top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Lily-Rose ¤ I'm just the piece of the girl I used to be

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Mar 23 Sep - 21:22

Lily-Rose Grace Selwyn

   
ϟ Âge : ... ans
   ϟ Nationalité : ...
   ϟ Année d'études : ...
   ϟ Camps : Ordre du Phénix / Mangemorts / Neutre
   ϟ Sang : Sang-Pur / Sang-Mêlé / Né(e)-Moldu

   ϟ Maison : Listez les quatre maisons par ordre de préférence pour la répartition de votre personnage (ex: Gryffondor - Serdaigle - Poufsouffle - Serpentard).

   ϟ Avatar : ...
   

   
Baguette : Décrivez ici votre baguette magique. Cela passe évidemment par la taille, le bois et la contenance, mais également tout anecdote à son sujet.

   Miroir du Riséd : Décrivez ici ce que votre personnage verrait s'il faisait face au miroir. Autrement dit, quel est son désir le plus profond ?

   Épouvantard : Décrivez ici la plus grande peur de votre personnage, celle en laquelle un épouvantard pourrait se transformer.

   Amortentia : Décrivez ici les odeurs (généralement trois) que sentirait votre personnage en présence d'Amortentia, et à quoi ou qui ces odeurs sont associées, ainsi que leur importance pour votre personnage.
   

   
Compétences magiques
   
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu.

   Duels : .../10
   Potions : .../10
   Métamorphose : .../10
   Sortilèges : .../10
   Légilimancie : .../10
   Occlumancie : .../10
   Quidditch : .../10
   Divination : .../10
   

   
ϟ Pseudo/prénom : ... ϟ Âge : ... ϟ Fréquence de connexion : ... ϟ Ce personnage est : inventé/un scénario/un post vacant ϟ Où nous avez-vous connu : ... ϟ Le mot de la fin : ...
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 23 Sep - 21:24

hogwarts: a history


   
Un air froid. Une brise. Et le néant. Lily-Rose était seule dans l'obscurité, prisonnière de ses démons et de ses regrets. Les murs de Poudlard lui paraissaient plus épais que jamais, l'atmosphère aussi sinistre qu'un enterrement. La jeune femme n'était pas heureuse. Des heures durant elle broyait du noir, enfermée dans sa peur. Oui, elle avait peur. Elle craignait cette ombre qui planait au-dessus d'elle depuis deux ans. Jamie, son mari. A 17 ans, elle aurait dû commencer à vivre ses premières romances sérieuses, pensant à un avenir lointain en compagnie d'une potentielle famille. Mais malheureusement pour elle, ce futur lui avait été jeté à la figure sans qu'elle ne puisse émettre la moindre protestation. Elle était mariée depuis deux ans. Bien sûr, les jeunes femmes ne se mariaient pas aussi tôt à cette époque-là, seulement chez elle, tout était différent. Les Selwyn étaient des sang-purs depuis plusieurs siècles. Et cela changeait tout pour Lily-Rose. Qu'importaient les idéaux progressistes des années 70, chez les Selwyn, on fonctionnait encore comme au Moyen-Âge. Surtout lorsqu'il s'agissait de préserver la pureté du sang. Evidemment, la jeune femme comprenait l'importance de cela aux yeux de sa famille, seulement, elle aurait voulu pouvoir emprunter un autre chemin. Elle qui se voulait libre comme le vent, se retrouvait prise dans un étau qui se refermait sur elle comme un piège mortel. Elle qui espérait être définie pour ce qu'elle était, subissait chaque jour les regards inquisiteurs des autres élèves qui la désignait comme la femme de MacDougal. Alors Lily-Rose supportait les murmures dans les couloirs, se réfugiant dans le mutisme et dans ses cours. Pourtant, il y avait un regard qu'elle ne parvenait pas à supporter. Celui d'Adrian. Porteur de déception, de tristesse et de rancoeur. Le jeune homme était revenu, et Lily-Rose savait pertinemment que tout compliquait encore plus les choses. Il fallait bien se l'avouer, le Poufsouffle avait marqué son existence, et cela, depuis bien des années.

