top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: HOGWARTS :: extérieurs de poudlard :: parc

 Pluie et maladresse --- Agnees/Alix

AuteurMessage
profil
▪ messages : 64
▪ pseudo : Lauee
▪ multinick : aucun
▪ célébrité : Marina Nery
▪ points : 63
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 16
▪ maison : poufsouffle
▪ année : sixième année
▪ orientation : bisexuelle
▪ situation : célibataire
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
4 / 104 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
7 / 107 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alix N. Adkin

0/0/1

Mer 19 Oct - 19:39

Une brise, un léger vent qui soufflait et faisait virevolter les feuilles sur le sol. Un jour gris, sans pluie, mais tout de même triste. Un froid qui commençait à s’installer. Des feuilles multicolores qui dansaient avec le vent, sur le sol, et qui rendait cette température un peu moins morose. C’était la période des gros chandails de laines, des gros bas de laines et des pantalons. Avec une température pareil, la plupart des élèves étaient à l’intérieur du château, vu le risque d’orage et de pluie. Mais pas Alix. Alix aimait être dehors. Elle avait de la difficulté à rester enfermée, elle aimait la sensation du soleil sur sa peau, du vent dans ses cheveux. Elle aimait l’odeur de la pluie, les couleurs de l’automne. Elle aimait la chaleur du soleil et la morsure du froid sur sa peau. Elle aimait admirer les couleurs de chaque saison, chose qu’elle n’avait pas pus faire étant enfant, vu que dans son pays d’origine il n’y avait que la saison sèche et la mousson. Même si elle avait vécu plus de temps en Angleterre qu’au Congo maintenant, elle était encore émerveillée par tout ce que les saisons pouvaient apporter. Elle ne se rappelait que très peu de sa vie avant son immigration, à vrai dire. Et elle se rappelait encore moins de son environnement. En effet, au cours de la dernière année qu’elle avait passée dans son pays natal, Alix devait être plus souvent qu’autrement à l’intérieur de sa maison. La guerre débutait alors dans le pays et ça devenait trop dangereux pour elle d’être dehors. Née d’un père blanc et d’une mère noire, Alix était un joyeux mélange des deux. Toutefois, dans ce pays, et à cette époque, être métisse n’était pas une bonne chose. C’était assez mal vu même. Mais Alix s’en tirait avec sa bonne humeur et sa joie de vivre. Comme elle aimerait se rappeler de son pays de naissance ! Comme elle aimerait se rappeler de leur maison, de leur quartier. Quelques fois, elle vivait un flashback et se rappelait de certaines odeurs, certaines couleurs, mais sans plus. Ça l’attristait parfois. Mais en même temps, elle adorait son pays ‘’d’accueil’’, son pays d’immigration. Elle adorait l’Angleterre. Et elle était contente de découvrir une partie de ses origines et de voir où son père avait grandi.
La jeune Poufsouffle n’avait pas de cours à son horaire avant un bon moment durant la journée. Comme elle était en avance dans ses devoirs, elle décida d’aller prendre une marche. Autant elle aimait avoir de la compagnie, autant parfois, être seule lui faisait du bien. Elle enfila un gros gilet en laine, plus un manteau d’automne et un foulard. La jeune femme était vraiment frileuse, un petit coup de vent la faisait frissonner. C’était surement dû à son sang africain, elle ne s’habituait pas vraiment au froid même si elle aimait ça. Et surtout, le silence que pouvait apporter ce froid, cette température. Comme elle aimait l’automne !
Bien habillée, elle prit un carnet et un crayon, puis se dirigea vers le parc. Un de ses endroits préférés à Poudlard, toutes saisons confondues. Plus souvent qu’autrement, il était animé, pleins de vie. Sauf les jours gris ou les jours de tempête. Rapidement, Alix se trouva un arbre et y grimpa. Un vrai petit singe, elle avait toujours adoré être en hauteur. Ça lui donnait une perspective qu’autrement elle n’aurait pas. Elle pouvait voir loin, voir mieux. Elle pouvait analyser les gens, essayé de les comprendre. Elle se sentait un peu plus spectatrice, moins participative, et elle aimait ça. Alix se sentait un peu comme quand elle allait au cinéma. Elle admirait les gens de loin sans entrer en action, sans sentir le besoin de faire partie de la vie. Elle sentait qu’elle prenait une pause de la vie là-haut.
Armée de son crayon, elle observait. Elle observait son environnement, les gens, les arbres, la nature. Elle observait les réactions, les sentiments, les couleurs et le quotidien. Elle observait la vie qui suivait tranquillement son cours. Elle observait les gens qui n’était que de passage, les gens qui ne se rendait pas compte que l’arbre dans lequel elle était perchée était là bien avant eux et serait là bien après eux. Elle remarqua une jeune fille assise plus loin. Elle ne la connaissait pas, ou du moins qu’elle ne voyait pas très bien. Son regard se posa sur elle et sa main commença à dessiner. Un petit coup d’œil à la fille, un petit coup d’œil à son carnet. Rapidement, la silhouette était formée. Alix voulu rendre l’atmosphère autour de la silhouette un peu plus joyeux que l’environnement dans laquelle elle se trouvait. Une lune, des étoiles, une étoile filante. Elle laissa son imagination allée, son crayon virevoltait sur sa feuille. Bientôt, la silhouette n’était qu’un prétexte. Elle était un minuscule point dans son dessin. Elle aperçu un jeune homme plus loin dans le parc lorsqu’elle releva la tête. Elle se mit alors à le dessiner à l’autre bout de sa feuille. Alix aimait s’inventer des histoires et surtout, les mettre en dessin. Des tonnes d’idées tourbillonnaient dans sa tête. Un peu trop même.

