top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Adrian Ϟ Parfois la vérité peut faire passer tout le reste pour un mensonge.

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 14:59

Adrian Henderson

 
ϟ Âge : 17 ans
  ϟ Nationalité : Anglaise.
  ϟ Année d'études : septième année
  ϟ Camps : Il ne sait pas vraiment. Pour le moment il souhaite résoudre ses problèmes avant de s'occuper de ceux de son pays. Mais il serait plus neutre.
  ϟ Sang : Né-moldu mais il s'en fiche un peu de toutes ses histoires.

  ϟ Maison : Poufsouffle : Il est d'une justesse et d'un loyal que peu de personnes possèdent et fait toujours attention aux autres parce qu'il souhaite avant tout que les autres aillent bien . Il fait toujours passer son bonheur après. Il aime beaucoup écoutez les autres, essayer de les aider. Il sait où sont ses amis et n'hésite pas à dire ce qu'il pense. Il aime l'esprit d'équipe et apprécie les travaux de groupes.

Serdaigle : Bien qu'il soit loyal, il est aussi d'une grande sagesse. Cependant il a aussi un mauvais coté du genre "mauvais garçon" puisqu'il n'hésite pas à marcher sur les autres pour réussir, il souhaite tout simplement rendre sa famille fière et prouver que même si il vienne d'une famille moldue, il sait aussi travailler comme les autres.


Gryffondor & Serpentard : Il ne finirait certainement pas dans ses deux maisons. Il n'a rien de courageux, seulement pour faire de grands discours devant les autres. Il n'est pas non plus doué pour faire des stratégies ou pour faire tourner les autres en bourrique.

  ϟ Avatar : Tom Felton.
 

 
Baguette : Sa baguette est fait de bois d’Aulne. Réputé pour être le contraire de son possesseur, ce qui a plutôt stressé Adrian lorsqu’il l'avait reçu. Baguette de 31,21 centimètres, elle possède un crin de licorne à l’intérieur. Adrian est plutôt content de sa baguette bien que celle-ci lui fait parfois défaut puisqu’elle décide parfois de lancer un autre sort. Mais Adrian espère qu’à la fin de l’année, elle lui obéira complètement, puisqu’il a quand même mit sept ans à l’apprivoiser.  Et à dire vrai, parfois il se demande qui est le maitre entre eux deux. Mais le garçon s’en fiche pas mal. Il prend sa baguette comme une vieille amie surtout.

  Miroir du Riséd : Il y aurait l’image d’elle et de lui entrain de danser. Lors d’un bal, elle porte une belle robe violette et elle s’amuse. Elle tourne sur elle-même et il l’attrape au vol. Il l’embrasse et elle lui court après pour le rattraper. Il la fuit autant qu’il l’aime. Ils volent ensuite ensemble sur un balai et regarde les étoiles, ensemble. Ils s’aiment, ils sont ensemble. Ils avaient seize ans, il en avait rêvé. Et quand enfin il avait osé réfléchir à la demander à venir avec lui au bal, quand afin il fut décidé. Elle lui dit qu’elle était déjà accompagnée. C’est ainsi que depuis une année entière, si le miroir devait lui montrer une image, une seule, se serait celle-ci. Ce serait celle d’un homme trop lâche pour inviter la fille qu’il aime à danser.
  Épouvantard : Adrian verrait sûrement sa petite sœur, Elyana se faire torturer par un mangemort.  Elle est jolie sa petite sœur habituellement. Elle possède les mêmes yeux bleus gris et elle le regarde intensément. Mais le pire c’est que ce jour là, à cet instant en face de ce cauchemar, il la trouvait laide. Il serait pétrifié devant l’image de la petite qui se roulerait par terre sous le sortilège de Doloris. Elle le regarderait avec ses grands yeux bleus de biche en le suppliant de la tuer pour qu’elle ne souffre plus. En demandant à son propre frère de causer sa mort. Un nouveau doloris. Le mangemort s’amuserait et rirait aux éclats. Alors, Adrian lèverait sa baguette pour essayer d’oublier cette affreuse image.  Depuis ce fameux cours en troisième année il refuse de revoir un épouvantard parce qu’il sait à quel point il est difficile de réussir à l’arrêter, c’est tellement réel, tellement horrible. Les soirs d’orages, lorsqu’il est incapable de dormir, il regarde souvent par la fenêtre en se rappelant de son épouvantard.
  Amortentia : Adrian n’a pas la chance de sortir trois odeurs en s’approchant de la potion d’Amortentia. Il ressent deux odeurs. Le shampooing de sa sœur à la cerise quand elle sortait de la douche et qu'elle courrait dans la maison, les cheveux dégoulinant encore d'eau et qu'il était de passé derrière pour essayer. Ensuite, il ressentait l’odeur d’une pomme bien fruitée mélangée à du caramel beurre salée. Sa mère lui faisait ce désert à chaque anniversaire du garçon et il le mangeait toujours avec envie. Il a toujours voulu en savoir l'élément mystère mais sa mère ne le lui a jamais révélé. C'est d'ailleurs ce qui lui manquait le plus, dans ses premiers temps à l'école.
 