Caresse sur l'océan, pose l'oiseau si léger

Sang-pur, mangemort, Poudlard, ministère, descendance. Blabla et encore bla. Lily-Rose en avait assez d'entendre les mêmes conversations dans les couloirs du manoir familial. A sept ans à peine, elle détestait déjà les catégories et les schémas simplistes. Mais bon, qu'y pouvait-elle ? Elle devait apprendre à rester obéissante, voilà tout. Il fallait bien le reconnaitre, l'enfant était une rêveuse dans l'âme. Elle aimait l'aventure et le jeu. La vie ne devait pas se résumer à une simple succession de faits, il était essentiel de leur donner du sens, autrement, autant arrêter l'histoire avant même de commencer. Malheureusement pour elle, sa famille ne lui permettait guère de s'épanouir et de se faire des amis. Lily-Rose passait plus de temps seule dans son manoir qu'à courir les parcs en compagnie d'autres enfants. C'était donc pour cela qu'elle s'échappait quelques heures pour vivre comme une simple.. Moldue. Oui le mot était dit. A vrai dire, malgré son éducation rigide vis à vis de ce peuple, elle ne pouvait s'empêcher de les envier. Ils étaient heureux, ils riaient, ils n'avaient pas à se préoccuper de la constante pression familiale. Elle aurait donné beaucoup pour vivre ne serait-ce qu'une journée de cette manière.
Nostalgique et songeuse, Lily-Rose pouffa avant de reprendre sa route. Au-dessus d'elle, le soleil déclinait lentement, et la chaleur de cette journée d'état laissait place à la fraîcheur de la nuit. L'enfant s'était aventurée dans un parc non loin de chez elle après sa balade du soir avec son oncle préféré. Reprenant sa marche qu'elle ponctuait de sautillements, la jeune Selwyn tomba nez à nez sur un garçon. A vrai dire, elle lui était littéralement tombée dessus, si bien que le garçon fut projeté au sol, interloqué. Il se redressa, affichant un air penaud que Lily-Rose trouva immédiatement sympathique. Ayant rapidement oublié le choc encaissée, un air malicieux se dessina sur son visage. Ses cheveux étaient complètement entremêlés, mais elle s'en fichait pas mal. Cette rencontre la faisait rire, elle qui voulait un peu de contact humain. Bien sûr, elle était un peu associable, mais qu'importait ! Le blondinet la dévisageait avec un rictus de colère. Visiblement, il n'avait pas apprécié cette bousculade. Bien décidée à s'amuser un peu, Lily-Rose l'observa une seconde avec défiance. " Non mais vraiment ! Tu ne pourrais regarder où tu vas quand tu marches ! " Choqué par ce comportement improbable, le garçon serra les poings. La jeune Selwyn était intriguée. Qui était-il ? Un moldu ? Sans doute. Ah ! Elle imaginait déjà la tête de l'oncle Peter quand elle lui avouerait avoir parlé à un moldu. Bien sûr, il comprendrait, il comprenait toujours. " Mais je te permets pas, tu es qui pour me juger ! Et puis c’est toi qui m’as foncé dedans ! Tu ne faisais pas attention où tu marchais non plus ! " Un nouveau sourire se dessina sur son visage. Finalement, le jeu était encore plus drôle qu'elle ne le pensait. Le garçon semblait être un partenaire de choix. Et puis, au sujet de cette bousculade, elle avait gagné ! N'était-ce pas le principal ? Visiblement, le blondinet ne partageait pas son avis et ne comprenait le cheminement qui s'opérait dans l'esprit de Lily-Rose. Bien souvent, personne ne voyait les choses à sa manière, ne vivait les instants comme elle. " Tu as avoué ! Tu es le fautif ! Je te pardonne ! décréta-t-elle avec un air taquin. " Oui, l'enfant était têtue, lorsqu'elle avait une idée en tête, il était impossible de lui ôter. Et ce jour-là, elle avait décidé que cette bousculade serait un jeu, et qu'elle le gagnerait. Car elle avait raison. C'était lui qui l'avait bousculé. Son interlocuteur semblait avoir pris conscience de sa détermination. Il ouvrit la bouche pour la refermer l'instant d'après. " Je n’ai jamais dit ça ! Je n’ai rien dit du tout d’ailleurs ! Tu te fais des id… " Pfff, quel idiot ! Lily-Rose leva les yeux au ciel. Ce jeu l'avait agacé. De toute manière, elle savait pertinemment qu'elle ne reviendrait pas sur sa position au sujet de l'accrochage. " Faisons comme si je n’avais rien entendue ! Je me présente si tu le veux bien, je m’appelle.. " Mais de toute évidence, le jeune garçon n'était pas d'accord. Il n'avait pas apprécié la réaction excessive de la jeune enfant, et était bien décidé à conserver la parole. Il n'allait tout de même pas se laisser mener par le bout du nez par une fille. " Adrian Henderson ! Je me prénomme Adrian. " Interdite, Lily-Rose leva un sourcil. Décidément, il était étrange réellement cet inconnu, apparu en un claquement de doigt. Quelque chose intriguait la jeune enfant, et la poussait à vouloir entretenir une part de mystère. Mais rapidement, ce fut la colère qui remplaça l'étonnement. D'abord il l'avait bousculé - bien que cela était devenu un jeu pour elle - mais voilà qu'à présent, il lui coupait librement la parole, comme si elle était invisible ! La jolie Selwyn le foudroya du regard. " Non mais vraiment ! " Et sans ajouter un mot de plus, elle tourna les talons, empruntant le chemin de retour à sa maison. Ou du moins le sentier la menant loin de cet impoli. Pourtant, elle s'aperçut rapidement que le garçon était sur ses traces, lui courant après. La rage s'évapora alors, pour laisser place à un sourire satisfait. Le petit jeu pouvait reprendre, celui dont la règle consistait à faire tourner en bourrique l'enfant inconnu. Et puis, il fallait le reconnaître, Lily-Rose était flattée dans son orgueil. A présent, elle avait la certitude qu'il la chercherait. Partout, toujours, il la chercherait pour en savoir plus sur elle, et bien sûr, elle, conserverait cette part de mystère l'entourant. Intuition de sorcière ? Peut-être bien. Lorsqu'il lui attrapa le poignet, elle se tourna, sourire aux lèvres. " La prochaine fois peut-être ! " Lui adressant un clin d'oeil, elle fuit alors en courant vers le manoir familial, pour bel et bien disparaître de la vie du garçon.

