top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Severus Snape ♦ i'm just whispering to myself so i can pretend that i don't know.

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 0:04

Severus Booker Snape

ϟ Âge : dix-sept ans.
ϟ Nationalité : britannique.
ϟ Année d'études : septième année.
ϟ Camps : death eaters.
ϟ Sang : sang-mêlé.

ϟ Maison : Serpentard (Serdaigle, Poufsouffle, Gryffondor).

ϟ Avatar : Louis Garrel.

Baguette : ‘C’est une baguette contradictoire.’ avait glissé Ollivander à l’oreille de sa génitrice qui l’accompagnait alors, lorgnant sur Severus qui remuait paresseusement sa baguette ; droite, gauche, ses lèvres juvéniles murmurèrent un sortilège que le créateur de baguettes ne saisit pas mais dont le résultat, sans réussir à lui arracher l’étonnement qui l’avait fui avec les années, lui fit hausser un sourcil intrigué. ‘Mais, pour sûr, je ne doute pas que le dernier Prince puisse s’en montrer digne – une invention de son cru, si je ne m’abuse ?’
La précocité de son fils en la matière efforça, tout au plus, Eileen Snape à arquer ses lèvres en un sourire mi-figue mi-raisin tandis que ses souliers eux-mêmes semblaient danser entre la fierté maternelle et l’embarras de celle dont la patience écorchée par les années ne supportait plus la présence des tiers étrangers.
‘Il est rare que l’aubépine obéisse aussi docilement, a fortiori pour un sortilège original – et instable ! quand on pense que tu n’as que onze ans. Et de la ventricule de dragon.. une baguette capricieuse, sans aucuns doutes, mais que je sois damné si qui que ce soit d’autre que toi puisse un jour l’utiliser correctement, si d’aventure tu venais à gagner son allégeance !’
Tandis que le commençant semblait valser entre une euphorie sibylline et une inquiétude professionnelle, Severus fit tourner le morceau de bois entre ses doigts ; très rigide, sobre, presque ennuyeuse de banalité du bout de ses.. dix-sept centimètres, à vue de nez. Un fin sourire satisfait trahit son excitation et, relevant les yeux vers sa génitrice, il était persuadé, du haut de son assurance puérile, d’être appelé à faire de grandes choses avec ; ironiquement, les sortilèges qu’il inventa précocement à l’aide de cette baguette étaient appelés à devenir non seulement populaires au sein de Poudlard, mais également les outils favoris de ses bourreaux pour le tourmenter – à plusieurs niveaux, à leur insu, quoique cela n’empêchera pas Severus de les haïr profondément pour cela également.

Miroir du Riséd : S’il n’avait jamais eu l’occasion de croiser le chemin d’un miroir du Riséd, Severus s’était déjà demandé ce qu’il entreverrait si, par hasard, son regard se posait sur l’ouvrage. La reconnaissance, peut-être ; le regard de la société, des professeurs, de Lord Voldemort, et lui révolutionnant le Monde magique et plus encore, de son génie en sortilèges, de ses doigts de fée en potions – le regard de Lily, surtout, au milieu de tout ça. Ou bien peut-être serait-elle seule, quoique pas tout à fait, seule avec lui, riant du bonheur qu’ils partageraient alors ; mais très vite déjà Severus hochait la tête avec véhémence, se refusant de penser à elle et à ses nouveaux ‘amis’. Alors, Severus s’imaginait que le Riséd lui montrerait sa victoire sur Potter, Black et Pettigrew, quelque chose d’irrémédiable ; peut-être se prendrait-il à désobéir à Dumbledore et révélerait la lycanthropie de Lupin au reste du Monde, le faire renvoyer..
Tout à ses fantasmes adolescents, Severus semblait oublier l’origine, la raison de tout cet enchevêtrement, la raison pour laquelle il avait perdu Lily, pour laquelle il cherchait, toujours, cette étincelle de fierté dans d’autres prunelles sans jamais pouvoir se contenter de celles qui y transparaissaient : Tobias Snape.
En vérité, Severus se verrait engluait de la tête aux pieds de l’hémoglobine poisseuse de son géniteur, les mains tremblantes, les yeux hagards mais le cœur soulagé d’un poids délétère, celui qui le prenait à l’approche de la fin de l’année scolaire pour ne jamais réellement partir ; devant lui reposerait sa victime, éviscérée, noyée dans sa mort violente et manuelle – lui qui avait toujours méprisé la magie préférait-il alors un meurtre plus conventionnel ? Tout empesterait le sang, la sueur et l’urine ; lui-même à deux doigts de rendre ses nausées, mais tout semblerait plus beau et Severus se prendrait probablement à rire, s’il savait, au fond, que sa vie se résumait à peu de choses.