 
Compétences magiques
 
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu.

  Duels : 3/10
  Potions : 10/10
  Métamorphose : 5/10
  Sortilèges : 7/10
  Légilimancie : 5/10
  Occlumancie : 7/10
  Quidditch : 3/10
  Divination : 0/10
 

 
ϟ Pseudo/prénom : Lilon again ! ϟ Âge : 16 ansϟ Fréquence de connexion : je passerais tous les jours mais je RP le mercredi et le week-end ! ϟ Ce personnage est : inventé trop sexy ! ϟ Où nous avez-vous connu : devines !   ϟ Le mot de la fin : Je suis un poisson volant   (J'ai crée Adrian aujourd'hui mais bon je pense que je posterais toute sa fiche au fur et à mesure )
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 14:59

hogwarts: a history


   
Chapitre I. : Je suis l’as de trèfle qui piquait ton cœur.



Adrian s’assit sur l’herbe du parc. Il avait aujourd’hui dix-sept. Dix-sept années qu’il n’avait pas vu passer. Il repensait encore à ses jeunes années. Oui, ce qu’on appelait son enfance.
Il vivait à Londres encore à cette époque. Son père était un mécanicien et sa mère une coiffeuse. Dans un quartier simple sans des personnages riches et hautains. C’était un quartier joli, et paisible. Adrian avait toujours vécu à Londres. Il avait aimé sa vie là-bas, et la regrettait aussi amèrement. Son enfance loin de la magie lui s’était pourtant bien passée. Ses parents étaient aimants. Attentifs et attentionnés. Toujours à l’écoute et loyaux. Leur amour était si fort pour leur petit garçon qu’il ne manqua jamais rien. Il eut le droit à une petite sœur lorsqu’il avait trois ans. Une petite tête blonde avec les yeux bleus qu’il possédait lui aussi. Chose étrange quand on possédait des parents avec les yeux marrons. Il se jura pourtant de toujours protéger ce visage joufflu, ses yeux en amandes. Cette petite Elyana. « Adrian rend moi mon lapin ! S’il te plait Adrian… » Les yeux gris du garçon croisèrent les yeux bleus d’Elyana. Sa coupe au carrée et ses yeux tristes lui firent soupirer. Il n’arrivait pas à résister à ses yeux, ses larmes de crocodiles qui faillirent couler le long de ses joues. Adrian jeta le lapin derrière lui et elle sauta dessus comme si elle avait retrouvé son meilleur ami. Il allait reprendre sa marche jusqu’à sa chambre quand une boule blonde s’accrocha à sa jambe.  « Merci, t’es trop génial ! » dit-elle en repartant dans sa chambre. Elle n’avait que quatre ans, mais Adrian la surveillait déjà beaucoup. Attentif à chacun de ses gestes ne souhaitant pas qu’il lui arrive quelque chose.

