top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Le jardin des roses

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 16:27

June Rose Foster

ϟ Âge : 17 ans
ϟ Nationalité : Anglaise
ϟ Année d'études : 7ème
ϟ Camps : Neutre, June se fiche totalement des idéaux de sang. Après tout elle trouverait totalement ridicule de cracher sur les sangs-mêlés alors qu’elle en est une. Cependant, dotée d’une très haute opinion d’elle-même, la jeune Foster est prête à écraser quiconque se mettra sur son chemin sans le moindre scrupule. Détestant par dessus tout son géniteur et sa « parfaite » petite famille, c’est certainement par défaut qu’elle se tournera vers les mangemorts car faire du mal et céder à ses pulsions reste tentant... et l’Ordre du Phénix ne cautionnera sans doute jamais ses penchants pour le moins sombres et son goût grandissant pour la magie noire.
ϟ Sang : Sang-Mêlée, bien que la dernière souillure remonte à plus de quatre générations et que toutes les femmes de sa famille aient été des sorcières, June a bien conscience que jamais elle ne sera considérée comme étant de sang pur. Cela dit elle trouve bien plus grave de compter un yankee dans la famille qu'un moldu !

ϟ Maison : Serpentard, Serdaigle, Gryffondor, Poufsouffle.

ϟ Avatar : Emma Roberts of course !

Baguette : 24,3 cm, plutôt rigide, la baguette de June lui a été proposée après plus d’une vingtaine passée entre ses mains. Alors que l’enfant plus ou moins innocente qu’elle était commençait à désespérer, Ollivander lui a présenté cette baguette en ébène au coeur de plume de phénix. Plutôt étonnée d’être accordée à un tel mélange, l’ébène étant connu pour être à l’aise avec les marginaux et les non-conformistes, il s’avère que la baguette a su pressentir comment June allait évoluer. Complètement individualiste, assumant fièrement ses convictions, June a trouvé en cette essence et en ce coeur rare une combinaison parfaite pour les duels. Si la plume de phénix n’a pas été facile à apprivoiser, il semblerait que la sorcière se soit montrée digne d’elle car aujourd’hui elle parvient à produire des sortilèges d’une grande qualité et sa baguette demeure d’une fidélité à toute épreuve. Chose amusante ou paranoïa exacerbée, June ne s’en sépare jamais.

Miroir du Riséd : Du rouge. Si June devait un jour regarder dans ce miroir, elle verrait une pièce écarlate. Sur un guéridon d’acajou, une bouteille de champagne et des coupes de cristal. De la mandragore. Par terre, les corps sans vie de son père, sa belle-mère et de sa demi-soeur. Tandis qu’elle sourirait, le sang de son géniteur et de cette soeur honnie imbiberait lentement le tapis de cette chambre pourpre. June rêve de luxe et de sang. Persuadée qu’elle mérite mieux qu’une existence où les sangs-purs la regarderaient de haut, elle partage avec eux un certain nombre d’exigences. Si elle souhaite évidemment que sa mère trouve enfin la paix, qu’elle soit vengée et obtienne enfin ce qu’elle mérite, à savoir une vie de luxe et de richesse… au plus profond d’elle-même June souhaite se faire justice, faire payer ces années où elle s’est sentie rejetée et méprisée à son géniteur.


Épouvantard : June vous répondra qu’il s’agit de cordes, de chaînes car elle n’aime pas perdre le contrôle. Une belle manière de garder la face vis-à-vis de ses camarades. En réalité elle voit sa mère s’effondrer alors qu’une tâche écarlate grandit sur son ventre. Puis son père, les mains tachées de sang, le regard fou et triomphant. Ce cauchemar qui l’a hantée alors qu’elle n’était qu’enfant est récurrent et il n’est pas rare de la trouver dans sa salle commune en pleine nuit tant elle est incapable de trouver le sommeil. Autant dire qu’elle évite farouchement toute confrontation publique avec un épouvantard.

Amortentia : Tout d’abord l’odeur un peu poudrée des lys, le parfum de sa mère. Une odeur rattachée à son enfance, un fumet mélancolique qui ressemble aux sourires tristes de Stella. Ensuite l’odeur du cuir et des tissus, un parfum spécial qui lui fait penser à l’atelier de confection où sa mère, ses tantes et sa grand-mère travaillent. Fragrance rassurante, réconfortante. Enfin, ce parfum qui lui laisse un goût métallique dans la bouche. Celui de ce liquide rouge qu’elle aime voir couler pour calmer ses névroses, pour apaiser ses démons. Son propre sang mais surtout celui des autres, cette odeur qui la fait ronronner comme un chat devant un bol de crème.

