top site
n'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum
Poudlard a besoin d'étudiants!
merci de privilégier les élèves aux adultes à l'inscription
intrigues
inscrivez-vous aux nouvelles intrigues ici & ici !

 :: LUMOS :: the sorting hat :: fiches refusées

 Calliope Rose ϟ Call it magic.

AuteurMessage
profil
  
    avatar
Invité


Ven 29 Aoû - 14:02

Calliope Rose Fawthrop

ϟ Âge : Dix-sept ans
ϟ Nationalité : Britannique.
ϟ Année d'études : Septième année.
ϟ Camps : Neutre, à tendance Ordre du Phénix.
ϟ Sang : Née Moldue.

ϟ Maison :
Serdaigle : Curieuse, vive d’esprit et dotée d’un grand esprit de compétition, Calliope possède de nombreuses qualités précieuses aux yeux de Rowena Ravenclaw. C’est une élève brillante et passionnée, qui n’hésite pas à se surpasser dans certaines matières afin de conserver un très bon niveau. Elle excelle ainsi en métamorphose, qui est de loin sa matière préférée, en sortilèges et en vol sur balai. Cependant, elle fait beaucoup moins d’efforts pour les disciplines qui ont pour elle un intérêt moindre et se contente de maintenir un niveau acceptable.

Gryffondor : La maison de Godric Gryffindor serait également un bon choix pour la jeune Fawthrop dont la spontanéité, la persévérance et l’obstination correspondent aux standards des Rouge et Or. Calliope s’identifie aisément à eux et éprouve même une certaine sympathie à l’égard de cette maison.

Poufsouffle : Poufsouffle s’impose comme le troisième choix possible pour Calliope : tolérante et travailleuse, elle réunit en effet quelques qualités appréciées par leur fondatrice. Toutefois, sa patience est loin d’être proverbiale et contrairement aux Jaune et Noir, Calliope n’est pas toujours très fair-play.

Serpentard : Seule l’ambition de Calliope pourrait lui permettre de rejoindre les rangs des Serpents. Néanmoins, en tant que née-moldue, elle aurait pu difficilement y accéder étant donné les critères très sélectifs établis par le fondateur de la maison.


ϟ Avatar : Rose Leslie

Baguette : La baguette de Callie est en bois de cèdre. Souple et flexible, elle est particulièrement adaptée pour les disciplines comme la métamorphose et les sortilèges. D’une longueur de vingt-six centimètres, elle possède en son cœur une plume de phénix.

Miroir du Riséd : Si Calliope Rose venait un jour à étudier son reflet dans ce miroir sacré, elle se verrait sans doute capitaine de l’équipe de Quidditch des Harpies de Holyhead, son équipe préférée. Elle soulèverait d’ailleurs la coupe de la Ligue de Grande-Bretagne et d’Irlande et derrière elle se tiendraient tous ses amis. Mais plus important encore, ses deux parents seraient présents à ses côtés, l’observant avec un mélange d’admiration et de fierté.

Épouvantard : Lorsqu’elle a dû affronter l’épouvantard en troisième année, Callie était d’abord sceptique quant à la forme qu’il pourrait prendre. Celle-ci lui fut révélée plus tard, dévoilant la plus grande peur de sa vie : il s’agissait du cadavre de son père, étendu sur le sol. Après avoir perdu sa mère qu’elle n’a même jamais connu, sa plus grande peur est de perdre le seul parent qui lui reste.

Amortentia : Pour Callie, une forte odeur de verveine citronnée se dégage de la potion d’Amortentia. Ce parfum possède néanmoins d’autres arômes, plus subtiles, tels que celui du bois qu’elle associe à celui des balais magiques et de cuir, celui des reliures de ses livres.

