top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches validées

 Alexander :: Bad Blood

AuteurMessage
profil
▪ messages : 284
▪ pseudo : Tanagra
▪ multinick : Jamesie & Teddy
▪ célébrité : Fra Fee
▪ points : 30
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 28 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Directeur des Poufsouffle, Professeur d'étude des moldus & essayiste suicidaire
▪ orientation : Bisexuel.
▪ situation : Marié à son travail, sinon papillonneur.
▪ crédits : juliaaaa <3 & northern lights

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
3 / 103 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alexander O'Leary

50/100/21/V

Mar 25 Nov - 3:15

Alexander O'Leary

   
ϟ Âge : 27 ans
ϟ Nationalité : Irlandais. Il répondra probablement si vous l'appelez "Leprechaun". Il a également un accent très prononcé.
ϟ Métier : Directeur des Hufflepuff depuis cette année, et professeur d’étude des moldus depuis cinq ans. Il prétend qu’on lui a donné cette place (ces places, même) sur un malentendu. Il faut avouer qu’il n’a pas exactement la dégaine de l’emploi, et qu’on le prend la plupart du temps pour un élève de sixième ou de septième année - mais il a le contact facile et une passion telle pour son métier qu’il est pour le moins efficace. Il n’est pas rare de le voir traîner dans les couloirs avec des vinyles, des cassettes vidéos, des téléphones fixes, des tickets de métro et parfois même des jeux de mah-jong sous le bras en prévision d’un cours. Dans ses heures perdues (nombreuses, quand on enseigne une option), il ensorcelle des objets moldus en douce et écrit des articles pour promouvoir l’égalité, la tolérance et la coopération entre sorciers, né-moldus et humains-non-magiques. Donc, dans ses heures perdues, il cherche la merde.

ϟ Ancienne maison : Hufflepuff, bien sûr, et (beaucoup, beaucoup trop) fier de l’être. Il portait haut et clair les couleurs de sa maison il y a dix ans, et a gardé un sablier rempli de grains dorés tatoué sur une clavicule - à l’encre magique, le sablier se remplissant et se vidant sur le rythme de son coeur. S'il se retrouvait en danger de mort, cependant, le sablier se bloquerait immédiatement.
Il fait partie de ces élèves pour lesquels le choixpeau n’a pas hésité une seule seconde, et Alexander reconnaît volontiers qu’il s’est toujours senti parfaitement chez lui chez les Hufflepuff. Il est légèrement (beaucoup) trop impliqué dans la défense de sa maison - le fait qu'il vit littéralement dans le château depuis seize ans n'a probablement rien arrangé à la chose. Le fait qu'il vient d'être nommé à la tête de sa maison? N'en parlons même pas.

ϟ Camps : Neutre. Il pourrait pencher vers l’ordre du Phénix mais ne se pense probablement pas capable de jouer un quelconque rôle dans la guerre, se voyant plus comme un poids que comme un potentiel atout. Il ne participe qu’au travers des quelques articles qu’il écrit parfois, et qui parviennent sous le pseudonyme de Valère à quelques journaux indépendants. Il est, en revanche, fermement décidé à protéger les enfants dont il a la responsabilité. Dans la guerre, il serait plutôt du camp de Poudlard et de la farouche protection de l’école. Il a cependant quelques contacts avec des membres de l'ordre, notamment pour s'assurer du fait que ses écrits ne mettront pas les étudiants en danger - Dumbledore, directement, ou parfois Arthur Weasley.

ϟ Sang : Né-moldu. Sa mère est pâtissière, son père électricien. Classe.