Épouvantard : On les avait confrontés, une fois, à un épouvantard, en cours ; lorsque le brouillard diaphane, à peine perceptible, s’était échappé de l’armoire pour venir l’envelopper, peu à peu, Severus s’était pétrifié tandis que ses articules se crispaient une à une. Des murmures et des railleries s’étaient élevés dans son dos ; quoi, Severus Snape aurait-il peur du brouillard ? Lui seul pouvait ressentir le vide immense qui s’insinuait en lui, lui emplissait la gorge pour mieux refroidir ses velléités. Il se sentit désespéré et des sanglots étaient à deux doigts de lui enserrer les amygdales lorsque le professeur referma la porte, conscient que son élève se perdait dans sa phobie et qu’il était incapable de la vaincre seul pour ce premier cours.
Plus tard, alors que l’heure laissait placer à la suivante, elle lui souffla, une main bienveillante sur l’épaule : ‘La solitude s’apprivoise, Severus.’ mais déjà il se dégageait, presque électrifié par ce contact, pour mieux fuir cette vérité avec l’obstination du condamné à mort.

Amortentia :  La cannelle ; souvent, lorsqu’ils se retrouvaient, apportait-elle des biscuits utilisés pour le thé, préparés souvent par ses parents, plus exceptionnellement par elle, quelquefois par sa sœur. Ils étaient immanquablement à la cannelle, et si Severus n’avait jamais aimé ça, il s’efforçait toujours de lui faire honneur. Désormais, l’odeur ne le dégoûte plus réellement et le goût marque instantanément sa langue lorsqu’il hume ce parfum.
La teinture ; odeur chimique, désagréable comme pouvait l’être l’essence pour d’autres. Lorsqu’il courrait pour la retrouver, il longeait cette vieille usine de coton aux murs de pierres rouges et dont les fumées lui chatouillaient les narines. Un mélange de brasier, de l’imperceptible fleur de coton cramée et, surtout, de la teinture dans lequel baignait le tissu, entêtante mais qui, toujours, avait bercé le chemin qui le menait à elle.
La fleur de nénuphar ; lorsqu’il ferme les yeux, Severus peut presque revivre ces après-midis au bord de l’étang, ressentir le contact de l’herbe fraîche sous ses doigts, revoir ces éclairs de mèches rousses accompagnés de ce rire délicieux – et de ce souvenir chéri, de cette réminiscence immuable, intacte en sa mémoire, ne reste que ce sentiment atroce d’un amour dont la réciprocité désespérée le tue à petit feu.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu.

Duels : 5/10 – s’il n’était pas étranger aux rixes sauvages à Poudlard, Severus semblait ne jamais se décider à attaquer s’il n’était pas certain d’avoir la main, s’il n’était pas persuadé qu’un unique sortilège décisif lui accorderait la victoire ; en conséquence, on le considérait comme minable en duels, quoique personne ne pouvait lui nier son talent exceptionnel à maîtriser les sortilèges défensifs et à les utiliser en conséquence comme tant d’assurances.
Potions : 15/10 – bien qu’il n’y ait que ses professeurs pour s’en extasier pour le moment, Severus est sans conteste le meilleur élève qu’ils aient jamais pu voir opérer en potions et s’il est, sans doute, appelé à révolutionner cet artisanat pour l’élever au statut d’art à part entière, le ‘Prince de Sang-Mêlé’ ne doit jusqu’ici à son don qu’une place dans le très prisé club du professeur Slughorn.
Métamorphose : 3/10 – Severus est un excellent élève, mais son talent semble marcher de pair avec son intérêt ; il considère avoir appris tout ce qu’il voulait savoir de la métamorphose, aussi ne pousse-il pas le vice trop loin et se contente-t-il de regarder par la fenêtre lors des cours sur la matière.
Sortilèges : 10/10 – Poudlard raffole de sorts en tout genre à se lancer au détour des couloirs ; si les plus dangereux sont prohibés, tout du moins officiellement, les élèves ne manquent jamais d’expérimenter les plus inoffensifs mais sans conteste les plus amusants – ou les plus humiliants. Muffliato ? Severus en est l’inventeur. Levicorpus ? Yup, Severus également. Tout aussi peu conventionnel mais exponentiellement génie que dans son approche des potions, Severus a un véritable don pour créer sortilèges et autres charmes dont la majorité, d’ailleurs, restent le jardin secret du Serpentard. À noter également qu’il est capable de sortilèges informulés, quoiqu’il ne s’en vante pas pour des raisons évidentes ; l’anonymat possède son lot d’avantages.
Légilimancie : 3/10 – La curiosité et l’intérêt de la pratique lui permirent d’envisager la légilimancie et l’occlumancie très tôt ; depuis ses mises en relation avec les Mangemorts et, plus largement, Lord Voldemort, il sait qu’il doit se perfectionner en la matière et cela semble d’ailleurs être sa nouvelle priorité pour la nouvelle année, à défaut d’avoir des cours de son niveau enseignés en salle de classe.
Occlumancie : 4/10 – Voir légilimancie ; il est à noter qu’il semble toutefois plus naturellement prédestiné à l’occlumancie.
Quidditch : 3/10 – Severus n’a aucun intérêt pour ce sport ; il sait correctement voler si besoin est et connait les règles du jeu sur le bout des doigts, ce qui, en outre, encouragent ses amis à le désigner comme arbitre lorsqu’ils en ont besoin. Du reste, cela ne l’intéresse pas.
Divination : 0/10 – Des croyances de bonnes femmes sans intérêts.