Compétences magiques
Duels : ☆☆☆☆☆☆
Potions : ☆☆☆☆☆
Métamorphose : ☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Sortilèges : ☆☆☆☆☆☆☆
Légilimancie : ☆☆☆☆
Occlumancie :
Quidditch : ☆☆☆☆☆☆☆☆
Divination :

ϟ Pseudo/prénom : Gwen/Playgroundhustle ϟ Âge : 23 yo ϟ Fréquence de connexion : 5/7 ϟ Ce personnage est : inventé ϟ Où nous avez-vous connu : On dit merci Tara-chouette ♥ ϟ Le mot de la fin :    
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 29 Aoû - 14:03

hogwarts: a history



FIRST CHAPTERClosing walls and ticking clocks

« Allez Callie, concentre-toi, il te reste un seul exercice d’arithmétiques et ensuite tu pourras aller jouer avec les garçons ». Le coude posé sur son bureau, sa joue s’écrasant contre son poing serré, Calliope Rose fronça davantage les sourcils, une moue boudeuse imprimée sur ses traits délicats. Elle ne voulait pas travailler. Tous ces calculs ne l’intéressaient pas. Elle venait déjà de passer une bonne demi-heure à préparer la dictée d’anglais du lendemain, c’était bien suffisant à ses yeux. Son regard évitant soigneusement celui de sa nanny, il vint balayer les chiffres inscrits sur son cahier. « Je veux pas. C’est pas intéressant. Je veux jouer au ballon avec Peter et Mark ! » Grogna-t-elle. Elle se redressa et posa ses deux poings sur le bureau, une petite marque rosée sur la joue droite. Si elle avait suivi son instinct, la fillette aurait probablement déjà envoyé valser papiers et crayons et serait partie en courant en direction du petit square au cœur de la banlieue résidentielle où l’attendaient ses deux meilleurs copains, un ballon aux pieds. Un grand sourire se serait dessiné sur ses fines lèvres. Une lueur pétillante aurait dansé dans son regard. Elle aurait pris le ballon avant même que Peter, le plus grand des deux, ne puisse l’arrêter et aurait commencé à les dribbler, ses traits plissés sous l’effet de la concentration. Au bout de cinq minutes environ Mark aurait ronchonné, comme toujours, parce que la petite fille était trop rapide pour lui et qu’il n’arrivait jamais à la rattraper. Alors, avec un bref soupir, Callie aurait ralenti le rythme, laissant les deux garçons venir la tacler et récupérer le ballon. C’était devenu une sorte de rituel entre eux… un rituel qui devait néanmoins attendre la fin des devoirs, ce qui prenait toujours plus de temps pour Calliope que les autres en raison des exigences de son école privée, mais surtout de celles de sa nanny qui veillait au grain, sa propre réussite dépendant de celle de la petite rouquine.

Fronçant le nez, la fillette jeta un coup d’œil à la fenêtre de sa chambre avant de se résigner : à ses côtés, Margareth –qu’elle surnommait affectueusement Margot- venait d’entamer un énième discours sur l’importance d’une scolarité réussie, surtout pour une petite fille comme elle. Comme elle. Cela signifiait qu’elle venait d’une bonne famille, qu’elle n’avait pas le droit à l’échec. Son père était un journaliste réputé travaillant pour The Times, et sa mère avait été médecin avant de décéder des suites d’une maladie alors que Callie n’avait que quelques mois. Calliope Rose était leur fille unique, celle sur qui reposaient tous les espoirs. Malgré ses sept petites années, Arthur Fawthrop lui imaginait déjà un avenir brillant. Qu’importe si elle était une fille, depuis la fin de la seconde guerre mondiale les femmes avaient lançé une petite révolution, et aujourd’hui elles tenaient une place capitale au sein de la société Britannique. D’ici quelques années, la situation s’améliorerait encore et Arthur imaginait sans difficulté sa fille devenir un brillant chirurgien ou une avocate de renom. Telles étaient les attentes qui pesaient sur Callie, qui en dépit de son jeune âge avait parfaitement conscience de ne pas avoir le droit à l’erreur.