Il n’avait que sept ans, que sept années. Mais il ne savait pas qu’il allait rencontrer l’as de trèfle qui piquerait son cœur. Il décida de sortir se promener, un soir d’été. Il allait bientôt avoir huit ans. Il rentrait peu à peu dans la cour des grands. Cela ne lui faisait pas peur à dire vrai. Gringalet et grand pour son âge, il dépassait largement ses amis de classe. En réalité, il n’y faisait pas réellement attention. Son esprit depuis quelques jours étaient ailleurs. Son copain, Erwan avait embrassé la fille Beckett. Une petite rouquine. Et Adrian était un peu jaloux. Lui il n’avait jamais posé ses lèvres sur celle d’une fille, d’ailleurs, il n’en avait aucune qui lui plaisait suffisamment pour ça. Mais bien souvent, il s’était imaginé la scène. Approcher doucement d’elle, lui prendre la main et poser doucement ses lèvres sur les siennes. Bien sûr, elle lui répondrait et ils feraient comme… BOUM Adrian fut violement projeté au sol. Doucement Adrian se remit de ses émotions en soupirant. Non mais vraiment ! Qui pouvait lui foncer ainsi dedans ! Il se releva en essuyant ses mains pleines de cailloux et posa ses yeux sur la fautive. Elle avait des yeux marron. Noisettes plus exactement. Les cheveux bouclés et plutôt châtains, qui avaient tendance à partir dans tous les sens. « Non mais vraiment ! Tu ne pourrais regarder où tu vas quand tu marches ! » Adrian remit ses esprits réellement en place en serrant les poings. Pour qui se prenait-elle ? Et puis c’était elle qui lui avait foncé dedans ! « Mais je te permets pas, tu es qui pour me juger ! Et puis c’est toi qui m’as foncé dedans ! Tu ne faisais pas attention où tu marchais non plus ! » Elle sourit, satisfaite d’elle-même. Il ne comprenait pas qu’est ce qu’il avait dit pour qu’elle ne soit plus fâchée ? « Tu as avoué ! Tu es le fautif ! Je te pardonne ! » Adrian ouvrit la bouche mais la referma aussitôt. Que pouvait-il répondre à une personne aussi têtue qu’elle ? « Je n’ai jamais dit ça ! Je n’ai rien dit du tout d’ailleurs ! Tu te fais des id…» Elle leva les yeux au ciel en tournant sur elle-même. « Faisons comme si je n’avais rien entendue ! Je me présente si tu le veux bien, je m’appelle.. » Mais Adrian n’était pas décidé, il ne voulait pas perdre la parole, il voulait même pour une fois la monopoliser. « Adrian Henderson ! Je me prénomme Adrian. » Elle fronça les sourcils, les yeux lui lançant des éclairs. « Non mais vraiment ! » Elle lui tourna le dos et reprit le chemin opposé de celui d’Adrian. Il ouvrit grand les yeux sans comprendre. L’avait-il… vexé ? Plutôt fier, il refusa cependant de la laisser partir comme ça, sans connaitre son nom. Il lui courut après et lui attrapa son poignet. Elle se retourna un sourire aux lèvres. Elle savait, elle savait qu’il reviendrait la chercher. Comme si c’était une évidence. « La prochaine fois peut-être ! » dit-elle en lui lançant un clin d’œil. Elle se mit à courir aussi vite qu’elle le pouvait pour que cette fois il ne la rattrape pas. Il restait ainsi là, seul, sans la comprendre. Elle était l’as de trèfle qui  venait de piquer son cœur.


Chapitre II : Un soir d’hiver une rue, le bar de coté.




