idée. « C’est trop long… On y arrivera jamais entiers… En tous cas, pas tous… » marmonne-t-il en désignant les cent mètres à parcourir à découvert. Et autant dire qu’il était hors de question de perdre qui que ce soit pendant la réalisation d’une de ses idées. « Quelqu’un a un plan de génie à proposer ? » Forcément, l’un d’eux allait trouver une solution miracle, pas vrai ? Pas vrai ?

Spoiler:
 


Still I'll rise.
Did you want to see me broken ? Bowed head and lowered eyes ? Shoulders falling down like teardrops, weakened by my soulful cries ? You may trod me in the very dirt but still, like dust, I'll rise. ALASKA + tumblr + Maya Angelou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 304
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : BL.AF.RB.AZ
▪ célébrité : Miles McMillan
▪ points : 90
▪ statut : sang pur
▪ âge : 18 ans
▪ maison : gryffondor
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : single baby
▪ crédits : (c) blitz

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Sirius Black

50/100/15/KB

Lun 24 Oct - 11:40

Honnêtement si Sirius Black avait eu son mot à dire sur la situation, il n’aurait pas gardé Athenais Rosier comme ça avec eux. Etait-il le seul à penser qu’avoir une mangemort était comme avoir une bombe dans les mains. Bizarrement l’ordre du Phénix étaient essentiellement composé de sang-pur. A croire qu’ils étaient plus nombreux qu’il n’y paraissait à ne pas avoir les idées saugrenues de Bellatrix et sa bande de retardé. Cependant tous ses sangs-purs de bonne volonté n’avait pas grandit dans une famille de saugrenue comme Bellatrix. Il ne faisait qu’effleurer ce que c’était d’être un timbré co-sanguin qui ne semblait avoir rien à perdre. Certes Azkaban était le pire endroit du monde - il y avait été grâce à Dumbledore, il en avait encore des frissons dans le dos, et encore il n’y était resté qu’une poignée de minutes - mais au moins là bas Athenais serait définitivement enfermé et eux serait tous en sécurité. Certes ils essayaient de la faire parler. Mais honnêtement, à par lui mettre du véritaserum dans la bouche, il ne voyait pas ce miracle arriver de si tôt. Etant donné qu’ils n’auraient pas recours à la torture, il ne voyait pas ce qui la ferait parler. Ils n’allaient tout de même pas la remettre en liberté, non ? Ils l’avaient chopés dans un train plein d’enfant, fallait-il une preuve plus accablante ? Il croyait dans l’ordre, il croyait dans tout ce qu’ils faisaient chaque jours, dans le combat qu’ils menaient. Mais parfois tout de même, ils étaient une bonne bande d’idéaliste.

Alors forcément lorsqu’il avait entendu l’annonce de l’attaque de la tête de sanglier il avait soupiré. C’était prévisible et voilà, il les avait prévenu. La bombe était sur le point d’exploser. Sirius savait que ce n’était pas à eux de donner la mort, et que c’était justement pour cette raison qu’ils étaient mieux que sbires de Voldemort. Mais honnêtement quitte à se trimballer l’autre rousse dans l’opération rescousse, il était pour un petit sort perdu. Parce qu’il se doutait que certain mangemort s’en foutait un peu de la récupérer en vie. La seule chose qu’ils tenaient vraiment à protéger c’était le secret. Et est-ce qu’on allait vraiment laissé des civils mourir pour la Rosier ? Il espérait vraiment que non, parce que sinon il ne comprendrait plus vraiment le principe de l’ordre. Ils n’étaient pas là pour protéger les mangemorts arrêtés.

Dans toute sa mauvaise humeur il était resté en retrait. Il avait été si en retrait qu’il n’avait pas vu James filer avec Frank pour l’opération suicide. Damn it. Ca au moins ça aurait pu lui redonné un peu de bonne humeur. Maintenant il se retrouvait coincé à devoir se faire canarder par sa cousine et les fous Lestrange. Il détestait lancer des sorts de défense. Non pas qu’il ne savait pas faire. Il avait juste l’impression que s’il ne pouvait pas attaquer, il ne pouvait nécessairement pas gagner. En formation au centre de la place, il s’efforçait de maintenir un bouclier aussi puissant que large pour contrer les attaques qui venaient désormais de toute part. Enervé par la situation il finit par briser la formation et s’avancer pour hurler en direction des toits « Bellatrix descend ton sale cul dérangé par ici si tu te crois si invincible ! » il vociféra « Ca va pas se résoudre comme ça et tu le sais ! C’est ridicule ! » Il du déployer un nouveau bouclier et éviter un sort de justesse « Lâche » il hurla au ciel faute de savoir ou elle se trouvait exactement. « Athenais nous a déjà dit ou se trouvait ton manoir, je t’accompagne pour que tu la tues ? » il tenta finalement. Il détestait encore plus la diplomatie. Comme si on pouvait être diplomate avec ce genre de personne.