Compétences magiques
Chaque sorcier commence le jeu avec 40 points de compétences magiques, à disposer comme il le souhaite entre les différentes compétences listées ci-dessous. Ces points pourront influencer le jeu, et il est possible d'améliorer chaque compétence au fur et à mesure du jeu. Vous trouverez ici un guide des compétences magiques pour vous aiguiller un peu sur leur impact in RP et vous permettre de mieux les attribuer.

Duels : 8/10 Il ne faut pas se leurrer, June est une teigne. Et si elle préfère qu’on lui fiche la paix et qu’on la laisse se ruiner la santé dans un coin, elle n’est pas pour autant une petite chose fragile. Elle mord, elle frappe et surtout, elle qui est dure à la douleur, n’hésite pas à lancer des sorts douloureux et humiliants. On l’attaque, elle réplique. C’est aussi simple que ça.
Potions : 6/10 Ce n’est pas tellement qu’elle aime les potions mais plutôt qu’elle en voit l’utilité. Alors oui c’est important pour ses ASPIC mais surtout elle commence à découvrir les subtilités et utilités des poisons. Cela fait deux ans qu’elle s’y met réellement et tente d’augmenter son niveau en travaillant sérieusement.
Métamorphose : 8/10 Si elle a une nette préférence pour les sortilèges, June trouve la métamorphose amusante. Elle n’a pas la prétention de devenir animagus, mais d’un point de vue totalement terre-à-terre elle sait bien que cette matière est importante mais surtout utile. Et entre nous, métamorphoser sa demi-soeur en insecte avant de l’écraser lui procurerait une grande satisfaction.
Sortilèges : 9/10 Sa matière favorite. June est littéralement passionnée par les sortilèges et rêve secrètement de pouvoir mettre au point sa propre magie. En attendant elle montre d’excellentes dispositions aux sortilèges informulés et cela fait d’elle une duelliste qu’il ne faut pas sous estimer.
Légilimancie : 0/10 Entrer dans la tête des gens ? June a bien assez à faire avec son propre esprit pour ne pas aller fouiller dans la psyché d’autrui.
Occlumancie : 7/10 Cependant cacher ce qu’elle pense est devenu une seconde nature au fil des ans. June préfère passer pour une garce au coeur de glace plutôt que de laisser deviner ses faiblesses. Question de fierté et de survie certainement, héritage de la grande Rose Foster sans aucun doute.
Quidditch : 2/10 Regarder un match de Quidditch oui. Monter sur un balai, non. June apprécie les activités physiques mais ce sport n’en fait pas du tout partie. Elle montre peu d’intérêt pour le Quidditch, allant même jusqu’à bouder certains matchs, considérant qu’elle a mieux à faire que de regarder une brochette de crétins se voler le souaffle ou tenter d’attraper le vif d’or. Le seul élément du Quidditch qu’elle apprécie vraiment ce sont les Cognards, ces petites saletés.
Divination : 0/10 June n’a aucun don pour la divination mais n’a aucun doute sur son avenir. Elle se voit mourir jeune, bien avant d’être toute ridée. Après tout la vie d’excès qu’elle mène n’est pas le meilleur chemin pour une vie longue et sereine.

ϟ Pseudo/prénom : Julie ϟ Âge : Non ;_; ϟ Fréquence de connexion : trop souvent ϟ Ce personnage est : inventé, avec un lourd passif ttrien ϟ Où nous avez-vous connu : Oxford ϟ Le mot de la fin : Coffee
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 16:28

hogwarts: a history



La plupart des histoires commencent par il était une fois. On aime raconter des contes de fées aux enfants, en général cela commence mal puis, quand tout semble perdu, cela finit bien… Dans Blanche-Neige si on se place du point de vue de la sorcière ça commence plutôt bien et ça finit très très mal. Il était une fois…