« La prochaine fois peut-être ! » . Cette pensée n’avait pas quittée Adrian depuis cette rencontre. Une fille insolite, petite et avec un brin de folie. Une rencontre passagère lors d’une soirée maussade.  Cela faisait bientôt quatre années. Quatre années avaient passées depuis cette soirée et pourtant, il n’avait pas oublié. Bien sûr au début, elle n’arrêtait pas de hanter ses pensées, pas une seconde ne passait sans qu’il repense à elle. Mais au fur et à mesure de ses balades solitaires, il comprit qu’il ne la reverrait sûrement pas. Elle avait sûrement dit cela pour ne pas qu’il connaisse son nom pour qu’il la laisse tranquille. Alors, Adrian arrêta ses promenades préférant commencer à travailler pour le collège qui approchait. Lui qui auparavant n’était pas dans les études, décida de si consacrer. Jusqu’au jour où… On frappa à la porte d’entrée. Adrian était dans sa chambre à faire ses derniers devoirs de l’année. Effectivement nous étions fin juin, et les grandes vacances approchaient. Aussi, il ne s’intéressa pas plus que ça à la sonnette quand, celle-ci retentit dans la maison. C’est quand sa sœur arriva en trombe dans sa chambre, les yeux presque en dehors de leurs orbites. « Adrian tu es un magicien ! Pourquoi tu ne me l’as pas dit ! Je veux voir tes tours de magies ! » lui criait-elle tout en le frappant doucement sur les épaules. Adrian essaya de ne pas y faire attention mais Elyana criait si fort qu’il fut bien obligé de se concentrer sur sa sœur. Elle l’obligea à la suivre jusqu’au salon, où une dame l’attendait, enfin c’est ce qu’elle lui disait. Il était fort possible que son imagination débordante était à l’origine de toute cette comédie. Mais il y avait bien une femme dans le salon. Plutôt grande, les cheveux entre le roux et le châtain. Elle portait une longue cape verte foncée qui cachait son corps. Adrian fronça les sourcils. Il avait déjà vu des gens comme cela dans certains quartiers de Londres. Mais il pensait juste que c’était une nouvelle mode des quartiers riches de Londres. Elle lui sourit et lui le lui rendit, mais il sentait bien que c’était une femme différente des autres. « Bonjour M. Henderson. Je suis le professeur Mcgonagall de l’école de sorcellerie, Poudlard. Je pense que vous devriez vous assoir, nous avons beaucoup de chose à nous dire. » Adrian la suivit et prit place dans l’un des canapés du salon. Il n’avait pas comprit grand-chose à sa présentation mais il n’eut pas le temps de poser des questions puisqu’elle reprit la parole. « Je suis venue pour votre annoncé pour inscription à l’école Poudlard. Vous êtes un sorcier M. Henderson. » C’était donc elle qui avait raconté ses histoires à sa sœur ! Il comprenait mieux pourquoi il n’était pas au courant de cette histoire. « Je suis désolée Madame mais… Je ne suis pas un… sorcier ? Enfin la magie ça n’existe que dans les histoires. Je suis un simple garçon. Je n’ai rien avoir avec des histoires comme celle-ci ! Un sourire s’étira de la bouche du professeur comme si elle avait deviné ce qu’il allait lui dire. Comme si elle était habituée à ce genre de discours de la part d’un enfant de onze ans. « Lorsque vous étiez énervé M. Henderson, les choses autour de vous, ne changeaient-elles pas ? » Adrian fronça les sourcils. Comment savait-elle pour le feu qu’il avait lancé sans aucune aide contre la voiture d’un garçon qui l’avait traité de nul à l’école ce qui ne lui avait pas du tout plu. Il pensait le retrouver à la sortie, mais il avait disparut alors il avait été chez lui et là personne. La voiture avait prit feu d’un coup et, prit de terreur, Adrian s’était enfui.  Haussant légèrement la voix Adrian tenta de s’expliquer, au professeur ainsi qu’à ses parents. « Je vous jure qu’elle sait mise à brûler toute seule ! Je ne l’ai pas fait exprès, je n’aurais jamais osé le faire ! » Le regard attendrit de ses parents lui indiquait qu’il était pardonné. Celui du professeur était un mélange de fierté et de malice. « Si vous ne me croyez toujours pas, je vous conseille de lire ceci. » . Tout en parlant elle lui tendit une enveloppe. Il l’ouvrit avec hâte tout en s’attardant sur le beau blason qui fermait l’enveloppe. Il lut alors à haute voix le contenu. « Cher M. Henderson, Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard.
Veuillez croire, cher Mr Potter, en l'expression de nos sentiments distingués. Minerva McGonagall
Directrice-adjointe. » Il comprit que la femme se trouvant devant lui était la directrice adjointe. Le sourire du garçon s’illumina sur son visage tendit qu’il rangeait sa lettre dans une poche. « Alors, je peux vraiment y aller ? Je peux rejoindre votre école et apprendre la magie ?  » Elle lui fit oui de la tête et sa mère, émue, laissa couler quelques larmes. Le garçon remonta dans sa chambre, heureux, sautillant partout. C’est en s’arrêtant qu’il vit sa sœur dans un coin, pleurant à chaude larmes. Il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras.  « J’espère qu’un jour, j’irais là-bas moi aussi. Comme ça, on sera toujours tous les deux. » Il sourit tout en la serrant un peu plus dans ses bras. Il repensa à la voiture brulée, un soir d’hiver, une rue, un bar à coté.

Chapitre III: Overdose de douceur. Ils jouent comme des enfants.