with a little help
from my friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 32
▪ pseudo : Amandine
▪ multinick : Anwen L. & Hippolyte R.
▪ célébrité : Idris Elba, le flamboyant
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 37 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : N°2 du Bureau des Aurors
▪ orientation : Hétérosexuel
▪ situation : Célibataire / Accro à son travail
▪ crédits : Shiya (avatar)

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
4 / 104 / 10
▪ métamorphose :
6 / 106 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
6 / 106 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Kingsley Shacklebolt

0/0/1

Jeu 27 Oct - 21:06

Cette situation ne me plaisait pas. Et même si mon métier impliquait une grande capacité d'improvisation et d'adaptation face à l'adversité, cela n'était pas pour me plaire. Un plan bien ficelé, une équipe soudée et dont chaque membre connaissait son rôle, voilà ce qui engendrait une mission accomplie avec brio. Là, nous n'étions qu'une pale copie de ce que devait signifier l'ordre. Et bien entendu, nos ennemis s'en délectaient, bien contents de nous faire battre en retraite -pour le moment-. Les rues adjacentes, très proches de la place, offraient un abri très relatif, et ne nous permettaient pas d'agir pour sauver les civils, ni même de pouvoir négocier avec ces fous de mages noirs. La baguette en main, je restais en alerte, mon regard balayant les batiments et les rues à la recherche d'une solution qui impliquerait le moins de pertes possibles. Alors que les échanges de sortilèges se faisaient plus intenses, j'échappais de justesse à un éclair vert, sauvé par mon incroyable instinct de survie. Merci à ma trop longue expérience des duels et autres échauffourrées! Malgré les renforts envoyés par le Ministère, nous n'étions pas à notre avantage, malmenés par des ennemis qui se cachaient lachement sur les toits alentours. Concentré comme jamais, je jetai un oeil à mes camarades, cherchant dans leur regard la même détermination qui m'animait. Il n'y avait pas à se poser de questions. Maintenant qu'on était là, il fallait trouver une solution. Quand la voix de Frank s'éleva, j'écoutais avec attention. Après tout, je n'étais jamais contre de nouvelles idées... Il me suffit de quelques mots pour comprendre ce qu'il avait en tête, et tout ce que j'avais à dire, c'était que l'idée n'avait rien pour me plaire. Dans le fond elle n'était pas si mauvaise, il s'agissait de les prendre à revers, par surprise, pour espérer sauver le plus de personnes possibles. Sauf que nous n'étions pas préparés, que nous ne connaissions pas par coeur le batiment et qu'aucun d'entre nous n'avait la moindre idée de combien ils pouvaient être à l'intérieur! Pourtant, avant même qu'Alice et moi ayons pu nous opposer à cette action quasi-suicidaire, voilà le Longbottom qui enrôlait des plus jeunes et les entraînait à sa suite. J'étouffais un juron en les voyant s'éloigner au loin. Idiots. Courageux mais idiots. Et je n'étais pas étonné que James se soit laisser entraîner. Lançant un regard à Alice et à ceux qui étaient restés, je lançais avec fermeté: "Au moins, offrons-leur une diversion, ils auront plus de chance d'atteindre leur but!" Je sortais à découvert, suivi par d'autres, visant de manière stratégique les toits, histoire de comprendre où étaient postés nos ennemis. Le peu de lumière offert par les sorts me permit d'être à peu près sûr de la position de l'un des attaquants. L'intervention de Sirius Black m'arracha un sourire. Ce gamin avait du cran et n'avait pas froid aux yeux. Je comprenais que James se soit attaché à lui. Et plus on occupait les yeux et les oreilles des Mangemorts, moins ils feraient attention à nos petits suicidaires. Profitant d'une fenêtre de tir de quelques secondes, je réussissais à toucher l'un des ennemis sur le toit, lui arrachant un cri qui m'avertit de ma réussite. J'essayais alors d'appuyer les propos de Sirius, en lançant à Bellatrix. "Si vous tenez tant que ça à nous tuer, venez le faire en face au lieu de vous cacher!" Gagner du temps, permettre aux autres de réussir leur manoeuvre, voilà tout ce à quoi je pensais.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 390
▪ pseudo : elow
▪ multinick : none
▪ célébrité : bill skarsgård
▪ points : 105
▪ statut : sang pur
▪ âge : twenty
▪ maison : serpentard
▪ emploi : cleans when it's needed.
▪ orientation : heterosexual & homophobic
▪ situation : why spend a life with only one person when you can spend every minute with someone new ?
▪ crédits : moi-même (avatar)

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
6 / 106 / 10
▪ legilimancie :
4 / 104 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Evan Rosier

10/100/18/KB/V

Jeu 27 Oct - 21:47




crime & châtiment.