ϟ Pseudo/prénom : Sixtine. ϟ Âge : 21 ans. ϟ Fréquence de connexion : Je passe exclusivement en soirée la semaine, mais beaucoup plus souvent en week-end.  ϟ Ce personnage est : Un poste vacant ϟ Où nous avez-vous connu : De top-site en top-site ; ce fut un long voyage, vous pouvez me croire. ϟ Le mot de la fin : Pikachu ! Je suis désolée, j’ai eu une semaine de malade et j’ai pas eu le temps de passer, mais j’ai rectifié mon erreur et j’espère avoir le droit à une seconde chance. ♥
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 0:04

hogwarts: a history


Son seizième été s’entamait alors que, du bout du pied, il s’efforçait de refermer la porte le plus silencieusement possible ; du coin de l’œil il remarqua que la cheminée n’avait toujours pas été ramonée et en son sein reposait les cendres froides de l’hiver passé, oubliée aux côtés de son éducation par son géniteur. À part le ronronnement lointain de la télévision, rien ne trahissait la présence de qui que ce soit, mais Severus savait que, quelque part, vautré dans un fauteuil, l’attendait la raison pour laquelle il haïssait cet endroit. Il s’efforça de tirer sa maigre valise derrière lui et, tel un fantôme, glissa devant l’embrassure de la porte menant à la salle à vivre pour prendre la direction de sa chambre. L’horloge sonna minuit passé et sans doute fut-elle la raison pour laquelle sa mère ouvrit la porte de la sienne, de chambre, pour jeter un coup d’œil dans le couloir ; à moins qu’il ne fut pas assez discret, mais le jeune  homme s’immobilisa pour croiser son regard avec appréhension, une sueur froide titillant sa colonne vertébrale.

- Severus.. ? C’était aujourd’hui ? demanda-t-elle d’une petite voix lointaine et, sans les voir, Severus s’imaginait parfaitement le tas de médicaments ronronnant sur sa table de chevet, cocktail détonnant de principes actifs moldus comme d’une magie antidépressive de basse qualité.
- Oui. répondit-il d’une voix tout aussi éteinte et il feint ne pas voir l’éclat de remord dans les yeux d’Eileen pour baisser les siens, indubitablement mal à l’aise.
- Je suis désolée, j’ai oublié.

Bien sûr que tu as oublié songea Severus à part, hochant néanmoins la tête en signe de dénégation comme pour mieux lui signifier que ce n’était rien, qu’il s’en fichait, qu’après tout il était assez grand pour trouver sa route tout seul. Tu oublies toujours. rajouta-t-il pourtant, riant de son propre mensonge intérieur, ramenant ses bagages à lui d’un mouvement de poignet pour reprendre sa procession silencieuse. Ah ; qu’il rirait probablement, Lord Voldemort, en voyant ainsi la glorieuse lignée des Prince se heurter à la misère moldue, noyant son sang à celui d’un minable, engendrant un héritier pourri dont le sang-mêlé n’avait de révérencieux qu’un surnom griffonné à la va-vite dans des coins de cahiers scolaires et dont le seul but était de nourrir les rêves belliqueux de son propriétaire. Facile, dés lors, de comprendre les propensions de Severus à se joindre aux ‘Forces du Mal’ : il avait suffit d’un moldu pour ruiner ce qu’aurait pu être sa vie fastueuse – et au nom de quoi, s’il vous plaît ? De l’amour ?