Deux jours avant sa rentrée officielle à Poudlard, Adrian se rendit au Chemin de Traverse. Chemin sorcier connu pour lui offrir tout ce qu’il cherchait pour sa rentrée à l’école. Il acheta sans trop de difficulté ses livres, ses vêtements ainsi que sa chouette, Grympi et se rendit chez Ollivander’s pour trouver sa baguette magique. Effectivement, on lui avait expliqué que tous les cours demandaient une baguette magique qui serait toujours auprès de lui. Il avait du mal à comprendre le concept mais il souhaitait à tout prix se faire accepter, il n’avait pas d’autres choix que de s’acheter une baguette. Après l’avoir trouvé chez Ollivander’s et avec une grande fierté, Adrian retourna chez lui. Il souhaitait se reposer un peu avant de découvrir Poudlard. Une pointe d’anxiété arrivait dans son ventre qui le stressait énormément. Il dormit très mal durant ses dernières nuits chez lui et enfin, le 1er septembre arriva. Il se rendit à la gare de Londres et, en suivant la foule, trouva le chemin vers la voie 9 ¾. Il eut du mal quand il apprit qu’il devait foncer dans un mur. Il prit alors les sorciers pour des fous mais se décida à se lancer. Il attendit à un choc, mais rien n’arriva. Il découvrit alors une nouvelle gare et un nouveau train, très différent de ceux qu’il connaissait. Il prit un ticket, et monta dans le train se cherchant une place. Adrian espérait se trouver un compartiment libre ou il pourrait rester seul. Mais tous était prit et plein sauf un seul. Il n’y avait qu’une personne, une fille exactement. Elle regardait encore le quai, l’air perdu. « Excuse moi, je peux m’inst…  » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que la jeune fille retourna son visage vers lui. Il la reconnut directement. C’était la fille de la rue ! Celle a qui il avait pensé pendant quatre ans et oublié en deux mois ! Elle le regarda avec un grand sourire sûrement en le reconnaissant. « Oui bien sûr ! Je suppose que j’ai toujours pas le droit à des excuses, mais vas-y assis toi, Adrian. » Un sourire s’installa sur le visage du garçon. Elle se souvenait de son nom alors elle ne l’avait peut-être pas oublié ? Il prit place en face d’elle en fermant derrière lui la porte. « Alors comme ça tu es un sorcier ? J’aurais juré quand je t’ai rencontré que tu n’étais qu’un moldu ! C’est pour ça que je ne suis jamais revenue te voir. Mes parents n’auraient pas du tout apprécié… » Elle baissa les yeux, comme si elle se sentait coupable, mais Adrian ne savait pas trop pourquoi. Et puis, qu’est ce que c’était un moldu ? « Moldu ? Qu’est ce que sait que ça, un moldu ? Je suis le seul sorcier de la famille, mes parents n’ont pas de pouvoirs magiques, et ma sœur pour le moment non plus. Mais je ne comprends pas ce que tes parents ont avoir avec cette histoire ! Je suis quelqu’un de gentil, tu sais. » Il était vrai que leur première rencontre n’avait pas été très facile, et qu’ils s’étaient un peu disputés, mais bon, Adrian n’avait rien contre cette fille là ! « Un moldu c’est une personne sans pouvoirs magiques justement. Et si, mes parents ont tout avoir avec ça. Je suis ce qu’on appelle une sang-pur. Mes parents sont sorciers, tout comme mes grands-parents… En fait, il n’y a pas de sang moldu dans ma famille. Et mes parents ne sont pas pour que je  sois amie avec des enfants né-moldus. Disons qu’ils sont très attachés à leur principe. » Elle soupira en baissant les yeux. Adrian n’avait même pas fait attention que le train était déjà partit de la gare et que les différents paysages passaient sous ses yeux. Il écoutait attentivement la jeune fille sans trop comprendre. « Donc tu n’as pas le droit d’être mon amie ? C’est franchement stupide ! . » Elle fronça les sourcils et ses yeux noisettes se transformèrent en une couleur noire. Il bégaya alors quelques mots pour se faire pardonner. « Enfin… moi.. je n’en sais rien du tout. » dit-il dans un murmure tout en baissant les yeux. « Oublions ça. Tu connais des choses sur Poudlard ? Les maisons, leurs qualités ? » Adrian se sentait perdre pied. Les maisons ? Des qualités ? Mais qu’est ce qu’elle lui racontait là ? Durant tout le trajet ils parlèrent donc de Poudlard, des maisons et de tout ce qu’il devait savoir avant d’arriver à l’école. Les heures passèrent et le château fut alors en vue. Adrian se changea comme elle le lui avait conseillé. Il se retourna alors vers elle tandis qu’ils descendaient du train. « Au fait, ton prénom ?. » Mais une nouvelle fois, elle lui fit un clin d’oeil en repartant sans lui répondre. Adrian suivit donc le groupe qui montait les escaliers. Là, il retrouva le même professeur qui était venu chez lui. Il fit comme les autres, attendit, tout en gardant l’œil sur cette fille moitié connue, moitié étrangère. Elle discutait déjà avec d’autres élèves. Enfin, ils avancèrent dans une grande salle, Adrian était émerveillé par les bougies qui tenaient par magie. Il s’arrêta en même temps que les autres, un peu perdu et ayant l’impression d’être un intrus. . « Quand j’appellerais votre nom, vous vous assiériez et je vous mettrais le Choixpeau sur la tête.  » expliqua le professeur tout en déroulant un parchemin. Les élèves se succédèrent. Au début, Adrian écouta, mais il se perdit quand il se rendit compte qu’on s’approcha de son nom. « Adrian Henderson. » Le jeune homme déglutit. Il soupira tout en s’avançant. Il savait que tout le monde le regardait tout comme les professeurs devant lui. Il prit place sur le siège et le choixpeau vient sur sa tête. Pendant un temps il ne dit rien. Il semblait réfléchir. Mais plus le temps passait, plus la boule dans le ventre d’Adrian se grossissait. « Poufsouffle ! » Adrian soupira un grand coup. Il ne rentrait pas chez lui, il était accepté ! Il s’assit à la table des Poufsouffle en serrant quelques mains. Il ne fit même pas attention à la fille du train. Il préféra déguster les bons plats du festin tout en discutant avec les premières années qui l’avaient rejoint.