Et pourtant… pourtant, malgré son envie et sa détermination à faire la fierté de son père, elle ne parvenait pas à s’intéresser aux cours qui lui étaient donnés. En classe, elle passait le plus clair de son temps à contempler le ciel gris derrière la fenêtre de la salle, à s’émerveiller devant les oiseaux qui venaient se poser sur les branches des arbres du parc. Parfois, elle avait l’impression que ces derniers l’observaient à leur tour, leur regard perçant s’adoucissant dès qu’elle captait leur attention. Mais c’était sans doute le pur produit de son imagination. Ses notes n’étaient pas mauvaises pour autant ; elle obtenait sans difficulté la moyenne dans toutes les matières afin de rassurer Margot et son père. Ses professeurs lui disaient qu’elle gaspillait son potentiel, qu’elle aurait pu être première de classe. Mais qu’importe ? Qu’importe les ambitions de son père, celles de Margot ou encore celles de ses professeurs. Elle, elle savait qu’elle voulait devenir sportive de haut niveau quand elle aurait fini ses études.

« D’accord » Abdiqua la fillette, coupant court au petit discours de sa nanny. « Je vais le faire, cet exercice ». Margot s’adossa à sa chaise, de toute évidence ravie d’avoir amené Callie à la raison. La rouquine attrapa un crayon qu’elle coinça entre ses dents, lut à nouveau le premier exercice puis se mit à griffonner des chiffres les uns après les autres, sans logique apparente et avec une rapidité étonnante. Une minute plus tard, elle releva le menton, une lueur de défi brillant dans son regard alors qu’il se posait sur Margot. Sceptique, cette dernière saisit le cahier et lut les réponses. Puis elle fronça les sourcils. « Je peux y aller maintenant ? » Demanda Callie, impatiente. Margot acquiesça et la petite se releva aussitôt de sa chaise, se hâtant de rejoindre ses amis.



SECOND CHAPTERCall it magic, call it true

Assise sur la planche en bois de la balançoire, Calliope Rose observait ses camarades au loin. En dépit des années qui s’étaient succédé, elle n’avait pas beaucoup changé.  A onze ans, elle arborait toujours une crinière rousse ébouriffée ; malgré tous les efforts que faisait Margot pour la coiffer avant son départ pour l’école, elle s’arrangeait toujours pour rentrer à la maison avec des épines coincées dans ses mèches de cheveux et des nœuds impossibles à démêler. Son regard était plus vif que jamais et il émanait du visage de la jeune fille une beauté farouche. A l’école, tout le monde considérait Callie comme une sorte de spécimen ; elle n’était pas comme les autres filles de son âge. Alors que ces dernières se passionnaient pour les poupées ou les perles, elle préférait courir après les garçons et essayer de leur attraper leur ballon. Elle ne faisait pas beaucoup d’efforts en classe malgré ses compétences exceptionnelles, dépensant l’intégralité de son énergie sur le terrain de football. Après quelques années de discorde, son père avait d’ailleurs fini par céder et l’avait inscrite dans un club de la ville. Elle était la seule fille de l’équipe, et si sa présence lui avait valu les railleries de ses coéquipiers au début, ils la considéraient à présent comme l’une des leur. Car Calliope Rose était peut-être une fille, mais elle savait jouer, et surtout, elle savait marquer. Elle avait permis à l’équipe de remporter quelques belles victoires, et se révélait être leur atout majeur. Malgré la fierté que cela aurait pu apporter à Arthur Fawthrop, il demeurait néanmoins étonnamment discret à ce sujet, préférant taire les prouesses sportives de sa fille en société et mettre en avant les capacités intellectuelles qu’il lui soupçonnait depuis toujours. Ce comportement avait tendance à décevoir la jeune fille. Contrairement à tous les autres parents, son père lui ne venait jamais assister à ses matchs ni la supporter. Or elle avait beau paraître indifférente, en vérité elle était bien plus sensible qu’elle ne le laissait supposer et cela l’affectait énormément.