S’il avait voulu la claquer, Severus n’eut pas la force de trahir sa présence à son père et referma la porte de sa chambre aussi discrètement qu’il le pouvait, retrouvant un sanctuaire modeste qui avait cependant la prétention de le faire se sentir chez lui. Plus qu’à Poudlard, oui, où il n’était qu’un adolescent solitaire et taciturne, où il passait plus de temps à s’intéresser à une magie supposément trop évoluée pour lui et à se faire martyriser qu’à apprécier sa jeunesse. Se laissant tomber sur son lit, Severus jeta un coup d’œil par sa fenêtre et se demanda si Lily était rentrée chez elle, également ; s’il grimpait sur son bureau et collait assez son visage contre la fenêtre, il pouvait apercevoir le toit de sa maison, au loin – il ne comptait plus le nombre de fois où il l’avait fait, juvénile, mais à l’amour si honnête qu’il l’avait cru indéfectible. Sans doute l’était-il, au fond, mais le Serpentard se reniait ces sentiments, désormais, et s’efforçait de vouer le mépris qu’il réservait à ses pairs à la jeune fille. Loin était le temps où ils avaient passés du temps ensembles, néanmoins, et il était difficile de savoir quelle réaction pourrait avoir Severus en privé.

S’il s’attendait à recevoir la visite de quelqu’un, Severus fut déçu : aucun intérêt ne lui fut davantage porté ce soir-là et la nuit d’encre s’étalait inexorablement lorsqu’il se résigna à trouver le sommeil. Il avait deux mois devant lui, et un objectif ; à cette pensée, ses yeux observèrent quelques secondes son avant-bras dénudé. Contrairement à la plupart de ses pairs, Severus ne détestait pas les sang-mêlés ; son souci à lui était les moldus à part entière, cette race inférieure qu’ils côtoyaient au nom de tout – mais surtout de rien, alors qu’ils pourraient très bien, eux, sorciers, vivre à part sans rien devoir à qui que ce soit. Certes, les nés-moldus étaient probablement inférieurs à eux, assez pour avoir à respecter une certaine place, mais gâcher un potentiel magique serait la réelle traitrise à leurs sangs ; les couper de l’autre Monde, voilà ce qui intéressait Severus à long terme. Prendre une indépendance, largement à double-sens le concernant, mais ses motivations étaient après tout guidées par sa vie privée et plus loin se tiendrait-il de son géniteur, mieux il se porterait. Quoi de mieux que de le concrétiser en bouleversant le monde magique, en instillant une guerre civile de grand format à la propagande mordante ?

Deux mois devant lui, et déjà il avait hâte de s’extirper de la boue dans laquelle il se sentait englué au milieu de Cokeworth, d’un Cokeworth sans magie, lui qui était si doué, lui qui était sans doute appeler à grand, très grand. Le dernier des Prince – et son sang avait beau ne plus être pur, alors prouverait-il sa valeur autrement : la baguette à la main et l’intellect au bout des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Dim 21 Sep - 0:08

QSDFGHJqsdfghjk



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 0:17


Désolé pour le retard ! I failed ya.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 8:07

Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 10:53

Snaaaaaapppeeeeeeeeeeeee
Bienvenue ! Et je veux toujours ce lien
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 11:21

bienvenuue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 13:41

Cordelia >

Sam > Sam ! Je n'ai qu'une parole. Very Happy On se dégotera un truc du tonnerre.

Marlene > Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 21 Sep - 16:02

Severuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus

bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Dim 21 Sep - 19:32

j'adoore ta fiche je l'avais déja lue je savais juste pas si elle était finie



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Severus Snape ♦ i'm just whispering to myself so i can pretend that i don't know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Always. || Snape. Snape. Severus Snape ♥
» Severus Snape ~ We Are Broken.
» Severus Snape - La solitude fut ma seule protection
» Amoureux de son ennemi
» Severus Rogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-