Stella Daisy Foster était une élève brillante, une serdaigle dans toute sa splendeur. Une intelligence remarquable et éminemment supérieure, un amour de l’excellence et une obsession pour les énigmes à résoudre. Mais ce n’était pourtant pas son esprit aiguisé le plus remarquable dans sa personne. Chacun s’accordait à dire que Stella était… une oeuvre d’art. Intelligence et beauté digne d’une statue grecque, une blonde aux yeux de glace aux allures éthérées, une grâce presque aristocratique, tant et si bien qu’elle aurait parfaitement pu faire illusion. Jusqu’ici l’histoire de ma mère est plutôt cool non ? Ce petit côté princesse de contes de fées, intelligente, belle… Ajoutons-lui un peu de naïveté, une allure fleur-bleue pour faire bonne mesure. Du genre qui croit au prince charmant. Là où ça devient moins merveilleux, c’est justement en ce qui concerne le côté aristocratique. Stella Foster n’était pas une sorcière de sang-pur. Bien qu’elle eut reçu une éducation irréprochable et qu’une espèce de dignité innée semblait émaner de sa personne, le sang moldu perdu quelque part dans son arbre généalogique faisait qu’elle ne serait jamais assez bien pour certains sorciers fiers de leur lignée de sang pur. Bien qu’ancienne et un peu snob, la famille Foster comptait parmi ses membres quelques sorcières qui parfois s’éprenaient de moldus, bien qu’il fut dit que c’était surtout plus facile pour elles de contrôler un homme sans pouvoir. Stella était quelqu’un de brillant mais de candide. Un coeur d’artichaut qui s’éprit d’Alexander Yaxley, serpentard et sang-pur. Ils s’aimèrent sûrement un peu bien que certains murmurent que l’attraction entre eux était factice, qu’Alexander n’avait d’intérêt pour Stella qu’à cause de ses grands yeux bleus débordants d’adoration bordées d’une frange de cils d’or. Cette histoire ne se poursuit pas par un « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». A leur sortie de Poudlard, ils continuèrent de se voir, de se fréquenter. Jusqu’à ce que Stella tombe enceinte. Ce fut comme si le charme était rompu, Alexander la repoussa arguant que jamais un sang-pur comme lui ne souillerait sa noble lignée, d’autant plus avec une sang-mêlée. Il tenta même d’effacer cette « erreur », de se débarrasser de la mère et de l’enfant qu’elle portait. En vérité j’aurais pu ne pas voir le jour si Stella, ma mère, n’avait pas pris la fuite pour se réfugier auprès des siens.

Je suis née pendant une nuit d’orage paraît-il. C’est ce que dit ma grand-mère, mais je suis presque sûre que c’est pour le folklore. Reine Jasmine Foster a toujours eu le sens de la mise en scène. J’ai été élevée dans la demeure familiale par ma grand-mère, ma mère et mes deux tantes. Ce qu’il faut savoir sur ma famille, c’est que ce sont les femmes qui décident. A vrai dire à ma connaissance, il n’y a eu aucun homme notable dans notre lignée (Jason Baker est une légende, je ne suis pas certaine que la fondatrice de notre noble lignée ai pu un jour fondre pour un yankee). Notre illustre ancêtre Rose Foster première du nom, a fondé l’entreprise familiale. Nous créons des vêtements de luxe pour la haute société et cela depuis des siècles. Notre bon goût et notre sens du détail ont fait notre renommée et notre fortune. Les plus prestigieuses familles viennent au Roses Garden pour trouver des tenues de soirées. Sans nous la haute société serait mal fagotée. Et malgré tout ils nous méprisent. J’ai compris très tôt que malgré ce savoir-faire, cette fortune construite années après années, ce mérite dû au travail ne nous permettrait jamais de gagner le respect des sangs-purs. Parce que nous sommes des sangs-mêlées. Grand-mère condamne la violence et dit qu’il faut être plus sournois et intelligents qu’eux… et aussi que la classe ne s’achète pas et qu’ils n’en auront jamais.