Adrian prit place le soir même dans le dortoir de Poufsouffle des premières années. Il s’endormit très rapidement, ne pensant plus au lendemain. Il fut facile pour dès le lendemain de commencer les cours. Il était plutôt doué pour les cours, et s’investissait dans ses études. Il se faisait aussi quelques amis, un petit groupe se forma dans lequel il se fit accepter. Il appréciait le fait que ce ne soit pas que des Poufsouffles. Des serdaigles, gryffondors, quelques serpentards aussi. Adrian aimait bien cette ambiance.

Et puis un soir, il décida d’aller se promener au bord du lac. Les étoiles brillaient au dessus de lui et il aimait bien les regarder. Il sentit alors une présence à coté de lui. Il se retourna et retrouva la fille du train. « Alors.. Poufsouffle c’est ça ?  » Il fit un oui de la tête, fier de sa maison. « Et toi ? Je suis certain que tu es à Gryffondor.» Elle sourit sans pour autant acquiescer.   « Nous avons cours demain ensemble en botanique. Tu verras bien.  » dit-elle en haussant les épaules et en regardant les étoiles. Adrian aurait aimé savoir, mais il pouvait très bien attendre. Qu’est ce que cela pouvait bien changé de toute façon ? Mais prise d’une folle envie, il alla sur elle, et la fit tourner dans l’herbe. Ensemble, ils rirent comme des enfants. Adrian se sentait bien, il  était heureux. Overdose de douceur. Ils jouent comme des enfants.

   
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 14:59

hogwarts: a history

Chapitre IV : Pour toi j'ai pris des billets verts, il a fallu qu'je bouge.