Evan était à son maximum, le sang rugissant de colère et d’envie. Le sang demandant le sang en échange de ceux qui osent toucher à sa famille. A celle qui a toujours été sienne. Il frappe tout ce qui bouge, et voire l’Ordre battre en retraite lui procure une dose de confiance en soi qui était déjà de trop avec son ego. Il est tellement en colère, il respire la rage. Il respire l’ambition de tuer ceux qui osent même le regarder. Sans se prendre la tête, ils éliminent les faibles. Ceux qui ne se plient pas à sa volonté. Ceux qui croient survivre malgré leur indiscipline. Il descend du comptoir et s’impose, malgré son jeune âge, malgré son manque d’expérience.

Mais l’inévitable arrive lorsque son regard croise celui de Sin. Il est soudain pris d’étrange contradiction. Il veut la sauver, il veut l’ignorer. Il veut l’aider, il veut la détruire. Il ne doit pas être déconcentrer et pourtant, c’est trop tard. Quelques secondes, voilà ce qu’il faut à Evan pour croiser le regard de Sin et s’y perdre. Une partie de lui à envie de la prendre dans ses bras, de la transplannait en haut de la colline, mais de la maison des Rosiers, là où ils avaient passés une nuit à compter les étoiles. Cette époque, elle est loin derrière eux, et pour Evan ressent l’idiot en lui qui aimerait vivre uniquement pour cet amour-là.

Sauf qu’il n’est pas en état. La colère s’empare de nouveau de lui, rapidement, terriblement. Il cherche à effacer le visage de Sin de son esprit, se retrouvant exactement dans la position qu’il avait voulu éviter en rompant leur fiançailles. Restant dans le bar, il confie les otages à deux mangemorts, alors qu’il balance des sorts mortels à travers le volet d’une fenêtre. Il pouvait clairement voir le groupe d’Aurors dans la place centrale, mais aussi ceux qui gardaient Athenais, dont il n’apercevait qu’une partie. Et alors qu’il tente comme il peut de faire le maximum de dégât, la voix de Sirius surgit. « - Sale clébard. » siffle-t-il. Il lance un regard complice à un autre mangemort dans le bar, et lance d’autres sors qui se brise contre cette stupide protection. Les mots de Sirius résonnent tout de même en lui. Elles lui font même peur. Bellatrix était bel et bien capable de tuer Athenais, parce qu’elle s’était faite prendre. Parce qu’elle s’était montré faible.

« - Oh mais il n’a pas de problème ! Juste une seconde ! Un tout petit instant ! » Siffle Evan en réponse à Kingsley, avant de faire signe à un autre de l’aider. Alors que l’un ouvre la porte d’entrée, Evan utilise un sort pour balancer sur la place centrale le corps d’un sorcier mort plus tôt. La porte se referme automatiquement, laissant glisser son rire, comme pour faire écho à sa tendre cousine, comme pour expliquer qu’il n’en a rien à faire d’inutile et faible sorcier, Auror ou non. Il veut sa cousine. « - Et j’en ai plein d’autres en réserve ! » Sans mauvais jeu de mot. Il retourne à sa position, et lance un nouveau sort, visant Sirius.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 261
▪ points : 57
▪ duels :
0 / 100 / 10
▪ potions :
0 / 100 / 10
▪ métamorphose :
0 / 100 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
0 / 100 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
The Sorting Hat

000

Mar 1 Nov - 15:22

Intrigue de rentrée


Crime & châtiment

Tour 3

2 septembre, Tête de Sanglier.
Toutes tentatives de négociations pacifiques étant vouées à l’échec, chacun refusant de céder le moindre pouce de terrain à son ennemi mortel et la tuerie se poursuivant à l’intérieur des murs de la taverne, l’Ordre a estimé ne plus avoir le choix et a tenté une offensive. Tandis qu’une partie du groupe tente de se faufiler par l’arrière de la taverne, certains gardent précieusement Athenaïs à l’arrière et une autre se positionne sur la place centrale pour leur offrir une chance de mener leur mission-suicide à bout. Sirius fait dans la provocation tandis que Kingsley parvient à toucher l’un des deux frères Lestrange. Utilisant la diversion de cette attaque, les otages parviennent à se libérer et à combattre pour leur vie à leur tour. Pris entre deux fronts hostiles, les Mangemorts, en fâcheuse posture, entendent bien semer chaos et désolation dans les rangs adverses. Les sorts fusent, les corps tombent, la bataille fait rage.
Instructions du troisième tour :