J’aurais pu me contenter de penser comme elle. Mais toute mon enfance j’ai vu ma mère avoir peur, refuser de me laisser sortir du manoir, m’entourer de toutes les protections possibles et imaginables. J’ai vu une fleur se flétrir année après année parce qu’elle avait peur, parce qu’elle était triste. J’ai demandé à grand-mère « pourquoi maman est toujours triste ? » et sa réponse a été aussi simple que cruelle « à cause de ton père ». J’ai compris plus tard comment il s’était joué d’elle pendant des années, lui faisant miroiter son amour, un avenir à deux. J’ai compris qu’il l’avait brisée en la rejetant et en tentant de la -de nous- faire disparaître. Je l’ai détesté, puis je l’ai haï. Je me suis détestée et haïe. Parce qu’elle craignait pour moi, parce que malgré tout l’amour que je pouvais lui inspirer je lui rappelais mon père. La haine s’est ancrée en moi et n’a jamais cessé de grandir. De la haine naît la violence, le tourment. J’ai vu mon père pour la première fois alors que j’allais faire ma rentrée à Poudlard. J’étais allée faire mes achats avec grand-mère et, au détour d’une pile de livres chez Fleury et Botts, il était là. Accompagné d’une femme et d’une petite fille. La main de grand-mère s’est crispée sur mon poignet et alors que j’entendais les « à bientôt Mr Yaxley » des vendeurs obséquieux, que la femme pendue à son bras roucoulait des « Alexander mon amour » et que la morveuse qui tenait sa main réclamait à corps et à cris « papa je veux une licorne », je me suis dégagée d’un coup sec et je les ai bousculés. Je n’ai pas prêté attention à ses protestations « fais attention gamine » je me suis contentée de me retourner et de le fixer avec toute la haine, toute la colère qu’il m’inspirait, lui, et sa « parfaite » petite famille. Je les ai tous regardé et je suis partie en courant. Je ne sais plus trop comment je me suis retrouvée dans notre boutique et c’est en pleurant que je me suis blottie dans les bras de mes tantes, Lyra Azalea Foster et Iona Violet Foster. Grand-mère est arrivée peu après et si j’ai échappé à ses remontrances, elle m’a pourtant ramenée illico à la maison.

Cet évènement a marqué mon premier contact avec mon père et certainement le plus larmoyant. Pour ma défense, c’était ma première année à Poudlard, j’avais à peine onze ans. Tout aussi mortifiée par le fait qu’il m’avait remplacée par une véritable petite chieuse d’aristo tout comme il avait remplacé ma mère, que par le fait qu’il n’avait aucune idée que c’était moi, sa fille, qui l’avait bousculé, je me suis juré de ne plus jamais pleurer à cause de lui. Je me suis promis de m’endurcir. Je me suis appliquée dès ma rentrée à Poudlard à ne rien laisser paraître. « Sois fière de ce que tu es, » m’a toujours dit grand-mère. « Tu es une Foster ! Et par Merlin notre ancêtre Rose Foster était certes la pire des mégères quand on lui cherchait querelle mais rien ni personne n’a pu l’abattre ! ». Chaque jour je me suis appliquée à cacher mes sentiments, à ne rien laisser paraître. Je me suis appliquée à cacher la colère, la haine qui chaque jour gagnait du terrain. Je me suis appliquée à devenir une sorcière brillante dans certains domaines, un peu moins dans d’autres. Je me suis construite pour être la meilleure jour après jour, pour pouvoir un jour lui cracher à la figure « regarde ce que tu as perdu ». Le fait est que de devoir contenir des sentiments aussi dévorants que la haine et la colère sans jamais les exprimer est impossible. Ça l’est devenu encore plus lorsque, en troisième année, ma demi-soeur a fait sa rentrée. Parfaite petite garce au sang-pur, si j’ai eu envie plus d’une fois de la pousser dans les escaliers ou de la noyer dans le lac, je n’en ai rien fait. Non parce qu’après tout, je les voulais eux tous et pas seulement elle. Je le voulais lui, misérable, rampant. Je n’en avais pas encore les moyens. Mais je les aurais, j’en étais et en suis toujours persuadée. Peu importe le chemin emprunté, les personnes écrasées. En attendant je devais et dois toujours taire ce qui me ronge.

J’ai trouvé un exutoire assez logique en soi. C’est venu tout naturellement. L’alcool, la mandragore et la douleur. D’abord à frapper les murs jusqu’à avoir les mains en sang. Ensuite infliger des défaites cuisantes et douloureuses pendant le club de duels. Subir la douleur des sorts et répliquer plus fort. En réalité, je suis devenue dépendante aux sensations fortes. Imaginez ce que ça donne aujourd’hui. Excès de toutes sortes, besoin de violence dans l’intimité… tout en gardant la tête haute et un sourire de circonstance en public. Je suis devenue excellente à ce petit jeu-là, quoi plus connue pour mon amour de l’ironie que pour ma gentillesse. Je suis une sang-mêlée mais je vaux tellement plus que la plupart des gens. Je suis une Foster et un jour mon père reconnaîtra mon existence alors que la sienne prendra fin, lamentable et pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 17:00

Euh na... la Rose, c'moi ;)

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1545
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Mer 10 Déc - 17:37

JUNE



sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 18:16

Nan Rose c'est ma cousine

BELLA

Merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1580
▪ pseudo : Lili
▪ multinick : Bea la folle
▪ célébrité : Emily Bett Rickards
▪ points : 53
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 24 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : Médicomage
▪ orientation : Carrotsexual
▪ situation : Trouple
▪ crédits : (c) Tanagra

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
6 / 106 / 10
▪ quidditch :
2 / 102 / 10
▪ divination :
1 / 101 / 10
  
    avataravatar
Eileen Sanders

50/1500/24/V

Mer 10 Déc - 19:32

Surprise bitch. I bet you thought you saw the last of me. (je pouvais pas m'en empêcher...)