ϟ Avatar : Fra Fee, Puppy
   

Baguette : La baguette de Alexander fait vingt centimètres. En bois de poirier, assez fine, très claire et très souple, elle contient un crin de licorne. Vingt centimètres c'est un peu court, me direz-vous - mais, trop heureux de découvrir qu'il avait des pouvoirs magiques (des pouvoirs magiques bordel, ça vous ferait quoi à vous si vous étiez fils d'électricien?!), il ne s'est pas formalisé comme petit sang-mêlé ou sang-pur l'aurait fait. A onze ans, il était tout à fait le genre de gamin qui franchit les portes de Ollivander avec des étoiles dans les yeux et reste béat à chaque fois qu'une baguette projette la moindre petite étincelle. De toutes façons, il n'est pas très grand lui-même, alors on va dire que c'est proportionnel. Les composantes de sa baguette sont à son image - elles reflètent l'âme d'une personne foncièrement bonne, chez qui la magie noire ou l'intolérance n'ont jamais été une option envisageable.
Chose surprenante, il ne s'en sert pas si souvent que cela. Là où tout sorcier userait et abuserait de sa baguette pour les petites tâches du quotidien, il a conservé ses habitudes moldues et ne l'utilise que lorsqu'il veut spécifiquement pratiquer la magie. Après ses années d'études et avant le début de la menace mangemort, il n'était d'ailleurs pas rare de le rencontrer sans baguette - alors qu'il est tout bonnement incapable de lancer le moindre sortilège sans elle. Peu de fabriquants de baguettes ne s'en seraient par ailleurs formalisé - de la bienveillance, la générosité et la sagesse du bois de poirier à la bonhomie, le naturel et la chaleur de Alexander, il n'y a qu'un pas qu'un ex-hufflepuff né-moldu pouvait franchir aisément.
Conséquence évidente, il manque cruellement de pratique dans les petits sortilèges du quotidien - ce n'est certainement pas à lui que vous pourrez demander de récurer une casserole sans produit vaisselle et sans éponge. Ces petites lacunes se sont néanmoins trouvées compensées dans les sortilèges de haut-vol qu'il a pu pratiquer dans des tentatives d'ensorcellement d'objets moldus, ou l'acharnement qu'il a pu mettre à se perfectionner dans des pratiques purement magiques telles que les sorts de protection ou de métamorphose. Après tout, il reste un hufflepuff, et, pour peu qu'une chose l'intéresse, il est capable de travailler dur pour compenser la pratique ou l'habitude par la motivation.

Miroir du Riséd : Lui-même, assis à son bureau de directeur des Hufflepuff. Non, il n'est pas en train de bailler aux corneilles, de trifouiller un objet moldu ou de se descendre tranquille un petit verre de whiskey - il est en train d'achever la rédaction de l'un de ses articles. Cependant, au moment critique où, d'ordinaire, il signe de son pseudonyme et applique un sortilège de modification de l'écriture, il écrit sereinement "Alexander O'Leary" et ne s'encombre pas de magie superflue pour dissimuler sa grande écriture ronde. Petit désir? Non. Signer de son nom, ne pas cacher son identité, voudrait tout simplement dire que le monde sorcier est parvenu à la tolérance dont il rêve et qu'écrire de tels articles n'est plus un acte militant et dangereux. Ce monde serait aussi un monde où sa matière serait reconnue, voire même un monde où un petit garçon ne vivrait pas de grand instant de stupeur à la seconde où il réaliserait qu'il possède des pouvoirs hors du commun. Les menaces se multipliant hors des murs de l'école, il a cependant parfaitement conscience que cette ambition est complètement folle - mais il continuera à oeuvrer dans l'ombre pour les générations futures malgré tout.

Épouvantard : Lorsqu'il était étudiant, l'épouvantard de Alexander était affligeant de banalité - il s'agissait d'une monstrueuse araignée, comme il en trouvait parfois dans son grenier, enfant. Ces angoisses de gamin se sont néanmoins peu à peu estompées avec le temps et, à ses vingt-trois ans, alors qu'il aidait son collègue professeur de défense contre les forces du mal à mettre un peu d'ordre dans ses placards, il a découvert que son épouvantard avait changé d'apparence. La nouvelle, beaucoup plus directement menaçante, concerne une fois encore son activité parallèle d'auteur: il s'agit d'un mangemort, sous son apparence typique de sorcier masqué portant cape, tenant dans une main l'un de ses articles, estampillé d'une marque des ténèbres rouge sang. Cette vision signifierait purement et simplement qu'il a été démasqué et que sa mort est imminente - une mort qui, il y a fort à parier, ne se fera absolument pas en douceur. Il a par ailleurs envisagé que l'encre rouge serait directement du sang, et que cette vision pourrait parfaitement être la toute dernière de son existence si les choses venaient à déraper.
La première fois qu'il a été témoin de cette nouvelle apparence, il a été, pour quelques minutes, incapable d'agir d'une façon ou d'une autre - à la façon d'un étudiant que l'on confronte pour la toute première fois à son épouvantard. La parade qu'il a trouvé pour s'en débarrasser? Le mangemort se prend les pieds dans sa cape, et tombe face la première. Tout simplement.