Revenant de terres enneigées


Lorsqu'elle parvint enfin - après une course effrénée - aux hautes grilles du manoir Selwyn, Lily-Rose se dirigea vers sa chambre pour regarder la lune s'élevait dans le ciel qui devenait lentement sombre. A peine était-elle assise contre la fenêtre que déjà, quelqu'un toqua à la porte. Dans l'encadrement de la porte, son oncle apparut et l'enfant sourit. Elle aimait particulièrement cet oncle-là, qui semblait être le seul à la comprendre, le seul à partager cette intérêt pour toutes les choses incompréhensibles de la vie. Le seul à refuser le schéma simpliste suivi par ses parents. Il n'était pas mangemort, il n'appartenait pas à l'ordre. Il était lui, rattaché à aucune entité, forgeant sa propre opinion au gré des expériences. Peter était doté d'une sagesse et d'une locution qu'admirait Lily-Rose. Avec lui, elle pouvait être elle. Il était son modèle. " Toujours en train de regarder la lune. " Elle se tourna, taquine et malicieuse, tapotant le coussin près d'elle pour intimer à son oncle de s'assoir à ses côtés. " Quelle question ! Le jour où je ne serais pas là, le monde s'arrêtera de tourner. " Peter émit un rire chaleureux, prenant place contre la vitre embuée. Observant sa nièce quelques minutes, il comprit vite qu'elle naviguait joyeusement dans le cours de ses pensées. A vrai dire, elle avait dû mal à se sortir de la tête cette rencontre inattendue. En réalité, ce qui plaisait le plus à Lily-Rose, c'était justement le coté inattendu de l'entrevu. " J'ai rencontré un moldu aujourd'hui, déclara-t-elle sans autre forme, comme si elle avait entendu une question qui n'avait pourtant pas été posée. " Peter fronça les sourcils, à moitié surpris par cette révélation. Il connaissait sa nièce, et lui-même n'avait pas les mêmes aprioris que les autres Selwyn sur la question des simples "mortels". " Il s'appelle Adrian. Il est étrange comme garçon. Je l'aime bien. " Cette fois-ci, l'oncle eut un sourire compréhensif. Cette enfant arborait un caractère étonnamment affirmé pour son âge. Contrairement à beaucoup d'autres enfants, elle avait une personnalité. Une personnalité que ses parents ignoraient, car maligne, Lily-Rose se présentaient à eux comme une fille obéissante afin qu'ils ne viennent pas l'agacer. " Je me suis enfuie sans lui dire mon nom. Il m'a suivit ! Il m'a couru après, tu te rends compte ! J'espère que j'aurais l'occasion de le revoir un jour, poursuivit-elle. " Posant sa main sur l'épaule de sa nièce, Peter lui lança un regard qui en disait long sur ses pensées. Entre eux, il y avait souvent peu de mots échangés, mais beaucoup de communications par le regard. Leurs prunelles demeuraient essentielles dans leur relation, surtout pour passer outre la surveillance parentale, étant donné que le père Selwyn, voyait de mauvais oeil cette complicité. " Tu le reverras. Te connaissant, je suis certain que tu agiras comme l'horloger sur le grand mécanisme qu'est la vie. Et tu le trouveras. " Lily-Rose hocha la tête, mais tout à coup, une autre image lui revint à l'esprit. " Oui, je le reverrais, mais ce n'est pas moi qui le retrouverais. " Lily-Rose se désintéressa alors de la conversation. Elle savait à présent.

Air éphémère de l'hiver


Avec désinvolture, Lily-Rose jeta sa fourchette sur la longue table en bois. Dérangée par le bruit, sa mère lui lança un regard réprobatif. " Mange. " Pourquoi fallait-il toujours qu'elle soit aussi sinistre ? C'était à se demander si elle était réellement heureuse. Toujours une figure d'enterrement, toujours des tons rébarbatifs. Voilà bien une des choses qui ne me manquera pas à Poudlard, pensa la jeune Selwyn. Poudlard. Demain était pour elle un grand jour, l'un des plus importants pour l'existence d'une sorcière. Enfin, elle allait rentrer dans cette école de sorcellerie qui la faisait rêver depuis bien longtemps. Malheureusement pour elle, la tradition familiale était telle que tous les Selwyn devaient atterrir à Serpentard sous peine de se voir évincer de la famille. Cela effrayait Lily-Rose. Que se passerait-il si elle se retrouvait à Serdaigle ? Ou pire encore, à Gryffondor ? Bien sûr, elle, elle s'en fichait, puisqu'à vrai dire sa maison de prédilection demeurait Serdaigle, néanmoins, elle craignait de décevoir ses parents et de se voir abandonner par ceux qu'elle aimait. Car il allait de soi que malgré sa différence prononcée avec sa mère et son père, et leur absence de communication et de compréhension, Lily-Rose aimait ses parents. Et elle voulait devenir une Selwyn digne de ce nom. A vrai dire, il y avait chez Lily-Rose quelque chose d'assez paradoxal. Comme si elle avait deux côtés. Une "elle" et une "elle" différente, publique. Celle qui grignotait parfois sa vraie personnalité qui se murait alors dans un silence, consciente d'être trop décalée par rapport à la société de ces années 70 (et de toutes les années à vrai dire) pour pouvoir réellement s'exprimer.
" Je n'ai pas faim. Je peux aller me balader dans les jardins ? " Toujours aucune expression n'apparut sur le visage de la mère de famille. Uniquement cette froideur, ce masque à toute épreuve. Certains pensaient même avoir à faire à un cadavre, ou à un corps dénué d'esprit. La femme portait à merveille son rôle de mangemort, si bien que Lily-Rose se disait même que des ennemis devaient fuir à peine ils voyaient ce visage qui m'arborait aucun sentiment humain. " Non tu dois manger et te reposer. Demain, tu entres à Poudlard. Tu représentes l'avenir de notre famille et son image, il te faut donc être irréprochable pour bien montrer ta supériorité. Nous les Selwyn, nous sommes au dessus de tout le reste. Notre monde est différent de celui des autres. " La jeune enfant souffla. Elle en avait assez de ce même discours. Surtout qu'aujourd'hui, il augmentait la pression qui pesait déjà lourdement sur ses épaules. Qu'est-ce qu'il était douloureux d'être une Selwyn ! Être à la hauteur aux yeux de sa famille, subir les regards envieux de certains et assassins d'autres. Lily-Rose devait bien se mettre ça dans la tête : à Poudlard, les profs lui demanderaient plus qu'aux autres car elle était une Selwyn, les gens la fuirait comme la peste, elle n'aurait pas d'amis et quand bien même un groupe se critalliserait autour d'elle, il ne s'agirait que d'ambitieux ne trainant avec elle que pour son nom ou bien de personnes mal intentionnées. " Et si je n'atterris pas à Serpentard ? questionna Lily-Rose sans détour. " Autour de la table, le malaise venait de se créer. Père et mère se regardaient d'un air inquiet. Jamais une telle éventualité ne leur avait effleuré l'esprit. Et ils ne savaient s'ils devaient interpréter cela comme une provocation ou bien l'expression de la peur d'une jeune fille. Avec Lily-Rose, toutes les hypothèses étaient possibles. " Cela n'arrivera pas, déclara la mère de famille avec une rigidité effrayante. " Percevant l'impact d'une telle réponse sur le moral de sa nièce, Peter pouffa et émit un rire ayant pour objectif de détendre l'atmosphère. Il se tourna vers la future élève de Poudlard. " Si tu n'atterris pas à Serpentard, il n'y aura rien de dramatique. Et une autre maison gagnera une brillante étudiante. " Un premier sourire apparut sur le visage de Lily-Rose qui commençait à parvenir à se détendre. Si seulement il n'y avait que Peter et elle, tout serait tellement plus simple ! Cependant, comme pour la rappeler à la triste réalité, la mère Selwyn lança un regard noir à Peter, pour lui signifier qu'il n'avait pas son mot à dire à ce sujet. " Cela n'arrivera pas, répéta-t-elle. " Alors que Peter secoua la tête en signe de d'écœurement et de déception, le coeur de Lily-Rose se figea. Ce n'était pas une simple déclaration que venait de prononcer sa mère. C'était un ordre.