Alix prit une grande respiration et ferma les yeux. Ça ne donnait rien de se laisser emporter par son imagination. Elle était venue dehors pour prendre l’air et se reposer un peu, loin de tous. Avoir autant d’idée qui se bousculait dans sa tête lui donnait un peu le vertige. Ses cheveux passèrent du bleu nuit à vert forêt. Elle retrouva son calme et un rythme de pensée normale. Vert forêt, c’était sa couleur zen, sa couleur calme.
Elle ouvrit les yeux lentement. Rien ne la pressait, son cours ne commençait pas avant un bon moment. Alix scruta les alentours. La jeune fille était partie. Le jeune homme aussi. Le ciel s’était assombri. Il allait probablement pleuvoir. Elle rangea son carnet sous sa robe, pour éviter qu’il se fasse mouiller et elle sauta en bas de l’arbre. Absorbant le choc, elle s’étala de tout son long par terre. Alix avait beau être habile pour grimper aux arbres, en descendre était une toute autre histoire. Se trouvant ridicule, elle rit et se releva, en prenant bien soin d’enlever la terre de sur sa robe. Les professeurs ne seraient pas très contents de voir un préfet tout sale. Elle ramassa son cahier sur le sol, qui était tombé durant sa chute. En se relevant, Alix se cogna sur quelque chose. Ou plutôt quelqu’un.

-Ouch !

En relevant les yeux, elle s’aperçu que c’était Agnees, son amie. Alors elle éclata de rire.

-Désolé, ce n’est pas mon jour le plus glorieux. Je tombe de l’arbre et maintenant je me cogne sur toi !

Alix sourit. Elle était bien contente que la Serdaigle soit là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 47
▪ pseudo : twisted sunshine
▪ multinick : BL.AF.RB.SB.
▪ célébrité : Amandla Stenberg
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 16 ans
▪ maison : serdaigle
▪ année : sixième année
▪ orientation : pas vraiment intéressée
▪ situation : célibataire
▪ crédits : Tanagra <3

▪ duels :
3 / 103 / 10
▪ potions :
5 / 105 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
9 / 109 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Agnees Zabini

0/0/3

Dim 6 Nov - 20:44

Le retour à Poudlard avait été difficile. Agnees avait pourtant été plus qu'emballée à cette idée. Elle n'aimait pas particulièrement être chez elle et ne pouvait de toute évidence pas passer tout son temps avec son frère. Ses parents n'avaient pas voulu une seule fois l'emmener en vacances en Italie et à choisir elle préférait donc être à Poudlard. Au moins la bas, elle avait une maison dans laquelle elle se sentait bien, de très bons amis et en plus de ça elle était préfète. Le top du top en gros, elle avait réussit ce que son frère avait fait, elle était aux anges. Mais voilà, l'attaque du Poudlard express lui avait mis un coup sur le moral. Elle ne comprenait pas. Pourtant elle était brillante, observatrice et se vantait de pouvoir trouver une solution à n'importe quel casse tête. Mais voilà, celui là, elle ne comprenait pas. Elle avait beau le retourner dans tous les sens, elle ne trouvait pas de solution. Elle en comprenait pas comment des hommes pouvaient se transformer en enfant pour attaquer d'autres enfants. Elle ne comprenait pas quel genre de conscience il avait pour faire ce genre de chose. Et si Agnees n'était pas du genre trouillarde, elle devait avouer ne pas être rassurée par quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Si son cerveau ne pouvait pas faire le tour d'un problème alors cela restait une inquiétude. Elle s'était toujours sentie en sécurité à Poudlard. Elle s'était toujours sentie en sécurité en tant que soit disante sang-pur. Mais elle savait aussi que son frère était inquiet. Il ne lui avait peut être pas dit tel quel, mais cela se sentait. Et La non plus elle avait eu du mal à comprendre. Mais peut être que s'il s'inquiétait pour elle, c'était qu'ils n'étaient pas si en sécurité que ça à Poudlard ...