Amortentia : L'amortentia de Alexander est composé d'odeurs si variées qu'il est extrêmement difficile à analyser. L'odeur la plus puissante, presque dérangeante, est celle... du vinaigre. Effectivement, cette odeur est intensément associée à celle de la maison dans laquelle il a fait ses études à Poudlard - un flot de vinaigre s'abattant sur toute personne qui échoue à reproduire le rythme qui permet d'entrer dans la salle commune des Hufflepuff. Obsédé par sa maison? Un peu. Mais l'odeur est toujours un peu présente lorsque l'on s'approche des quartiers des noir-et-or, et reste pour toujours pour lui associée à sa première découverte du château, au moment où il a compris qu'il était un sorcier et qu'un tout nouveau monde, proprement extraordinaire et totalement insoupçonné, s'ouvrait à lui.
Les deux autres odeurs sont beaucoup plus logiques et immédiatement compréhensibles: d'abord celle sucre, qu'un nez averti saurait reconnaître comme une fragrance de pâtisserie, souvenir de sa mère et de ses origines, de la chaleur du foyer et du monde moldu qu'il aime toujours passionnément. L'autre? Celle d'un bon whiskey irlandais, à la fois un rappel de ses racines, de l'endroit où il a passé les onze premières années de sa vie, et d'un côté festif et chaleureux qu'il a toujours su conserver. Ces deux odeurs sont intimement liées: elles lui rappellent qu'il est un O'Leary, mais aussi un moldu avant d'être un sorcier. Elles sont un signe qu'il est avant tout un bon-vivant, un type gentil qui aime partager un bon repas et une bonne discussion, avide de contact humain.
   

   
Compétences magiques
   
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer.

   Duels : 7/10
   Potions : 6/10
   Métamorphose : 7/10
   Sortilèges : 7/10
   Légilimancie : 1/10
   Occlumancie : 6/10
   Quidditch : 3/10
   Divination : 3/10
   

   
ϟ Pseudo/prénom : Tanagra ϟ Âge : 22 ans ϟ Fréquence de connexion : Voir l'autre branque à cornes qui me sert de premier personnage - sinon 6/7 en moyenne. ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : Bazzart ϟ Le mot de la fin : "Although a well known house of Hogwarts, an individual Hufflepuff is a mysterious creature. Nobody is quite sure what it is, exactly, but they are often said be great finders. - "What the hell is a Hufflepuff?" "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messyhedonist.tumblr.com/
profil
▪ messages : 284
▪ pseudo : Tanagra
▪ multinick : Jamesie & Teddy
▪ célébrité : Fra Fee
▪ points : 30
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 28 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Directeur des Poufsouffle, Professeur d'étude des moldus & essayiste suicidaire
▪ orientation : Bisexuel.
▪ situation : Marié à son travail, sinon papillonneur.
▪ crédits : juliaaaa <3 & northern lights

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
3 / 103 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alexander O'Leary

50/100/21/V

Mar 25 Nov - 3:15

hogwarts: a history


Il est une chose qui ne s'efface pas au fil des années: la terreur que l'on ressent lorsque l'on est convoqué dans le bureau du directeur de son école, apparemment sans raison. Oui, même quand on a vingt-sept ans. Oui, même lorsque l'on a fini ses études depuis une bonne décennie. Oui, même lorsque l'on est professeur. Tout à fait.
C'est l'air méfiant, sourcils froncés et bras croisés, que Alexander O'Leary se tenait devant les deux massives gargouilles qui protégeaient l'entrée des quartiers de Dumbledore. A cet instant, il avait tout à fait l'allure d'un étudiant sur le point de se faire taper sur les doigts. D'un geste nerveux, il tenta d'aplatir la masse de mèches folles qui couronnaient son crâne - puis il lutta quelques secondes avec un fil qui dépassait de la manche de sa robe de sorcier. Cette tenue, il ne l'avait pas portée depuis des semaines entières, trop habitué à déambuler dans les couloirs plus ou moins accoutré comme un moldu - et pour être honnête il se sentait... comme un ver de terre dans le sable? Mal, quoi. Mais il était convoqué chez le directeur. Il pouvait au moins faire l'effort de faire bonne figure.
Les yeux rivés sur la porte close, il balançait sans relâche son poids d'un pied à l'autre. Quelques élèves passaient ponctuellement derrière lui et jetaient des regards curieux à leur professeur d'étude des moldus trépignant. Il n'en avait pas grand chose à faire. Son cerveau tournait à une vitesse folle, listant méticuleusement toutes les conneries qu'il avait bien pu faire depuis son entrée à Poudlard. Est-ce que c'était à cause de Candice? C'était sûrement à cause de Candice. Bordel. Quoique non. Il avait certes couché avec un de ses élèves, mais après la fin des études de ce dernier. Est-ce que c'était à cause de la radio qu'il avait ensorcelé la semaine dernière? Non, quand même pas, il y avait plus criminel que faire capter les ondes sorcières à un transistor moldu. Pour le reste... il était un type honnête, un Hufflepuff loyal et travailleur, tout ça tout ça. Rien qui pouvait justifier un détour par le Bureau - avec un grand B. Pendant quelques secondes, il envisagea même que sa faute remonte à avant son entrée à l'école, aussi saugrenu que cela puisse paraître.
Il était fichu. Fichu. Il n'avait aucune idée de pourquoi, mais il était sûrement fichu. Blême, il se rendit compte qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il pourrait faire dans la vie... à part enseigner. Continuer à publier ses articles? Ouais. Promouvoir la tolérance envers les moldus en temps de troubles, ça ne nourrit pas son homme. Peut-être qu'un avenir glorieux l'attendait dans l'élevage de citrouilles. Ou de boursoufflets. Un truc comme ça. Ou alors il pouvait plier bagage, rentrer dans son Irlande natale, et devenir électricien. Comme son père. Une solution comme une autre... non?