Au loin ton écho s'éloigne


La voix numéro neuf trois quart était en pleine effervescence. Partout grouillaient des foules d'étudiants excités par leur entrée ou leur retour à Poudlard. Un autre univers s'ouvrait devant les yeux émerveillés de Lily-Rose, déjà fascinée par la musique moldue hippie qu'elle avait entendu sur le quai de King Cross. Embrassant ses parents qui lui répétaient des consignes qu'elle n'écoutait même plus, elle demeura longtemps dans les bras de Peter avant de montrer dans le train. Le sourire qui s'affichait sur son visage ne semblait pas vouloir s'effacer. Malicieuse, elle s'assit dans un compartiment, n'osant pas encore aborder d'autres jeunes gens. Tout cela était nouveau pour elle, qui passait sa vie dans l'austère manoir familial. Elle s'assit avant de se laisser happer par ses pensées.
S'imaginait déjà les futures aventures qu'elle vivrait sans doute dans les couloirs chargés d'histoire de Poudlard, elle n'entendit pas la personne entrer dans sa cabine. A vrai dire, elle était dans un tout autre monde. " Excuse moi, je peux m’inst… " La voix l'extirpa de ses songes, et Lily-Rose se retourna. Immédiatement, elle reconnut le garçon blond à l'allure sympathique. Il avait un peu grandi, mais il restait semblable à celui qu'il avait été. Lily-Rose esquissa un large sourire. Elle n'avait pas oublié cette rencontre, même s'il était vrai qu'elle n'y pensait plus vraiment. Le destin venait-il de la rappeler à l'ordre ? " Oui bien sûr ! Je suppose que j’ai toujours pas le droit à des excuses, mais vas-y assis toi, Adrian. " Cette fois-ci, ce fut Adrian qui se mit à sourire tout en s'installant et fermant la porte. Lily-Rose se demandait s'il se souvenait réellement d'elle. S'il se rappelait de l'air, de l'ambiance, de la couleur du ciel, de la fraîcheur de la brise du jour de leur rencontre. Elle n'avait rien oublié. En réalité, cette entrevue inattendue avait rythmé la monotonie de sa vie. " Alors comme ça tu es un sorcier ? J’aurais juré quand je t’ai rencontré que tu n’étais qu’un moldu ! C’est pour ça que je ne suis jamais revenue te voir. Mes parents n’auraient pas du tout apprécié… " C'est vrai que jamais l'idée ne lui avait traversé l'esprit. Pour elle, elle avait eu affaire à un simple moldu, étrange certes, mais moldu quand-même. Sans cela expliquait-il pourquoi elle avait autant apprécié la rencontre. Adrian représentait un peu l'amitié interdite. Mais en même temps, cette pensée l'avait poussé à fuir celui qui aurait pu devenir son ami. Si Lily-Rose espérait qu'il la retrouve, elle savait pertinemment qu'elle n'aurait jamais pu lui offrir son amitié. Elle était une Selwyn malgré tout... Et même sa personnalité ne pouvait rien changer à ces codes sociaux sur lesquels elle se gardait de donner son avis. La jeune fille baissa le regard, coupable sans prendre la peine de regarder son camarade qui ne comprenait pas grand-chose à ce charabia. " Moldu ? Qu’est-ce que c'est que ça, un moldu ? Je suis le seul sorcier de la famille, mes parents n’ont pas de pouvoirs magiques, et ma sœur pour le moment non plus. Mais je ne comprends pas ce que tes parents ont avoir avec cette histoire ! Je suis quelqu’un de gentil, tu sais. " Lily-Rose fit la moue. Un né moldu. Ou dans le langage courant des mangemorts, un sang de bourbe. L'enfant détestait ce mot. Elle avait envie de cracher à chaque fois qu'elle l'entendait. Pour elle, les moldus restaient des humains, animés de sentiments et de savoirs intellectuels qui leur était propre. Pourtant, elle savait pertinemment qu'elle ne devait pas se mélanger avec eux. Déformation familiale. " Un moldu c’est une personne sans pouvoirs magiques justement. Et si, mes parents ont tout avoir avec ça. Je suis ce qu’on appelle une sang-pur. Mes parents sont sorciers, tout comme mes grands-parents… En fait, il n’y a pas de sang moldu dans ma famille. Et mes parents ne sont pas pour que je sois amie avec des enfants né-moldus. Disons qu’ils sont très attachés à leur principe. " Très attachés était un euphémisme. Les Selwyn ne vivaient que pour leur principe, toute leur vie s'orientant autour de ce principe. Finalement, il n'avait pas vraiment d'identité. Ils ne se définissaient qu'en opposition avec les moldus, un peu comme une église se construisant malgré elle en cherchant à marquer ses différences avec une dissidence. Lily-Rose soupira, lasse de cette pression familiale. Le train avait quitté la gare depuis plusieurs minutes et la jeune fille préféra perdre un instant son regard dans le paysage défilant à grande vitesse. " Donc tu n’as pas le droit d’être mon amie ? C’est franchement stupide ! " Elle se tourna à nouveau vers Adrian pour lui lancer un regard noir, fronçant les sourcils. C'est vrai qu'elle ne partageait pas forcément le point de vue de ses parents, mais en affirmant que cela était stupide, Adrian insultait toute sa famille de "stupide". Chacun avait ses croyances, point. Et personne ne devait juger l'autre. Visiblement, le garçon sentit le malaise et chercha à s'en défaire. " Enfin… moi.. je n’en sais rien du tout. " Bien sûr qu'il ignorait tout, cette tradition paraissait incroyable aux yeux de beaucoup de personnes, y compris des sorciers. " Oublions ça. Tu connais des choses sur Poudlard ? Les maisons, leurs qualités ? " Au vu de la mine déconfite du blondinet, il ne connaissait pas grand-chose sur Poudlard. Fort bien ! Lily-Rose mettrait à profit les heures de trains qui les attendaient. Elle lui conterait tout ce qu'elle savait sur Poudlard, de la manière dont elle voyait le château, et peut-être Adrian partagerait-il sa vision ? Quoi qu'il en fût, ils discutèrent donc pendant de long moment. Lily-Rose aimait bien ce moment. Elle se sentait elle, un peu comme lorsqu'elle était avec Peter. Le temps passant souvent bien trop vite, le château apparut alors qu'elle embrayait un nouveau sujet de conversation. Se stoppant, elle laissa Adrian se changer avant de descendre du train. Mais elle n'eut de temps de sortir que déjà son camarade l'interpella. " Au fait, ton prénom ? " La jeune Selwyn se souvint de leur échange, de ce petit jeu et du mystère qu'elle avait pris soin de conserver. Un nouveau sourire malicieux se dessina sur ses lèvres. Elle lui adressa un clin d'oeil avant de disparaître.
Après tout, Lily-Rose devait apprendre à se sociabiliser, tout en maîtrisant le stress grandissant avec l'approche de la répartition dans les différentes maisons. Elle finit par sympathiser avec une sang-pur du nom d'Elise. Sentant sur elle le regard d'Adrian, elle essayait de paraitre normal à ses yeux, car elle en avait la certitude, elle jouait avec le feu. Elle devait s'éloigner de lui. Pourtant...