La suite de la scolarité d’Adrian ressemble aux autres. Il faisait ses devoirs, avait des amis. Il sut enfin le nom de la belle demoiselle, mais seulement le lendemain de leur nouvelle rencontre. Elle s’appelle Lily-Rose mais il préférait Lily et elle était à Serpentard. Entre eux deux, il y avait une petite rivalité, une sorte de challenge lorsqu’ils se retrouvaient en cours ensemble. Mais ça n’allait pas très loin, c’était plus après les cours qu’ils se retrouvaient pour débattre. LUCY était sa meilleure amie, une superbe fille. Elle était autant mystérieuse que réfléchie et ses airs espiègles amusaient beaucoup le garçon. Ensemble, ils passèrent quatre années merveilleuses. Quatre années à être autant amis, que confidents. Mais l’adolescence arriva, et ils eurent tous les deux quinze ans. C’était lors d’un bal habituel de Noël. Adrian et Lily avait décidés de si rendre ensemble. Comme amis. Mais lorsqu’il la vit descendre les escaliers avec sa robe bleue et ses cheveux remontés en un chignon, il sut. Il le savait déjà en vérité, mais là, il ressentait autre chose. Une chose plus forte, plus intense. Ils passèrent leur soirée ensemble et se promenèrent dans le parc durant le reste de la soirée. Mais Adrian n’était pas dupe. Derrière chaque sourire de Lily, il y avait une ombre. Ils s’arrêtèrent donc et s’assirent auprès du lac, sous les étoiles. « Qu’est ce qui se passe ? » Au début, elle fit semblant de ne pas comprendre en tournant la tête dans tous les sens. Puis elle avoua. « Tu connais Jamie Beckett ? » Il haussa un sourcil, reconnaissant un Serdaigle sous ce nom. Il avait un an de plus qu’eux et à dire vrai, il n’avait jamais vraiment fait attention à lui. « C’est un sang-pur et… Mes parents et les siens se sont mis d’accord sur notre avenir. » Leur avenir ? Comment ça leur avenir ? Il n’y avait pas d’avenir entre eux, ils ne se connaissaient pas ! Adrian semblait rêver. Chez les moldus au moins, cette règle n’existait plus depuis les années 1930 ! « Quoi ? Mais c’est stupide ! Tu n’as que quinze ans, tu ne vas pas te marier ! » Elle fit pourtant un signe de la tête que si, elle allait se marier avec lui. Parce que ses parents l’avaient décidé. Adrian se releva furax. « Et bien chez nous c’est comme ça… Et puis je ne vois pas en quoi… » Il la fusilla du regard, et elle comprit qu’elle devait se taire. Elle savait très bien pourquoi il haussait le ton. « Lily tu te fiches vraiment de moi ! Je te connais depuis que j’ai sept ans et je n’ai jamais réussis à t’oublier pendant quatre ans ! Je… Je t’aime ! Et c’est sûrement ma foutue franchise de Poufsouffle qui te le dit ! Mais vas-y maries toi avec ton serdaigle adoré tu… » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle posait déjà ses lèvres sur les siennes. Il n’essaya pas de comprendre son geste appréciant juste l’instant. L’instant de sa bouche contre la sienne et de ses mains sur son cou. Elle retira ses lèvres mais ne s’éloigna pas pour autant. « C’est le seul que je pourrais t’offrir. Mais c’est aussi le seul qui sera honnête dans ma vie. » Il vit alors les larmes qui coulaient le long de ses joues. Ils restèrent là, un temps du moins avant qu’elle ne s’endorme. Elle la ramena dans le château en toute discrétion et la réveilla devant son portail. Il ne resta cependant pas, décidé à fuir. Partir.
Le lendemain, Adrian avait pensé à faire sa valise, il avait pensé à tout quitté pour elle. Ainsi tout aurait été plus simple.. Pour toi j'ai pris des billets verts, il a fallu qu'je bouge.

Chapitre V : Elle était ma dame, elle était ma came, elle était ma vitamine,
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack, mon amphétamine,



Mais finalement, il fut un lâche à cet instant. Mais il décida de devenir une ombre dans le château. De rester caché. L'avantage c'est qu'il n'avait que divination en commun avec les Serpentards, et qu'il n'avait jamais été doué pour ce cours. Il décida donc de trouer divers techniques pour fuir. De même pour les repas. Se cacher se terrer. A quoi bon ? Lui qui avait toujours été heureux et souriant il passait maintenant sa vie à se cacher à rester à l'écart du monde mon une fille. C'est pour cela qu'il se réveilla un jour, en se disant que cela n'était plus possible. Il arriverait à supporter. Il était certain que d'autres avaient réussit avant lui, alors il réussirait. Ainsi, il reprit le chemin vers les cours de divination, reprit le chemin vers ses amis à qui, il avait certainement sans se rendre compte, tourner le dos. Malgré ses pensées dirigées vers Lily, il réussissait à la fuir, à la laisser partir. Ils se croisèrent bien trop souvent dans les couloirs, elle accompagner de son beau Serdaigle et lui accompagner de ses amis. Mais il ne lui accordait plus de regards. Il avait brisé une amitié, à cause d'une histoire de sang. Et pour cela, il se détestait, autant qu'elle la détestait. A cause d'elle, il avait changé. Et il souhaitait resté l'ancien, Adrian, le garçon innocent que tous avait connus. Et il réussit, malgré les tempêtes. Il réussit en deux ans. Alors, voici la rentrée de sa septième année qui s'approche. Il arrive à sourire et à prétendre qu'il est heureux sans ciller. D'un coup tout semble plus simple... Elle était ma dame, elle était ma came, elle était ma vitamine,
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack, mon amphétamine,

Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Mer 17 Sep - 15:00

LUCIUS A ETE COPULER AVEC UNE MOLDUUUUE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Mer 17 Sep - 15:02

LE PETIT POUFFY

Re-bienvenue


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 15:04

Barty : Je vois pas de quoi tu parles . Connait pas de Lucius moi

Lily : Enfin arrivé à bon port t'as vu ! . Merci
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 15:11

tooooom re-bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 16:22

Ca va faire bizarre de voir Tom chez les Jaunes, mais j'approuve totalement Re-bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 17:02