*

"Qu'est-ce que tu veux faire plus tard, Alexander?" Le petit garçon releva la tête vers sa mère, lui jeta un regard brillant sous une épaisse masse de cheveux bruns. Levant un doigt vers le ciel, le sourire si large que c'en était presque inquiétant, il répondit avec toute la conviction du monde: "Electricien! Comme papa!" La femme, avec un rire attendrit, replaça une mèche folle derrière son oreille. La seconde d'après, elle mimait la vexation dans une moue boudeuse et ajoutait: "Et pas pâtissier, comme maman?". Lui, comme pris d'un doute existentiel, ouvrit en grand les yeux et réfléchit quelques secondes. Plus triomphant encore qu'à sa première réponse, il finit par annoncer: "Electricien dans une pâtisserie!". Elle rit, un peu plus fort.
A l'époque, pour être honnête, Alexander avait une dégaine de lutin. Ou de leprechaun, pour faire local - et pour aller avec son fort accent irlandais. A onze ans, le petit garçon portait déjà en germe tout ce qu'il serait seize ans plus tard: une personne énergique, souriante, parfois maladroite, pas très grande mais débordante de chaleur. Il regardait sa mère, petite femme rondelette aux épais cheveux noirs, avec toute l'admiration du monde. Issu d'un milieu modeste, il n'avait cependant jamais souffert le moindre manque. Il était stupidement heureux, et content de la vie qui se traçait petit à petit devant lui. Oui. Pas capricieux pour deux sous, travailleur et simple, il aurait parfaitement pu devenir électricien (comme son père) - ou, soyons fous, électricien dans une pâtisserie.
Ce jour là, pourtant, sa vie entière devait basculer.
Quelques heures à peine après cet entretien d'orientation improvisé, un évènement tout à fait inhabituel se déroula dans ce petit village perdu dans la campagne irlandaise. Comme souvent, Alexander traînait dans les pattes de son père. En y repensant, il aurait dû mourir ce jour là. Pas farouche pour deux sous, il l'avait suivi chez une vieille femme du village - principalement pour descendre des tartines beurre-confiture pendant que l'autre travaillait. Pas de chance, pénurie de confiture. Il avait vaillamment entrepris l'ascension du grenier en quête de l'un des pots stockés là-haut. Une marche un peu faible, vermoulue, avait cédé sous son pas. Son père avait poussé un cri. Lui aussi. Mais au lieu de dégringoler les escaliers et de se briser le cou, il avait tout simplement... flotté? rebondi? Une chose étrange, entre les deux, qui avait en tous cas aboutit à un atterrissage tout en douceur sur le parquet. Son père et lui s'étaient observés quelques instants, les yeux ronds. La vieille femme avait déboulé dans la pièce, alertée par le cri - et à sa question paniquée ils avaient répondu "Rien?", d'une seule et même voix.
De toute évidence, il ne deviendrait pas électricien. Quelques jours plus tard, la famille O'Leary recevait une lettre par hibou - une longue explication de ce qui arrivait à leur fils, de l'existence du monde sorcier, de l'existence d'une école destinée aux enfants comme lui. Si, avant cette missive, Alexander et son père avaient vaillamment tenté de croire à une hallucination collective, le hibou avait été suffisant pour semer le doute. Ensemble, ils avaient décidé de voyager jusqu'à Londres pour jeter un oeil à ce fameux "Chemin de Traverse" - "au cas-où", avait dit le père. Quelques heures plus tard, Alexander quittait la ville avec une baguette entre les mains, quelques robes de sorciers, des livres extraordinaires, un chaudron et des yeux ronds comme des soucoupes.
Sa mère était donc une piètre conseillère d'orientation.