- A l’intérieur de la Taverne, les otages parviennent à maitriser les deux mangemorts qui les surveillaient et ripostent à leur tour, les prenant en tenaille, poussant les mages noirs à sortir du bar pour regagner l’avantage de la position.
- Sur la place, mangemorts et Ordre du Phénix s’affrontent en bataille rangée tandis que les otages, parvenant à récupérer le bar, s’y barricadent, continuant à harasser de sorts les mangemorts par l’arrière.
- Le commando-suicide mené par Longbottom est repéré par le trio Lestrange qui tente de profiter de leur position en hauteur avantageuse pour les éliminer définitivement.
- Transplanage interdit durant la bataille, hormis pour les Lestrange qui occupent les toits et ne risquent donc pas de se téléscoper, le combat fait rage, vous ne voudriez pas atterrir au beau milieu d’un duel !
- Nous sommes actuellement au cœur d’une guerre sans merci entre ennemis mortels, attendez-vous à ce que les blessés se comptent par charrette entière au prochain tour !
- Toujours 700 mots maximum de RP, toujours un résumé sous spoiler. Afin d’être sûrs que vous lisiez bien les règles jusqu’au bout, des points supplémentaires seront ajoutés à votre personnage si vous placez, dans votre RP, un proverbe ou une expression en gras !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.floopowder.net
profil
▪ messages : 1546
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Dim 27 Nov - 14:37

La voix de Sirius résonnait dans ses oreilles. Elle grinça des dents et l’espace d’une seconde elle envisagea de transplaner au pied de cet abrutis pour s’en occuper elle même. Elle haïssait son cousin. Il le méritait bien. Seulement la voix de son mari résonna plus fort, tel un coup de tonnerre dans ses oreilles. « Bellatrix don’t. » Elle grogna un instant, et à distance visa son cousin de sortilège qu’il lui était presque trop simple à parer. Elle grogna et transplana sur un autre toit pour se donner un avantage. Elle fut surprise de voir un petit groupe détaché du commando de la place central et qui avait réellement l’air de se faire discret. Transplanant discrètement pour aller prévenir son mari et son beau-frère, elle revint se percher sur les toits les entourant. Elle se rapprocha le plus possible tout en étant sur de ne pas pouvoir être repéré, et chercha à reconnaître les visages. Le premier qu’elle pu reconnaître, éclairé par la lumière faiblarde d’un lampadaire fut Longbottom. Lui seul aurait pu suffire à la ravir de joie. Mais un coup d’oeil plus précis et elle pu discerner en plus d’une vermine dont elle ne connaissait pas le nom - et dont elle se fichait probablement - les Prewett et le fils Potter. Tant de traitre à leur sang en une seule fois. Elle aurait la gloire éternelle si elle pouvait tous les supprimer d’un coup. Elle chercha le regard des frères Lestrange pour s’organiser légèrement, mais n’y parvenant pas dans la pénombre elle abandonna.

Sans quitter son toit qui lui offrait une protection suffisamment conséquente ainsi qu’une très bonne position pour attaquer, elle fit exploser un sortilège au coeur du groupe qui se croyait discret. Avant même d’envisager de lancer d’autre sortilège particulier elle traça un cercle de flamme autour du petit groupe, leur barrant la sortie. Elle ne put s’empêcher de rire et de laisser les sonorités criardes et perçantes emplir l’espace. Rabastan de son côté visait le plus jeune, et celui qui avait l’air le moins expérimenter. Rodolphus, qui n’aimait pas réellement la fascination morbide que pouvait avoir sa femme pour le couple Longbottom décida de se charger personnellement de Frank. Soupirant face à la pointe de jalousie triste et évidente de son mari elle visa les jumeaux Prewett, imaginant avec un plaisir non feint, le visage en pleur de la pauvre et misérable Molly Weasley si jamais elle parvenait à tuer ses grands frères.

Ravie de sa nouvelle mission, Bellatrix avait sans aucun doute oublié l’accès de courage de son cousin. Et puis, elle avait aussi le meilleur ami de son cousin entre les griffes si elle le souhaitait. Et elle mieux que quiconque le savait, la mort était le sort le plus doux que l’on pouvait obtenir en temps de guère. Il était toujours plus mauvais de s’attaquer au proche d’une cible plutôt qu’à la cible elle même. Après tout, même elle, réputée pour être sans coeur, avait toujours plus souffert de voir ses parents s’en prendre à ses soeurs que lorsqu’elle subissait elle même les punitions. Il y avait quelque chose d’extrêmement simple à être un martyr pour une cause ou une personne qui importait. Il y avait quelque chose d’insoutenable et mortel dans la culpabilité. Elle dévia son attention des Prewett une seconde, le temps de lancé un doloris à l’attention de James Potter « Cadeau de Sirius Black » elle souffla dans un rire agaçant.

Spoiler:
 


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE - Crime & Châtiment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Crime et châtiment - Chapitre I (PV Setsu Gekido)
» Crime & Châtiment
» Jamaica struggles to fight crime
» Résumé de l'intrigue
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-