Des éclats de voix résonnèrent soudain dans la cour de récréation, et Callie releva aussitôt le menton vers ses camarades, chassant les pensées fugitives de son esprit. Un peu plus loin, deux garçons en étaient venus aux mains. Callie les reconnut sans peine, il s’agissait de Billy et Oliver, les bagarreurs de l’école. Soupirant de plus belle, la jeune fille sauta de la balançoire et s’approcha du cercle qui s’était formé autour des deux garçons. Ecartant les élèves pour parvenir au premier rang, elle jeta un regard désapprobateur au duo. « Arrêtez, vous êtes ridicules ! » Fit-elle de sa petite voix fluette. Mais les garçons ne l’écoutaient pas. Oliver attrapa le col de chemise de Billy et lui asséna un coup de poing en plein visage. Callie regarda autour d’elle : tous les élèves encourageaient à présent les garçons et aucun surveillant n’était venu les empêcher de se battre. C’était insensé. « Espèce d’idiots ! Vous allez vous faire mal ! ». Elle fronça les sourcils et une ride apparut entre ses yeux. Elle sentait la colère monter en elle. Pourquoi les garçons se montraient-ils toujours aussi imprudents ? Malgré son tempérament de feu, Callie elle ne s’était jamais battue avec quiconque. « J’ai dit : ARRÊTEZ ! » Cria-t-elle. Soudain, la scène sembla se figer et deux cordes invisibles apparurent de nulle part, saisissant les deux élèves par la cheville et les propulsant à plusieurs centimètres du sol. Callie avait le souffle court, sa colère bouillonnant en elle. Les poings serrés, elle observa les garçons sans cligner des yeux alors que des cris de stupeur éclataient tout autour d’elle. Puis lentement, progressivement, elle sembla prendre conscience de la situation. Ses yeux s’arrondirent, ses sourcils se haussèrent et la ride disparut. Les cordes s’évaporèrent alors et Billy et Oliver retombèrent lourdement sur le sol.

La respiration haletante, Calliope Rose recula d’un pas, stupéfaite. Ce n’était pas la première fois que ce genre de choses arrivait, que des événements inexplicables se produisaient autour d’elle. Lorsqu’elle était triste ou particulièrement énervée, elle faisait parfois voler ou brûler des objets. Un jour, son propre chat Gus s’était retrouvé collé au plafond de sa chambre. Paniquée, elle avait dû monter sur la chaise de son bureau pour récupérer le pauvre animal effrayé. Elle n’avait aucun contrôle sur ce genre d’événements, c’était comme si… comme si elle avait des pouvoirs magiques. Comme si elle n’était pas tout à fait humaine. Cela échappait complètement à sa logique.


Deux mois plus tard, lors d’une chaude journée d’été, Callie eut la surprise de découvrir une enveloppe qui lui était destinée dans la boîte aux lettres. Cette enveloppe ne ressemblait à aucune autre, son papier était jauni et un blason inconnu était imprimé dans le coin en haut à droite. Elle la saisit précautionneusement, puis l’ouvrit dans un mélange de curiosité et d’excitation. Qui avait pu donc lui écrire ?



HOGWARTS SCHOOL of WITCHCRAFT and WIZARDRY

Headmaster: Albus Dumbledore
(Order of Merlin, First Class, Grand Sorc., Chf. Warlock,
Supreme Mugwump, International Confed. of Wizards)


Dear Ms Fawthrop,

We are pleased to inform you that you have been accepted at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. Please find enclosed a list of all necessary books and equipment.

Term begins on 1 September. We await your owl by no later than 31 July.


Yours sincerely,



Minerva McGonagall
Deputy Headmistress


Un hoquet de surprise lui échappa. Ecole de Magie et de Sorcellerie de Poudlard… Ce qui faisait d’elle une sorcière.