*

Ou peut-être pas tant que ça. Il avait peut-être trop bu dernièrement et tué quelqu'un juste avant de sombrer dans le coma éthylique - ou peut-être avait été victime d'un impero inopiné et torturé quelqu'un? A cet instant, Alexander était tout proche d'envisager l'hypothèse selon laquelle on allait prochainement briser sa baguette. Sa mère, décédée il y a quelques années déjà, n'aurait certainement pas été fière d'avoir raison d'une telle façon. De plus en plus livide, il ne remarqua même pas que les portes s'étaient ouvertes devant lui - et il bondit lorsque retentit la petite toux polie du directeur réclamant son attention.
C'est la main sur le coeur, histoire de se remettre de la pulsion d'angoisse, qu'il balbutia un "Monsieur?" à l'adresse de Dumbledore. Ce dernier fronça légèrement les sourcils. "Enfin, Alexander, combien de fois vous ai-je dit de m'appeler Albus?" Oh. Tiens. Il n'allait peut-être pas devoir retourner en Irlande et se former sur le tas au dur métier d'électricien. Médusé, il remarqua enfin le sourire bienveillant du vieil homme - mais aussi le regard étonné qu'il posa sur sa tenue. "Pardon. Pardon... Albus." Une grimace - le nom sonnait bizarrement sur sa langue, comme s'il se considérait encore comme un étudiant face au légendaire sorcier.
A son invitation, il pénétra dans le bureau et prit place sur l'un des fauteuils. Toujours nerveux, il croisait, décroisait ses jambes, se redressait, s'affaissait un peu plus, foncièrement incapable de trouver la posture adaptée. Au bout de longues secondes, très relativement satisfait, il se permit de regarder tout autour de lui. Le bureau du directeur, lieu de toutes les merveilles. En haut d'une étagère, il aperçut le petit tas informe que constituait le Choixpeau - au mur, aligné avec trois autres portraits de mages bien connus, le physique caractéristique de Helga Hufflepuff. Le bruit d'un verre déposé sur une surface solide rappela son attention, et il tourna la tête pour voir que le directeur lui avait tout bonnement et simplement servi un fond de whisky. Pas du whisky pur-feu. Du vrai whiskey de chez lui. Alexander décrocha un large sourire, immédiatement plus confiant - touché, quelque part aussi, par cette attention.
"Alexander, j'ai une proposition à vous faire. Ou plutôt, une faveur à vous demander."
Il ouvrit la bouche, stupéfait et, incapable de prononcer le moindre mot, la referma. Dumbledore dut considérer cela comme un encouragement suffisant pour développer un peu plus.
"Je vous propose de prendre la tête de votre ancienne maison."

*

Hel-Ga Huf-Fle-Puff. Deux coups resserrés, un temps, trois coups. Ce rythme centenaire, il était connu de tous les étudiants de la maison noire et or. Frappé sur un tonneau précis, il permettait l'ouverture de ce petit monde à part qu'était la salle commune. Hel-Ga Huf-Fle-Puff. Il n'était pas rare de voir Alexander, adolescent, le marteler machinalement de la phalange contre toute surface dure. C'était comme un signe de reconnaissance - une petite mélodie connue par des dizaines et des dizaines d'élèves.
Hufflepuff, plus que sa maison, était son foyer. Très vite, Alexander avait compris que ses origines n'étaient pas des plus glorieuses - la menace mangemort était encore loin, ou faible, mais il y avait déjà beaucoup plus enviable qu'être né-moldu, peu importe l'émerveillement qu'il avait éprouvé en se découvrant sorcier. Hufflepuff, la maison des justes et des travailleurs, était aussi la maison de la tolérance absolue - et il y avait été accueilli à bras ouverts. Etudiant chaleureux et maladroit, il avait vite commencé à se faire sa petite réputation dans l'école. Savoir que certains le considéraient comme inférieur n'avait jamais suffi à le faire taire et, passionné, il partageait ses connaissances du monde moldu avec toute oreille attentive. Des oreilles attentives, il en trouvait: notamment en la personne de Arthur Weasley, ami de la première heure et sang-pur d'une curiosité sans pareille. L'inverse existait - il l'avait appris à la dure, en la personne de Bellatrix Lestrange.
C'est dans ce climat qu'il découvrit sa vocation. La curiosité attisée par le regard que les sorciers pouvaient bien porter sur son monde, il s'était inscrit au cours d'étude des moldus. De sa place favorite, juste à côté de la fenêtre, il ponctuait les déclarations du professeur d'une tonne de questions et d'anecdotes, exalté par l'idée de pouvoir partager sur ce sujet. Enhardi, il lui arrivait même parfois d'apporter des petites corrections ou des précisions sur ce que l'enseignant, sang-mêlé, pouvait parfois déclarer ("Mais si, parfois il y a des éponges à deux côtés!", ou encore "La moitié bleue de la gomme a une utilité, c'est juste que personne a jamais compris ce que c'était!" ). Il découvrit alors que, plus que tout, il aimait apprendre - non seulement apprendre de son côté, mais aussi faire apprendre. Un beau jour, le sorcier vint le voir et lui proposa de passer de l'autre côté de ce cours, une fois ses études achevées. Pétrifié, il lui avait répondu qu'il ne serait jamais capable de tout expliquer à des étudiants, qu'il ne serait jamais capable d'avoir autant de responsabilités.
"Ton père est électricien? Tu sais comment ça marche?" "Heu... oui?" "Et bien tu as probablement déjà compris ce que tout sorcier met des années à intégrer."
Pendant cinq ans, il devait assister son ancien professeur et se former au métier d'enseignant.