Mon fils

Ah non c'est vrai... Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 17:17

Marlene : Merci jolie blonde :cute:

Calliope : Le changement c'est maintenant Laughing . Merci

Narcissa : On peut toujours régler ça (en fait non, faire tomber narcissa a cinq ans.. )
Mais on se trouvera un lien
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 17:30

Owaaaaaaaai un pouff'yyyyyyy !! Very Happy Il nous faudra un lien du tonnerre c'est sûr de chez sûr Cool
Re-bienvenue du coup et bon courage pour la fin de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 17:41

POUFSOUFFLE YAY
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche bien entamée
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 17 Sep - 17:52

Theo : Attend les poufsouffles j'ai juste les meilleurs quoi
En plus on a dans les mêmes âges, on va se trouver un lien du tonnerre j'en suis sûre

Ophélia : Ton avatar . Comment il est trop beau quoi **
Merci ma belle
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 677
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Anwen LLewellyn ^^
▪ célébrité : Vladimir Ivanov #cute#sexy#perfect
▪ points : 120
▪ statut : sang pur
▪ âge : 17 ans
▪ maison : serpentard
▪ année : septième année
▪ orientation : Hétéro
▪ situation : Fiancé à sa cousine éloignée Alhena...
▪ crédits : Moi-même (Avatar)

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
3 / 103 / 10
▪ quidditch :
5 / 105 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Hippolyte A. Rosier

10/500/27/V

Mer 17 Sep - 21:14

Re-bienvenue avec ce petit pouffy
Bon courage pour le reste de ta fichette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 18 Sep - 13:04

ReBienvenuuueeee
Ce personnage va être génial j'adore toujours ta plume !
En plus il va y avoir plus de poufsouffle ça va être super Smile
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Sam 20 Sep - 19:05

Barty Sr : Merci
J'ai vu ton beau DC pouffy lui aussi tu me gardera un lien

Valeria : Oh c'est très gentil, ça me touche ce que tu dis
Merci ma belle
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Lun 22 Sep - 14:37

Coucouuu

Alooors tout ça me paraît bien (malgré quelques fautes d'inattention) mais il y a un gros point gênant dans ta fiche. C'est ce transfert à Beauxbâtons, sur un coup de tête. Je suis désolée, mais ça manque vraiment de cohérence, Dumbledore n'aurait jamais laissé quelqu'un quitter son école sans consulter ses parents ! Et même si sa famille déménageait vraiment, considérant que les élèves passent 10 mois sur 12 à Poudlard, ce ne serait pas un vrai motif de changement d'école. Ca ne se tient pas et je vais devoir te demander de changer ça. Désolée, j'espère que ça ne t'embête pas trop, mais là, je suis obligée de demander une modification


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Lun 22 Sep - 18:15

C'est bien ce que je pensais mais bon j'ai tenté tout de même -me vient de se rendre compte qu'elle est sous le mauvais compte -J'avoue que de toute façon je voyais mal cela arrivé. Je vais tenter de modifier cela alors, juste une question aurait-il pu finir sa cinquième année à Poudlard et là partir une année à Beauxbâtons et puis revenir pour sa septième année ?
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Lun 22 Sep - 18:22

Hum, non, désolée, ça me paraît pas cohérent J'espère que ça te chamboule pas tout tes plans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Lun 22 Sep - 18:32

Pas de souci (je préfère qu'on me le dise plutôt de dire que c'est très bien alors que c'est faux ! )
Je vais donc essayer de me débrouiller et puis au pire il partira pas de Poudlard, il fera juste le mec invisible
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Lun 22 Sep - 19:09

Tout est bon normalement maintenant
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Lun 22 Sep - 19:25

C'est tout bon ! Fais attention à tes fautes quand même bibiche

Et tu as fais un petit lapsus qui m'a bien fait rire

Citation :
Malgré ses pensées dirigées vers Lily

Bref, je te (re)valiiiide


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Lun 22 Sep - 19:33

Désolé pour les fautes, je suis un peu fatiguée
C'est vrai que ça porte à la confusion
Merci
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Adrian Ϟ Parfois la vérité peut faire passer tout le reste pour un mensonge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crise alimentaire: Que peut faire l'Etat ?
» [Flashback] « Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité. » (Pv Alauw)
» Tous le monde peut faire des erreurs, c'est pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons. •• Élyse & Sasha ••
» "L'amour, c'est faire passer les besoins de l'autre avant les siens."
» « La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. » [Aaron Jeong/Lilith Heather]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-