Ça ne l'empêchait pas de continuer sa vie sans trop y penser. Elle avait été heureuse de retrouver ses amis une fois le trajet infernal terminé. Certes, ils n'avaient pas arrêté de parler de l'attaque dans le dortoir, mais ça n'avait pas encore infesté tous les sujets de conversations. Et encore heureux. Le quidditch par exemple avait gardé tout son intérêt et Agnees attendait avec impatience de reprendre les entraînements. Elle profitait même de quelques pauses dans son emploi du temps pour aller voler seule sur le terrain de Quidditch histoire de ne pas perdre la main. La vie était encore douce pour la petite Zabini, et elle n'allait pas laisser le temps pourri écossais et ces maudits mangemorts gâcher sa sixième année. C'était sa dernière année sans réel examen et elle comptait bien en profiter. Elle regarderait les cinquièmes années passer leur buses avec un regard compatissant, et rigolerait ses aspics des septièmes années. Tout ça était loin bien sûr, mais il n'y avait pas de mal à préparer les festivités en avance. Agnees était avant tout quelqu'un qui aimait s'amuser. Et qui aimait bosser mais ça c'était une tout autre histoire. Elle était ce genre de personne agaçante qui avait une semblant de science infuse. Et même lorsqu'elle passait sa vie dans des livres elle trouvait le moyen d'être disponible et de pouvoir faire plusieurs choses à la fois. Elle était putain d'agacante.

Aujourd'hui était l'un de ses jours où elle mettait de côté les bouquins pour aller s'entraîner au quidditch. Elle avait pris soin de son équipement et avait presque attendu de voir la pluie arriver pour sortir dans le parc du château pour s'entraîner. Non, elle n'était pas masochiste. Elle savait juste que le mauvais temps était son gros point faible lorsqu'elle était sur un balais, et si elle voulait être bonne, l'une des meilleures, elle devait être capable de jouer même sous un orage. Alors certes, ça ne serait qu'une petite pluie, mais bon, ça ferait l'affaire. Si elle attendait l'orage du siècle pour s'entraîner ça risquait de ne pas venir si vite que ça. L'Ecosse était un pays capricieux, mais tout de même. Elle était donc entrain de descendre vers le terrain lorsqu'elle passa sous un arbre et entendit un bruit monumental. Lorsqu'elle se retourna pour voir ce qui venait de se passer, elle vit Alix, surement l'élève qu'elle considérait comme sa meilleure amie, au moins comme celle qui la connaissait le mieux en tout cas, étalée de tout son long par terre. Elle ne put réprimer un petit rire et alors qu'elle se penchait pour aider son amie, cette dernière se releva brutalement et la cogna. Elle rit de plus belle en se massant le visage. "ouch" elle souffla aussi avant de rire encore "Ce n'est rien" elle siffla gaiement "rien de casser ?" elle souffla en direction de son amie. Après tout cette dernière était tout de même tombée de haut "qu'est ce que tu faisais là haut ?" elle sifflota doucement. "J'allais vers le terrain de quidditch, tu m'accompagnes ?" elle ajouta en montrant son balais "j'ai besoin de m'entrainer sous la pluie" elle expliqua tout de même, pour ne pas avoir l'air complètement folle. Pas qu'Alix la jugerait ou quoique ce soit, mais tout de même.




we can be heroes just for one day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 64
▪ pseudo : Lauee
▪ multinick : aucun
▪ célébrité : Marina Nery
▪ points : 63
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 16
▪ maison : poufsouffle
▪ année : sixième année
▪ orientation : bisexuelle
▪ situation : célibataire
▪ crédits : Niichan

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
4 / 104 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
7 / 107 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alix N. Adkin

0/0/1

Dim 1 Jan - 0:03

Ce qu’elle faisait là, Alix n’en était plus trop sur. Le coup qu’elle avait reçu sur la tête en tombant et en se frappant sur son amie l’avait un peu sonnée. Puis elle senti son cahier dans ses mains et se souvenu. Oui, elle dessinait perchée dans un arbre.