*

Mettez cela sur le compte de la nervosité, mais Alexander éclata de rire.
Un bon gros fou-rire, qui dura presque cinq minutes complètes.
Dumbledore était resté parfaitement impassible - hors de son petit sourire patient, comme il attendait la fin de l'effusion du jeune homme. Essuyant une larme au coin d'un oeil, toujours à demi-pris dans son hilarité, il finit par parvenir à prononcer quelques mots: "Moi? Directeur? C'est une blague?". La réponse? "Pas le moins du monde." Pour quelques secondes encore, du rire. Enfin, descendant une longue gorgée de whiskey pour tasser un peu ses émotions, il écarta les bras en signe d'impuissance et d'incompréhension. Toujours aussi patient, le directeur avait repris: "Madame Golding prendra sa retraite à la suite des examens, après vingt années de bons et loyaux services - et elle m'a elle-même glissé un mot en votre faveur, Alexander. Un vrai Hufflepuff, un bon professeur, dévoué à sa maison et à ses élèves, a-t-elle dit. Qui suis-je pour remettre en cause la parole de ma vénérable collègue? Je suis, par ailleurs, plutôt d'accord avec elle."
Alexander se mordit nerveusement la lèvre, et à nouveau ressentit le besoin urgent de changer de position, re-changer de position et re-re-changer de position. Au moins, personne n'allait briser sa baguette, et il n'allait pas être renvoyé. Mais... directeur de maison? "Mes articles..." finit-il par tenter, du bout des lèvres. Dumbledore le coupa net: "...vos articles resteront publiés sous pseudonyme et je continuerai à veiller, avec l'Ordre, que personne ne remonte jusqu'à vous et jusqu'à vos étudiants."
Le visage du vieux sorcier s'était teinté de sérieux, tout comme celui de Alexander, où ne survivait plus la moindre trace d'hilarité. Il hocha lentement la tête. L'Ordre. Dumbledore, Minerva McGonnagal, Arthur, et tellement d'autres dont il ignorait jusqu'à l'identité pour des raisons de discrétion et de sécurité. La pensée était rassurante, quelque part - suffisamment? Il ne le savait pas.

*

Il avait vingt-trois ans à l'époque. Cela faisait une année qu'il avait pris place à la table des professeurs en tant qu'enseignant officiel d'étude des Moldus. Les premières menaces avaient commencé à gronder - mais, plus qu'un signe de future guerre ouverte, il s'agissait d'une banalisation de l'intolérance. Toujours passionné et toujours révolté contre l'incompréhension, il avait entrepris de formuler son enseignement sous la forme d'articles militants - envisageant de son côté un monde où Moldus, Né-Moldus, Sang-Mêlés et Sangs-Purs cohabiteraient sans la moindre tension. Du pur Hufflepuff, quand on y songeait bien. Il avait rédigé un, deux, trois articles - et avait réalisé avec un terrible sentiment d'impuissance qu'il n'avait aucun moyen de transmettre ces écrits sans révéler son identité et mettre potentiellement en danger ses élèves.
C'était dans une scène à peu près similaire qu'il s'était retrouvé face à Dumbledore, dans ce bureau, et lui avait présenté ces écrits. Nerveux comme jamais, il avait vu le visage du vieux sorcier se teindre de curiosité. Il avait une confiance absolue en son directeur - de ce genre de confiance que l'on éprouve pour les sages, pour ces hommes qui semblent foncièrement incapable de trahir ou de tromper. "Des ressources insoupçonnées, Alexander", qu'il avait dit. "Je n'aurais jamais pensé cela de vous. Quelle cruelle façon de me rappeler que je n'ai pas le troisième oeil." Intimidé comme jamais, probablement rouge vif, il avait fait face à Dumbledore avec toute la conviction d'un homme qui meurt d'envie de se barrer en courant. Le vieillard avait simplement hoché la tête et, de longues heures durant, l'avait aidé à se forger un pseudonyme, puis avait détaillé avec lui un circuit suffisamment complexe entre membres de l'Ordre et affiliés pour que personne ne puisse remonter la source jusqu'à lui.
Dès lors, ses articles et essais avaient paru dans quelques journaux indépendants, circulant de plus en plus en sous-main alors que la menace mangemort s'intensifiait. De Éamon de Valera, indépendantiste irlandais, Dumbledore et Alexander étaient arrivés à "Valère", masquant son origine et son nom pour conserver, en apparence, sa neutralité. La peur n'avait jamais disparu, bien sûr - mais elle avait été apaisée par ces petites sécurités, jusqu'à devenir largement inférieure à la nécessité d'agir. Même à petite échelle.