THIRD CHAPTERThis could be para-para-paradise

Plantée au milieu de la gare King’s Cross, Calliope Rose jeta un nouveau coup d’œil à la solide barrière qui séparait les voies 9 et 10. D’après les instructions qui lui avaient été données, elle était censée la traverser à toute vitesse afin d’atteindre le quai 9 ¾, ce qui lui paraissait insensé. A ses côtés, Arthur Fawthrop et Margot ne semblaient pas plus rassurés qu’elle. « Tu es sûre que tu dois vraiment traverser cette barrière, chérie ? ». Le père de Callie, dont le métier exigeait des déplacements professionnels fréquents, avait rarement été aussi décontenancé ; il ne cessait de jeter des coups d’œil par-dessus son épaule, comme s’il allait soudain se retrouver face à une horde de sorciers féroces circulant sur des balais magiques. Le convaincre d’aller à Poudlard n’avait pas été une tâche facile, et Callie avait bien cru qu’elle ne pourrait jamais rejoindre les bancs de la célèbre école de sorcellerie. Pendant les vacances, elle avait tout lu au sujet de Poudlard, se procurant un maximum de livres chez Fleury et Bott lorsqu’elle s’était rendue à Londres afin d’acheter ses fournitures scolaires. « L’histoire de Poudlard » avait été sa première lecture, celle qui l’avait d’ailleurs le plus marquée. D’abord perplexe à l’idée de rejoindre une école pour sorciers, elle était rapidement devenue excitée en apprenant les mystères de l’établissement scolaire et n’avait à présent plus qu’une seule hâte : découvrir de ses propres yeux le fameux château. Arthur Fawthrop, qui avait déjà inscrit sa fille dans une nouvelle école pour la rentrée, s’était montré quant à lui bien plus hésitant. Il ne parvenait pas à se faire à l’idée que sa fille était une sorcière et qu’elle devait rejoindre une école dans laquelle on lui apprendra des tours de magie ou l’art des potions. Cet univers lui échappait complètement, et s’il ne s’était pas rendu sur le Chemin de Traverse avec sa fille au début du mois d’août, sans doute qu’il n’aurait jamais accepté de la laisser partir.

« Oui, j’en suis sûre » Répondit Callie, le ton de sa voix ne laissant aucune place au doute. « Allons-y ». Ses doigts se crispèrent contre le charriot et sa main libre vint saisir celle de son père. Elle était prête, prête à découvrir ce que cette mystérieuse barrière dissimulait, prête à faire ses preuves. Elle prit une profonde inspiration puis poussa le charriot et courut avec son père jusqu’à la barrière. Arrivée à quelques centimètres de celle-ci, son instinct la força à fermer les yeux. Pourtant, le choc ne vint pas. Quand elle rouvrit les yeux, ils se trouvaient sous une grande arche de fer forgé et le quai s’étendait sous leurs yeux ébahis. Le regard de la jeune fille se posa sur la locomotive d’un rouge flamboyant, le panneau qui indiquait « Poudlard Express - 11 heures », puis sur les sorciers qui se pressaient sur la voie et poussaient d’énormes charriots sur lesquels des chouettes hululaient joyeusement.

Elle était sous le choc. C’était comme un rêve, une illusion parfaite. Soudain, son existence prenait tout son sens. Elle était née pour ça, née pour devenir une sorcière accomplie. Elle comprenait à présent ce qui lui avait toujours manqué à l’école, la raison pour laquelle elle ne parvenait jamais à s’intéresser à l’arithmétique ou à l’anglais. Elle n’était pas faite pour résoudre des problèmes, mais pour apprendre à maîtriser la magie. Un grand sourire s’installa confortablement sur ses lèvres et son visage rayonnant se tourna vers celui de son père. Lui aussi était sonné ; il semblait encore plus dérouté que lors de leur balade sur le Chemin de Traverse. Sans prononcer un seul mot, Calliope Rose lâcha son charriot et se jeta dans les bras de son père. « Tu vas me manquer, papa. Je t’écrirai toutes les semaines, c’est promis ». Le regard bordé de larmes, Arthur étreignit sa fille de toutes ses forces. Il n’était pas encore tout à fait prêt à la voir partir, mais avait-il vraiment le choix ? Elle n’avait jamais semblé aussi heureuse de toute sa vie, pas même lorsqu’il avait accepté de l’inscrire dans un club de football. Elle rayonnait de bonheur et il n’avait pas le droit d’y mettre un terme. Il caressa les cheveux de sa fille d’un geste affectueux. « Tu as plutôt intérêt, ma fille, sinon je n’hésiterai pas à prendre ce train moi-même pour venir te chercher » Murmura-t-il, ses lèvres dessinant un sourire. Callie déposa un baiser sur sa joue puis s’écarta de lui pour affronter le regard maternel de celle qui l’avait élevée. Margot. A son tour, elle la prit dans ses bras puis l’embrassa. Enfin, Callie se retourna vers le train. Le temps était venu pour elle d’embrasser sa destinée.