Quelques jours plus tard, Lily-Rose arpentait joyeusement les couloirs du château. Dans cette imposante bâtisse, elle s'était immédiatement sentie chez elle, bien plus que dans le manoir familial. Bien sûr, son oncle lui manquait déjà, néanmoins elle appréciait cette petite vie indépendante qui se profilait devant elle. Enfin, elle pouvait voler de ses propres ailes. Enfin, elle pouvait être elle-même. Dans la fouille grouillante d'élève, elle se faufilait pour trouver les lieux les plus improbables de Poudlard où personne, à part elle, n'avait idée de pénétrer. Dès son arrivée à Poudlard, toutes ses craintes s'étaient envolées. Qu'importait la maison où elle allait tomber. Et bizarrement, le destin avait choisi d'être clément avec Lily-Rose en l'envoyant à Serpentard. La jeune fille ne comprenait pas trop encore pourquoi elle se trouvait dans cette maison, elle qui se pensait différente de sa famille ne savait plus trop quoi penser. Peut-être qu'un jour, le sens lui parviendrait. Il fallait le reconnaître, elle disposait d'aptitudes requises pour être admise à Serpentard, et finalement, elle s'en contentait joyeusement. Peu importait dans quelle maison elle se trouvait, être à Poudlard restait pour elle le principal.
Ce jour-ci, en soirée, ses pas la menèrent vers le lac. Elle éprouvait une certaine rétissance à l'eau, pourtant, ce lieu ne l'effrayait pas. Les grands arbres la rassuraient, les étoiles lui donnaient du baume au coeur. Elise avait tenté de la retenir, lui répétant qu'il n'était pas sage d'aller se balader en dehors du château par une pareille heure, Lily-Rose ne l'avait pas écouté. Elle appréciait Elise, mais elle lui reprochait de toujours vouloir taire ce brin de folie en elle. La jolie Selwyn ne pouvait pas vivre banalement. Quel sens et quel intérêt aurait la vie dans un cas pareil ? Pas après pas, elle parvint au bord du lac où une personne se terrait déjà dans l'obscurité. A la lumière de la lune, elle reconnut Adrian. Son coeur se mit à sourire. Elle était heureuse de le trouver là. C'était inattendu donc d'autant plus agréable. " Alors.. Poufsouffle c’est ça ? " Le garçon hocha la tête, un air fier sur le visage. Poufsouffle était une jolie maison, mais Lily-Rose savait qu'elle n'aurait jamais pu s'y épanouir. Même si elle se fichait des maisons, elle ne ressentait pas la même chose pour Poufsouffle que pour Serpentard ou Serdaigle. Mais finalement, cette maison allait bien à Adrian, elle était à son image. " Et toi ? Je suis certain que tu es à Gryffondor. " Lily-Rose sourit à nouveau, n'acquiesçant pas pour autant. S'il savait ! Mais au final, ce n'était pas si idiot. Gryffondor et Serpentard n'étaient pas si différentes l'une de l'autre. " Nous avons cours demain ensemble en botanique. Tu verras bien. " Alors elle haussa les épaules avant de reporter son intention vers les étoiles qui brillaient d'une intensité délicieuse. La soirée était douce et agréable. Soudainement, elle se sentit basculer. Adrian s'était jeté sur elle pour la faire rouler dans l'herbe fraîche. Lily-Rose ne put s'empêcher de rire. Le blondinet la rejoint et ensemble leurs rires s'élevèrent dans le ciel. Et la jeune fille se dit alors qu'elle n'avait pas besoin d'amis finalement. Elle avait Adrian.