*

Deux mois plus tard, Alexander O'Leary se tenait devant quatre tablées d'élèves, debout à sa chaise, grattant l'arrière de son crâne d'une main nerveuse alors que Dumbledore annonçait officiellement son intronisation comme directeur des Hufflepuff. Il baissa la tête sous les applaudissements de ses collègues et des étudiants, quelque peu gêné - non sans remarquer du coin de l'oeil que quelques uns, sangs-purs notables, s'étaient abstenus. Il avait cédé au directeur, bien sûr. Tout le monde cédait tôt ou tard à Albus Dumbledore - et puis merde, il avait impliqué du whiskey dans l'histoire, c'était complètement déloyal.
Encore un peu hésitant, il se rassit, et croisa les regards de quelques autres professeurs. La situation lui semblait surréaliste - après tout, il ne s'était jamais tout à fait fait à l'idée d'être assis aux côtés de personnes qui s'étaient chargées de son éducation il y a des années de cela. Mais maintenant... Il était cet homme que les premières années de son ancienne maison regardaient avec appréhension et respect. Il eut un frisson, intense, tout au long de sa colonne vertébrale, quand il réalisa qu'un jour son portrait trônerait dans la salle commune aux côtés de celui de la fondatrice et des anciens directeurs. Probablement que son portrait aurait l'air d'un con, gêné d'être là comme il pouvait l'être à cet instant. Ou peut-être que, par un miracle quelconque, il s'agirait d'une bonne vieille photographie moldue.
Il releva la tête vers les élèves quelques minutes plus tard, alors que Dumbledore entamait un discours poignant sur l'attaque de la gare. L'angoisse, tiraillement familier, noua son ventre pendant quelques instants, à l'idée de la violence qui régnait dehors. Oui. Il pouvait toujours rêver, pour la bonne vieille photographie moldue. Il réalisa tout à coup que sa promotion avait quelque chose de symbolique - le directeur n'avait peut-être pas le troisième oeil, mais elle tombait à point nommé. Quelques places étaient vides, aux grandes tablées, là où auraient dû se trouver des visages familiers. Blessés. Ou morts. Il inspira profondément, et se força à esquisser un sourire rassurant.
   


L . I . F . E . G . O . E . S . O . N .
From the hard time living to the sleepless nights and the black and blue body from the weekend fights, he'd say: you've got more than money and sense, my friend, you've got heart and you go in your own way. (⚡) n&tw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messyhedonist.tumblr.com/
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 3:16

Bonjour monsieur le professeur...
Ca f'sait longtemps...

(et re-Bienvenue amour de moi !)
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 3:32

Étude des moldus
Je sens qu'on va être potes ! Bon courage pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1545
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Mar 25 Nov - 8:42

J'me disais que ce nom me disait quelque chose
Puis rien que ton titre, on savait que nous deux ça commençait mal Laughing


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 8:45

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Mar 25 Nov - 8:52




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 10:23

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 12:38

POUFFY FTW (bon je devrais dire ça avec Zelda mais tant pis ) Bref j'adooooore ton nouveau personnage au plaisir de te croiser dans un couloir
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Mar 25 Nov - 15:03

Pixie McAlistair a écrit:
POUFFY FTW

COMMENT JE PLUSSOIE TROP


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 15:18

Welcome baaaack
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 284
▪ pseudo : Tanagra
▪ multinick : Jamesie & Teddy
▪ célébrité : Fra Fee
▪ points : 30
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 28 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Directeur des Poufsouffle, Professeur d'étude des moldus & essayiste suicidaire
▪ orientation : Bisexuel.
▪ situation : Marié à son travail, sinon papillonneur.
▪ crédits : juliaaaa <3 & northern lights

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
3 / 103 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alexander O'Leary

50/100/21/V

Mar 25 Nov - 17:31

Candice Leblanc a écrit:
Bonjour monsieur le professeur...
Ca f'sait longtemps...

(et re-Bienvenue amour de moi !)