FOURTH CHAPTERFly on, ride through, maybe one day I'll fly next to you

« C’est incroyable ! C’est encore plus grand qu’un terrain de football ! » S’exclama Callie en découvrant pour la première fois le terrain de Quidditch. De hauts gradins étaient disposés tout autour du terrain, et la jeune fille remarqua également trois anneaux d’or aux extrémités de celui-ci. C’était de loin le plus beau paysage qui lui avait été donné de voir depuis son arrivée au château. « Un terrain de quoi ? » Fit une de ses camarades alors qu’elles se dirigeaient vers le terrain pour leur tout premier cours de vol sur balai. « De football. Tu ne connais pas ? » S’étonna la jeune fille. « C’est le sport le plus populaire du pays chez nous... je veux dire, chez les moldus. Je jouais au poste d’attaquant » Ajouta-t-elle avec fierté. Leanne, elle, n’avait pas l’air très impressionnée, son visage arborait même une expression de dégoût. « Mouais. Tu verras, le Quidditch c’est beaucoup mieux que ton sport de moldu ». Callie haussa les épaules, blessée par la réaction de sa camarade et son manque de considération mais néanmoins bien décidée à montrer que ses compétences sportives ne s’arrêtaient pas à la pratique de sports moldus. Cela faisait des jours qu’elle rêvait de ce premier cours, impatiente de monter sur un balai pour découvrir l’effet que cela lui procurerait. Ce serait sans doute complètement différent du football, mais elle avait le sentiment que cela ne lui déplairait pas pour autant. Arrivées au milieu du terrain, Callie examina un à un les balais posés dans l’herbe avant d’en choisir un à côté duquel elle se posta. Le professeur de vol sur balai ne tarda pas à arriver, et dès qu’elle haussa le ton de sa voix pour leur expliquer le déroulement de ce premier cours, Callie se pendit à ses lèvres.

« Debout ! » Ordonna la jeune fille d’une voix autoritaire à son balai, suivant les instructions de son professeur. Le balai décolla immédiatement du sol et vint se loger dans la paume de sa main. Fière de son petit exploit, Callie tint fermement le balai dans sa main droite puis observa ses camarades, plus impatiente que jamais. Quelques minutes plus tard, tous les élèves étaient parvenus à récupérer leur balai et ils purent enfin l’enfourcher, pour le plus grand bonheur de la rouquine qui caressa délicatement le manche entre ses doigts. « A trois, c’est parti ! 1… 2… 3 ! ». Concentrée, Callie tapa le sol de son pied et s’envola enfin dans les airs. Prenant ses précautions, elle vola d’abord lentement, prenant ses marques avec l’objet inconnu. Puis, gagnant en confiance, elle accéléra et fit un cercle au-dessus des autres élèves. La sensation était extraordinaire. La brise soulevait ses mèches rousses et lui caressait le visage. A quelques mètres du sol elle aurait pu être effrayée, elle qui appréciait tant le contact avec la terre, et pourtant le vertige ne l’assommait pas. Au contraire, au plus elle s’élevait dans les airs, au plus une sensation de bien-être se répandait en elle. C’était tout simplement extraordinaire. Le cœur battant à tout rompre, l’adrénaline bouillonnant en elle, elle décrivit un nouveau cercle puis rejoignit les autres. Quand ses pieds retrouvèrent le sol dur, une expression de béatitude avait imprégné ses traits. Ce qu’elle venait de vivre était si intense, si libérateur, qu’elle n’avait plus qu’une seule envie : voler à nouveau.