Loin dans les montagnes


Lily-Rose venait d'entrer en quatrième année. Sa scolarité s'était déroulée à son image, pleines de surprises et de folie. La jeune femme était plutôt douée dans les cours, elle réussissait avec brio, ce qui rendait fier ses parents qui voyaient leur descendance assurée. Elle avait également constitué autour d'elle un petit cercle d'amis, mais à vrai dire, elle passait la majorité de son temps avec Adrian. Celui-ci en savait à présent plus sur elle, mais malgré une partie du mystère dévoilée, il n'avait pas fui comme avait pu le craindre Lily-Rose. Il fallait bien le reconnaître, elle restait tout de même fidèle à elle-même, et cela semblait plaire à son ami. Toute en espièglerie, la jeune Selwyn commençait à être courtiser, mais cela ne l'intéressait pas. Elle rêvait d'aventure, de choses surprenantes et inattendues. Cependant en grandissant, le paradoxe en elle ne continuait de croître. Un peu comme si elle était bipolaire, s'il y avait deux elles. Quoi qu'il en était, plus le temps passait, plus Adrian et elle étaient proches comme de véritables meilleurs amis. Mieux que ça, des confidents. Certes, ils aimaient se taquiner et entrer en compétition pour les cours, mais cela résultait plus d'un jeu bon enfant que d'une véritable concurrence. Lily-Rose était comme accro à son ami, avec qui elle pouvait être elle, en toute simplicité.
Malheureusement, un soir, tout bascula. Dehors la pluie battait à tout rompre. Les éclairs se découpaient dans le ciel, sombre et menaçant, et le vent donnait plus encore de gravité à la scène. Trempée, Lily-Rose pénétra dans la cour du château en compagnie d'Elise. Leur escapade dans la forêt s'était éternisée et les deux serpentards avaient été surprise par l'orage. Elles avaient alors couru, riant comme des enfants. Et enfin, le cloître était apparu. Mais pour Lily-Rose, ce n'était pas l'abri qui attira son attention. Sous le portique, droite comme i et fière, sa mère se tenait là, vêtue de noir, toujours cette mine grave collée au visage. La jeune Selwyn demeura interdite quelques minutes. Qu'est-ce que sa figure maternelle faisait-elle là ? Celle-ci s'avança, la mine déconfite, prenant la main de sa fille qui ne comprenait pas grand-chose. " Lily-Rose ne devons parler de choses importantes. " La jolie serpentard hocha la tête, le regard complètement perdue. Elle ignorait pourquoi mais elle avait l'étrange impression que le fil de sa vie lui glissait entre les doigts. " Ton oncle Peter est mort, nous l'avons enterré hier, déclara-t-elle sans autre forme et avec une froideur qui assassina Lily-Rose. " Autour de la jeune femme, le monde s'effondra. Le seul se déroba sous ses pieds, son sang chauffa dans ses veines, tous ses organes explosèrent, si bien qu'elle fut pris de fortes convulsions. Elle n'entendait plus la pluie ni le tonnerre qui s'adonnait pourtant à un fabuleux concert. Elle savait pertinemment que sa mère ne plaisanterait pas sur ce sujet. Mais la nouvelle venait la heurter comme un coup de poignard dans le ventre. Une horde de questions l'assaillaient déjà. Comment ? Pourquoi ? Pourtant elle ne souhaitait en poser aucune. Elle désirait simplement fermer les yeux et remonter le temps. Ne pas entendre l'horrible vérité. Le pire dans tout ça était de l'apprendre ainsi, sans aucune autre forme. Ses parents venaient de lui voler son oncle. Elle n'avait même pas pu assister à l'enterrement, ni lui dire au revoir. Perdant pied, elle s'effondra au sol. Sa mère s'agenouilla à ses côtés, sans le moindre geste affectif pour autant. " Et nous avons décidé qu'il était temps pour toi de te fiancer. C'est ce que ton oncle aurait voulu. Tu épouseras Jamie XXX, il est comme nous. Un sang pur. " Lily-Rose était abasourdie. Comment sa mère pouvait-elle lui parler de ça après lui avoir annoncé la mort d'un des êtres qui lui étaient le plus cher. Mais elle n'avait pas envie de se battre. Elle en avait assez de cette foutu dualité, de ce foutu monde. Elle aussi voulait mourir. Mais au lieu de hurler sa rage à sa mère, elle se contenta d'approuver de la tête. Après tout, elle n'avait pas le choix. Et elle n'avait pas envie de se lutter contre une bataille perdue d'avance. Tout ce qu'elle désirait, c'était de pouvoir faire son deuil en paix.