Bienvenuuuue & bonne chance pour ta fiche!!


come on eileen
▽ smoother than a fresh jar of Skippy


(c)DARK-PARADIZE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 21:55

Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 22:28

Eileen > fallait surtout pas t'en empêcher !

Rodolphus > bon, toi et Bella vous m'adoptez c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 1545
▪ pseudo : Twisted Sunshine
▪ multinick : Achille, Atlas, Raed, Sirius
▪ célébrité : Eva Green
▪ points : 10
▪ statut : sang pur
▪ âge : 26 ans
▪ maison : serpentard
▪ emploi : main du destin
▪ orientation : dark-lord-sexuel
▪ situation : Mariée
▪ crédits : Schizophrenic

▪ duels :
10 / 1010 / 10
▪ potions :
3 / 103 / 10
▪ métamorphose :
4 / 104 / 10
▪ legilimancie :
3 / 103 / 10
▪ occlumancie :
7 / 107 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Bellatrix Lestrange

50/1000/24/KB/V

Mer 10 Déc - 22:45

On va peut être pouvoir faire quelque chose avec toi


sail with me into the dark
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 22:48

ayant un penchant certain pour la douleur, une classe innée et un ego monumental je ferais certainement pas tache parmi les sangs-purs sadiques que vous êtes

je posterais la suite demain après mon partiel
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Mer 10 Déc - 23:12

En tout cas ça pourrait facilement se négocier, t'as du potentiel
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 710
▪ pseudo : Yuuki/Ange Noiire
▪ multinick : /
▪ célébrité : Alexis Bledel
▪ points : 20
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 18 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Stagiaire à sainte-mangouste
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : En couple et fiancée à Kylian Anderson
▪ crédits : Yuuki/tumblr

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
8 / 108 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
1 / 101 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Lena M. Scott

50/500/24/V

Jeu 11 Déc - 11:01

Bienvenue June !! Quelle classe, quel égo ! T'as le talent sang-purien Laughing ! Bon courage pour la suite de ta fiche Very Happy !



The life is not all white or all black
Each person has a blackness share in it. It is through these choices it shows his true allegiance...
crédit signature: northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Déc - 11:33

Re re bienvenue alors
Bitch you're so fabulous
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Jeu 11 Déc - 22:19

*va déposer ses valises chez les Lestrange*

Lena > MERCI enfin quelqu'un qui reconnaît ma vraie valeur !

Addy > I know merciii
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 398
▪ pseudo : #Rika/Amandine
▪ multinick : Hippolyte Rosier
▪ célébrité : Maisie Williams
▪ points : 0
▪ statut : sang-mêlé
▪ âge : 19 ans
▪ maison : poufsouffle
▪ emploi : Assistante de Beatrice Matheson, pour les soins aux créatures magiques
▪ orientation : Hétérosexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : Hepburns (Avatar)

▪ duels :
5 / 105 / 10
▪ potions :
7 / 107 / 10
▪ métamorphose :
7 / 107 / 10
▪ legilimancie :
2 / 102 / 10
▪ occlumancie :
5 / 105 / 10
▪ quidditch :
8 / 108 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Anwen Llewellyn

10/100/24/V

Dim 14 Déc - 16:31

Juliiiiiie
Re-re-bienvenue
J'me ferais un plaisir de te détester Very Happy


PLEASE TAKE CARE OF YOU From the day we arrive on the planet, and blinking, step into the sun, there's more to see than can ever be seen, more to do than can ever be done, there's far too much to take in here, more to find than can ever be found, but the sun rolling high, through the sapphire sky, keeps great and small on the endless round.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Déc - 17:19

Merciiiii

me détester ? Je suis la perfection même, on ne peut pas me détester
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Déc - 20:58

Mamie Rose est fière de toi Je te re(re)valide mon chat

Oublie pas de recenser ton avatar
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Dim 14 Déc - 22:00

Merciiiiii je file faire ça ! (en plus validée par Narcissa quoi )
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Le jardin des roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Roses De Versailles
» pour les amoureux de jardin
» Les travaux au jardin
» Le jardin des amants...
» Un petit reportage sur la préparation du jardin pour les PdT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-