-Je … Je dessinais. J’avais une période libre alors j’en ai profité pour venir dehors un peu ! Mais il va probablement pleuvoir bientôt…

La pluie. Alix aimait vraiment beaucoup la pluie. Ce calme, cette sérénité. Elle détestait les orages, la tempête. Cela l’effrayait depuis qu’elle était toute petite. Elle avait toujours l’impression que quelque chose allait lui tomber dessus. Et le bruit, si fort ! Ce tremblement, ce grondement. Cela la faisait frissonner juste d’y penser. Mais la pluie elle aimait bien cela. Alix aimait les gens mais elle aimait parfois se retrouver seule et la pluie lui permettait cela. Il y avait aussi le fait que la pluie avait toujours été prophète d’une belle récolte. La pluie, quand la jeune femme était petite, arrivait rarement et quand cela se produisait, c’était l’amusement et la joie partout dans la ville. Il faisait moins chaud, on allait pouvoir manger plus de choses, et avouons le, c’était nettement plus plaisant de jouer dans la pluie que de jouer dans le sable sec. À chaque fois qu’elle ou ses amis en faisait revoler, juste un peu, cela les prenait par la gorge et les étouffait. Donc elle aimait bien la pluie pour ça. Et il faut dire qu’en Grande-Bretagne, ce n’était pas la pluie qui manquait.
Mais faire du Quidditch sous la pluie ? Alix regarda longuement son amie. Elle la trouvait un peu cinglée, puisqu’il y aurait probablement un orage qui risquait d’éclater sous peu en plus. Donc voler en balais devenait plus périlleux, plus dangereux. Mais bon, pourquoi pas. Après tout, la préfère des poufsouffles devait elle aussi se pratiquer un peu en vu du prochain match.

-Ouais bon je n’aime pas trop la température qui arrive, mais je dois bien avouer que je dois me pratiquer aussi, si on veut battre les serdaigles au prochain match.

Alix se mit à rire. Elle n’était pas vraiment compétitive, et jouait au quidditch pour le plaisir principalement. Si son équipe et elle en avait eu durant le match, et bien la jeune femme était heureuse. Qu’ils aient perdu 350 à 0, ça ne lui importait peu. C’est sur qu’elle aimait bien gagner, mais pas à s’en rendre malade. Alix n’avait toutefois pas son balai, elle l’avait laissé à l’intérieur.

-Agnees, je n’ai pas mon balais par contre… je peux toujours te regarder et m’entraîner une autre fois si tu ne veux pas retourner au château avec moi !

Ça ne dérangeait pas vraiment la brunette de regarder son amie pratiquer. Agnees était bien meilleure qu’elle, peut-être qu’elle pourrait lui montrer quelques trucs ? Dans tout les cas, elles se mirent en marche vers le terrain. Alix était un peu plus nerveuse qu’à l’habitude depuis la rentrée, depuis la folie dans le train. Elle craignait une nouvelle attaque. La jaune et noir n’en avait pas encore parlé à son amie, et elle hésitait à le faire. Elle savait que ce n’était pas nécessairement que des gentils sorciers dans la famille de Agnees et elle ne voulait surtout pas la vexée.
Mais en même temps, peut-être était-elle au courant d’une prochaine attaque ? Peut-être était-elle-même au courant pour ce qui est arrivée dans le train ? Non, non. Pas Agnees, pas son amie. Elle n’aurait jamais soutenue quelque chose comme ça. Alix s’en voulu automatiquement d’avoir pensé que son amie ait pu avoir un lien dans cette histoire sordide.

-Dit moi, Agnees, tu n’aurais pas entendu parler de qui aurait bien pu faire ça ?

Alix réalisa que la bleu et bronze ne savait pas de quoi elle parlait, vu qu’elle avait eu ce dialogue dans sa tête. La poufsouffle sourit à sa propre bêtise.

-Pardon, en parlant de ‘’ça``, je voulais dire ce qui s’était passé dans le train au début de l’année… Ça me stresse vraiment beaucoup que quelque chose comme ça puisse se reproduire.

Alix n’était pas inquiète de montrer ce qu’elle ressentait à Agnees. C’était une de ses meilleures amies ici à Poudlard et franchement, si on ne peut pas se confier à sa meilleure amie, à qui peut-on le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Pluie et maladresse --- Agnees/Alix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Texte] La pluie
» 06- La maladresse ça fait mal !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-