Vire au vent tournois déploie tes ailes dans l'aube grise du levant.


Les semaines suivantes furent particulièrement douloureuse. Lily-Rose dissimulait son chagrin derrière de large sourire. Elle n'avait pas envie de partager sa peine avec les autres, elle voulait simplement que l'on lui fiche la paix. Jour après jour, elle s'enfermait dans une sorte de bulle. Disparue sa folie, seul pesait sur ses épaules le poids de ses responsabilités. En l'espace d'une semaine, elle venait de perdre son oncle et sa liberté. Bien sûr, elle ne parlerait jamais de son oncle à Adrian. Cette douleur, jamais elle ne parviendrait à l'extérioriser. Cependant, il fallait qu'elle lui explique sa situation. La jeune Selwyn était fiancée à présent. Et cela l'écoeurait au plus point, d'autant plus qu'elle commençait à comprendre l'évolution de la nature des sentiments qu'elle éprouvait pour son ami. Il était son tout. Seulement, elle n'avait pas encore eu le déclic. Elle niait la vérité, ayant déjà assez de mal à gérer la perte de son oncle.
Jusqu'à ce jour ci particulier. Celui du bal auquel ils étaient allés ensembles. En tant qu'amis bien sûr. Pourtant, tout ne s'était pas déroulé comme prévu. Du moins, dans l'esprit de Lily-Rose. Elle ne voulait pas tout gâcher, néanmoins, elle ne parvenait plus à mentir à Adrian. Il devait savoir, même si pour elle, cela était douloureux. Parce qu'elle savait pertinemment qu'il ne la considérait uniquement comme une amie, et que cette nouvelle ne l'atteindrait pas comme la jeune femme l'espérait. Et c'était ça qui lui briserait le coeur. La non réciprocité de sentiments qu'elle n'admettait toujours pas entièrement. Au-dessus d'eux, la lune brillait d'une lueur protectrice. Mais Lily-Rose n'avait pas le coeur à rire. Elle en avait conscience, Adrian n'était pas dupe. Pourtant, jusque-là, il s'était bien gardé de la questionner. " Qu’est ce qui se passe ? " Mon oncle est mort. Mes parents sont des mangemorts. Et je vais devoir me marier avec un homme que je n'aime pas, avait envie de hurler Lily-Rose. Pourtant, il fit mine de ne pas comprendre. Encore une fois, elle repoussait l'inévitable... Non, elle n'avait plus le droit de se cacher. Lily-Rose devait prendre son courage à deux mains. " Tu connais Jamie XXX ? " Adrian leva un sourcil, fouillant dans ses souvenirs pour mettre un visage sur ce nom. Il s'agissait d'un Serdaigle plus âgée, issus d'une importante famille de sorcier. Lily-Rose ne lui avait adressé la parole qu'une seule fois depuis leur fiançailles, même si lui semblait se complaire dans la situation. " C’est un sang-pur et… Mes parents et les siens se sont mis d’accord sur notre avenir. " Lily-Rose retenait ses larmes. Elle en avait trop versé depuis le décès de Peter. Pourtant, l'évocation de son futur la révoltait au plus haut point. Seulement, elle n'avait pas le choix. Le paradoxe en elle avait eu raison de sa détermination. Elle devait obéir. " Quoi ? Mais c’est stupide ! Tu n’as que quinze ans, tu ne vas pas te marier ! " Certes, elle le savait. Mais cette tradition moyenâgeuse faisait fi des âges. Quand les Selwyn décidaient, il fallait s'exécuter. La jeune femme lui fit signe que si, et Adrian se releva, visiblement en colère. Lily-Rose ne comprenait pas cette réaction. Le mariage ne changerait rien entre eux. Plus posée, plus timide sous l'emprise de Jamie, elle demeurerait cependant la même, et leur amitié n'en pâtirait pas. Pourquoi ne la soutenait-il pas ? Lily-Rose était impuissante, à nouveau la situation lui échappait totalement. " Et bien chez nous c’est comme ça… Et puis je ne vois pas en quoi… " Le regard d'Adrian la stoppa dans son élan. Il venait de la foudroyer sur place. Et la serpentard comprit. Elle comprit pourquoi il haussait le ton. Elle comprit une évidence qui lui avait déjà effleuré l'esprit mais qu'elle avait refoulé par manque de confiance en soi, et peur de l'avenir. Adrian était un moldu. Rien entre eux n'était possible. " Lily-Rose tu te fiches vraiment de moi ! Je te connais depuis que j’ai sept ans et je n’ai jamais réussis à t’oublier pendant quatre ans ! Je… Je t’aime ! Et c’est sûrement ma foutue franchise de Poufsouffle qui te le dit ! Mais vas-y maries toi avec ton serdaigle adoré tu… " Les mots venaient se loger dans son coeur comme autant de flèches. Ne pouvant le laisser finir, elle se précipita sur lui pour cueillir ses lèvres. Le contact était doux, comme l'aboutissement d'un chemin emprunté des années déjà. Elle l'aimait. Lui et seulement lui. Mais elle n'avait pas le droit. Elle ne pouvait laisser ses mains sur son cou, ses lèvres sur les siennes, et pourtant elle le faisait. Elle vivait son envie, elle se retrouvait, elle le retrouvait. Quelques secondes plus tard, elle décolla ses lèvres, conservant tout de même une proximité entre eux. " C’est le seul que je pourrais t’offrir. Mais c’est aussi le seul qui sera honnête dans ma vie. " Et cette fois-ci, elle ne retint pas les larmes qui dévalèrent témérairement sur ses joues. A présent, tout allait changer entre eux. Mais en attendant, Lily-Rose voulait saisir l'instant présent. Car avec Adrian, tout paraissait plus beau, toutes les épreuves paraissaient surmontables. Toute à part l'horrible mariage qui se profilait.