« Alors, le vol ? » Lui glissa Leanne, qui elle aussi arborait un grand sourire. « C’est mieux que le foot-machin, non ? ». Callie avait beau être fière, elle n’oserait pas démentir. « C’est mieux que n’importe quoi au Monde ».

Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Invité


Ven 29 Aoû - 14:06

yeaaaah Rose (son nouveau photoshoot sorti cette semaine est à tomber, I'm in love)

bienvenue parmi nous, et n'hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Ven 29 Aoû - 14:07

Gweeeeeeeeenette

Bienvenueuue Bonne rédaction de fiche Ah et je valide très fort ce classement des maisons


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Ven 29 Aoû - 14:09

Bienvenuuuuue
cet avatar est chou!

AH MAIS....
GWEN?? de Glee??? Que je suis sur tumblr ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Ven 29 Aoû - 14:17

Merciii
Charlie (j'aime tellement ce prénom ) : Oui je l'ai d'ailleurs utilisé tout à l'heure pour faire quelques avatars ! Elle est génial, Rose
Tara-chouette :         Et Ravenclaw FTW
Et ouii c'est moi Gwen, de Glee Que tu suis sur tumblr indeed ! Ca fait plaisir de te retrouver iciiiii
Revenir en haut Aller en bas
profil
▪ messages : 894
▪ pseudo : A KIND OF MAGIC
▪ multinick : nope
▪ célébrité : Balem
▪ points : 0
▪ statut : sang pur
▪ âge : 31
▪ maison : gryffondor
▪ emploi : médicomage
▪ orientation : hétéro
▪ situation : moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...
▪ crédits : tumblr, me

▪ duels :
8 / 108 / 10
▪ potions :
9 / 109 / 10
▪ métamorphose :
5 / 105 / 10
▪ legilimancie :
0 / 100 / 10
▪ occlumancie :
0 / 100 / 10
▪ quidditch :
4 / 104 / 10
▪ divination :
5 / 105 / 10
  
    avataravatar
Fabian Prewett

0/500/27/V

Ven 29 Aoû - 14:21





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
▪ messages : 683
▪ pseudo : KILLER QUEEN
▪ multinick : Aube Ergine
▪ célébrité : Kitty kitty bang bang
▪ points : 0
▪ statut : né-moldu
▪ âge : 17 ans
▪ maison : gryffondor
▪ année : septième année
▪ orientation : Miaousexuelle
▪ situation : Célibataire
▪ crédits : lux reterna ; taylor swift

▪ duels :
7 / 107 / 10
▪ potions :
10 / 1010 / 10
▪ métamorphose :
8 / 108 / 10
▪ legilimancie :
1 / 101 / 10
▪ occlumancie :
4 / 104 / 10
▪ quidditch :
1 / 101 / 10
▪ divination :
0 / 100 / 10
  
    avataravatar
Tara Tatouille

000

Mar 2 Sep - 20:43

Une joueuse de Quidditch hein? Me gusta

Je te valide petit poisson chaaaat


We're so young that we're on the road to ruin. We play dumb, but we know exactly what we're doing. We cry tears of mascara in the bathroom, honey, life is just a classroom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
profil
  
    avatar
Invité


Mar 2 Sep - 20:48

Indeed

Merciiiii Tara
Revenir en haut Aller en bas
profil
  
    avatar
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Calliope Rose ϟ Call it magic.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» i call it magic when i'm next to you ღ (clochette)
» Rose Werth ~ Il ne faut jamais écouter les fleurs
» Oscar et la dame Rose
» EDH for magic
» La fête de la rose à Chaalis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ FLOO POWDER-