Très longtemps
Merci mi amore

Arthur Weasley a écrit:
Étude des moldus
Je sens qu'on va être potes ! Bon courage pour ta fiche Very Happy

Effectivement Laughing Hâte de mettre notre super lien de la mort qui tue en application

Bellatrix Lestrange a écrit:
J'me disais que ce nom me disait quelque chose
Puis rien que ton titre, on savait que nous deux ça commençait mal Laughing

Faudra que je revienne vers toi pour discuter de ça d'ailleurs Laughing

Iranoe S. Rosier a écrit:
Bienvenue Smile

Merci

Barty Crouch Jr a écrit:


COEUR SUR TOI BARTY

Adelaide Samuels a écrit:
Rebienvenue

Merci Laughing

Pixie McAlistair a écrit:
POUFFY FTW (bon je devrais dire ça avec Zelda mais tant pis ) Bref j'adooooore ton nouveau personnage au plaisir de te croiser dans un couloir
Eileen Sanders a écrit:
Pixie McAlistair a écrit:
POUFFY FTW

COMMENT JE PLUSSOIE TROP

Que ça soit clair pour tout le monde: ON DOMINERA LE MONDE

Narcissa Malfoy a écrit:
Welcome baaaack

Merci


L . I . F . E . G . O . E . S . O . N .
From the hard time living to the sleepless nights and the black and blue body from the weekend fights, he'd say: you've got more than money and sense, my friend, you've got heart and you go in your own way. (⚡) n&tw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messyhedonist.tumblr.com/
profil
  
    avatar
Invité


Mar 25 Nov - 17:48

Oooh le prof que les sang purs vont pas aimer *koff koff* Rebienvenue (a) Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 284
▪ pseudo : Tanagra
▪ multinick : Jamesie & Teddy
▪ célébrité : Fra Fee
▪ points : 30
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 28 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Directeur des Poufsouffle, Professeur d'étude des moldus & essayiste suicidaire
▪ orientation : Bisexuel.
▪ situation : Marié à son travail, sinon papillonneur.
▪ crédits : juliaaaa <3 & northern lights

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
3 / 103 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alexander O'Leary

50/100/21/V

Mar 25 Nov - 22:26

Aaron Selwyn a écrit:
Oooh le prof que les sang purs vont pas aimer *koff koff* Rebienvenue (a) Bon courage pour ta fiche !

Je m'en fous, tu m'as fait un high-five sur la CB
Merci


L . I . F . E . G . O . E . S . O . N .
From the hard time living to the sleepless nights and the black and blue body from the weekend fights, he'd say: you've got more than money and sense, my friend, you've got heart and you go in your own way. (⚡) n&tw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messyhedonist.tumblr.com/
profil
  
    avatar
Invité


Mer 26 Nov - 5:15

Mon absence de légitimité et moi validons cette fiche, parce qu'elle est trop choupette et pleine d'éléments super intelligents et pertinents.

hihi:
 

Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 2541
▪ pseudo : tanagra
▪ multinick : xander, teddy, nils & uther
▪ célébrité : yassine rahal
▪ points : 254
▪ statut : sang pur
▪ âge : 19 ans
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : Nouveau poursuiveur des Falmouth Falcons
▪ orientation : evanssexuel
▪ situation : lovesick puppy
▪ crédits : eden memories & northern lights

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
10 / 1010 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
10 / 1010 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
James Potter

150/2500/24/V/KB/LG

Mer 26 Nov - 12:46

Aooooon, petit chou C'est adorable Je t'aime

(Oui, j'ai la flemme de repasser sous mon autre compte. )


THERE'S ALWAYS THE SUN
Will I ever become a hero? Will I wed the girl I love? Am I going to get to touch her boobs? | james potter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 26 Nov - 16:01

bon retouuuuuur sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Jeu 27 Nov - 15:20

Hello my fellow Irishman

Tu es évidemment validé et félicitations pour cette nomination en tant que directeur de Hufflepuff, rends Helga fière Pense aussi à recenser ton avatar

Slan


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 284
▪ pseudo : Tanagra
▪ multinick : Jamesie & Teddy
▪ célébrité : Fra Fee
▪ points : 30
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 28 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Directeur des Poufsouffle, Professeur d'étude des moldus & essayiste suicidaire
▪ orientation : Bisexuel.
▪ situation : Marié à son travail, sinon papillonneur.
▪ crédits : juliaaaa <3 & northern lights

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
6 / 106 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
3 / 103 / 10
▪ divination :
3 / 103 / 10
  
    avataravatar
Alexander O'Leary

50/100/21/V

Jeu 27 Nov - 19:38

Merci Lily-jolie (Ouais, j'ai un peu de Prongs qui ressort ponctuellement, okay? )

Et merci pour le poste de directeur aussi


L . I . F . E . G . O . E . S . O . N .
From the hard time living to the sleepless nights and the black and blue body from the weekend fights, he'd say: you've got more than money and sense, my friend, you've got heart and you go in your own way. (⚡) n&tw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messyhedonist.tumblr.com/
profil
  
    avatar
Invité


Ven 28 Nov - 13:08

Avec du retard, bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Alexander :: Bad Blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-