Trouve un chemin vers l'arc en ciel, se découvrira le printemps.


Deux ans. Deux ans s'étaient écoulés depuis le bal. Deux ans durant lesquels Lily-Rose s'était terrée et complètement renfermée sur elle-même. Aux yeux de tous, tout allait bien, elle était souriante, épanouie entre vie scolaire où elle excellait et vie sentimentale. Tout le monde enviait son couple qu'ils pensaient parfait et baigné d'un amour sincère. Il fallait dire que la jeune Selwyn se donnait beaucoup de peine à sauver les apparences. A vrai dire, elle s'était réfugiée dans cette comédie. Dans cette comédie, et dans les cours. Car finalement, elle n'avait plus rien. Elle ne pensait plus, se contentant d'être un zombie. L'ancienne jeune femme pétillante avait définitivement disparue. Et Lily-Rose ne voulait plus la retrouver. Elle se sentait seule et abandonner. Le soir du bal, Adrian s'était enfui. Le lendemain, en se réveillant, il était sorti de sa vie, s'évaporant sans la moindre explication. Il l'avait abandonné. Littéralement laissé seule, avec ses peurs. La serpentard lui en voulait terriblement. Elle avait tout perdu. Plus rien ne la raccrocher à sa pitoyable existence. Elle n'avait plus le goût de vivre.
Et comme si tous ces malheurs ne suffisaient pas, ses parents avaient décidé de l'embarquer avec eux. La faire devenir une mangemort. La goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Cette fois-ci, Lily-Rose s'était emportée. " Non, avait-elle prononcé devant le regard hagard de sa mère. Vous m'avez volé mon enfance, je n'ai rien dit. Vous m'avez privé de mon oncle, je me suis encore tut. Vous m'avez même forcé à me fiancer avec un homme qui me répugne, je vous ai obéi. Mais vous ne me forcerez pas à faire de moi ce que je ne suis pas. Je suis une pas une meurtrière. Je n'appartiens pas à un groupe sans nom. Je me fiche pas mal des moldus, laissez les vivre bon sang ! Mieux que ça, laissez-moi vivre ! " Le débat s'était alors clos, mais la serpentard savait qu'il reviendrait sur le tapis un jour où l'autre. Au moins, elle avait compris pourquoi elle avait été envoyée à Serpentard. La jeune femme n'était pas faible. Elle était courage, déterminée et intelligente. Et elle ne se soumettrait plus. Le mariage serait le dernier acte en tant que Selwyn. A présent, elle serait simple Lily-Rose. Elle serait à nouveau elle. Prête à commencer une nouvelle année. Une ultime année à Poudlard.
A la fin de l'été, elle reprit donc le train pour retourner dans ce château qui avait abrité tant de souvenirs. Bons comme mauvais. Dans le compartiment, elle s'assit aux cotés de Jamie comme cela était le cas depuis deux ans, lui prenant la main malgré les réticences. Toutefois, elle ne souriait pas, elle regardait le paysage, se reprenant à rêver. Elle pensait à Peter, à de futures aventures. Petit à petit, la vie revenait en elle. Elle sortit du train, se posa dans la grande salle, pour les réjouissances de début d'année. Puis s'apprêtant à regagner sa salle commune, elle le vit. Comme un revenant. Comme un esprit. Un esprit le hantant. Ses yeux se remplirent de larme. Elle était partagée entre colère et joie. Sa bouche s'entrouvrit mais aucun son ne sortit. L'histoire venait de recommencer, et Lily-Rose ignorait si elle en sortirait indemne.


   
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 23 Sep - 22:21

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Mar 23 Sep - 22:50

(re? ) bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 24 Sep - 7:10

Bienvenue sur FP ! Smile
Emma est un super bon choix. (a)
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 398
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Hippolyte Rosier
▪ célébrité : Maisie Williams
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 19 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Assistante de Beatrice Matheson, pour les soins aux créatures magiques
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : Hepburns (Avatar)

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Anwen Llewellyn

10/100/24/V

Mer 24 Sep - 11:31

Bienvenue avec la jolie Emma


PLEASE TAKE CARE OF YOU From the day we arrive on the planet, and blinking, step into the sun, there's more to see than can ever be seen, more to do than can ever be done, there's far too much to take in here, more to find than can ever be found, but the sun rolling high, through the sapphire sky, keeps great and small on the endless round.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 24 Sep - 14:23

Je te ferais un super accueil quand tu auras fini ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 26 Sep - 5:27

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 28 Sep - 21:15

Il te reste deux jours pour terminer ta fiche, n'hésite pas à solliciter un délai si tu en as besoin
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 5 Oct - 14:57

Dommage, ta fiche était bien entamée...
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Lily-Rose ¤ I'm just the piece of the girl I used to be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boite mails de Lily-Rose Donowho
» Les Pantins, euh Liens, de Lily-Rose ♥
» Lily-Rose Donowho
» La rose sort ses épines
» Lily Potter • Chaque jour est une nouvelle aventure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-